Accro. / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Thelma » 

Accro. 



Le paradoxe.
Je fais des plans où je prévois l arrêt du produit . Un rêve d'évasion...
Un rêve oui,car en réalité je n'ai même pas l'intention de réaliser un seul de ces plans.
S'accrocher jour après jour, semaine après semaine, pour prolonger un présent qui n'a pas de futur. C est comme un instinct que je ne peux vaincre. Un instinct vers une osmose destructrice.
La fin est impliqué dans le commencement, et c'est effrayant.
Car garder cette instinct de consommation, cette dépendance, c'est comme marché dans l'humidité d'une tombe, que vous ayez toujours su quelle était là et que vous sachiez que vous y êtes aussi.
Se raccrocher, jour après jour, semaine après semaine, et prolonger le plaisir de se croire vivant.Comme un instinct de survie.

Catégorie : No comment - 27 août 2019 à  20:51

Reputation de ce commentaire
 
Un petit passage à vide très bien écrit, Merci /pps



Commentaires
#1 Posté par : Viaflie 31 août 2019 à  00:51
Je suis frappée par le réalisme de ce que tu exprimes, c'est exactement ça, prolonger indéfiniment le plaisir de l'instant présent sans futur et sans conséquence, merci pour l'avoir exprimé ainsi

Posté par : Viaflie | 31 août 2019 à  00:51

 
#2 Posté par : WeWantCookies 02 septembre 2019 à  00:45
Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le désir originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres?

Posté par : WeWantCookies | 02 septembre 2019 à  00:45

 
#3 Posté par : Thelma 03 septembre 2019 à  11:50

WeWantCookies a écrit

Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le désir originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres?

Je pense que la mort n'a rien a voir la dedans. Le désir originel? Je n'est jamais réfléchie a ça..y a t il un désir originel ?
Pour moi ca n'a rien d'un désir de mort ou de destruction. Je m'abandonne pas au vice car mon acte est pur, instinctif, sans arrière pensée.
Le danger, la destruction et la mort ne vient pas du désir , c est une conséquence de la dépendance.
Ce qui me pousse vers la drogue, or accoutumance, c'est le désir de vivre. Avec un fixe de C ,ou speedball pour moi, c'est de me sentir vivante.
Sous cette état, je ressens, je désir, je profite de l'instant présent..
Je le fais pour moi, en pensant a moi , je fais ce choix et par ce choix, je me sens libre, en paix, je me sens EN VIE.

La plupart d'entre nous consomme pour la même raison je crois.. l 'ennui, la frustration ,la solitude . C'est un acte de paix ,de vie, pour se retourner vers soi meme


Posté par : Thelma | 03 septembre 2019 à  11:50

 
#4 Posté par : Thelma 03 septembre 2019 à  11:52

Viaflie a écrit

prolonger indéfiniment le plaisir de l'instant présent sans futur et sans conséquence, merci pour l'avoir exprimé ainsi

Tout a fait, tu as compris ce que je voulais dire et tes mots sont les miens...


Posté par : Thelma | 03 septembre 2019 à  11:52

 
#5 Posté par : WeWantCookies 14 septembre 2019 à  09:13

Thelma a écrit

WeWantCookies a écrit

Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le désir originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres?

Je pense que la mort n'a rien a voir la dedans. Le désir originel? Je n'est jamais réfléchie a ça..y a t il un désir originel ?
Pour moi ca n'a rien d'un désir de mort ou de destruction. Je m'abandonne pas au vice car mon acte est pur, instinctif, sans arrière pensée.
Le danger, la destruction et la mort ne vient pas du désir , c est une conséquence de la dépendance.
Ce qui me pousse vers la drogue, or accoutumance, c'est le désir de vivre. Avec un fixe de C ,ou speedball pour moi, c'est de me sentir vivante.
Sous cette état, je ressens, je désir, je profite de l'instant présent..
Je le fais pour moi, en pensant a moi , je fais ce choix et par ce choix, je me sens libre, en paix, je me sens EN VIE.

La plupart d'entre nous consomme pour la même raison je crois.. l 'ennui, la frustration ,la solitude . C'est un acte de paix ,de vie, pour se retourner vers soi meme

Je pense que le désir de se droguer proviens de certaines dimensions, dont celle de la curiosité de la mort. Nous vivons pour mourir, pas dans le sens de l'envie mais de la fatalité. Le désir est pour moi une curiosité.
Ma prise de drogue (heroine, opiacés) provient d'un sentiment de vide que je cherche à combler, par la destruction.
Et enfin l'homme est indeniablement attiré par le mort, c'est la curiosité finale, donc ma destruction de soi 'n'est pour moi qu'un moyen de s'en approcher.
Tout ceci n'est que MON interprétation. Et bien entendu que vous pouvez le comprendre comme bon vous semble.
Bon après midi  à tous


Posté par : WeWantCookies | 14 septembre 2019 à  09:13

 
#6 Posté par : sud 2 france 16 septembre 2019 à  00:42
Eros et Thanatos

Posté par : sud 2 france | 16 septembre 2019 à  00:42

Remonter

Pied de page des forums