Faire des extras d'héroïne sous buprenorphine

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher

Quand on a un traitement de substitution à la buprénorphine, il est souvent compliqué de faire des extra d'héroïne. Ce n'est pas de prendre de l'héroïne qui est compliqué, mais le retour à la buprénorphine après une session d'héroïne.

En effet, si on attend pas assez longtemps après la dernière prise d'héroïne (de 12h à 24h), la première prise de buprénorphine peut déclencher un manque que rien ne pourra combler.

Après une session d'héro, il faut donc attendre.... tout en ayant les premiers signes de manque et en étant pas bien.

Certains usagers ont développé des méthodes pour reprendre de la buprénborphine après une session d'héroïne, tout en étant bien.

« je suis sur que beaucoup de personnes sous TSO qui s'offrent des extra d’héroïne durant une certaine période, redoutent toujours le moment fatidique du retour vers le subutex. chaque personne passée par là sait à quel point il est dur de réatterrir sans souffrance. personnellement, j'en faisais des cauchemars, et à chaque fois, je repoussais la date fatidique jusqu'à dépenser tout mon fric et me retrouver devant le fait accompli.

La technique est simple : veiller à toujours laisser un peu de cam à prendre par dessus la buprénorphine les trois premiers jours d'induction du TSO.

Exemple : après avoir laissé un délai suffisamment long (plus ou moins 16 heures) après la dernière prise de cam afin de ne pas déclencher de manque précipité (principe d'antagonisme de la buprenorphine), prendre son dosage régulier de buprenorphine, vous remarquerez que seule une partie des symptômes de manque disparaissent, et ça reste ainsi peu importe la quantité de buprenorphine qu'on prend. C'est la qu'il faut prendre un peu de cam par dessus le subutex. vous remarquerez que vous ne ressentirez pas votre cam correctement, c'est normal car une partie de vos récepteurs est occupée par la buprenorphine.

24 heures après, reprendre le même dosage de buprenorphine, si vous trouvez que ça va, recalez vous sur votre dosage régulier.Si non, reprendre un peu de cam par dessus et répéter l'opération le lendemain.

Cette technique marche et me permet toujours de me recaler sur mon 1mg de subutex sans aucune souffrance

»
-(Source, yacinebra, Psychoactif)
« Je fais moi aussi des extras; parfois à l'hero, souvent à l'oxy.

Et bien sûr pour moi aussi, le back To Sub, c'était 24 à 36h d'attente, deja Ca commence à être hard, le stress de prendre les premiers mg, malgré le manque évident.

Et la, un soulagement très incomplet quand on sait qu'un agoniste pourrait effacer tout signe d'inconfort; la on se retrouve capable de se lever, pas encore l'enfer du manque certe, Mais pas bien quand même... et Ca généralement pendant 2, parfois 3jours.

Et il y'a peu de temps, à la base sans vmt faire exprès j'ai essayé ta technique.

En gros fin de session j'arrête l'oxy, j attends je passe au sub; je prends 8mg petit à petit, soulagé mais pas bien Pour autant. À 16h par la (j avais pris le sub vers 7/8) je me fais un shoot de morphine, light je met 50/60mg par la. Pas de gros flash, Mais la reac hista de la morphine IV, et meme sil n'y avait pas de grosse euphorie; les symptômes de manques résiduels ont totalement disparus ! Le lendemain j'ai attendu 14h pour prendre mon sub (22h Apres la prise de skenan Donc) Nickel; c'était certainement le back to sub le plus "tranquille" Que j'avais connu.

Depuis je fonctionne comme tu l'as expliqué dans ton post; et en effet je repasse au suboxone tout en douceur, sans avoir à monter en dosage.

Alors qu'avant c'était toujours 2/3 jours bien hard, Avec généralement 16 à 24mg de bupré le 1er jour 12 à 16 le deuxième et en 5 à 7j je retombais à mes 6 à 10 mg routinier.

Avec ta technique je reste sur mes 8mg pas besoin de monter les dosages pour les 1ers jours.

Perso je fais ce "mélange" bupré/agoniste pendant 2j. Les premières fois je stressais pas mal niveau risque de sevrage précipité; Mais il s'avère que ça fonctionne pour moi, vraiment bien !

»
-(Source, Zazou2A, Psychoactif)