Arrêter le bédo ..... / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » psychoniac » 

Arrêter le bédo ..... 



Salut;

    Ces derniers jours n'ont pas été facile pour moi, je me suis retrouver sans bédo du mardi matin jusqu'au vendredi soir.
Alors vous me direz "Ça va c'est pas trop dur d'arrêter c'est pas comme si tu arrêtais la came ou l'alcool".
C'est sur que ce n'est pas si difficile d'arrêter quand on fume cinq, ou six joints, par jour, le truc c'est que depuis mon arrêt de la came, et des autres produits plus "dur", j'ai beaucoup augmenter ma conso de canna. 
Pour vous donner un ordre d'idée de ma conso, samedi en fin de journée je m'étais procurer un 10 g en pensant que j'arriverais à  tenir jusqu'au vendredi suivant, mais dès le mardi matin je me suis retrouver en chien.
En gros du samedi en fin d'après midi jusqu'au mardi matin, j'ai fumer dix grammes.
Tout ça pour vous expliquer que je suis vraiment addict au canna.

Le mardi soir je commençais déjà  à  me sentir super angoissé, mon cerveaux sortait de l'anesthésie dans laquelle je l'avais mis depuis environ quinze an.
La première nuit à  été difficile car je n'ai pas dormis plus d'une heure et demi, et pendant mon sommeil les cauchemars étaient vraiment insupportables.

Le lendemain, j'aurais dû m'occuper de papiers administratif qui risque de me foutre dans la galère (encore plus) à  court termes, mais au lieu de bouger je suis rester coucher dans mon lit.
Je fumais clope sur clope, je n'avais pas d'appétit, et même pas envie de me laver(je sais ça craint), je ne souhaitais qu'une seule chose fermer les yeux pour que le temps passe plus vite et que mon état devienne moins difficile à  supporter.

Dans la nuit de mercredi à  jeudi j'ai dormis par tranche de dix, ou quinze minutes, à  chaque fois j'étais réveillé par des rêves angoissant (en tout cas j'étais angoissé quand je me réveillais parfois en sursaut), en plus j'allumais une clope à  chaque fois que j'ouvrais les yeux, puis j'attendais environ une heure et demie pour me rendormir pour dix, ou quinze minutes.

Le jeudi matin je n'ai pas eu le courage d'aller chercher ma métha au CSAPA qui me suit dans mes démarches de soin, au lieu de ça j'ai pris une dizaine d' Atarax 25 mg pour arriver à  me détendre et ainsi réussir à  me motiver pour bouger.
Je n'avais toujours pas d'appétit et à  part le café, quelques yaourts, je n'ai même pas tenter d'avaler autre chose, je sais que ça n'aurait pas été une bonne idée de me forcer.

En début d'après midi j'ai sauté dans un bus pour aller chercher mon traitement, une fois avec l'infirmier je lui ai demandé si je ne pourrais pas avoir une ordo, ou un dépannage, pour un médoc qui me calmerait un peu plus que l' Atarax.
Il ne pouvait pas décider seul alors il a téléphoner à  mon psychiatre, le chef de service, ce dernier lui à  dit qu'il fallait que je passe de 6 Atarax par jour, à  9 par jour.
J'ai remercier l'infirmier qui avait pris sur son temps pour essayer de m'aider, mais le psy ne veux pas  comprendre.

Quand je suis comme ça je re-commence à  avoir des envies d'alcool et de came qui me montent à  la tête, car même si j'ai gérer mes dernières consos d'alcool, je sais que cette fois ça aurait été différent si j'avais bu pour remplacer le shit, pas comme les dernière fois où j'ai bu pour m'amuser.
J'avoue que sur ce coup là  je suis plutôt content de moi j'ai réussir à  me contrôler.

Le vendredi à  été la journée la plus prise de tête, je prenais le traitement que m'avait donner le psy mais je me sentais toujours dans le même état.
Je tourne en rond, cogite, je pense à  la fin de journée où mon pote sera rentrer et où je pourrais pécho une barrette.

Ça me fait chier de me dire que je n'arrive pas à  stopper le bédo, j'ai réussis à  stopper la came et l'alcool et c'est le truc le moins "dangereux" des trois qui me donne le plus de difficultés.         

Résultat je pense qu'il faut que j'arrive à  diminuer, mais depuis environ un an je fume un shit qui je pense est fortement dosé en THC.
Du coup quand je commence à  fumer je m'en prépare un gros pour me calmer et ne pas avoir envie d'en refaire un autre direct après  ; mais généralement ça ne se passe pas comme ça et dès le premier éteint j'ai déjà  envie d'en rouler un autre.
Je ne sais pas si on parle de crawing en matière de cannabis, et je suis bien d'accord que c'est plus simple à  gérer que pour les autres prods, mais je me dis que pour des jeunes fumeurs ou des personnes pas habituer ça doit pas être simple.

Voilà  je voulais partager cette expérience car je pense que si le gouvernement français prenait ces responsabilité et dépénaliserais la consommation, récréative et thérapeutique, ça donnerais la possibilité aux consommateurs d'avoir accès à  des produits de qualité sur lesquels ils pourraient trouver des infos pratique, genre le taux de THC ou les effets provoqués en général par telle ou telle beuh.   

On peut toujours rêver  !!

A bientôt!

Catégorie : Témoignages - 13 octobre 2013 à  11:54



Commentaires
#1 Posté par : ZombyWoof 13 octobre 2013 à  14:40
"un shit qui je pense est fortement dosé en THC."

Où ça? Où ça? thinking

Tu m'étonnes un peu en parlant de craving pour le THC... l'accoutumance peut exister mais elle est sûrement psychique.
Comme dans des dopes plus fortes, il y a le geste, le rituel, comme les "sniffe-tout" . Si tu remplaçais chaque bédo par un minuscule comprimé, pour avoir le même effet comment percevrais tu la chose?

Et surtout, as-tu pensé que tu es probablement plus dépendant du tabac que du shit? Je ne sais pas, mais tu es fumeur en temps normal, j'imagine, alors si c'est le cas le bédo est une cigarette avec un 2ème effet, comme les kiss-cool.

Depuis que j'ai la chance d'avoir un Volcano (une vieille histoire, des amis qui me l'ont offert) merci-1 bravo j'ai découvert une autre façon de consommer, surtout la beuh, qui déplairait sûrement à  un fumeur (ça n'arrache pas les poumons, ça n'encrasse pas), et pourtant, tu te lèves de ta chaise et tu te rends compte que tu es cassé...
Je te souhaite tout le bien possibleavec cette histoire. drapeau-blanc

Posté par : ZombyWoof | 13 octobre 2013 à  14:40

 
#2 Posté par : Disturb 14 octobre 2013 à  09:13
@ Zomby : oh tu vas pas me faire croire que t'as jamais de potes qui rentrent de voyage type inde/Nepal  ou Maroc Rural ??? quand meme ...!!!!

@Psychoniac : je compatis mon pote , j'avais arreté de fumer apres 15ans non stop suite à  ma perte de permis il y a qq années.

  depuis j'ai recommencé à  2 spliff le soir pour arrêter les somnifères...résultat j'ai redemandé des somnifères pour arrêter la weed!

  c'est radical , car n'en ayant pas tapé depuis des mois , je m'endors comme un bebe en 15 min, mais c'est e fait d'avoir de l'herbe à  la maison qui me bloque/ Faudrait que je me débarrasse de tout et ne rachète rien !

pourquoi n'essaie tu pas d'y aller progressivement ? genre que le soir puis un seul joint , puis trois latte et stop ...???

  quand au craving , c'est pas forcement dis qu'il soit plus facile , c'est du aux caractere et personnalité de chacun. Perso je le trouve plus Hard que pour du MD ou du Speed par exemple !

Posté par : Disturb | 14 octobre 2013 à  09:13

 
#3 Posté par : psychodi 14 octobre 2013 à  10:31
salutations

je comprends tout à  fait ce que tu vis parce que j'en suis un peu au même stade de dépendance (sans tes antécédents de prises d'autres prod...mais ça fait 20 ans de canna avec juste 1 mois d'arrêt forcé il y a 15 ans où j'ai vu que je dérivais sur l'alcool...et je dors plus avec des migraines de ouf rien que quand je réduis un peu...et j'en suis aussi à  10g tous les 5 jours en moyenne)

à  mon avis le craving n'est pas lié qu'au produit (quel qu'il soit) c'est aussi lié à  tout ce qui a été évoqué par Disturb...mais je pense aussi qu'on sous-estime généralement le potentiel addictif du cannabis

une collègue médecin addictologue qui s'occupe un peu de ça dit que le sevrage est TRES long et qu'il ne commence d'ailleurs qu'à  la fin de la période dite de ralarguage (quand tout le THC coinçé dans les graisses du corps a fini d'être consommé)...c'est à  dire entre 1 et...15 jours !! Elle prescrit d'ailleurs du Tercian (un centre de cure addicto où j'ai bossé propose d'ailleurs des séjours de 3 semaines pour l'arrêt du canna..et introduit le Tercian à  J15 de l'entrée). Parles en dans ton CSAPA parce que 9 Atarax par jour, je trouve ça abusé quand même mais bon...

ma collègue dit aussi qu'elle a constaté (en dehors des insomnies massives) qu'il subsiste un "malaise" ou un "mal être" qui peut durer des mois et des mois...jusqu'à  ce que le système cannabinoïde endogène refonctionne correctement (je schématise, j'ai pas tout capté)..ce qui me dissuade d'arrêter c'est clair (même si la mère de mes enfants a un peu tendance à  me prendre la tête avec ça)

j'ai réussi à  vaporiser durant quelques temps...Mais la pénurie de weed, le retour au shit (pas bon en vapo) m'ont remis sur les rails des spliffs quotidiens...

bref, être accroc au canna, c'est pas si cool ni anodin (il n'y aurait que 10 à  15 % des fumeurs réguliers qui seraient dans ce cas mais en général avec le canna, la tendance est de tout minimiser, pas vrai ?)

bon courage pour la suite

Posté par : psychodi | 14 octobre 2013 à  10:31

 
#4 Posté par : mikykeupon 14 octobre 2013 à  11:09
Salut et bon courage.

Je suis un peu comme toi addict au canna, donc ce que je fait pour ne pas me retrouver en pénurie quand je n'ai plus d'argent (environ vers le 15 du mois), je roule des bédo légers, car comme toi je peux les enchaîner assez vite. Avec cette méthode je suis passé de 50 balles tous les 5-7 jours à  50 balles pour 2-3 semaines.

Si tu veux arrêter, il faut absolument que tu te trouves un nouveau centre d’intérêt.

En tout cas concernant le craving, je suis tout à  fait d'accord pour dire qu'il existe avec le THC, je ne fume presque pas de clope sans canna dedans (les rares sont vapoté à  l'aide de ma e-cig), mais quand l'envie est là  il m'est tout simplement impossible de réfléchir posément sans tourner en rond et m’énerver sur tout ce qui se passe. Je suis même un peu "violent" dans ces moments là , enfin surtout violent verbalement.

Posté par : mikykeupon | 14 octobre 2013 à  11:09

 
#5 Posté par : DeadCanDance 14 octobre 2013 à  14:16
Salut a vous!

En effet il peut y avoir une dependance psychologique qui peut etre plus ou moins forte voire inexistante chez certaines personnes, tout depend de la personne etc.

Pour ma part avant de tomber dans l'hero je fumais quand y'en avait bah c'etait cool et quand y'en avait bah je m'en foutais!!!

Depuis que j'ai arreter l'hero du coup il me reste que la shit et le sub mais bon le sub ca a rien a voir! Donc depuis ce temps la quand j'ai plus de shit j'ai du mal a le vivre!! les 2 ou 3 premiers jours sans son un peu chiant je pense qu'a ca, je tourne en rond car en plus je ne fume pas de clopes en dehors des joints,donc forcement plus tendu, je traverse en plus une periode très difficile ce qui ne facilite pas!! bref donc C'est un peu comme si le shit etait mon hero, vu qu'il me faut automatiquement quelque chose pour me mettre on va dire dans un etat "second" et bah quand y'a pu de shit en gros y'a pu rien, le retour a l'etat "pure"
Mais passé ces 2 ou 3 jours apres ca va j'y pense moins j'arrive a gerer et me dire bon bah y'a pas ya pas tant pis! que mon homme lui fumeurs depuis plus de 20 ans quand y'en a pas bah ca lui fait rien du tout! si il fume un paquet de clope par jour c'est tout quoi! 

Apres la craving si j'ai bien compris c'est enchainer les trace ou les shoot ou les joints c'est bien ca? si c'est bien ca en effet j'ai un peu ce reflexe j'en eteind un j'en rallume un!!

enfin voila pour mon experience!

Bon courage a toi!! Apres pour ma part je ne pense pas que ca necessite forcement une intervention en centre d'addicto pour ca , car c'est pas vraiment genant, mais si pour toi c'est genant et visiblement ca a l'air de bien l'etre quand y'en a pas et que derriere les medecins ou psy suivent pas c'est chaud, je te souhaite donc bon courage et tout ce que je pourrais te dire, je sais plus facile a dire qu'a faire c'est quand y'en a pas tu te dis c'est pas grave j'en aurais demain ou dans quelques jours, c'est pas si grave en fin de compte et puis une ptite pause ca permet de mieu ressentir les effets quand ta re pecho, et que tu dois etre plus fort que ca! Etant une drogue dite douce il est relativement facile je pense en faisant un travail psychologique sur soi meme d'arriver a baisser le manque deja c'est pas mal!

enfin bref c'est ce que je fais pour moi ca m'aide a dedramatiser psychologiquement!

Sur ce bon courage a toi!!! et a vous tous aussi qui etes dans le meme cas!!!

bonne aprem!

Posté par : DeadCanDance | 14 octobre 2013 à  14:16

 
#6 Posté par : mikykeupon 14 octobre 2013 à  15:20
Je tiens à  préciser que mes craving ne sont pas automatiques, c'est plus quand je tombe à  court et que je n'avait pas prévu. Et comme DcD ca peut durer 2-3 jours.

Posté par : mikykeupon | 14 octobre 2013 à  15:20

 
#7 Posté par : psychoniac 14 octobre 2013 à  19:01
Salut les gens,

Bon j'ai repris le bédo depuis vendredi soir et en gros jusqu'a maintenant j'ai fumer que 4 grammes, mais je fume + de clope, car en fait quand j'ai envie d'un joint pour retarder l'inévitable je me roule une clope.

Mais ce qui m'a aider c'est surtout d'avoir commencer un stage thérapeutique ce matin.
Je viens de rentrer chez moi et franchement j'ai passer une super journée, si ça continue comme ça je pense que ça devrait me permettre d'avancer.

Depuis vendredi soir j'ai décider de faire un effort pour diminuer ma conso de bédo, mais je ne compte pas compenser par des atarax je trouve que c'est pas mieux.

Quand je parle de crawing je ne suis pas en train de dire que je ressent un truc aussi violent que pour le crack, ayant consommer du cailloux pendant un an, à  l'arrashe complète, je n'irais pas comparé l’incomparable.

Par contre ce que je veux dire c'est que quand j'ai envie d'un bédo et que je n'ai rien, même si j'avoue que c'est assez rare, je me met à  y penser 24/24, je n'ai plus d'appétit, je ne dors plus du tout ou quasiment, et je me tape des mal de bide de cinglé.
Alors peut être que se sont des douleurs psychosomatique je veux bien mais n'empêche que les douleurs sont là  et le mal être aussi.

Merci pour tous les messages. C'est cool.

Posté par : psychoniac | 14 octobre 2013 à  19:01

 
#8 Posté par : Anonyme451Jd 14 octobre 2013 à  23:28
Pour l'addiction au cannabis, il est important d'ajouter aussi que le tabac (fumé la plupart du temps dans les joints) est responsable d'une part non-négligeable de l'addiction: il produit une dépendance physique (qui demande d'y revenir tous les jours) et je ne parle même pas des centaines d'additifs contenus dans la plupart des tabacs/ cigarettes (et qui renforcent le craving).

Pour ceux qui ne fument "presque pas de clopes en dehors des joints", essayez de fumer de l'herbe pure (quitte à  faire un mini stick, "à  l'américaine") et vous constaterez certainement que c'est beaucoup moins compulsif (les effets plus psychédéliques doivent y être pour quelque chose).

psychodi a écrit

Elle prescrit d'ailleurs du Tercian (un centre de cure addicto où j'ai bossé propose d'ailleurs des séjours de 3 semaines pour l'arrêt du canna..et introduit le Tercian à  J15 de l'entrée).

Honnêtement, le Tercian possède de nombreux effets secondaires et a tendance à  "zombifier", donc pas forcément la meilleure solution.
Une piste plus naturelle (et avec moins d'effets secondaires) est à  voir du côté du CBD (cannabidiol).
Ce cannabinoïde (présent en grande quantité dans le chanvre textile) serait intéressant dans le cadre de sevrage au cannabis:

Dans une étude réalisée à  la Ribeirà£o Preto Medical School, de l’Université de Sao Paolo, Brésil, une femme âgée de 19 ans se désaccoutumant du cannabis a bénéficié d’un traitement au cannabidiol (CBD). Le sevrage des gros consommateurs de cannabis est souvent accompagné de perte d’appétit, de sommeil, et d’irritabilité. Les symptômes de sevrage du cannabis ainsi que la tolérance sont probablement le résultat de la désensibilisation des récepteurs CB1 par le THC.

L’étude indique que cette femme de 19 ans présentant des symptômes de sevrage du cannabis, a été traitée avec du CBD pendant dix jours. L’évaluation quotidienne des symptômes a indiqué l’absence de signe de manque significatif et d’anxiété. Les auteurs ont conclu que « le CBD pourrait être un traitement effectif du syndrome de manque du cannabis.

Source:
http://www.cannabis-med.org/french/bull … php?id=323

Une autre discussion sur le sujet dans ce forum:
http://lucid-state.org/forum/showthread … u-cannabis


Posté par : Anonyme451Jd | 14 octobre 2013 à  23:28

 
#9 Posté par : mikykeupon 15 octobre 2013 à  12:10

Jhi-dou a écrit

Pour ceux qui ne fument "presque pas de clopes en dehors des joints", essayez de fumer de l'herbe pure (quitte à  faire un mini stick, "à  l'américaine") et vous constaterez certainement que c'est beaucoup moins compulsif (les effets plus psychédéliques doivent y être pour quelque chose).

Quand tu vois le prix de l'herbe quand tu n'a pas la possibilité de faire pousser, ce n'est pas valable sur la longueur. En tout cas perso je suis déscendu à  50 balle pour 2-3 semaines, si je ne me fait que des sticks pure de beu, je retournerai à  50 balle par semaine. A environ 10 balle le gramme, tu n'en fait pas beaucoup de stick wink
Le plus simple étant de pouvoir faire pousser.


Posté par : mikykeupon | 15 octobre 2013 à  12:10

 
#10 Posté par : manolo33 15 octobre 2013 à  13:53
10 balles le gramme??? What's the fuck?? C'est du vol!!!

Sans déconner, je sais bien qu'il n'est pas toujours facile de trouver des plans mais quand même, là , à  ce prix, faut changer de crèmerie...

Ou alors, voilà  une bonne motivation pour arrêter : le prix!

Non mais sérieux, 10 balles... où va t'on? Moi qui ai tendance à  penser qu'un truc qu'on fait pousser ne se vends pas mais se donne... je tombe de haut à  chaque fois qu'il est question de tarifs (au moins pour la weed).

Cette info, plus toutes celles que j'ai entendues ces derniers jours, m'amène à  la question suivante : et si on foutait le feu une bonne fois pour toute?

Désolé du HS et du coup de gueule mais je n'en reviens toujours pas... 10 balles!

Manolo, qui à  l'impression que le monde débloque de + en +

Posté par : manolo33 | 15 octobre 2013 à  13:53

 
#11 Posté par : mikykeupon 16 octobre 2013 à  08:55
C'est pour ça que e n'achète pas de weed par chez moi. Je pourrai en trouver de la moins cher mais moins efficace que le marron.

La dernière fois que j'ai eu de la beuh abordable, ca m'a couté 100 balles moins de 2 semaines, et encore j'économisais. Mais pas assez d'effet. Le soir d'aucune utilité pour aller dormir.

Posté par : mikykeupon | 16 octobre 2013 à  08:55

 
#12 Posté par : DeadCanDance 16 octobre 2013 à  11:24
Je suis assez d'accord avec manolo pour les fumeurs de weed le mieux reste de faire pousser!! Apres a la campagne c'est facile mais en ville c'est plus compliqué!

Mon conjoint et moi preferont de loin le shit mais on a quand meme profité de la campagne pour faire pousser un peu, ca permet tjrs de depanner en cas de penurie de shit !! Apres je crache pas sur une super bonne weed! D'ailleurs n'etant jamais aller en Hollande, c'est un kiff que j'aimerais vraiment me faire, autant pour la ville que pr les cofee shop! Enfin bref je sor un peu du sujet la! ^^

Surtout quand on voit les prix de la weed sérieux autant faire pousser c'est clair!!! Enfin quand on le peu!

Posté par : DeadCanDance | 16 octobre 2013 à  11:24

 
#13 Posté par : DeadCanDance 16 octobre 2013 à  11:37
Enfin je crois que on sort un peu du sujet la!!

Apres pous arreter le bédo tu peux essayer l'hypnose qui a de bons resultats sur la cigarette et donc j'en deduis sur toutes les addictions psychologique!!

Ca evitera tout ces medocs chimique a la "con", ca te fera gagner du temps et puis voila quoi!!

Posté par : DeadCanDance | 16 octobre 2013 à  11:37

 
#14 Posté par : Anonyme451Jd 16 octobre 2013 à  18:55

mikykeupon a écrit

En tout cas perso je suis déscendu à  50 balle pour 2-3 semaines, si je ne me fait que des sticks pure de beu, je retournerai à  50 balle par semaine.

Ce que je voulais dire, c'est qu'en consommant uniquement des pures de weed, ça permet souvent une consommation moins compulsive (et pas tous les jours) car le craving du hash et du tabac s'additionnent.


mikykeupon a écrit

C'est pour ça que e n'achète pas de weed par chez moi. Je pourrai en trouver de la moins cher mais moins efficace que le marron.
... pas assez d'effet. Le soir d'aucune utilité pour aller dormir.

Ah, en effet, si tu recherches l'effet "stone" la weed est souvent moins efficace pour ça (à  moins de trouver une pure indica peut-être) ?Mais il faudrait cultiver pour être sûr, car souvent les weeds vendues dans la rue sont des hybrides sativa/ indica (type skunk).
Le hash marocain est probablement plus riche en CBD (et autres cannabinoïdes) du fait de sa transformation.Le cannabidiol contrebalance les effets du THC et donne un effet plus apaisant.
De plus, le tabac semble aussi jouer un rôle dans la modification des effets, avec un côté plus assommant aussi.


Posté par : Anonyme451Jd | 16 octobre 2013 à  18:55

 
#15 Posté par : psychoniac 17 octobre 2013 à  08:40
Salut à  tous ;

Bon le fait d'avoir une occupation intéressante depuis le début de la semaine m'aide beaucoup à  ralentir j'arrive même à  ne pas emmener de bédo au stage que je fait.
De toute façon je pense que c'est vraiment une des meilleures solutions pour ralentir ou arrêter pour ce qui veulent.
Perso je voudrais juste arriver a une conso raisonnable car l'arrêt total me paraît envisageable et puis je n'en n'ai pas envie.

@ Jhi-Dou Tu parle de chanvre textile et j'aurais tendance à  être d'accord; il y a quelques années j'avais la possibilité de récupérer du chanvre dans un coin près de Loire. Du coup quand je n'avais vraiment plus rien je fumais ce truc et ça me calmait un peu enfin en tout cas ça m'aidait à  tenir le coup.
Mais à  cette période j'étais à  fond dans les prods plus durs alors je ne sais pas si ça avait un lien.
Mais si c'est de la même chose dont on parle mais ça pourrais être une solution à  creuser.

Merci à  vous de réagir.
demon1

Posté par : psychoniac | 17 octobre 2013 à  08:40

 
#16 Posté par : Anonyme451Jd 17 octobre 2013 à  13:25

psychoniac a écrit

@ Jhi-Dou Tu parle de chanvre textile et j'aurais tendance à  être d'accord; il y a quelques années j'avais la possibilité de récupérer du chanvre dans un coin près de Loire. Du coup quand je n'avais vraiment plus rien je fumais ce truc et ça me calmait un peu enfin en tout cas ça m'aidait à  tenir le coup.

Mais si c'est de la même chose dont on parle mais ça pourrais être une solution à  creuser.

Si ça t'intéresse de creuser la piste, saches qu'on peut en trouver parfois lors de certains salons "bio".
Des chanvriers présents pour vendre bières ou autres produits dérivés du chanvre peuvent le proposer sous forme de tisane.Ce n'est pas hyper agréable à  fumer (mais ça permet d'éviter le tabac), et il est toujours possible de réaliser une teinture-mère (avec un alcool à  plus de 50° si possible, type certains rhums).


Posté par : Anonyme451Jd | 17 octobre 2013 à  13:25

 
#17 Posté par : psychoniac 17 octobre 2013 à  18:21
Comme je disais ce matin le fait de faire le stage thérapeutique que j'ai commencé lundi me fait vraiment du bien. Aujourd'hui j'ai fumer un petit sticos dans la journée et je n'ai rien fumer ce matin, en fait j'ai fumer mon premier vrai bedo vers 17h; tout ça sans être sur les nerfs.
Alors si ça continue comme ça je pense que je vais réussir à  gérer, je crois aussi que la pause forcée que j'ai fait la semaine dernière m'a remis un peu à  "zéro niveau défonce".

@Jhi-Dou Tu peux m'expliquer ce qu'est une teinture mère?

Posté par : psychoniac | 17 octobre 2013 à  18:21

 
#18 Posté par : Anonyme451Jd 18 octobre 2013 à  00:52

psychoniac a écrit

@Jhi-Dou Tu peux m'expliquer ce qu'est une teinture mère?

Une teinture mère, c'est un procédé par lequel tu concentres les alcaloïdes d'une plante (le chanvre par exemple, mais plus généralement les plantes médicinales) en recouvrant la plante broyée dans un récipient (type bocal) avec un alcool fort.
Tu dois conserver le récipient à  l'abri de la lumière et au frais, et le retourner quotidiennement pour bien mélanger et extraire les principes actifs.


Posté par : Anonyme451Jd | 18 octobre 2013 à  00:52

 
#19 Posté par : mikykeupon 23 octobre 2013 à  00:05
Les teintures mères se font aussi avec de l'huile d'olive (pratique pour les abstinents à  l'alcool).

Sinon jhi-dou, merci de garder tes jugements pour toi, où ai-je dit que je cherchais à  être stone ?

Posté par : mikykeupon | 23 octobre 2013 à  00:05

 
#20 Posté par : ¨^¨ 23 octobre 2013 à  16:42
Salut
ce bouquin m'a aidé pour décrocher du canna (20ans de fume)
http://pmcdn.priceminister.com/photo/Cungi-Charly-Faire-Face-Aux-Dependances-Alcool-Tabac-Drogues-Jeux-Livre-895918458_ML.jpg

Posté par : ¨^¨ | 23 octobre 2013 à  16:42

 
#21 Posté par : rados 25 octobre 2013 à  16:00
salut!

tu parles de jeunes conso bah... en voici un (a peine majeur), 3-4ans que je fume, 2 ans que je tape mes douilles quotidiennement, et aujourd'hui, impossible a decrocher...
je me souviens, ds mes débuts de colleur de douille, j'utilisais le cannabis (du moins, la defonce violente du brad) pour atténuer un sevrage a la MD..; comme disturb, je pense d'ailleurs que le sevrage du canna est plus lourd que la MD.   
j'en suis arrivé, comme toi,, a une dépendance psychique et physique assez dingue... ce qui me trouble meme, je ne pensais pas en arriver la ac le cannabis, que j'ai monstrueusement sous estimé.
Dailleurs, je m’aperçois ds  mon entourage de jeune conso, que tout le monde a tendance a sous estimer le potentiel d'addiction de cette plante... et je pense que ceci est dû a la désinformation faite ds les collèges et lycée (et politiques télé....). En effet, lorsque que les bleus interviennent pour t'expliquer que la ganjah est aussi nocif que l'héro, aussi addictif... et que ces memes jeunes vont fumer des joints on soirée, ils se rendent compte que ce que racontait les flics n'étaient que des conneries... et ainsi, vont se montrer minimaliste a l'égard des dangers occasionné par le cannabis....

par contre, "une collègue médecin addictologue qui s'occupe un peu de ça dit que le sevrage est TRES long et qu'il ne commence d'ailleurs qu'à  la fin de la période dite de ralarguage (quand tout le THC coinçé dans les graisses du corps a fini d'être consommé)...c'est à  dire entre 1 et...15 jours !!"
je ne suis pas d'accord, mon addictologue m'expliqué que pour des consommateurs réguliers comme nous, ce fameux relargage dure a peu pres trois mois. c la raison pr laquelle les traces ds les urines restent a peu pres 10 semaines... et oui, le THC est lipophile (aime les graisses) et dc va se foutre la où il yen le plus..... le cerveau ^^.

moi quand c la galère, je substitue malheureusement, un peu d'alcool , qd j'ai l'occasion, une infu de pavot...

ce qui me mine le moral, c'est assez paradoxal, j'aimerais arrêter, mais je ne veux pas....

j'ai surement fait pas mal de hors sujet, mais ça m'a fait pas du bien de parler un peu de cette dépendance, ce n'est pas facile a évoquer, mais... merci psychoactif, ici, on peut parler sans détours, et de choses comprises car vécu par de nombreuses personnes ici... 

good vibes a tous
rados

Posté par : rados | 25 octobre 2013 à  16:00

 
#22 Posté par : mirabelle 05 novembre 2013 à  01:28
slt,

ah le cannabis,on est tous d'accord pour dire que ce n'est pas "anodin" comme produit et la banalisation ces dernières années à  fait que aujourd'hui la France est le plus gros consommateur de hash Marocain en Europe,sisisi!!!
En tous les cas moi,j'ai commencé à  fumer il y'a plus de 25 ans,et je n'envisage pas d'arrêter,pour le moment en tous cas,un bon joint de pakistanais ou de beuh je ne dis jamais non. big_smile

mirabelle   cool

Posté par : mirabelle | 05 novembre 2013 à  01:28

 
#23 Posté par : Anonyme451Jd 05 novembre 2013 à  12:18

mikykeupon a écrit

Sinon jhi-dou, merci de garder tes jugements pour toi, où ai-je dit que je cherchais à  être stone ?

Je ne sais pas pourquoi tu interprètes mon message comme un jugement ?Tu dis toi-même:

mikykeupon a écrit

Je pourrai en trouver de la moins cher mais moins efficace que le marron.

La dernière fois que j'ai eu de la beuh abordable, ca m'a couté 100 balles moins de 2 semaines, et encore j'économisais. Mais pas assez d'effet. Le soir d'aucune utilité pour aller dormir.

Tu préfères visiblement le hash (le marocain qui tourne est en général plutôt issue de variétés indicas, et contient souvent beaucoup plus de CBD que les variétés hollandaises, avec des effets plus stone donc) et dis toi-même que l'herbe ne t'es d'aucune utilité pour aller dormir (c'est donc clair que tu ne recherches pas le côté "high" des sativas)...


Posté par : Anonyme451Jd | 05 novembre 2013 à  12:18

 
#24 Posté par : mikykeupon 05 novembre 2013 à  16:21
Oui l'herbe que je peux acheter ne m'est d'aucune utilité, mais rien à  voir avec celle issu de l'auto-production, donc non je ne cherche pas a être stone, juste à  éviter des saut d'humeur.

Et pour la journée au contraire il m'en faut une plutôt sativa. Et de l'indica le soir.

Posté par : mikykeupon | 05 novembre 2013 à  16:21

 
#25 Posté par : Disturb 06 novembre 2013 à  09:54

rados a écrit

salut!
comme disturb, je pense d'ailleurs que le sevrage du canna est plus lourd que la MD.

Euh j'ai dis ça moi ?????????????? où ????????????????

  Effectivement le sevrage cannabique n'est pas anodin , mais ke ne me souviens absolument pas avoir comparé de pres ou de loin à  autre chose...

  Mais si c'est le cas , oui je veux bien  me relire...


Posté par : Disturb | 06 novembre 2013 à  09:54

 
#26 Posté par : psychodi 06 novembre 2013 à  15:05

rados a écrit

mon addictologue m'expliqué que pour des consommateurs réguliers comme nous, ce fameux relargage dure a peu pres trois mois. c la raison pr laquelle les traces ds les urines restent a peu pres 10 semaines... et oui, le THC est lipophile (aime les graisses) et dc va se foutre la où il yen le plus..... le cerveau ^^.

@Rados : merci pour cette précision, j'en ai recausé avec ma collègue qui m'a dit un peu près la même chose...en fait j'avais mal compris et confondu les effets du sevrage, dont la tension interne et l'anxiété (et l'insomnie) qui peuvent être à  leur paroxysme entre le 1er et le 15ème jour de sevrage (voire plus)...et le relargage, qui est encore autre chose...mais qui fait que le sevrage est très long et un peu chiant, en fait...

bon courage à  celles et ceux qui veulent essayer...j'ai l'impression que c'est un peu comme l'alcool : si t'es bien dépendant physiquement et mentalement, ça sera super dur d'avoir une conso occasionnelle...et c'est du genre 0 ou 1 : tu fumes tous les jours ou tu t'arrêtes complétement
en espérant que non (en attendant, ça fait 2 jours que je dors mal à  cause de ce p**ain de sevrage)


Posté par : psychodi | 06 novembre 2013 à  15:05

 
#27 Posté par : mikykeupon 06 novembre 2013 à  16:19
Autant j'ai réussi a passer d'une dépendance physique et psychologique de l'alcool à  une conso non-journalière ou au moins j'arrive à  avoir des poses facilement, autant pour le canna ca ne m'est pas possible.

Par contre quand je commence l'alcool c'est non-stop, alors que le canna c'est plus calme.

Par contre ce qui a été dit concernant le tabac est exact.
En ce moment 'ai de l'herbe, e la fume en stick pure, mais en début d'aprem j'ai voulu faire un grand joint, donc par (fausse)économie j'ai mis du tabac, et ca fait 2h30 maintenant que je n'arrete pas de penser a prochain stick, alors qu'en ne mettant que de l'herbe, le craving n'existe pas, ou très peu.

Posté par : mikykeupon | 06 novembre 2013 à  16:19

 
#28 Posté par : Roubz26 06 novembre 2013 à  22:14
J'ai réussi à  arrêté la coke en la remplaçant par la came et aujourd'hui j'ai tout arrêté après 3 ans à  me tuer le nez toute la journée, je ne voyais plu ma vie autrement qu'en sniffant tous les jours à  un moment de la journée au moins, et j'ai quand même franchi le pas de me sortir de là .
Pour ce qui est du cannabis, j'ai beaucoup mûri par rapport à  celui ci, qui fut et qui reste ma première addiction, j'ai toujours fumé quotidiennement des joints (des jours à  deux joints comme certains à  15 joints) selon l'activité quotidienne, et je ne me vois absolument pas me dire : JAMAIS, plu jamais un pétard. Non , réduire oui, mais arrêter complètement sans se remettre un bédo de temps en temps, non jamais je ne me l'obligerais.
Après, j'espère que la vie me fera beaucoup diminuer et qui sait peut-être arrêter complètement les pétards, je sais que je jouirais d'une existence beaucoup plus saine sans fumer comme je le fais. J'espère donc qu'un jour la fatigue accumulée des journées bien remplies que j'aurais feront que je n'aurais plu besoin de fumer de pétards. Comme j'ai eu besoin de me camer quotidiennement, j'ai encore le besoin aujourd'hui de combler un vide existentiel en fumant un joint corrosif.
Donc je pense qu'on peux se forcer à  diminuer, mais que pour le bédo ya pas lieu de se l'interdire complètement, puisque c'est quelquechose qu'on peux très bien gérer!

Roubz'

Posté par : Roubz26 | 06 novembre 2013 à  22:14

Remonter

Pied de page des forums