Addicto qui ne m'écoute pas / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Rol » 

Addicto qui ne m'écoute pas 



Bonjour ,

J'ai stoppé le subutex ( 4mg) 5 p/jour par la méthadone 45 au départ puis depuis 4 mois 40 p/jour
il y a un peu plus d'un an ( j'ai été hospitalisée pour ça ( arrête du mésusage du sub ). Là ils m'ont remplacé mon temesta par du valium 10 ( diazepam )  , gardé mon anti dépresseur , arrêt du somnifère )  et ils ont voulu un peu trop brutalement me baisser mon anxio ce que j'ai refusé je trouvais que c'était trop brutal ....

Addictive à pas mal de produits durant presque toute ma vie

( héro , opium tout ce qui est opiacés ) et le sub que j'injectais
néocodion  +  traitement psy ( temesta 2,5 ( 3 cp 3 x par jour + norset anti dépresseur 2 cp p/jour + imovane )  et ces 3 derniers depuis longtemps ) Mon addicto principale étant partie à la retraite , une autre a pris le relais et quand elle a vu que je prenais du temesta elle m'a carrément dit que si c'est elle qui m'avait suivi elle m'aurait stoppé ça en 1er lieu et en 1 an maxi

j'lui ai dit que perso le valium ne me convenait pas et que j'étais mieux sous temesta . j'lui ai aussi dit que je souhaitais progressivement diminué  ds l'optique d'arrêter après la métha donc de passer tout doucement de 40 à 35 , 35 à 30 etc etc jusqu'à l'arrêt complet . J'ai qu'un cp de 40 et j'ouvre ma capsule et j'en enlève ptit à ptit ..
Elle m'a dit que j'fonctionnais mal et que c 'était pas la métha que j'devrais prioriser mais le temesta et qu'elle voulait me baisser mon temesta . J'lui ai dit mais pourquoi vous ne m'aidez sur quelque chose pour lequel je suis motivée . le temesta j'essaye tout doucement de le baisser et comme une conne j'lui ai dit mais que c'était fragile et que j'souhaitais plutôt qu'elle m'aide ds ma démarche de stopper la métha et tout tout  doucement le temesta auquel je suis consciente d'être très accroc ...

Résultat des courses elle refuse de me baisser ma métha , m'a baissé d' 1/2 cp p/jour de temesta , donc j'suis en colère car je ne saisis pas pourquoi elle ne veut pas m'aider sur un produit et tout doux baisser le temesta que je prends depuis des années , Elle veut me le remplacer par un anti psychotique tel le tercian , risperdal loxapac etc ....et je n'en veux pas J'ai tenté le loxapac et non c pas du tout comme mon temesta puisque c'est un anxio (temesta ) et l'autre anti psychotique ...

Elle m'a fichu la trouille , au point que j'y vais à reculons et je ne suis pas prête à arrêter encore ce temesta ..Pourquoi elle ne m'aide pas sur la métha alors que j'suis motivée . Elle est proche de la retraite j'pense qu'elle est à la vieille école et j'me sens perdue ,et j'n'ai pas confiance en elle ....

J'suis ds un état de stress car elle m'ajoute que la remplaçante de mon addicto précédente a la même politique qu'elle et que mon chantage (alors que j'ai pas fait de chantage j'ai juste dit que j'souhaitais qu'on m'aide à baisser la métha et qu'on verrait pr temesta que j'n'étais pas prête à le baisser considérablement ....

Bref depuis je suis mal et j'me sens carrément incomprise. Elle veut que j'm'arrête de fumer ce qui me permettrait de me payer des séances de psycho j'n'aime pas son approche , sa façon de procéder ... Malheureusement je n'ai qu'elle pr le moment ... j'avoue être perdue et très mal ...

Est ce que des personnes ont été confrontées au même genre de pb , qu'on ne suive pas la détermination d'un patient s/un produit qu'il veut stopper et qu'on le dirige sur un autre projet ?

Merci de m'avoir lue ....

Catégorie : No comment - 24 janvier 2019 à  12:01



Commentaires
#1 Posté par : RandallFlag 24 janvier 2019 à  12:21
Je ne connais pas les tenants et aboutissants de ton histoire.

Mais....
L'addicto n'est pas forcément la pour faire ce que tu veux.

Il faut lui demander plus d'explications sur son mode opératoire.
Échanger avec elle.

Posté par : RandallFlag | 24 janvier 2019 à  12:21

 
#2 Posté par : psychodi 24 janvier 2019 à  13:46
salut

ça a l'air compliqué ton histoire avec ce médecin addicto
si elle est âgée, ça ne veut pas dire pour autant qu'elle a de l'expérience en addictologie à proprement parler...il y a des médecins qui s'y mettent à presque la soixantaine et qui ont donc tout à découvrir du positionnement médical en addicto, qui est particulier...

elle t'a vraiment parlé de "chantage" ? si c'est le cas, elle a peut-être peu d'expérience en addicto d'après moi...parce que les UD ne sont pas vraiment dans le chantage de MON point de vue, surtout quand ils font une démarche ambulatoire...plutôt dans la négociation, on va dire...mais du chantage !?

quand à proposer voire imposer un arrêt du tabac pour se payer une psychothérapie, franchement, si elle a pas d'axe de motivation plus glamour que ça à te proposer, ça risque fort de pas trop marcher...y a pas de psychologues dans un CSAPA pas trop loin ? parce que là ça serait gratos, si tant est que tu sois d'accord pour faire ce genre de démarche...

comme randallFlag, je te suggère de lui dire ton malaise et ton sentiment d'incompréhension...et même de chercher un autre addicto au besoin !

même si je partage son avis sur le fait que l'addicto n'est pas là pour "faire ce que tu veux"...il y a quand même un minimum de congruence à avoir avec les personnes qui viennent demander de l'aide et qui sont quand même bien souvent les mieux placées pour savoir ce qui leur convient(même si des fois, ça peut paraître foutraque vu de l'exterieur mais après tout, qui peut en juger ?)... on ne peut pas empêcher les médecins de se croire "tout sachants"...déformation professionnelle on va dire...les pauvres...

allez, bon courage

amicalement
Reputation de ce commentaire
 
Très juste

Posté par : psychodi | 24 janvier 2019 à  13:46

 
#3 Posté par : pierre 24 janvier 2019 à  14:17
En meme temps, si une personne dit à son addicto qu'elle veut baisser la métha, je ne vois pas pourquoi l'addicto n'accompagnerait pas sa partiente la dedans !

Et Meme si l'addicto pense que c'est trop tot, et qu'il a peur que sa patiente se casse la gueule, c'est à la patiente d'en faire l'expérience, et c'est à l'addicto de l'accompagner la dedans.

Car ce qu'il se passe au final, c'est que Rol va essayer toute seul, sans le soutien de son addicto, avec des gélules inadaptées... Mais quel connerie...

Encore une fois, les médecins qui se considèrent tout puissant et sachant fasse à leur patient, c'est malheureusement fréquent. La seul chose à faire si ca ne bouge pas, c' est d'en changer...

En addicto, il faut rappeller qu'il doit y avoir une négociation entre le patient et le médecin sur les médocs et les doses à prendre. On ne prescrit pas de la métha comme des antibios.....!!ù!!!????? Et ca, peu de médecin sont prets à l'entendre, c'est tellement facile pour eux d'être à la place du sachant qui prescrit aux petites gens....

Posté par : pierre | 24 janvier 2019 à  14:17

 
#4 Posté par : Rol 24 janvier 2019 à  14:19
Merci pr vos réponses déjà . C'est un centre addicto mais y'a qu'un psy et ma soeur est plus ou moins suivie donc comme vous le savez p-être ils n'suivent généralement pas 2 personnes de la même famille c'est de là que cette addicto m'a parlé de l'arrêt du tabac car si j'avais des sous pr le tabac j'pouvais en avoir pr un suivi psy en privé .. juste ça déjà ça m'a choqué .... Le chantage car c'est ce mot là qu'elle a employée quand j'lui ai dit que pr le temesta, il fallait y aller molo et qu'étant donné qu'elle refusait de m'aider à baisser la métha je continuerai d'ouvrir ma capsule et c'est surtout sur ce dernier point qu'elle m'a parlé de chnatge et qu'elle ne me baisserait pas pr autant ma métha

J'ne saisis pas ? j"suis plutôt ds une démarche pr que l'on m'aide à baisser la métha et qu'on ne veuille pas ça me dépasse ...

Voilà J'sais bien que les addicto ne vont pas tjs ds le sens des patients mais là c'était plutôt positif ma démarche . Quant au temesta j'ne ferme pas la porte j'suis bien consciente d'être accroc à cet anxio mais vouloir à tout prix me le baisser sans prendre en compte mes craintes , mes peurs j'trouve ça pas très cool de la part de qq qui est censé connaître les rouages de l'addiction ....

Puis son histoire de clops et joints ( j'fume très peu ) mais ça me fait du bien j'mets pas des 1000 et des 100 , souvent on me  dépanne donc j'ai pas du tout apprécié sa façon de voir les choses et de me les présenter .

Merci de m'avoir lue et répondue . j'ne cherche pas des solutions miracles mais j'aimerais au moins être écoutée en tant que patiente , ce qui n'a pas été le cas ... J'vis ds la cambrousse ds une ptite caravane loin de tout sans voiture donc dur de trouver qq d'autre ...M'enfin j'me débrouillerai pr continuerai baisser toute seule cette métha et en parallèle continuerai tout doucement à baisser également le temesta .....
j'lui ai dit par contre que j'étais open pr tenter un autre anti dépresseur et elle m'a répondu que j'verrai ça avec la future addicto . j'espère ne plus avoir affaire à elle . pr moi elle n'a pas été à l'écoute de ce que j'lui demandais ou ce que j'lui disais et me sortir des conneries pareilles concernant la clop non mais j'vais devoir arrêter de fumer , stopper le temesta juste garder la métha tsss y'a pas de logique ds ces propos ....

Bref merci pr vos réponses ....

Posté par : Rol | 24 janvier 2019 à  14:19

 
#5 Posté par : Anonyme1756 24 janvier 2019 à  14:21

Rol a écrit

Merci de m'avoir lue ....

Ton addicto a peut-être d'excellentes raisons médicales de préconiser des changements dans un ordre qui diffère de tes souhaits actuels, mais comment peut-elle espérer que cela réussisse si elle ne prend pas soin de t'exposer les raisons pour lesquelles sa proposition serait pertinente tandis que ton projet ne le serait pas?? Si tu n'es pas convaincue, comment pourrais-tu la suivre sans te perdre en chemin?

Tu dois pouvoir exiger toutes les explications que tu jugerais nécessaire pour pouvoir réétudier tranquillement la question à froid en pesant le pour et le contre.

Rol a écrit

Elle veut que j'm'arrête de fumer ce qui me permettrait de me payer des séances de psycho

Wishful thinking. Elle veut ou elle se contente de dire que ce serait une bonne idée?

Bonne chance.


Posté par : Anonyme1756 | 24 janvier 2019 à  14:21

 
#6 Posté par : pierre 24 janvier 2019 à  14:34
Après la baisse ou l'arret d'un medoc n'est pas un évènement positif en soit ! Ce n'est ni positif ni négatif. Il faut que ca corresponde à un besoin.

Ma question : pourquoi veux tu arréter la metha, alors que ca ne fait qu'un an que tu es sous métha, ce qui n'est pas beaucoup, et que tu as eu pas mal de problème avec l'injection avec le sub avant. Est ce que la métha ne te protège pas de retourner à l'injection ?

Posté par : pierre | 24 janvier 2019 à  14:34

 
#7 Posté par : Rol 30 janvier 2019 à  08:42
Bonjour désolé j ai plus d ordi , des soucis de connexion bref ...

La méthadone j veux l arrêter car elle me permet de palier  au manque ok mais ne me fait aucun effet ( contrairement au sub que j m injectais ) et tant mieux elle palis juste aux effets de manque physiques et psychologiques et c est une décision que j avais dès le début de ce traitement ( que mon souhait serait de le diminuer ptit a ptit pour je l espère le stopper)  ça prendra le temps que ça prendra mais c est un objectif , un but ! Pour ce qui est du temesta , comme déjà noté ça fait apparemment des ravages ( sur le long terme ) mais ça fait tellement longtemps et comme déjà noté j ne ferme pas la porte à une baisse mais mon objectif 1 er est de baisser cette méthadone ( c plus contraignant ) 1 x par mois ... pi même c 1 ptit combat intérieur que j aimerais gagner ....
J en parlerai à cette nouvelle addicto mais si elle part ds le même délire que l autre j suis mal barrée ... voilà j ai des années d addiction j en suis bien consciente mais j veux continuer mon processus de «  guérison «  en essayant de baisser la méthadone ptit a ptit et j aimerais qu 1 Dr le comprenne et me suive ... Si j me vautre , ou que j remplacé par alcool ou autre ... bah j le dirai et on ira plus doucement ou j admettrais que j avais tort ... Quant au temesta faut pas me bousculer même si idem j ai ds l optique de le baisser ... tout doux aussi ...
Fin’ voilà pas facile ... merci pr vos retours ...

Posté par : Rol | 30 janvier 2019 à  08:42

 
#8 Posté par : Quintin1712 30 janvier 2019 à  09:54
Ton histoire est juste grave touchante franchement  a part t apporter mon soutien dans son combat qui sera peut etre le plus dure ta vie désolé mais je peut faire que ca



Bonne chance

Posté par : Quintin1712 | 30 janvier 2019 à  09:54

 
#9 Posté par : Caïn 30 janvier 2019 à  10:21
Mon explication, peut-être fausse, est que les benzos (Temesta) ont bien plus d'effets secondaires que les opiacés. Notamment sur la mémoire, sur le cerveau en général. Il est donc plus logique de vouloir diminuer ce qui a le plus d'effet néfaste à long terme. D'où son attitude aussi pour le tabac.
Bon courage à toi,
C.

Posté par : Caïn | 30 janvier 2019 à  10:21

 
#10 Posté par : sud 2 france 30 janvier 2019 à  16:50
Les opiacés n'ont quasiment pas d'effets néfastes sur le cerveau; les benzos quels qu'ils soient, font des ravages

Posté par : sud 2 france | 30 janvier 2019 à  16:50

Remonter

Pied de page des forums