Stérifilt+ : comment bien l'utiliser sans perte de produit

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher

Le stérifilt+ (de couleur bleue) est un filtre à membrane, amélioration directe de ses prédécesseurs le stérifilt (blanc) et stérifilt fast (vert).


De gauche à droite: stérifilt, stérifilt fast, stérifilt+

De gauche à droite: stérifilt, stérifilt fast, stérifilt+


Il présente une réelle avancée en matière de réduction des risques liée à l’injection, car contrairement à ses prédécesseurs il filtre aussi finement qu’un filtre « toupie » : les bactéries, « poussières », champignons et tout ce qui est plus gros que 0.22 microns de diamètre, tout en laissant pleinement passer la substance active de la drogue utilisée, là où les deux précédents ne filtraient « que » les particules de moins de 10 microns. Il ne s’agit cependant pas d’un remplacement de ceux-ci, qui restent pour l’instant disponibles pour les publics qui souhaitent conserver leurs habitudes avec les anciens filtres.

Son intérêt est de permettre une filtration égale à celle d’une « toupie », mais avec la facilité d’utilisation d’un stérifilt standard. Il est également compatible avec les seringues pré-serties, c’est à dire avec des aiguilles déjà dessus, contrairement aux « toupies ». Safe a de son côté développé un équivalent très similaire: la toupie universelle.


Attention, tout comme les toupies il ne filtre cependant pas les virus (plus petits que 0.22 microns), et ne remplace ainsi pas les gestes de réduction des risques habituels (pas de partage de matériel, matériel stérile à usage unique, mains et surface propres, ne pas toucher les parties du matériel stérile qui seront en contact avec la substance ou le site d'injection, etc.)


Cependant certains usagers se plaignent que, plus gros que le stérifilt original, les fast et + laissent plus de produit à l’intérieur et donc provoquent plus de pertes.

Voici comment éviter ce problème : bien utiliser le stérifilt+, et deux méthodes complémentaires et très simples à mettre en œuvre pour une filtration avec une perte de produit absolument négligeable, voire nulle.



1) Préparez votre produit et votre matériel normalement (dans la vidéo de démonstration qui suit, un demi cachet de subutex est utilisé). En cas d’usage de skenan, il est préférable d’utiliser la méthode froide ou tiède comme avec une toupie pour éviter que le filtre ne se bouche.


Ouvrez l’opercule du sterifilt+, ne touchez pas ses extrémités pour ne pas le contaminer avec des microbes éventuellement présents sur vos mains, même lavées ou passées au gel hydroalcoolique. Assemblez le stérifilt à la seringue. N’hésitez pas à bien appuyer pour assurer l’étanchéité entre les deux, sans quoi il sera laborieux d’absorber le liquide à filtrer. Certains types de seringues provoquent un « clic » lorsqu’elles sont bien ajustées, d’autres non.



Filtrez votre solution en plongeant le filtre dedans, exactement comme un stérifilt classique, et tirez lentement le piston de la seringue jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de liquide dans la coupelle. Inclinez éventuellement très légèrement le filtre pour éviter une effet "ventouse" contre la coupelle.

Dans le cas d'une préparation demandant plus de produit et donc plus de liquide qu'un simple comprimé, il faut bouger le filtre dans la cup et essayer d'eviter les excipients present pour éviter que le filtre ne se bouche. Une double filtration en mettant un coton entre le stérifilt et la coupelle est également possible (mais le coton a tendance à s'imprégner de produit et donc d'engendrer un peu plus de pertes). Si malgré tout le filtre se bouche, un filtre similaire, dit "toupie universelle", déistribuée par Safe et plus large, peut parfaitement remplacer le stérifilt+, avec une filtration de même qualité.

Toupie universelle.jpeg

Toupie universelle



2) Première méthode pour éviter les pertes : le rinçage (marche avec tout type de seringues) Comme vous pouvez le voir, il reste du liquide chargé de drogue dans le filtre, qui peut être donc perdu.

Photo avec eau.png

Pour le faire remonter dans la seringue, il vous suffit d’ajouter deux à trois gouttes d’eau PPI dans la coupelle, et de l’absorber comme vous l’avez fait précédemment avec la drogue.

Ainsi l’eau sans drogue va remonter dans le filtre, et celle chargée de produit restée dans celui-ci va finir dans la seringue. Il reste toujours du liquide dans le filtre, mais ce n’est plus que de l’eau ! Vous ne perdez plus de produit ou presque.




3) Seconde méthode pour éviter les pertes : l’aspiration (fonctionne mieux avec des seringues serties)


Si vraiment vous voulez vous assurer qu’il ne reste rien du tout dans le filtre, vous pouvez ensuite simplement retourner la seringue de manière à ce que le filtre soit vers le haut et le piston vers le bas. Tirez doucement sur le piston. Le liquide dans le filtre est aspiré dans la seringue ! Une fois fait, sans lâcher le piston d’une main (le liquide reviendrait alors dans le filtre à cause de la dépression exercée par le geste précédent), déclipsez votre filtre de la seringue. Il ne reste plus rien dans le filtre ! Tout est dans la seringue.


Photo sans eau 1.png

Photo sans eau 2.png


Vous obtenez une filtration optimale, des risques minimisés au maximum, et aucune perte de produit.