1er Site d'Injection Supervisée de Montréal de CACTUS (Canada) / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bobby » 

1er Site d'Injection Supervisée de Montréal de CACTUS (Canada) 



Nous avons été invités à  visiter le 1er Site d'Injection Supervisée (CACTUS) de Montréal lors de la Conférence Internationale de la réduction des risques.

Fonctionnement

- Accueil / Enregistrement
Lors de sa première visite, l'usager de drogues rencontre un membre de l'équipe qui lui explique le fonctionnement du service d'injection supervisée, les services qui lui sont offerts, le comportement qu'on attend de lui, et les conséquences auxquelles il s'expose en cas de non-respect du code de vie.
Il doit fournir certains renseignements nécessaires et signer un formulaire de consentement relatif aux soins et au transport par ambulance en cas de complications médicales. Le service s'engage à  respecter la confidentialité et la protection des renseignements personnels en tout temps.

Par la suite, et lors des visites subséquentes dans l'un ou l'autre des points de service, l'usager de drogues se présente au comptoir d'accueil où il fournit son code (d'usager) et informe le personnel des drogues consommées dans les 12 dernières heures et celles qu'il compte s'injecter sur place.

/forum/uploads/images/1496/1496183096.jpg



- Salle d'attente / Salle d'injection
Si tous les espaces d'injection sont occupés, l'usager de drogues est dirigé dans la salle d'attente jusqu'à  ce qu'une place se libère dans la salle d'injection. Une fois à  l'intérieur de la salle d'injection, l'usager de drogues reçoit le matériel stérile et les conseils nécessaires pour qu'il puisse s'injecter lui-même en toute sécurité. Il bénéficie de l'espace pour une période d'une vingtaine de minutes.

/forum/uploads/images/1496/1496183119.jpg



- Salle de soins
Avant ou après l'injection, l'usager de drogues à  la possibilité d'accéder à  la salle de soins, notamment pour des services d'évaluation et de traitement des infections, de dépistage ou encore de détection d'infections transmissibles sexuellement et par le sang.

/forum/uploads/images/1496/1496183148.jpg



- Salle de répit
Après l'injection, l'usager de drogues est dirigé vers la salle de répit. Une courte période dans la salle de répit offre à  l'usager de drogues une zone tampon entre le calme et la sécurité du service d'injection supervisée et le retour à  l'extérieur. Si une complication survient, l'infirmière peut évaluer la situation et intervenir selon les protocoles établis.

/forum/uploads/images/1496/1496183169.jpg



- Sortie
Avant le départ des usagers de drogues du service d'injection supervisée, les intervenants ou les pairs aidant de la salle de répit font une dernière évaluation de l'état d'intoxication à  l'aide d'une grille des critères de départ. Ainsi, à  l'issue de cette prise de contact, une surveillance prolongée peut être offerte aux individus qui pourraient demeurer à  risque de surdoses.

/forum/uploads/images/1496/1496183189.jpg


Catégorie : Réduction des risques - 31 mai 2017 à  00:27

#salle de shoot #rdr



Commentaires
#1 Posté par : Bobby 24 juin 2018 à  20:07
Farin Shore, a former drug user and now an outreach worker at Cactus Montreal, explains how Supervised Injection Sites work, and why it’s important to have them.


Posté par : Bobby | 24 juin 2018 à  20:07

 
#2 Posté par : Anonyme1949 25 juin 2018 à  02:11
Merci beaucoup pour ce mini reportage, c’est intéressant et ça me donne envie d’aller comparer avec la salle de shoot de la Pitié-Salpêtrière

Posté par : Anonyme1949 | 25 juin 2018 à  02:11

Remonter

Pied de page des forums