15g sous le paillasson... / Les Blogs de PsychoACTIF

15g sous le paillasson... 



« I asked God :The Answer was Dope «  C'était le titre premier que je voulais donner à  cette confidence. Et je me suis rappelée qu'on est sur un forum français. Je trouvais que la traduction sonnait mal, donc je m'en tiens à  la langue de Molière, mais la formule résume parfaitement les circonstances.

Je suis bipolaire, tox à  l'aiguille depuis dix ans, j'en ai 34, j'ai fait deux abcès sérieux à  deux semaines d'intervalle en juin. A cause des taquets de coke… La coke est ma première bête noire, elle m'a conduite en HP plus d'une fois et m'a pris tout ce que j'avais depuis. Dépendance Vorace. Mon mec ne shoote plus (c'est pourtant lui qui m'a planté ma première insuline) mais à  commencé à  redéconner à  chopper de la coke (genre trois jours d'affilée), et évidemment, moi j'aime pas le gaspillage inutile, donc je shoote. Il va pas se défoncer tout seul non plus?
Et les lendemains je douille un peu plus que lui. Surtout qu'il est adorable, vu qu'il en faut plus pour l'injection, il m'en laisse plus. Je trouverais jamais un meilleur partenaire de défonce, c'est au moins ça de gagné.

Par contre on partage les dépenses, donc n'ayant pas le budget de millionnaire d'Air cocaïne (un avion d'Afflelou affrété par Sarko, on en parle tellement peu de ce détail, que je me permets de le rajouter), je découvre consternée combien ça nous a coûté bien après les conso, quand mon mec m'explique qu'on peut plus tirer sur sa carte, et qu'il ne reste que la mienne jusqu'au mois prochain… et c'est au point où, entre autres, ce printemps on nous a coupé deux fois l'électricité. La première une montagne black s'est présentée à  ma porte à  8h du mat, et cet enfoiré m'a même pas laissé me faire un café, par contre ça leur a pris 4jours à  nous remettre le jus une fois qu'on a pu payer.

Entre les abcès, les ups, les downs, le partage sur ce blog d'un événement traumatique durant lequel tout le monde m'aurait laissé crever (voire autre entrée blog, viol à  14ans), ma mère la première, les encours en second et mon pere ne le sait même pas, et mes bras en lambeaux, parce que les shoots de coke appellent à  la répétition et que j'ai des veines pourries ( ou je les ai détruites, je ne sais même plus).
Sans oublier des putains de démarches qui s'enlisent, moi qui stresse tellement que l'anxiété me paralyse, surtout deux gros clashs avec chacun de mes parents. Je ne les reverrai plus que pour fleurir leurs tombes ( si je crève pas avant eux, ce qu'ils m'ont clairement prédit plusieurs fois). Je les aime mais ils me détruisent. Mon toubib m'a convaincue (en 11ans) qu'il y avait d'autres moyens d'aimer ses parents que de les fréquenter : par exemple les garder en photo. Et franchement ça marche pour moi. Ca efface leur emprise néfaste. Je me fous devant leur portrait, au début les larmes montent, et je reste devant jusqu'à  ce que ça ne me fasse plus rien de les fixer et de savoir qu'ils s'en foutent, qu'eux ne me verront jamais, ils veulent pas me voir de toutes façons. Et j'essaye d'atteindre le degré Zero de la pensée. Comme sous dope, sans dope. Ca va un temps, mais la méditation à  vide ça n'a jamais été mon truc. Par contre qu'est ce que j'aurais donné pour changer la plate ataraxie de la méthadone contre un peu du relief d'une brown pas trop dégueu.

A 34 balais, je n'ai jamais vécu pour moi.
Je ne me suis jamais considérée comme une raison suffisante et nécessaire de faire les choses.
Par contre, je suis un bon soldat pour les autres, j'ai un « esprit de leader » décelé par des pseudos tests d'écrémage intellectuel, voire social, donc j'aime avoir des responsabilités, faire des trucs jusqu'au bout, ne serait ce qu'apprendre ou essayer de créer, et yep un peu diriger aussi, je suis perfectionniste, et j'ai l'impression que si ça passe pas par moi ça sera fait de travers. Juste pour dire que je suis pas lymphatique, je fais les choses, mais pour les autres, pour satisfaire à  l image qu'ils veulent se faire de moi. Aussi pour satisfaire aux exigences de carburant de mon système veineux.

Soit, tableau dressé, let's talk ‘bout dope...
Je n'ai jamais trouvé de meilleure description que celle de Jim Carrol (The Basketball Diaries)« It flushes away every feeling of sadness, anxiety or guilt ». En deux secondes tout sentiment de tristesse, d'anxiété ou de culpabilité est évacué. (« to Flush" renvoie à  tirer la chasse des toilettes, mais je vois pas comment traduire même si c'est plus idiomatique). C'est ce que j'ai ressenti au premier shoot, instantanément. Je suis pas tombée amoureuse tout de suite, je considérais que j'étais plus « uppers », mais je l'ai toujours dit, la dope m'a empêchée de me tuer. De m'acharner du moins, j ai eu trois pronostics vitaux engagés par TS, hors OD, donc ce n'est pas que de la prose. Très vite (deuxième shoot), je me suis dit que tant qu'il y aurait assez de dope à  dispo, je voyais plus aucune raison de crever.
Et puis la vie, l'âge, la substitution, le manque de dispo j'ai pas pris de dope pendant quelques années, surtout parce que mon mec en a plus souffert que moi de la dépendance opiacée ( pas de substitut à  son époque), pour pas le tenter, et parce qu'il a du me rendre visite à  l'hosto, m'appeler des samus, m'envoyer aux urgences, venir me voir, me désinfecter, me bander tellement de fois, que je ne voulais plus lui imposer ça. Mais là  c'est lui qui avait ramené la c, pas comme quand je dealais, on va dire que j'avais trouvé mon prétexte.

J'y suis revenue, à  la dope, doucement au début pour espacer la coke, grâce au deep net, parce qu'y a rien de potable autour de chez moi. Parce que la dope est le seul truc ( voire avec la baise, mais je suis en couple depuis 10 berges, donc ça dure plus 24h) qui m'apporte un soulagement. Souvent je peux fermer les yeux et juste me sentir presque jouir de respirer. C'est un peu fort, mais au moins je culpabilise plus d'être là  à  rien foutre, ou avoir de toutes façons tellement gâché.
Puis les vacances, j'ai arrêté dope & c, mais quelques drames ont eu raison de mes bonnes intentions, quelques grammes commandés, et …
Franchement, le pire c'est que je suis pas religieuse, je crois en une force, j'ai besoin de croire que tout ce cirque a une raison plus profonde, et que ceux que j'aimais n'ont pas disparu complètement, la perspective d'un au-delà , l'opium des populations de ma conscience. Mais j'étais vraiment down, je voulais une réponse, trouver comment vivre pour moi, parce que je suis seule depuis toujours, mais je ne l'admets que maintenant, n'importe quoi, un moyen de supporter ma peau, ma tête, mon magma informe de souvenirs, que d'autre appelleraient traumatismes. Yep je suis abÎmée, et les réponses valables pour le commun des masses ne le sont pas pour moi. C'est un constat, j'ai vraiment une manière perso de réagir aux événements.

Et… je tente un nouveau vendeur, je lui prends un g D H3 1/2 de black tar ( cette histoire de MAMM, quitte à  me faire un trou ou deux noirâtres, je veux savoir ce que c'est). 14jours plus tard… RIEN. Je râle, il finit par reship, malgré le fait que ce soit ma preimère commande chez lui, et sur le market en question, mais j ai le meme pseudo partout, sur le Dark net, donc j'ai pu lui prouver que j avais jamais arnaqué personne.

3jours plus tard, je trouve une lettre de Belgique sous le paillasson, je n'y croyais plus, un contact m'avait en plus dit que le mes faisait une exit scam, soit je trouve que la lettre est un peu lourde, je dépouille, parce que c'est bien caché ces trucs. Et là  Allelujah, mes prières ont trouvé un écho, défonce toi, tu verras plus tard. J arrivais pas à  y croire : j'ai reçu un paquet (plus que pochon) de 15g d'une brown honorable. Le pire c'est que le dealer a en effet disparu, clients non livrés etc, je sais pas ce qui s'est passé avec moi, en tous cas je n ai pas demandé mon reste! J'ai accepté ce présent céleste, c'était peut être le pere noel en avance, si c'est lui la même pour décembre please!


Croyez moi ou pas mais la dope me donne envie de vivre, parce qu'elle chasse cette envie de crever au réveil et de ne plus ouvrir les volets.
Le seul souci c'est que mon mec a cru que c'était la fête de la défonce, et il a surenchéri en coke, vu que j'étais mal placée pour parler avec mes yeux en tête d'épingle pendant des semaines. Faut calmer le jeu, parce que les finances ne suivent pas, et que j'ai des trucs à  faire qui requièrent un cerveau en état de marche…

Là  j'ai du mal à  faire mes adieux à  mon stage bonheur en poudre, mais au moins c'est là  pour le jour où ça ira pas, ça existe toujours, certains ont une famille, un taff, moi j'ai la dope. Et j'ai compris que je n'arrêterais jamais pour de bon.

Notre fantasme avec mon mec c'est de se finir à  la morph sur une plage en Thaïlande ( à  la retraite passée, je ne suis pas suicidaire ces temps ci). Après cramez nos restes et vous risquez d'inhaler de quoi plâner quelques heures. Je n'ai jamais choisi les routes qu'on avait tracées pour moi, j'étais trop abÎmée, ce n'était pas possible, anyways, ce n'est pas à  34 ans que je vais devenir mouton.  Ouais, toutes mes copines ont pondu, et moi je tourne encore à  la dope, mais je sais plus vivre autrement, et personne n'a a vivre dans ma tête, je fais de mon mieux pour la garder sur mes épaules.

Je viens de finir les derniers cotons de mon 4eme Gramme post Kdo, je croyais devoir chercher dans mes vieilles pompes pour en trouver une pas trop émoussée, mais j'ai trouvé un steribox neuf sous mes fesses, sur le canapé. Quand je vous dit qu'on pense à  moi. Je vais devenir croyante, ça et toutes mes prières aux saints dont je ne connais même pas le protectorat pour que mes abcès se résorbent et  que je finisse pas à  la Requiem for A dream ( j ai une cicatrice au même endroit que le Letho, j'ai failli être amputée il y a 9ans de lavant bras droit, ça, la prostitution et mes séjours en gav, je l'ai jamais trouvé trop stéréotypé ce film, j'y retrouve des bouts de ma vie moi, c'était pas le cas la première fois où je l ai vu… )
J'ai un demi gramme qui doit se pointer avec le facteur, vers 10h40donc, et je n'ai pas récupéré mon ordo hier, donc méthadone à  aller chercher à  l'ouverture de la pharmacie.  Je prévois ensuite un détour au distribox, et on verra demain, quand il ne restera définitivement plus rien ( plutôt après demain, parce que j'ai vraiment un gros stock de cotons).

Y a plus qu'à  prier pour que je trouve une veine... VITE...
Si elle peutservir deux trois fois... parait que faut demander pour être exhaucé.

Catégorie : Témoignages - 29 octobre 2015 à  08:20



Commentaires
#1 Posté par : Recklinghausen 29 octobre 2015 à  11:07
Coucou,


Quand je vivais en cité à  Mulhpuse ( 68 ), il m'est arrivé une fois de m'apercevoir une fois que le grand paillasson de l'entrée de l'immeuble était boursoufflé...

Résultat de ma curiosité maladive ? Un piti bout de shit à  200 ( euh... francs ! Y'avait la moitié d'un 12 et c'était à  peu près les prix ( ça me rajeunit pas )   ) !

J'ai hésité une fraction de seconde et je me suis rappelé le bon vieux dicton : ' Trouvé, c'est trouvé   Reprendre, c'est volé " et...
J'imagine qu'une personne  a du être bien déçue ce jour là  wink

Ce doit être mon côté " parent égoiste "...
Je ne retiens que l'aspect comique de ce récit pour en occulter le côté sombre et triste ( qui ne peuvent et n'ont jamais existé ).

Euh, je vais être un peu radoteur, mais si tu pouvais rappeler à  l'héroine de tes nouvelles qu'elle pourrait utiliser fes filtres à  membrane ( en incorporant la manipulation sur l'exemple d'un de ses shoots dans ton écrit pour la prochaine fois )...
Juste pour rappeler une pratique de Réduction des Risques qui empêche de choper des poussières et autres joyeusetés

Sinon, t'as toujours une belle plume et je suis content de te lire.

Posté par : Recklinghausen | 29 octobre 2015 à  11:07

 
#2 Posté par : pleasurepulse 29 octobre 2015 à  11:31
Chacun a son histoire et la tienne n'a pas l'air d'avoir été de tout repos !
Meme si j'ai une histoire differente de la tienne , étant un homme avec une dizaine en plus ,je sais de quoi tu parles !
Mon ex ( ou plutot une de mes ex mais la femme que j'ai le plus aimé et avec qui j'aurais aimé avoir des enfants si ca s'était bien passé )  aussi a du adorer Requiem for a dream ( vu qu'elle avait mis ça dans ses films preferés sur un certain reseau social !) mais ce n'est pas avec moi qu'elle l'aura vécu car j'ai toujours refusé de lui faire son premier fix , alors que le mec pour qui elle m'a quitté , l'a collé dans le crack ( elle en a perdu son boulot, appart de fonction à  l'étranger , l'ecole de son fils payée par le taff , ainsi que la garde de celui ci !) , avec lequel il semble qu'elle soit tombée bien bas mais nous n'étions plus ensemble et j'ai tout fait pour ne pas la voir pendant 10 ans vu comme j'ai souffert de notre relation  !

J'avais commencé a develloper mais je me suis dit que ce serait peut etre mal venu de raconter une partie de ma vie dans ton blog ( bien que ce soit en rapport )  !

Ceci dit, fais attention aux fix de black tar , car non seulement ça détruit les veines beaucoup plus qu'un brown correcte ou de la blanche et il y a aussi beaucoup plus de risques d'infections , d'abces ainsi que de botulisme qui est une maladie grave !

Posté par : pleasurepulse | 29 octobre 2015 à  11:31

 
#3 Posté par : pleasurepulse 29 octobre 2015 à  11:41
Évite les cotons , mieux vaut les jeter, c'est un nid à  bactérie !
Ta santé vaut plus que quelques euros gagnés ( meme si je connais la démarche et je comprend le processus ) en réutilisant tes cotons !
Je suis piur la défonce mais dans de bonnes conditions !
Réduire les risques ça veut dire plus de plaisir et moins de galeres !
C'est juste un conseil de quelqu'un qui a shooté longtemps coke et hero ( jamais eu la moindre complication mais j'ai eu de la chance quand meme , je l'avoue !) !

Tu as une maniere d'écrire sympa  ceci dit, un peu comme Bicicle !

Posté par : pleasurepulse | 29 octobre 2015 à  11:41

 
#4 Posté par : Disturb 29 octobre 2015 à  12:19
Salut Wastedreamor...

je me permets de te citer :

" Notre fantasme avec mon mec c’est de se finir à  la morph sur une plage en Thaïlande ( à  la retraite passée, je ne suis pas suicidaire ces temps ci). Après cramez nos restes et vous risquez d’inhaler de quoi plâner quelques heures. "

Heureusement que tu utilises le mot " fantasme " ... Déjà  été en Thaïlande ???? Faut arrêter de croire que c'est en mode Duchaussois , qui lui même déjà  fabulait légèrement ^^

  Je me permet de relever , pour que les " petits jeunes " et les autres " vieux tox" que nous sommes ici , ne se disent pas que c'est le paradis des camés !!!!!

  la peine de mort est toujours en vigueur ...et bon courage pour trouver une personne de confiance réelle pour te vendre de la me-ca...encore moins de la morphine...de la vraie...

  Essaie juste de prononcer le mot " valium" dans une pharmacie là  bas...tu verras...

  Ceci dit , ton histoire est touchante , bien écrite, et je suppose que tout ceci n'était quy'une métaphore ou comme tu l' écris pure fantasme...

   Mais au cas où des gens croiraient qu'on voit des toxos seringues dans le bras, tranquilles, sur les plages Thaïlandaises ^^  vous allez etre dessus...

Bon courage en tout cas , ça n'a pas l'air d'être simple pour toi non plus Miss !
Ciao
Disturb

Posté par : Disturb | 29 octobre 2015 à  12:19

 
#5 Posté par : pleasurepulse 29 octobre 2015 à  12:41
Ou dessous ! Lol

En effet , d'apres ce que j'ai entendu dire et ce que j'ai lu ces dernieres années sur la Thailande,ce n'est plus le paradis des junkies,notamment depuis 2003 et le durcissement des lois contre la drogue !
Ils font des exemples en plus avec les étrangers et il ne faut pas compter sur le quai d'Orsay pour vous envoyer un commando comme dans Air Cocaine il y a quelques jours ! Lol
Entre parenthese, j'hallucine sur cette histoire !
Quid des autres Français qui moisissent pour drogue à  l'étranger dans des prisons ?
J'ai un pote que je n'ai pas vu depuis des années ,qui vient de sortir de taule au Japon apres avoir purgé deux  ou trois ans , pour drogue ou trafic de drogue, je ne sais pas !
Et j'en ai eu des potes qui y sont passés pour  ça, en Allemagne, Australie ...etc

Pour la Thailande, j'ai un pote qui y va mais ne tape pas quand il est là  bas !
Il voulait partir s'y instaler mais je lui ai déconseillé de le faire pour toutes ces raisons et meme si je n'y suis jamais allé ( et qu'il y est allé plusieurs fois)  !
Mais je crois que sa femme  ne voulait pas aller s'y installer non plus !

Posté par : pleasurepulse | 29 octobre 2015 à  12:41

 
#6 Posté par : wastedreamor2 29 octobre 2015 à  12:58
Je viens d'écrire une réponse qui s'est effacée, on recommence :

Reckling,
Ravie de te lire également...
J'ai passé huit ans sans faire d'abcès, je pensais faire ça à  peu près clean, mais au vu des dernières emmerdes pas vraiment.
Je me suis mise aux sterifilts et filtres toupies, mais j'ai vraiment galéré avant d'en trouver.
Et puis je ne sais pas ni manier ni shooter avec des seringues non serties. Donc je filtre deux fois (quand j y pense), toupie plus coton. Sterifilts stock fini.

Pleasure,
Etends toi tant que tu veux sur mon blog, moi aussi j aime bien tes écrits, surtout qu'ils sont à  propos.
Là  par exemple mon mec est parti faire les courses ( Monop ), soi disant,  mais il est pas allé bosser ( il est fonctionnaire, pas de lézard) et il vient d'être payé ce matin, donc je sais qu'il va se pointer avec de la coke.

Pour mes cotons, je ne les garde plus, normalement, mais là  j'étais franchement mal hier et je lorgnais trop dessus. Je les ai fait bouillir un moment, puis passés à  la toupie puis dans une autre cup pour les aspirer à  travers un coton ( bout de filtre de clopes quitte à  tout avouer, j'ai plus rien même pour me démaquiller, sérieux, niveau coton) après avoir refait bouillir.

Je te rassure j'habite un appart clean, j'essaye, même si je suis bordélique, je suis loin de me shooter dans un squat. Je me lave tous les jours et je suis du genre à  refuser de sortir sans maquillage, ni avoir passé une heure dans mon "dressing", mes ongles sont souvent faits, je fais pas crado, franchement. Je suis un quart allemande, d'un grand père militaire, dans ma famille c'est des maniaques de la propreté (Ordnung une Sauberkeit erzt), de l'autre ils ont des bonnes. Je crois que les astres sont mal alignés cette année pour mes membres. J'ai commencé ma carrière d'injectrice avec mon mec, dans la même cuiller ( pas rdr, je sais), et lui ne s'est jamais rien chopé de sa vie entière niveau abcès.

Confidence pour confidences le shoot qui m a valu mon pronostic d'amputation envisageable, c'est mon mec qui me l'a fait, mais je ne l'ai jamais dit à  personne, il s'en veut assez. c'est hard ce que je m'apprête à  écrire mais j'avais décidé de me foutre en l'air s'il fallait qu'on me prenne le bras. On a un pacte, si l'un des deux se retrouve handicapé, légume ou j'en sais rien, on s'est promis d'aider l'autre à  partir.

@ Disturb,
je te rassure je ne compte pas vivre un remake de "Flash" au 21eme siècle... Et je compte pas me finir dans la montagne comme le pauvre type du bouquin qui avait le bras tout écorché et où les injections ressortaient par d'autres plaies.
Je dis la Thaïlande (que j'ai eu la chance de visiter) mais je sais bien que le Paradis est tari depuis longtemps.
Je dis ça pour l'image, un bungalow sur une plage de sable blanc... J'ai jamais envisagé de rester en France pour mes vieux jours, je veux juste une plage, les palmiers de mon enfance, mon mec et du soleil et qu'on m'y foute la paix et de quoi être détendue pour mon dernier souffle. Et franchement pour la dispo le dark net ça change quand même la donne... Quoique j'imagine les dangers de se faire livrer dans des pays "peine de mort pour les affaires de drogue".

Sur ce mon mec est rentré il y a cinq minutes, avec ce que j'avais prévu, et il est même vraiment allé faire les courses à  Monop!

Posté par : wastedreamor2 | 29 octobre 2015 à  12:58

 
#7 Posté par : stella 29 octobre 2015 à  13:22
C'est etonnant car en lisant ton blog on a l'impression que ton copain et toi vous formez un couple uni et aimant. Alors que sur un autre post j'ai cru comprendre qu'il était toxique pour toi? J'ai peut être mal compris.
Es-tu heureuse dans ton couple?
Es-tu heureuse tout court dans ta vie?
As-tu déjà  réussi à  avoir une conso raisonnable avec l'hero ou la coke?

Posté par : stella | 29 octobre 2015 à  13:22

 
#8 Posté par : wastedreamor2 29 octobre 2015 à  13:29
@ Pleasure,
Le coup d'Air Cocaïne, ça me dépasse aussi.
En plus ils ont laissé le stewart (peut être le seul innocent) malade à  crever sur place!

Et on les accueille comme des héros!
Et le député FN qui prend des photos et spécifie que la location de l'hélio était une option parmi d'autres... Et on fait pas St Martin -Paris en helico, donc ça plus bateau plus plane( rentrés trop vite pr avoir fait une croisière trans atlantique).

C'est pas pour faire dans le "j ai tout vu tout vécu", mais j'ai été exfiltrée par l'ambassade de France avec ma mère à  l'âge de neuf ans (ma mère n'est pas une trafiquante, elle avait des raisons plus louables qu'on s'intéresse à  son cas). 4 ans de préparation, et au moins l'ambassade dans le pays où j'étais, Rocard (ami de mon gd pere), et le ministère des affaires étrangères étaient au courant, sûrement la DGSE. Nous on connaissait pas la date on nous a prévenues quelques heures avant le décollage.

Et je peux dire que ça doit coûter une fortune au vu des dispositifs mis en oeuvre rien que pour nos petites personnes, eux j'imagine même pas la facture, outre les avions helicos ou bateaux, y a les mercenaires(qui dans mon cas étaient dans l'avion), les pattes à  graisser...
Sur internet ils évaluent le montant à  100 000€. Financés par des donateurs... qu'on me les présente ces mécènes des détenus pour cause de trafic!

Heureuse de pas payer d' impôts cette année!

Sinon je suis pas cinglée, ce pays de mon enfance est drastique niveau législation pour les drogues et je ne me suis jamais mise en danger là  bas.

Posté par : wastedreamor2 | 29 octobre 2015 à  13:29

 
#9 Posté par : pleasurepulse 29 octobre 2015 à  20:48
On peut malheureusement etre amoureux de quelqu'un qui est toxique pour nous et meme ne pas s'en apercevoir pendant un moment !
En tout cas , si ça se passe bien entre vous c'est déjà  une bonne chose !

Interessant ton histoire , c'était de quel pays ?

Amusez vous bien alors si vous etes allé faire les courses !
Bonne teuf à  vous !! lol

Pendant un moment j'ai pensé que l'amour pourrait m'aider à  me sortir de la drogue, car quand je suis amoureux d'une nana , j'ai envie de faire des efforts pour que les choses se passent bien et ça aide d'avoir quelqu'un qui nous aime !
Par contre quand ça se passe mal ça peut etree catastrophique !
Si je suis tombé plusieurs fois dépendant à  la came en 25 ans, c'est à  chaque fois principalement à  cause d'une histoire de coeur qui s'est mal passé et deux fois avec la meme personne à  dix ans d'intervalle alors que je ne touchais plus à  rien !
Ça m'a détruit  !
J'étais fou amoureux de cette nana et elle avait fait ce qu'il fallait pour pendant un moment au début alors que je n'étais pas amoureux d'elle au tout début  !
J'étais déjà  en manque d'affection lorsque je l'ai rencontré mais comme j'avais déjà  eu une histoire qui s'était mal finie 8 ans plus tot, j'étais sur mes gardes (  les autres nanas entre temps avaient juste été des plans cul en gros !)  !

J'avoue que ça m'a traumatisé cette séparation et j'ai eu peur de souffrir à  nouveau , alors ça m'a bloqué pendant pas mal d'années , ayant perdu confiance en moi et essayant d'arreter la methadone que j'avais commencé alors que j'étais encore avec elle , je me suis isolé pendant des années , pour essayer de digerer mes problemes , alors que j'étais vraiment quelqu'un de sociable à  la base !
Et quand on ne sort pas , forcément onne rencontre pas grand monde et on s'enferme de plus en plus dans la solitude.
Il n'y a rien de pire que d'avoir de la tendresse et de l'amour à  donner sans avoir de personne an qui le donner ; c'est une frustration et une souffrance immense !
Et alors que j'avais réussi ( je le pensais en tout cas mais c'était sous estimer la blessure et l'amour presque inconditionnel que j'avais encore pour elle , qui sommeillait au fond de moi !) à  digerer cette séparation et à  me débarrasser de la méthadone, en ne touchant plus à  rien sauf au cannabis pendant un an et demi ,cette nana est revenu me pourrir la vie gratuitement 10 ans apres et moi comme un con la croyant sincere , je n'ai pas marché , j'ai couru comme on dit !
Et quand j'ai eu la certitude  au bout de quelques mois, qu'elle me prenait pour un con , alors que nous ne nous étions  meme pas revu face à  face depuis 10 ans , je suis retombé dans la dope tellement je souffrais de sa maniere de jouer avec mes sentiments !
Je lui demandais seulement une chose, c'était d'etre sincere avec moi mais elle savait que si elle me disait qu'elle se tapait un autre mec , j'aurais laissé tomber , alors elle me mentais, jusqu'à  ce que je lui fassecracher le morceau, histoire d'essayer de me détacher d'elle !
Et vu qu'elle était sur un autre continent , elle pouvait facilement me raconter ce qu'elle voulait , c'était difficile  à  vérifier ; ce sur quoi elle a joué jusqu'à  ce que j'arrive enfin à  lui faire dire la vérité !

Je pourrais raconter un peu plus cette histoire mais je ne suis pas persuadé que mes histoires de coeur vont passioner l'assemblée !
Bien que ce ne soit  pas une histoire plan plan ( plutot rock n roll meme ! Lol sexe, drugs and rock n roll ou plutot Techno et Trance Goa à  l'époque  ! ) , juste  une parmi tant d'autres mais ça explique mon parcours par contre !

Posté par : pleasurepulse | 29 octobre 2015 à  20:48

 
#10 Posté par : pleasurepulse 30 octobre 2015 à  22:17
Alors , cette soirée ?

Le pays où aller à  la place de laThailande, c'est le Cambodge !
Là  bas il y a de la super dope comme en Thailande mais les lois sont beaucoup moins séveres !
Ça fait un moment que j'ai envie d'y aller et il y a de belles choses à  voir dont les temples d'Angkor !
Et si ça se trouve, à  la vitesse à  laquelle ça évolue , ça ne sera peut etre pas toujours aussi bien !
Y'a pas une  nana mimi et célibataire qui veut partir en vacances ? Lol
Ça doit etre assez proche de la Thailande dans le genre de destination , pour une bonne partie des occidentaux qui ne connaissent pas l'Asie en tout cas !

Posté par : pleasurepulse | 30 octobre 2015 à  22:17

 
#11 Posté par : Caïn 31 octobre 2015 à  13:29
Ciao WD,
J'aime bien te lire. T'as un truc, ça s'appelle l'autodérison, c'est précieux pour se supporter et supporter les autres.
J'ai même jeté à  nouveau un coup d'oeil à  tes blogs précédents, après avoir lu celui-ci. Wastedreamor, ça veut dire "gâcheuse de rêve", non ?
J'ai l'impression que tu te complais là -dedans. En même temps mieux vaut se complaire que se faire chier dans sa life.
Le truc c'est qu'il faut bien, à  un moment donné, se projeter plus loin que la prochaine commande sur le DW. Je dis ça, j'en sais rien. j'ai des dispositions pour gâcher toutes mes prédispositions, aussi.
Biz

Posté par : Caïn | 31 octobre 2015 à  13:29

 
#12 Posté par : sud 2 france 01 novembre 2015 à  22:56
tu écris bien.........tu devrais essayer d'en faire qquechose.........

Posté par : sud 2 france | 01 novembre 2015 à  22:56

 
#13 Posté par : wastedreamor2 03 décembre 2015 à  16:00

Caïn a écrit

Ciao WD,
Wastedreamor, ça veut dire "gâcheuse de rêve", non ?
Biz

Plutôt l'inverse, que j'ai gâché un rêve ou deux. Sinon rêveur "ravagé", j'ai du mal à  traduire, ou que je rêve de gâchis/détritus . Elle est loin l'époque où je faisais des versions aussi vite que je peux écrire.

Sinon, oui parfois je me vautre dans mon mal être, mais j'arrive à  reprendre le dessus d'un jour sur l'autre. Ca me sauve et m'évite de trop stagner au final même si ça n'avance pas comme je voudrais, mais je mets pas toutes les chances de mon côté non plus. Je suis lucide.

@ Stella,
je n'avais pas du voir ton poste.

Mon histoire avec mon copain (dix ans de relation) est ambivalente.
Il est bien plus vieux que moi (17ans). Je l'ai connu a 24ans, je venais de finir mes études. Lui avait un long passif de junkie, le vrai, qui vit pour sa gratte sous une coupe à  la Keith Richards, et tox depuis ses 16ans, à  l'aiguille 2ans plus tard. je l'aime de toutes mes forces, mais faut le dire, il est marqué, il fait pas son âge par contre mais ça se voit qu'il a vécu dans la came. J'ai jamais pu le cacher à  personne
On m'a déjà  dit
"Tu sais à  quoi on voit que t'es toxicomane?"
"Non"
"A ton mec"
A côté de ça il est inséré, il a un taff et gagne sa vie. En mm temps il est fonctionnaire, les arrêts maladie ne risquent pas de lui sucrer son poste et ça permet de se remettre des orgies...

Son "prétexte" pour venir me voir était de m'acheter de la c. 6mois plus tard j'ai emménagé chez lui, 2 de plus on sortait ensemble, encore trois et j'ai compris qu'il se shootait dans mon dos, je voulais être sur la même planète que lui, et j'en avais ras le bol de supporter ses descentes sans être dans le même état ni comprendre. J'ai supplié, juré que je ne lui en voudrais jamais, il a fini par céder en 3mois encore. Ttes façons c'était moi qui ramenait la c, j'aurais fini par lui couper les vivres sinon.

Et là  le début de la fin on va dire. On s'est transformé en deux monstres. On s'en et balancé plein la gueule. Je l'ai envoyé à  l'hosto pour qu'on finisse morts de rire deux minutes après que je lui ait défoncé l'arcade. J'étais tellement jetée à  l'époque que j'ai déserté notre appart que je croyais envahi par les puces, après l'avoir saccagé. On a vécu à  l'hôtel 3mois. Je vivais avec des pompes chargées dans le sac que je me suis envoyé dans bcp d'hôtels parisiens. J'ai eu un épisode de folie pure, j'ai failli me faire amputer, j'ai porté plainte pour coups et blessures contre lui alors qu'il était au chevet de son père avec un cancer dans une autre ville. Après que les flics l'aient incendié j'ai du leur expliquer ordo à  l'appui que j'étais cinglée pour retirer ma plainte ( j'av réussi à  lui mettre 7 j d'ITT quand même, étant fonctionnaire il aurait perdu son taff si condamnation).

Epoque cauchemardesque. On s'est entraînés l'un l'autre.

Je suis sûre d'une chose, il m'aime, je l'aime, on n'est jamais allé voir ailleurs depuis une décennie... Je ne suis pas proche de ma famille, même si mes parents l'adorent quand ils ne le traitent pas de junkie,... mais...

Que ce soit mon généraliste, mon ex psy, mes copines de prepa ou d'école de commerce, la " famille" dès qu'y a une embrouille,
me ressassent qu'on s'en sort pas à  deux. Une fois j'étais chez mon père, il me sort " de ttes façons t'attend pas à  revoir ce que tu as laissé à  Paris, il aura tout revendu pour de la came". Non, il n'a jamais revendu que SON matis. Des toubibs ont déjà  fait la morale à  mes parents comme quoi tant que je resterais avec lui je ne décrocherais jamais. je crois que les gens restent bloqués sur le fait qu'il m'ait fait mon premier shoot, moi je ne lui en veux pas, j'étais un bras on ne peut plus volontaire, j'ai une attirance pour les seringues de mon grand pere depuis ma tendre enfance, je le sais depuis longtemps que les paradis artificiels occuperaient une bonne partie de ma vie.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, et malgré tout, c'est la seule relation dans laquelle je me sois sentie aimée. Depuis le temps il sait tout de moi et des miens (et c est un putain de fardeau ma famille et mes émotions fac à  eux à  gérer avec). Il a toujours été là .
A chaque visite possible à  l'hosto ( et y en a eu ), il était là , quand il n'avait pas le droit de me rendre visite ( une psy d HP l'avait banni), il restait en bas à  attendre la fin de la visite de ma mère. Même au quotidien, je peux compter sur lui pour n'importe quoi. Sauf peut être pour arrêter complètement de se défoncer.

En même temps je ne pense pas être capable de vivre ou m'intéresser à  quelqu'un qui soit complètement étranger à  la défonce.

C'est le discours des autres qui me fait douter et le fait qu'autour je vois les protagonistes de ma vie "d'avant", tous ces "amis Facebook", qui étalent leurs gosses, leur taff de rêve chez Deloitte ou L'Oréal qui ne leur permet pas de voir la lumière du jour, leur appart, les photos du mariage. C'est la vie sur laquelle j'ai craché plusieurs fois pourtant, en fait le truc qui m'embête vraiment c'est le fait de pas avoir d'enfant. De ne pas en avoir eu avant qu'une personne très aimée ne disparaisse.

Je suis paumée depuis qu'elle est partie, et c'est elle qui m'aidait le mieux à  réfléchir.


Posté par : wastedreamor2 | 03 décembre 2015 à  16:00

 
#14 Posté par : stella 03 décembre 2015 à  16:48
Tu sais moi aussi toutes mes connaissances/famille me font le même genre de réflexion sur mon conjoint mais comme toi/vous, nous nous aimons et ça rien ne peut le casser.
Alors je dis fuck qux bien pensants, ils savent que ça ne sert à  rien de m'en parler.

Juste une chose pourquoi j'ai l'impression que tu as renoncé à  l'enfantement ? Tu n'es peut être pas dans la meilleure période mais pourquoi tu ne pourrais pas le faire le jour ou tu t'en sentirai capable?

Posté par : stella | 03 décembre 2015 à  16:48

 
#15 Posté par : wastedreamor2 03 décembre 2015 à  22:38
@ Caàn,

Mon pesudo vient surtout d'un poème. Dsolée pour les non anglophiles.

The wasted dreamer


I’m a junk user
But I’m still a believer

I’m a hard core dreamer
In the cold frigid winter

I’ve wasted a dream or two
For the sake of my sorrow

To escape reality, you know?
While I’ve been waiting for you

Hope faded to nullity
Dope to necessity
Future to absurdity.
Scars from abscess surgery
To fucking reality
I feel stuck by gravity
While I keep pretending I’m not a zombie

Passing by the crossroads of life
I’ll never be the good wife

I don’t want to choose a path no more
All I know is dope is there

I’m sitting in the center of nowhere
Though I’m not waiting anymore

I foresee deep inside I’ll never
Walk the good road no more

I won’t wander like a damn sheep
Until I fall into afterlife sleep

Death scares some & please others
I belong to the lucky ones

The core is so wrecked that numbness
Is the only way through painless

Don’t be sad coz I’m not
I’m staring at the red dot

Under my sleeve up the bruises
Then my nightmare turns to dreams

Sweet dreams from a rotten faith :
I’m everywhere but on Earth…

Posté par : wastedreamor2 | 03 décembre 2015 à  22:38

 
#16 Posté par : Caïn 04 décembre 2015 à  15:08
WD,
Sur la question du lardon, quelle est la position de ton mec ? Tu vois moi aussi j'ai été dans la détestation et la moquerie des potes qui s'embourgeoisaient. Et puis ma meuf m'a fait un enfant dans le dos, ou plutôt le contraire physiquement parlant.
ça m'a permis de passer du stade de glandeur défoncé à  père au foyer. J'ai tout arrêté, même les clopes ! quand ma meuf a été enceinte. J'en ai pleuré de joie même si auparavant je chiais sur les gâteux avec leur môme (bon faut pas déconner je ne suis pas devenu débile à  mon tour).
Quand ma fille est née, quelques jours après lors d'un jour de l'an, je me suis fait un shoot mémorable. Mais après j'ai calmé le jeu. J'ai essayé d'écrire moi aussi. Et j'ai trouvé du taf comme journaleux. Ouais ça aide à  se responsabiliser.
Donc tout ça pour te dire que c'est pas à  rejeter d'office.
Biz,
C.

Posté par : Caïn | 04 décembre 2015 à  15:08

 
#17 Posté par : wastedreamor2 05 décembre 2015 à  20:21
La position de mon mec...

Je ne lui ferais jamais d'enfant dans le dos, ni à  lui n' à  personne, je n'ai pas vu mon père longtemps et je n'ai pas envie de faire courir le risque à  un gosse, surtout si c'est le mien.

Je suis tombée enceinte de lui il y a quelques années, je l'ai appris dans ma famille. Lui l'a annoncé à  ses parents. On n'a pas pensé une seconde à  ne pas le garder, il sait aussi que j'ai mal vécu un avortement. Je choisissais des petites chaussettes et tout...Il n'y avait que 2-3 clopes et 2mg de sub que je ne pouvais pas arrêter.
Mais j'ai fait une fausse couche. Et tout le monde a pleuré.

Depuis plus rien...Mais selon le gynéco tout va bien.

Mon copain est conscient de mon envie d'enfant, en tant que glandeur défoncé il a peur forcément, il soulève tous les problèmes etc ..
Mais il me suivra.

Tes propos me rassurent, parce qu'il est génial avec les enfants, il a surtout peur de ne pas assurer, moi je suis convaincue du contraire, que ça nous responsabiliserait.

Posté par : wastedreamor2 | 05 décembre 2015 à  20:21

 
#18 Posté par : stella 06 décembre 2015 à  02:49
Je suis désolée d'apprendre ta fausse couche. C'est une expérience très douloureuse. En tout cas il ne faut pas que tu tires un trait sur la maternité (enfin si tu en as encore l'envie). C'est toujours possible si tu penses que vous êtes de nouveau prêt.

Posté par : stella | 06 décembre 2015 à  02:49

 
#19 Posté par : Eva Brown Sugar 01 février 2016 à  00:03
wastedreamor2, j'aime beaucoup ce que tu écris, ça fait echo à  beaucoup de choses pour moi.

Posté par : Eva Brown Sugar | 01 février 2016 à  00:03

Remonter

Pied de page des forums