Ce soir je pense à eux / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Jérimadeth » 

Ce soir je pense à eux 



Ce soir, je pense à toi Dany, mort en 2016, seul dans ta chambre au premier étage, surdose. T'étais drôle, tu buvais comme un trou et un dimanche on avait atterri au bingo dans un pub de Sheffield avec Lauren. Lauren et moi, on avait nos fous rires en français alors tu pigeais rien mais tu souriais. Toi, taiseux, toujours en polo Fred Perry, manches longues, bien sûr, mais j'avais pas capté à l'époque. Dans le frigo, y'avait trois choses : de la bouffe, des liasses et de la coke. La Carling, on la buvait chaude, on s'en foutait. Depuis ta mort, tous les ans j'écris à Seb, ta mère; je commente les photos sur Facebook à chaque date anniversaire. Je suis retourné une fois à Sheff, et t'étais sous terre.

Ce soir, je pense à Eric, un amoureux de la shooteuse, un taquet un peu lourd un soir et hémiplégie. T'as remis le couvert un an après en 2018, et cette fois-ci, ça t'a eu. T'étais complètement perché, tu voulais monter une safraneraie et cultiver du safran...en Bretagne ! Vieux fou !

Ce soir, je pense à DDD. GGG était confiné chez moi l'an dernier quand il a reçu un coup de fil : tu étais retrouvé mort, un matin près de ton chien et ta copine. Surdose, mélanges. On s'était croisé sous terre, lors d'une fête que j'organisais avec GGG ; ton décès a rendu triste GGG. J'ai trouvé ta disparition brutale & violente. T'avais 18 ans. Tes obsèques se sont déroulées dans l'intimité familiale, ta mère ne voulait pas des "drogués" aux funérailles. Pour te dire aurevoir, tes amis & connaissances ont organisé une fête sous terre.

Ce soir, je pense à LP. J'étais en mer cet été, près des côtes quand j'ai reçu la nouvelle. T'avais 30 ans, ta barque tu la menais très bien ! A rising star dans ton domaine ! Et on pouvait pas te louper en soirée. J'ai encore dans mon téléphone des vidéos du nouvel an 2019; j'étais cramé mais qu'est-ce que c'était bon ! Tu danses. On ne se côtoyait pas en dehors de la danse; on se saluait, on dansait, on papotait. Un vrai petit rituel, à force. En dehors, t'étais peu souvent à Paris; le club, la teuf, l'after, ça nous réunissait. On m'a annoncé une cause du décès; j'ai deviné assez rapidement que c'était là une cause officielle, c'était un peu bidon. Je suis pas légiste, mais mourir en deux jours d'un paludisme foudroyant alors que la veille tu parlais encore à des amis et que tu avais accès à des soins de qualité si jamais un paludisme s'était effectivement déclenché...le moustique s'était dopé lui aussi, ma parole. Impossible d'écrire ici ou là, dans les hommages, dans ton pays, dans les nécro que tu avais succombé d'une surdose. C'est si honteux que ça de dire la vérité ? Ton enterrement a eu lieu, très loin de Paris, sinon je serais venu te dire un dernier coucou et un dernier merci, à l'arrière de l'église, sur les bancs du fond, pour me faire discret. J'ai vu les photos de ta mise en caveau : ouhhh ça m'a pincé le coeur tout d'un coup, ce cimetière de terre rouge, ta tombe simple, ton nom écrit dans l'urgence, presque de travers, au-dessus de celui de ta mère, disparue six mois avant toi. Putain tu vas finir dans ce trou, LP, à 3000km de paname, dans un cimetière désert. T'avais l'air immortel avec ton 1,90m et tes épaules solides.

Ce soir, je pense à Léo. Ma première fois. Il m'invite pour diner chez lui, j'avais rien vu venir, j'étais tellement naïf quand j'y pense. Y'a peu de gens qui m'ont fait l'amour comme toi depuis et c'était y'a plus de 10 ans cette première fois !! Chaque année on se retrouvait à Paris dans ma piaule et on remettait ça une fois, comme un anniversaire, j'adorais ça, on se désirait toujours, même des années après, je trouvais ça incroyable. Un matin de l'hiver 2017, tu te lèves chez moi et tu me proposes de la 3MMC. A l'époque j'ignore encore que t'as le pif déjà bien dedans, que tu slam, que tu revends, et que t'es dans des embrouilles dignes de la French Connection. Comme d'hab, je capte queudal, t'es un beau Cubain de Miami aux cheveux bouclés châtains et au si beau sourire, on aurait presque pas besoin de se parler, ni vu ni connu tu m'endors. On se voit tous les ans depuis des années, on s'apprécie, la baise avec toi est la meilleure que j'ai jamais connue et pourtant on se rate, on se rate, on se rate, c'est pas de veine (oui faut bien rire !). S'aimer différemment, ça nous serait pas venu à l'idée !! Se dire, je t'aime, non plus ! On l'a un peu regretté tous les deux, c'est la dernière chose que tu m'aies dite, à demi mot, "j'aurais dû, quand je t'ai rencontré...". J'ai essayé de te sortir de la dope quand j'ai vu les seringues se multiplier, les abcès sur le bras; quand j'ai su pour ton VIH (par hasard, t'avais pas voulu me le dire, mais j'allais pas te juger, ni te repousser, ni plus vouloir de toi). Tu m'as jamais parlé de ça, tu me racontais jamais tes problèmes, tu m'as bien protégé à l'écart, tu me racontais des mensonges à la pelle pour m'éviter soigneusement TA réalité. Et moi, pareil de mon côté, c'est ça le pire, on se protégeait mutuellement ! T'as jamais su tout ce que je m'enfilais dans le zen de mon côté ! Je crois que chaque année on rejouait notre première séduction, alors on se présentait sous notre meilleur jour chacun, on s'en rendait pas compte. Et chaque année, tu revenais en pèlerinage, et chaque année, j'ouvrais la porte et t'avais perdu du poids, tu dormais chez moi et tu disparaissais deux jours puis tu revenais m'assurant que tu étais chez ta sœur (ce qu'elle démentait de son côté...). Un jour j'en ai eu marre que tu déboules chez moi en pleine nuit en tenant un discours sans queue ni tête, je ne t'ai plus reconnu et tu t'es approché dans le lit, et je n'ai pas voulu, tu me faisais peur, tu me rendais triste, j'ai essayé de contacter ta famille, tes parents ne m'ont même pas répondu... Je t'ai entendu pleurer un peu plus tard. J'ai dû couper les ponts avec toi l'hiver dernier, car ça partait trop en live et j'avais peur que tu surdoses et j'avais peur, je savais que t'étais mouillé dans mille bails chelous. Je sais plus où tu es actuellement, mais je crois que tu as un peu remonté la pente, j'ai vu une photo de toi passer qui date du mois dernier. T'as repris du poil de la bête, t'es beau. La légende de la photo, c'est "just trying to stay away". C'est limpide, comme message, il parle pas du chocolat ! J'aimerais te faire découvrir PA si tu connais pas, j'aimerais que tu sois un drogué heureux si t'es encore dedans. Je m'en veux, tu me manques, j'ai cru que j'allais te perdre.

Ce soir, je pense à vous cinq.

Je me rappelle aussi les drames évités de justesse : MMM dans le coma (ah là, j'ai quand même bien été con), AAA qui sentait la surdose arriver et qui a eu la présence d'esprit de courir vers JJJ, médecin & UD. T'as eu chaud au cul quand même, intubé, coma artificiel de trois jours, sonde... "Allo, oui c'est Mathilde, AAA est à l'hôpital...".

Et ma vie, je la dois à toi AAA. Deux surdoses en 10 ans. La première, tu me ramasses dans ma salle de bain, je sais pas ce qui m'arrive, détresse respiratoire, j'arrive pas à parler, je sens que ça part en couilles; j'ignore tout de la RDR car visiblement j'ai de l'eau chaude dans le crâne à la place du cerveau; toi, t'as les bons réflexes, tu paniques pas; je ne sais toujours pas si c'est parce que tu es rôdé ou parce qu'au fond on est complètement inconscient parfois. Un peu des deux sûrement. La deuxième fois, je t'en parle même pas, t'es d'une patience... Merci mon ami, à la vie à la mort. Et surtout à la vie car il est cool ce bout de chemin avec toi !

In Memoriam à ceux dont la mort est trop "honteuse"/mal vue pour être annoncée publiquement sans mensonge ou litote; à ceux que la prohibition jette sur les chemins du danger & des prises de risques; à ceux que les tabous, les non-dits toujours si forts condamnent au silence sur leur conso, à ceux pour qui les préjugés toujours si tenaces forment encore un obstacle à une véritable éducation RDR, à une prise en charge digne dans des parcours de soin adaptés. Aux UD dont le tout répressif prive jusqu'au droit fondamental à vivre dans la dignité/la vérité, & à mourir sans opprobre.

Merci.

Dernière modification par Jérimadeth (10 octobre 2021 à  11:34)

Catégorie : Tranche de vie - 10 octobre 2021 à  02:08

Reputation de ce commentaire
 
Texte fort et bien écrit



Commentaires
#1 Posté par : marvin rouge 11 octobre 2021 à  09:49
Joli texte, me donne des "échos" sur certaines phrases
Le safran pousse très bien en bzh, ya une safrane raie rie à 3 km de cz moi, et il est excellent !

Faut pas oublier que le safran est Bcp cultivé au contrefort de l'himalaya.
en partance pr la Parvati valley, (pas malana, trop "touriste, et le contact avc ls locaux est impossible du fait des croyances, plus que de la religion"), on en voyait Bcp de champs de safran.. vivement que j'y retourne, l'année pro, ou celle d'après, ou pas :-(, jfait plus de plan sur la comète désormais. jme concentrerais plus sur l'est du pays, Bcp-touristique(que je connais déjà un peut, ms c si vaste, tant de spot et d'ethnie à rencontrer, avc son sac à dos, sa bite et son couteau) .
Un peux  la French cannoli, ki ns à quite ya qqs mois
Les plus beau champs que j'ai vu, c'est la bas, passe 3000m, des génétique de fou

Merde, dsl du Hs, sorry

Bne journee jerimadeth

Posté par : marvin rouge | 11 octobre 2021 à  09:49

 
#2 Posté par : Jérimadeth 12 octobre 2021 à  10:02

marvin rouge a écrit

Joli texte, me donne des "échos" sur certaines phrases
Le safran pousse très bien en bzh, ya une safrane raie rie à 3 km de cz moi, et il est excellent !

Faut pas oublier que le safran est Bcp cultivé au contrefort de l'himalaya.
en partance pr la Parvati valley, (pas malana, trop "touriste, et le contact avc ls locaux est impossible du fait des croyances, plus que de la religion"), on en voyait Bcp de champs de safran.. vivement que j'y retourne, l'année pro, ou celle d'après, ou pas :-(, jfait plus de plan sur la comète désormais. jme concentrerais plus sur l'est du pays, Bcp-touristique(que je connais déjà un peut, ms c si vaste, tant de spot et d'ethnie à rencontrer, avc son sac à dos, sa bite et son couteau) .
Un peux  la French cannoli, ki ns à quite ya qqs mois
Les plus beau champs que j'ai vu, c'est la bas, passe 3000m, des génétique de fou

Merde, dsl du Hs, sorry

Bne journee jerimadeth

Tkt pour le HS, merci pour ton message, je savais pas pour le safran, t'as bien fait de m'écrire !
Moi qui avais vanné Eric, lol il avait raison !!
Oui j'ai vu pour Frenchy Cannoli, je savais pas sad
A+


Posté par : Jérimadeth | 12 octobre 2021 à  10:02

Remonter

Pied de page des forums