Méthamphétamine (Crystal Meth), effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher


Histoire brève

La méthamphétamine n’est pas une drogue nouvelle, bien qu’elle soit devenue plus puissante ces dernières années parce que les méthodes de fabrication ont évolué.

L’amphétamine a été synthétisée pour la première fois en 1887 en Allemagne et la méthamphétamine, plus puissante et plus facile à fabriquer, a été développée au Japon en 1919. La poudre cristalline était soluble dans l’eau, ce qui en faisait un produit parfait à injecter.

La méthamphétamine a été largement utilisée durant la Seconde Guerre mondiale, quand des deux côtés on l’employait pour garder les troupes éveillées. De fortes doses furent données aux pilotes kamikazes japonais avant leurs missions-suicides. Après la guerre, la prise de méthamphétamine en intraveineuse atteignit des sommets lorsque les réserves de l’armée ont été mises à la disposition du grand public japonais.

Dans les années 1950, la méthamphétamine était prescrite comme complément à un régime alimentaire et pour lutter contre la dépression. Facile à trouver, elle était utilisée comme stimulant non médical par les étudiants, les chauffeurs routiers, les sportifs, et sa consommation devint de plus en plus courante.

La situation a nettement changé dans les années 1960. La méthamphétamine injectable est devenu largement disponible et la consommation a fortement augmenté.

Puis, en 1970, le gouvernement américain en a fait une drogue illégale. Les gangs de motards contrôlaient alors la plus grande partie de la production et de la distribution de cette drogue. La plupart des consommateurs de l’époque vivaient dans des régions rurales et ne pouvaient pas se payer de la cocaïne, qui était plus chère.

Dans les années 1990, les organisations mexicaines qui se livraient au trafic de drogue ont installé de grands laboratoires en Californie. Alors que ces laboratoires peuvent fabriquer 25 kilos de substance en un seul week-end, de petits laboratoires privés ont éclos dans les cuisines et les appartements, ce qui a valu à cette drogue le nom de « stove top » (dessus de fourneau). C’est depuis cette époque qu’elle s’est répandue aux États-Unis et en Europe, via la République tchèque. Aujourd’hui, la plus grande partie de la drogue disponible en Asie est produite en Thaïlande, au Myanmar et en Chine. [1]

Qu'est ce que c'est ?

La méthamphétamine ou N-méthyl-amphétamine est une drogue de synthèse sympathicomimétique et psycho-stimulante, au fort potentiel addictif.

Synthétisée principalement à partir de pseudoéphédrine, un décongestionnant nasal en vente libre, elle pose un réel problème de santé publique dans certains pays par la dépendance qu'elle induit et ses effets délétères sur la santé.

Elle provoque, entre autres, comme l'amphétamine dont elle est extrêmement proche, une hypertension artérielle, une tachycardie et une intense stimulation mentale. Ses effets à long terme peuvent être dévastateurs.

Pure, la méthamphétamine se présente sous une forme solide cristalline (d'où sa dénomination de « crystal »), incolore et inodore, qui peut rappeler du verre pilé ou de la glace (d'où sa dénomination de « ice »). [2]

crital de methamphetamine
crital de methamphetamine 28euros les 200mg sur le depp web
sachet de methamphetamine

Aspect, à quoi ça ressemble ?

La méthamphétamine se présente habituellement sous forme de poudre blanche et cristalline sans odeur ou sous forme de cristaux transparent plus ou moins gros, au goût amer, qui se dissout facilement dans l’eau ou l’alcool.

La poudre peut parfois avoir d’autres couleurs : brune, gris jaunâtre, orange et même rose. Elle peut aussi être compressée sous forme de comprimé.

Les autres noms et surnoms

Meth, Yaba, Batu, Blade, Cristy, Cristal, Crystal glass, Glace, Hot ice, Ice, Quartz, Shabu, Shards, Stove top, Tina, Ventana

Le prix

Bien qu’il existe tout un panel de tarif en fonction du pays et de la qualité du produit le gramme peut aller de quelques dollars à plusieurs centaines.

Avec une moyenne à 100$ ..

En France ce produit est plutôt rare et sur le deep web le gramme se négocie entre 50 et 200€ selon le vendeur et la qualité.

Test de dépistage

La methamphetamine réagit aux différents tests comme celui de Marquis ou aux EZ tests amphétamine. Elle est aussi détectable lors d’un prélèvement sanguin, d’urine, capillaire ou par le biais des tests salivaires.

Les produits de coupe

Un des produits de coupe est l’isopropylbenzylamine. c'est est un précurseur utilisé dans l’industrie pharmaceutique. C’est également un isomère structurel de la méthamphétamine ce qui lui confère des propriétés physico-chimiques semblables à cette dernière (comme le point de fusion). Pour cela, l’isopropylbenzylamine est utilisé comme produit de coupe de la méthamphétamine (les cristaux sont identiques). Bien qu’il soit très semblable à la méthamphétamine, l’isopropylbenzylamine n’a pas d’activité stimulante mais des effets secondaires comme des difficultés respiratoires et des états anxieux.[3]

Les dosages

Les dosages pour la méthamphétamine de rue ou pour les usagers qui ont développé une tolérance peuvent être supérieurs.


D'après Erowid[4]

Dosage oral

  • Seuil d'effet : 5 mg
  • Effet léger : 5-15 mg
  • Effet commun : 10-30 mg
  • Effet fort (rush) : 20-60 mg
  • Très fort ou tolérance : 40-150 mg


Dosage en sniff

  • Seuil d'effet : 5 mg
  • Effet léger : 5-15 mg
  • Effet commun : 10-40 mg
  • Effet fort (rush) : 30-60 mg
  • Très fort ou tolérance : 50 + mg


Dosage fumé ou vaporisé

  • Seuil d'effet : 5 - 10 mg
  • Effet léger : 10 - 20 mg
  • Effet commun : 10 - 40 mg
  • Effet fort : 30- 60 mg
  • Très fort ou tolérance : 50 + mg


Dosage en injection

  • Seuil d'effet : 5 mg
  • Effet léger : 5- 10 mg
  • Effet commun : 10- 40 mg
  • Effet fort : 30- 60 mg
  • Très fort ou tolérance : 50- 100 mg


« Je fais toujours attention aux doses afin de ne pas être grillé par mon entourage/travail, je dépasse pas les 60mg par jour, ce qui fais parfois 2 "bowl" (grand max) de 20/30/40mg max (parfois un le matin, sinon c'est jusqu’à 15h max pas plus).

J'ai complétement acquis la façon de fumer le produit sans le bruler, ça donne des nuages de fumée presque aussi gros que ceux qu'on peut recracher avec un narguilé, contrairement à mes débuts. Forcément l'effet est beaucoup plus prononcé notamment le fameux rush que je n'avais finalement que très peu expérimenté à mes débuts.

»
-(Source, darkdog, Psychoactif)

Les modes de consommation

Sniffer

« Et a plus grosse dose genre en sniff 25-35 mg plusieurs fois dans la soirée pour un total d'environ 75-100mg . La les effets sont "Détonant" on sent une bonne euphorie, le Speed a bloc ! Devant un bon mur de son tu peut y rester a danser toute la nuit quand le jour se leve tu te rends compte que sa fait 4h30 que tu n'a pas decolée de devant le son. Attention a bien s'hydratée on a tendance a ne pas y penser. Et quand tu enchaine plusieurs jours gare a la redescente ou la on ne se sent plus du tout detendue. Meme avec des benzos et opiates on mets du temps a se poser. »
-(Source, Alchemyste, Psychoactif)


« Donc je commence par une petite ligne de 30 mg. Les effets montes rapidement, on sent une chaleur nous envahir, une sorte de boule d'energie dans notre corps tout entier, on vite l'impression d'etre le meilleur, d'avoir la connaissance des dieux en nous, on ce sent super fort et super beau, c'est l'extase totale. La montée dure environ 1h-1h30 ce qui laisse ensuite a un effet plateau puissant avec les même effet cité plus haut. Durant cet effet plateau on a sentiment de travail accompli et de toute puissance. 2-3h apres je vais a un dinner ou je n'arrete pas de parler fort et bien devant tout le monde, je ne laisse personne parlé car pour moi ce que voulais dire les autres n'avait aucune importance, ce n'étais pas aussi bien que moi. j'vais toujours envie de bouger, j'ai prétexte 3x d'aller au toilette pour aller faire un petit sprint dehors alors que j'avais bu pas mal de vin. Puis apres 2h de dinner je rentre chez moi pour aller dormir, il etais 2h du matin. Quand je rentre dans mon lit et que je me met a fermer les yeux je me rend compte directement que je n'arriverai jamais a dormir, j'avais encore plein d'énergie et j'avais envie toujours de décrocher le soleil. Alors j'ai appelé un pote a 3h du mat pour lui dire que demain matin j'allais crée une entreprise avec lui et qu'il n'avais pas le choix parce que c'étais une idée de dingue et que en moins de 1 an on serai super riche. J'étais tellement persuadé de mon idée que je l'ai persuadé aussi. après il a raccrocher et je me suis mit a joué un jeu online, évidemment je n'étais pas vraiment meilleur qu'avant mais je sentais que j'avais un technique tel, un skill de fou. »
-(Source, Alchemyste, Psychoactif)

Injecter

« Puis vint la meth j en ai fume mais je preferais la shooter,un demi g me faisait deux jours inutule de te fixer toutes les heures ou plus comme la cc

qd j ai commence je pesais entre 65 ET 70KGS au bout de trois ans de ce regime j etait a 55kgs pour in metre 83 j n ai jamais eu de petages de plomb mais j alternais avec de la bonne came thaie et m efforcais de me reposer regulierement on a une confiance en soi incroyable a tout niveaux apres un fix

»
-(Source, babaji, Psychoactif)

Ingérer

« Dosage: 75-100mg en para et en sniff

Contexte: la vie de tout les jours avec une soirée "dinner a table" le soir et le lendemain activité sportive.

Durée des effets: 26h coupé par 2mg de lorametazepam

Effets principaux: énergie débordante, envie d'avoir des projets très ambitieux, décrocher la lune, augmentation de la confiance en soi, suppression totale des effets de la fatigue même en ayant fait une nuit blanche, envie d'être le plus fort et sensation de connaitre les choses mieux que qui conque et de savoir le sens profond de la vie.

»
-(Source, FAWD, Psychoactif)

Fumer/Vaporiser

Ampoule pour vaporiser la methamphetamine
« Testé une fois en vape à l'ampoule. Dosage de 20mg. Aucune tolérance à l'époque.

Le produit se présente sous forme de cristaux ressemblant à du verre pilé. Franchement c'est plutôt "beau".

Je balance la dose dans l'ampoule et observe les cristaux fondre puis la vapeur s'en dégager. A ce moment je mets un bon coup de chauffe supplémentaire sous l'ampoule et j'avale toute la fumée que je garde un maximum. En recrachant la vapeur, je suis étonné du goût qui est agréable (habitué du crack, a-pvp etc... ça fait drôle).

Et là, un gros rush qui me pose tel un moine Shaolin. Je suis en paix. Même pas speed. Pendant 2 heures j'en reviens pas... Et puis finalement j'ai le droit a une stimulation que je connais bien, typique des amphétamines. Je n'aime plus ça alors j'enquille une bouteille de vodka et je vais dormir.

Au réveil, je sens encore que je suis sous l'emprise du produit. La stimulation résiduelle n'est pas désagréable. Aucune gueule de bois, pourtant je l'ai déglingué cette bouteille de vodka..... Bref, va falloir recommencer à bouffer etc.... Sans difficultés.

»
-(Source, ParaLell, Psychoactif)


« Premier test (je suis toujours tres prudente et je me renseigne a fond sur chaque produits avant d'y gouter pour la premiere fois) j'avais donc recuperer un demi gramme. je commence a tester de la fumer, j'avais pas de pipe a meth, donc je l'ai fumer sur de l'alu j'ai du mettre environ 10 mg que j'ai consommée petit a petit en l'espace de 60 min histoire de trouver le bon dosage. j'ai du consommer 30mg maximum dans la soirée

Les effets quand on en prend "peu" sont semblable a de la bonne coke (sauf que ça ne s'arrete plus !) ont se sent bien , le speed, la tchatche, mais detendue, ON ne sent pas ou peu les effets de l'alcool, on trouve toujours qqch a faire, si vous n'avez pas fait le menage depuis un bail la votre appart va etre super clean en un rien de temps. Et vu que l'effet n'etait pas trop fort je me suis dit que sur les 6h du matin je devrait dormir ( derniere prise vers les 1h) mais non meme avec un petit dosage les effets durent quand meme tres longtemps j'ai enchainer la journée et une soirée chez des potes ( sans reconsommer). Et j'ai bien tenu sans souci jusqu'au petit matin. Ce qui m'a fait dire que j'avait bien fait de commencer "leger

»
-(Source, Alchemyste, Psychoactif)

Plugger

Les effets recherchés

« Je l'ai surtout consommé en sniff et aussi en gobant

C'était des cristaux transparent avec un soupcon de gris bleu , l'effet est trés clair je le qualifierais de fluide , se situânt entre la coke et la md , stimulant mental avec un petit côté empathogene/psychédélique léger On se sent clairvoyant , stimuleé,vigilant mais pas secoué je trouve l'effet beaucoup gerable et agréable que pour la cocaine,la Ritaline,la MDMA et beaucoup plus propre que le speed

Les effets sont assez long plus que de la MDMA par exemple, le lendemain on se bizar un peu épuisé mentalement mais pourtant impossible de dormir arrivé au soir du lendemain de la prise

»
-(Source, Jacobson, Psychoactif)

Les risques de la consommation

En 2010, une évaluation des divers effets néfastes des drogues utilisées récréativement au Royaume-Uni a été faite par le Pr David Nutts[5]. Le rapport a constaté que l'héroïne, le crack et la méthamphétamine étaient les drogues les plus nocives pour les individus, et que l'alcool, l'héroïne et le crack étant les plus nocives pour les autres. Dans l'ensemble, l'alcool est la drogue le plus nocive, avec l'héroïne et le crack en deuxième et troisième place. Il a également constaté que le statut juridique de la plupart des drogues n'a rien à voir avec leurs dommages.

Drugrank.jpg


Les effets secondaires

Les effets secondaires surviennent généralement avec la multiplication des prises et lorsque les dosages augmentent. Au début c’est considéré comme plus propre et moins brutal que le speed où les amphétamines mais avec l’augmentation des prises et des dosages surviennent certains effets secondaires. On retrouve principalement dans les témoignages une action sur le système cardiovasculaire, une insomnie pouvant durer plusieurs jours et pouvant aller jusqu’à des hallucinations, une baisse de l’appétit.

« Dosage: 75-100mg en para et en sniff

Durée des effets: 26h coupé par 2mg de lorametazepam

Effet secondaire: apres 36h la peau a beaucoup souffert, impossibilité totale de dormir et de "ce poser dans son lit" pendant ce delai même avec de l'hero de basse qualité. Apres les 36h enormes fatigues j'ai dormi 18h le jour qui a suivit. Pour ma part aucun autre effet secondaire notable.

Redescente: beaucoup plus soft que je pensais, rien de tres notable alors que je suis de nature anxieuse.

redrop: Assez compulsif, on a toujours envie de reprendre une dose pour aller encore plus haut et d'étre encore meilleur.

potentiel d'abus et de dépendance: Pour la dépendance, craving de 2-3j qui on suivi la prise, mais rien d'extraordinaire, juste un centième moins élevé que celle de la cocaïne. Potentiel d'abus enorme on ce sens juste le meilleur et en forme et ça supprime TOUT LES SYMPTOMES DE FATIGUE a cause de ça j'ai redrop 2x en para alors que je m'étais dis de juste faire un petit sniff.

»
-(Source, FAWD, Psychoactif)

Tolérance, accoutumance, Dépendance

Les effets de la prise de méthamphétamine durent de 8 à 24 heures et son effet se fait encore sentir dans le corps le lendemain. Un usage répété peut entraîner une dépendance. Une dépendance psychologique apparaît rapidement ; il n'est cependant pas prouvé qu'une prise unique peut créer une dépendance.

L'usage prolongé et répété peut induire des troubles comportementaux. Elle peut, éventuellement, provoquer de violentes hallucinations causées par la fatigue, et plus rarement une psychose amphétaminique mais aussi un effet d'éveil important (trois, quatre jours sans dormir). [6]

methamphetamine et grossesse

Chez les femmes on peut observer un dérèglement du cycle menstruel. Mais le stress et un bas taux de graisse contribue aussi à l'irrégularité des règles, et les femmes qui utilisent les amphétamines perdent souvent du poids et mangent moins qu'elle le ferait habituellement, ce qui augmente les effets sur le cycle menstruel.

methamphetamine et mélanges de drogues ou de médicaments

Les IMAO et les inhibiteurs de CYP450-2D6 peuvent augmenter les effets de la methamphetamine.

Comment réduire les risques

  • Il est préférable de commencer par une petite dose pour évaluer la puissance du produit.
  • Eviter de consommer des amphets plusieurs jours d’affilée.
  • Les amphétamines sont à déconseiller particulièrement en cas de problèmes cardio-vasculaires, de tension élevées, de diabète, d'asthme ou d'épilepsie.
  • Sniffer les amphétamines peut endommager la cloison nasale. Pour atténuer ces inconvénients, il est utile de se rincer le nez avant et surtout après le sniff. Ne partager ni paille, ni billet afin d'éviter les transmissions des virus du VIH et de l'hépatite C.
  • Utilisez toujours du matériel d'injection propre et stérile, pour l’alu Privilégier celui fourni en structure et non l’alimentaire et chacun sa paille. Fournissez vous dans un CSAPA ou un CAARUD si vous prévoyez une session meth'.
  • Avant chaque session il est recommandé de bien manger et en particulier des laitages, la methamphetamine vide très rapidement le calcium.
  • Pour favoriser la descente (calmer le bruxisme et les palpitations) prendre du magnésium (idéalement du citrate de magnésium).

methamphetamine et test chimique d’identification de substances

  • Détectable aux dépistages routiers et stups (prise de sang, urine).
  • positive les tests rapides comme les EZ tests ou à la CCM.

Liens

Références