Cocktail psychés/noid/protox éprouvant / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Arcalys » 

Cocktail psychés/noid/protox éprouvant 



Bonjour!

Je souhaite partager une expérience récente que j'ai eu le plaisir de vivre.
Le trip s'est déroulé sous truffes magiques, 1P-LSD, noid et protox, mélangés les uns aux autres selon différentes périodes.
Voilà comment ça s'est déroulé:

Mercredi 14 août:

1ère partie:
Il est 15h13, je consomme pour la première fois des truffes magiques valhalla. J'avais déjà prévu cela à l'avance, je suis seul, un trip stopper si nécessaire, personne pour me déranger, bref l'individu isolé qui consomme dans son coin.
J'ai pris 5g de truffes, en accord avec mon poids et l'état des truffes.

Je tiens à préciser que le lieu du trip est une maison en campagne, suffisamment entourée de verdure, d'arbres, pour apprécier l'effet des truffes dans la nature.

Je me pose donc en attendant les effets, des vidéos pour se distraire, quelques articles par-ci par-là, et des derniers renseignements sur les truffes pour vérifier si tout est bon.

Au bout d'une demi-heure, je m'ennuie fortement, je sais que les effets doivent arriver dans les 30 minutes suivantes voire plus selon la personne. Je commence à réfléchir sérieusement sur comment pimenter le trip de la journée. C'est alors que je décide de prendre un demi-timbre de 1P-LSD, dosé à 100 microgrammes. Le produit a déjà été testé plusieurs fois, je n'en suis pas un connaisseur pur et dur mais j'ai les basses dessus, et l'avantage d'avoir vécu tous les effets secondaires, néfastes, répertoriés ici. En terme de bad trip, je le connais bien. Je me lance donc, et j'attends les effets.

Au bout d'une heure vingt après l'ingestion des truffes, des effets visuels se font ressentir: vue plus contrastée, une forte attirance pour la nature (que j'attribue à la sensation de bien-être, l'euphorie du 1p-lsd, mêlées à mon idée des truffes sur le "côté naturel" et la lumière qui éclaire les arbres).
Je mets de la musique, je pose mon casque sur les oreilles (antibruit, c'est mon accessoire de trip le plus indispensable pour un sit-in psychologique correct).

Seconde partie:

17h09
Je me pose dans ma chambre, je ferme les yeux, laisse libre court à l'imagination pour entamer les hallus des truffes tant attendues. Un petit effet visuel est déjà présent sur la perception des couleurs, provenant des truffes.
Je me demande comment amplifier le trip, ou bien l'enclenche. Me vient à l'esprit l'éternel protoxyde d'azote, amplificateur par excellence pour mes trips, des psychés.
J'en prends une bonne dose, puis une deuxième, une troisième et ainsi de suite pendant plus d'une heure, avec de la musique dans les oreilles, jusqu'à ce que les effets soient bien présents.
S'ensuivent de profondes hallucinations intérieures les yeux fermés, qui se caractérisent principalement par un monde fantaisiste de champignons, plantes, lutins et compagnie. Pour donner une idée, c'était comme si le Joker de Batman, était entré dans le monde d'Alice au pays des Merveilles pour y faire des conneries et laisser libre court à ses idées.

18h36

Un très bon départ, je suis satisfait des hallus, du bodyload, des effets visuels. Le cœur bat son plein, je le ressens bien, dû au 1P-LSD, j'en ai plein la tête, je divague totalement dans tous les sens, je rigole tout seul pour tout et n'importe quoi et je suis en trans musicalement.
Puis, idée que je qualifierais d'irresponsable, je prends la seconde moitié du timbre de 1P-LSD que j'avais laissé, me disant que "quitte à partir dans l'au-delà, autant ne pas le faire à moitié". J'etais amusé, excité, je le prends. Une partie de moi s'en veut un peu, c'était ma première fois avec les truffes, et voilà que je l'agrémente d'un timbre de 1P-LSD.

Récapitulons : j'ai consommé 5 grammes de truffes valhalla, 100 microgrammes de 1P-LSD, et une bonne quinzaine de tafs de protox (lui je n'y touche plus après).

Troisième partie: 

Il est 19h05, j'ai autre chose à faire (des papiers à chercher), je me concentre (petite pause pendant le trip) et je finis par ranger mon bureau pendant une heure.  C'était bien dur, je voulais tout faire en même temps, des idées me venaient à gauche à droite, bref c'était long (il m'aurait fallu moins de 10 minutes d'habitude). Je divagues fortement, encore, et je regarde des vidéos de musique.
Les effets se font toujours ressentir mais plus en arrière-plan, car je voulais faire autre chose et par quelque chose que j'ai du mal à bien comprendre, les effets se sont atténués. J'ai essayé de lire un peu: une page en 30 minutes, j'ai explosé de rire. Aucune concentration dessus, comme je m'y attendais.
Je mange rapidement, surtout du sucre et de l'eau, pour éviter la déshydratation, et une nouvelle hypoglycémie qui m'est déjà arrivé lors d'une prise de 1P.

Il est 22h, je vais me coucher, tout est préparé malgré le manque de concentration et d'attention. Tout est bon.

PS: J'ai pour habitude d'écouter du beatbox à 22h, avant de dormir, j'adore ça et ça a tendance à m'envoyer loin.

Quatrième partie:

La seconde plus intéressante du trip. 20 minutes après m'être couché, pendant que j'écoute mon beatbox habituel, je rigole à n'en plus pouvoir. La raison: j'ai l'impression de regarder un clash entre des gamins de 9 ans (toute nouvelle impression des beatboxers). Je suis tout euphorique, bien mentalement, physiquement un peu épuisé. Me vient une toute nouvelle idée, consommer un noid. Mon tableau d'interactions m'indiquait une certaine dangerosité, j'ai voulu voir de quoi il s'agissait, prudemment au départ. 

Pour information, je consomme du 5F-MDMB 2201, en cigarette électronique. Le liquide est un mélange de deux solutions de 5f, diluées pour la première à 1/10, et la seconde à une dose inconnue en termes de nombre, mais testée plusieurs fois. Les deux doses arrachent, surtout la seconde, prise en pure, on tombe à la renverse. Les effets connus selon mon expérience sont la dilatation forte du temps, le bodyload (très présent au niveau du cerveau), tachycardie, une augmentation de la température, les yeux rouges comme jamais et un assèchement buccal. Ça relâche une sensation de bien-être et laisse libre court à l'imagination, mais ça plombe le réveil.

Le mélange des deux solutions est un combo parfait selon moi, les effets étant additionnés entre les deux solutions (chose à laquelle je ne m'attendais pas la première fois).

Je prends une taf. Rien de spécial, taf normale, léger effet au cerveau, pas de danger pour l'instant.  J'en reprends plusieurs, peut-être jusqu'à 5 selon mes souvenirs. Et là, c'est la grande vadrouille. Des reflets bleutés partout, les yeux rouges mêlés à la mydriase du 1p.
Il faut savoir aussi que ce noid a tendance à forte dose à créer des fractales lorsqu'on garde les yeux ouverts.
Eh bien des fractales, j'en ai vu à rallonge. C'était un combo entre fractales, couleurs à gogo, reflets bleutés, mosaïques dans tous les sens, du grand n'importe quoi, mêlés aux hallus réactivées des truffes (le noid se comporte comme le thc et réactive l'effet des truffes). Le cœur bat vit, très vite, l'euphorie est encore plus grande, bodyload intense, et une sensation que j'avais oublié, remontant à mon premier trip de 1p: les bruits de fond caractéristiques du produit à chaque fois que j'en prends. Mêlé aux truffes, ce bruit s'amplifie et prends des tons différents selon les moments.

La fenêtre à ma droite paraît énorme, lointaine, dangereuse et inquiétante. Des reflets bleus accompagnent les effets de diffraction de la lumière qui passe les volets. Ça ressemble un peu aux lasers des dessins animés, version rétro, mais avec une qualité visuelle énorme. Je bloque dessus, je divague à un stade supérieur.
Je reprends du noid toutes les vingt après trente minutes pour conserver certains effets ou pour en avoir d'autres.

Ce qui va arriver ensuite, était totalement inattendu et très surprenant pour moi.

Je n'ai pas l'heure, 23h est passée, ça j'en suis sûr mais j'ai perdu le compte.
À un moment j'enlève mon casque, des hallus auditives m'y poussant, je me demandais si cela venait de l'extérieur (il y avait un peu de paranoïa derrière, j'ai tendance à entendre des alarmes de police à chaque fois que je prends du 1p). Ces hallus auditives sont fréquentes ce soir-là, toutes les 5 à 10 minutes je dirais.
Mais lorsque j'ai enlevé mon casque, pour trou noir, je suis incapable de bouger, je ne respire plus ( certitude absolue), mon cœur était selon moi arrêté aussi ou alors en très très mauvais état.  Il n'y avait pas d'argent extérieur pour vérifier mon état, on ne peut donc pas être sûr de cet arrêt cardiaque.

Pendant une minute, je ne respire pas, voire plus, et j'entends une voix. Tres distincte, elle n'est pas intérieure, elle ne provient pas du casque, ni de dehors. Elle est simplement là. J'ai le Diable sous mon nez, je l'ai perçu comme ça (je suis athée). Que me dit-il ? Il rigole, puis m'explique qu'il veut bien me ramener à la vie, parce que je servirais à quelque chose plus tard, une utilité qui valait la peine de me réanimer. Il rigole une dernière fois et s'en va. La voix était grave, très grave, typiquement la voix de démon qu'on s'imagine,  qui dégage une puissance hors-norme. Première expérience avec un être surnaturel si on puit dire.
Juste après cela, je me relève à une vitesse phénoménale, je prends une grande inspiration, comme lorsqu'on réveille quelqu'un d'entre les morts. Je suis calme, je ne panique pas, juste un peu sidéré de l'expérience et content d'avoir vécu ça.

Je reprends mon casque, les hallus continuent, les effets physiques s'intensifient, je ressens mon cœur très fortement, je le visualise, et aie l'impression qu'il a pris cher. On aurait dit que quelqu'un le tenait dans sa main, fermement.

Suite à cela, je vois plus tard un être blanc, au physique humain mais à l'instinct bestial, cheveux courts verts, les yeux noirs, qui m'emporte et s'enfuit.

Plus tard encore vers minuit, je perçois un second démon, mineur je dirais en comparaison au Diable mais qui prend possession de moi. Je suis toujours sur mes vidéos, casque sur les oreilles, une taffe de temps en temps de noid, et je l'entends me parler en fond de musique. Je ferme les yeux, je le vois, je le sens prendre possession de moi (un peu comme si une partie de vous vous était arrachée). Puis il s'en va.

Dernière partie:

Il est 00h46, plus de conso à cette heure-ci, je commence à bien fatiguer, dans une demi-heure, certains effets devraient passer, pour le 1P, on peut compter 11h intenses et 4h dernières heures plus douces. Bref à 1h30, 2h, ça devrait être tranquille. Bah non, fausse impression. Je suis aveugle, je ne vois rien (la fenêtre que je distinguais si bien quelques heures auparavant est maintenant invisible), j'hallucine encore: mosaïques, fractales, un motif récurrent très bizarre. On aurait dit un motif qu'on a tendance à mettre sur les vaisselles en porcelaine.

Le cœur bat vite, je le sens très fortement, il subit le pauvre, malgré son endurance des derniers mois. Une sensation très forte au cerveau, un bodyload à son apogée, une respiration forte. Je ne peux m'empêcher de bouger et de me retourner dans mon lit, tout est inconfortable, je me sentirais mieux dans le vide. J'ouvre les yeux parfois, les hallus sont toujours là, j'en profite. Parfois me vient l'idée de sauter de la fenêtre ou de dépecer mes chats après les avoir étranglés ( ça c'était le brin de folie un peu trop ambitieuse, car l'idée me plaisait bien, je l'imaginais). J'ai tendance à penser à ce genre de trucs lorsque je prends un psychédélique, pour voir quelle est ma réaction. Je n'entame jamais aucune action, mais planter l'idée dans ma tête me permet de voir ma réaction. Et là l'idée était vraiment bonne. Mais je ne me suis pas levé, comme d'habitude. L'idée est partie, comme d'habitude.
Il y avait du vent, les portes grinçaient, une ambiance lourde et mortuaire, de quoi réveiller les morts dans la pénombre.
J'ai mis du temps à m'endormir. J'etais aveugle, j'avais déjà été me voir dans le miroir vers minuit et demi ( j'adore me voir dans le miroir, sûrement dû à l'ego, à la curiosité et à la multitude de pensées que ça provoque). Les pupilles étaient complement perdues, à osciller entre mydriase et extension normale dans la pénombre.  Elles étaient vides, et inadaptées à la lumière environnante. Mais pas en mydriase. C'était un nouveau stade, ni trop dilatées, ni adaptées. Juste perdues. Le reste des yeux étaient rouges, avec un teinte grise.

Dans mon lit, je respirais fort, j'avais besoin d'air, j'avais chaud, mais très calme intérieurement. À la limite de faire une EMI, mais sans l'atteindre. Ça a été comme ça  pendant une à deux heures peut-être puis trou noir, j'ai dormi. 5h de repos.

Le lendemain, ça allait, une grande satisfaction de l'expérience, j'avais découvert de nouveaux horizons, et surtout de nouvelles hallucinations que j'espère pouvoir approfondir plus tard.
La seconde nuit s'est déroulée normalement, avec un coup de noid, pour voir si la psylocine pouvait se réactiver.  Vaguement, j'ai conclu que c'était un effet placebo, rien d'alarmant.

Voilà, un trip report très très long, mais néanmoins tout y est. Tous les effets n'ont pas été listés, je peux y ajouter un complément si nécessaire.
Peace
drogue-peace

Catégorie : Trip Report - 16 août 2019 à  19:58



Commentaires
#1 Posté par : TrippyD 17 août 2019 à  00:03

Arcalys a écrit

Bonjour!

Je souhaite partager une expérience récente que j'ai eu le plaisir de vivre.
Le trip s'est déroulé sous truffes magiques, 1P-LSD, noid et protox, mélangés les uns aux autres selon différentes périodes.
Voilà comment ça s'est déroulé:

Mercredi 14 août:

1ère partie:
Il est 15h13, je consomme pour la première fois des truffes magiques valhalla. J'avais déjà prévu cela à l'avance, je suis seul, un trip stopper si nécessaire, personne pour me déranger, bref l'individu isolé qui consomme dans son coin.
J'ai pris 5g de truffes, en accord avec mon poids et l'état des truffes.

Je tiens à préciser que le lieu du trip est une maison en campagne, suffisamment entourée de verdure, d'arbres, pour apprécier l'effet des truffes dans la nature.

Je me pose donc en attendant les effets, des vidéos pour se distraire, quelques articles par-ci par-là, et des derniers renseignements sur les truffes pour vérifier si tout est bon.

Au bout d'une demi-heure, je m'ennuie fortement, je sais que les effets doivent arriver dans les 30 minutes suivantes voire plus selon la personne. Je commence à réfléchir sérieusement sur comment pimenter le trip de la journée. C'est alors que je décide de prendre un demi-timbre de 1P-LSD, dosé à 100 microgrammes. Le produit a déjà été testé plusieurs fois, je n'en suis pas un connaisseur pur et dur mais j'ai les basses dessus, et l'avantage d'avoir vécu tous les effets secondaires, néfastes, répertoriés ici. En terme de bad trip, je le connais bien. Je me lance donc, et j'attends les effets.

Au bout d'une heure vingt après l'ingestion des truffes, des effets visuels se font ressentir: vue plus contrastée, une forte attirance pour la nature (que j'attribue à la sensation de bien-être, l'euphorie du 1p-lsd, mêlées à mon idée des truffes sur le "côté naturel" et la lumière qui éclaire les arbres).
Je mets de la musique, je pose mon casque sur les oreilles (antibruit, c'est mon accessoire de trip le plus indispensable pour un sit-in psychologique correct).

Seconde partie:

17h09
Je me pose dans ma chambre, je ferme les yeux, laisse libre court à l'imagination pour entamer les hallus des truffes tant attendues. Un petit effet visuel est déjà présent sur la perception des couleurs, provenant des truffes.
Je me demande comment amplifier le trip, ou bien l'enclenche. Me vient à l'esprit l'éternel protoxyde d'azote, amplificateur par excellence pour mes trips, des psychés.
J'en prends une bonne dose, puis une deuxième, une troisième et ainsi de suite pendant plus d'une heure, avec de la musique dans les oreilles, jusqu'à ce que les effets soient bien présents.
S'ensuivent de profondes hallucinations intérieures les yeux fermés, qui se caractérisent principalement par un monde fantaisiste de champignons, plantes, lutins et compagnie. Pour donner une idée, c'était comme si le Joker de Batman, était entré dans le monde d'Alice au pays des Merveilles pour y faire des conneries et laisser libre court à ses idées.

18h36

Un très bon départ, je suis satisfait des hallus, du bodyload, des effets visuels. Le cœur bat son plein, je le ressens bien, dû au 1P-LSD, j'en ai plein la tête, je divague totalement dans tous les sens, je rigole tout seul pour tout et n'importe quoi et je suis en trans musicalement.
Puis, idée que je qualifierais d'irresponsable, je prends la seconde moitié du timbre de 1P-LSD que j'avais laissé, me disant que "quitte à partir dans l'au-delà, autant ne pas le faire à moitié". J'etais amusé, excité, je le prends. Une partie de moi s'en veut un peu, c'était ma première fois avec les truffes, et voilà que je l'agrémente d'un timbre de 1P-LSD.

Récapitulons : j'ai consommé 5 grammes de truffes valhalla, 100 microgrammes de 1P-LSD, et une bonne quinzaine de tafs de protox (lui je n'y touche plus après).

Troisième partie: 

Il est 19h05, j'ai autre chose à faire (des papiers à chercher), je me concentre (petite pause pendant le trip) et je finis par ranger mon bureau pendant une heure.  C'était bien dur, je voulais tout faire en même temps, des idées me venaient à gauche à droite, bref c'était long (il m'aurait fallu moins de 10 minutes d'habitude). Je divagues fortement, encore, et je regarde des vidéos de musique.
Les effets se font toujours ressentir mais plus en arrière-plan, car je voulais faire autre chose et par quelque chose que j'ai du mal à bien comprendre, les effets se sont atténués. J'ai essayé de lire un peu: une page en 30 minutes, j'ai explosé de rire. Aucune concentration dessus, comme je m'y attendais.
Je mange rapidement, surtout du sucre et de l'eau, pour éviter la déshydratation, et une nouvelle hypoglycémie qui m'est déjà arrivé lors d'une prise de 1P.

Il est 22h, je vais me coucher, tout est préparé malgré le manque de concentration et d'attention. Tout est bon.

PS: J'ai pour habitude d'écouter du beatbox à 22h, avant de dormir, j'adore ça et ça a tendance à m'envoyer loin.

Quatrième partie:

La seconde plus intéressante du trip. 20 minutes après m'être couché, pendant que j'écoute mon beatbox habituel, je rigole à n'en plus pouvoir. La raison: j'ai l'impression de regarder un clash entre des gamins de 9 ans (toute nouvelle impression des beatboxers). Je suis tout euphorique, bien mentalement, physiquement un peu épuisé. Me vient une toute nouvelle idée, consommer un noid. Mon tableau d'interactions m'indiquait une certaine dangerosité, j'ai voulu voir de quoi il s'agissait, prudemment au départ. 

Pour information, je consomme du 5F-MDMB 2201, en cigarette électronique. Le liquide est un mélange de deux solutions de 5f, diluées pour la première à 1/10, et la seconde à une dose inconnue en termes de nombre, mais testée plusieurs fois. Les deux doses arrachent, surtout la seconde, prise en pure, on tombe à la renverse. Les effets connus selon mon expérience sont la dilatation forte du temps, le bodyload (très présent au niveau du cerveau), tachycardie, une augmentation de la température, les yeux rouges comme jamais et un assèchement buccal. Ça relâche une sensation de bien-être et laisse libre court à l'imagination, mais ça plombe le réveil.

Le mélange des deux solutions est un combo parfait selon moi, les effets étant additionnés entre les deux solutions (chose à laquelle je ne m'attendais pas la première fois).

Je prends une taf. Rien de spécial, taf normale, léger effet au cerveau, pas de danger pour l'instant.  J'en reprends plusieurs, peut-être jusqu'à 5 selon mes souvenirs. Et là, c'est la grande vadrouille. Des reflets bleutés partout, les yeux rouges mêlés à la mydriase du 1p.
Il faut savoir aussi que ce noid a tendance à forte dose à créer des fractales lorsqu'on garde les yeux ouverts.
Eh bien des fractales, j'en ai vu à rallonge. C'était un combo entre fractales, couleurs à gogo, reflets bleutés, mosaïques dans tous les sens, du grand n'importe quoi, mêlés aux hallus réactivées des truffes (le noid se comporte comme le thc et réactive l'effet des truffes). Le cœur bat vit, très vite, l'euphorie est encore plus grande, bodyload intense, et une sensation que j'avais oublié, remontant à mon premier trip de 1p: les bruits de fond caractéristiques du produit à chaque fois que j'en prends. Mêlé aux truffes, ce bruit s'amplifie et prends des tons différents selon les moments.

La fenêtre à ma droite paraît énorme, lointaine, dangereuse et inquiétante. Des reflets bleus accompagnent les effets de diffraction de la lumière qui passe les volets. Ça ressemble un peu aux lasers des dessins animés, version rétro, mais avec une qualité visuelle énorme. Je bloque dessus, je divague à un stade supérieur.
Je reprends du noid toutes les vingt après trente minutes pour conserver certains effets ou pour en avoir d'autres.

Ce qui va arriver ensuite, était totalement inattendu et très surprenant pour moi.

Je n'ai pas l'heure, 23h est passée, ça j'en suis sûr mais j'ai perdu le compte.
À un moment j'enlève mon casque, des hallus auditives m'y poussant, je me demandais si cela venait de l'extérieur (il y avait un peu de paranoïa derrière, j'ai tendance à entendre des alarmes de police à chaque fois que je prends du 1p). Ces hallus auditives sont fréquentes ce soir-là, toutes les 5 à 10 minutes je dirais.
Mais lorsque j'ai enlevé mon casque, pour trou noir, je suis incapable de bouger, je ne respire plus ( certitude absolue), mon cœur était selon moi arrêté aussi ou alors en très très mauvais état.  Il n'y avait pas d'argent extérieur pour vérifier mon état, on ne peut donc pas être sûr de cet arrêt cardiaque.

Pendant une minute, je ne respire pas, voire plus, et j'entends une voix. Tres distincte, elle n'est pas intérieure, elle ne provient pas du casque, ni de dehors. Elle est simplement là. J'ai le Diable sous mon nez, je l'ai perçu comme ça (je suis athée). Que me dit-il ? Il rigole, puis m'explique qu'il veut bien me ramener à la vie, parce que je servirais à quelque chose plus tard, une utilité qui valait la peine de me réanimer. Il rigole une dernière fois et s'en va. La voix était grave, très grave, typiquement la voix de démon qu'on s'imagine,  qui dégage une puissance hors-norme. Première expérience avec un être surnaturel si on puit dire.
Juste après cela, je me relève à une vitesse phénoménale, je prends une grande inspiration, comme lorsqu'on réveille quelqu'un d'entre les morts. Je suis calme, je ne panique pas, juste un peu sidéré de l'expérience et content d'avoir vécu ça.

Je reprends mon casque, les hallus continuent, les effets physiques s'intensifient, je ressens mon cœur très fortement, je le visualise, et aie l'impression qu'il a pris cher. On aurait dit que quelqu'un le tenait dans sa main, fermement.

Suite à cela, je vois plus tard un être blanc, au physique humain mais à l'instinct bestial, cheveux courts verts, les yeux noirs, qui m'emporte et s'enfuit.

Plus tard encore vers minuit, je perçois un second démon, mineur je dirais en comparaison au Diable mais qui prend possession de moi. Je suis toujours sur mes vidéos, casque sur les oreilles, une taffe de temps en temps de noid, et je l'entends me parler en fond de musique. Je ferme les yeux, je le vois, je le sens prendre possession de moi (un peu comme si une partie de vous vous était arrachée). Puis il s'en va.

Dernière partie:

Il est 00h46, plus de conso à cette heure-ci, je commence à bien fatiguer, dans une demi-heure, certains effets devraient passer, pour le 1P, on peut compter 11h intenses et 4h dernières heures plus douces. Bref à 1h30, 2h, ça devrait être tranquille. Bah non, fausse impression. Je suis aveugle, je ne vois rien (la fenêtre que je distinguais si bien quelques heures auparavant est maintenant invisible), j'hallucine encore: mosaïques, fractales, un motif récurrent très bizarre. On aurait dit un motif qu'on a tendance à mettre sur les vaisselles en porcelaine.

Le cœur bat vite, je le sens très fortement, il subit le pauvre, malgré son endurance des derniers mois. Une sensation très forte au cerveau, un bodyload à son apogée, une respiration forte. Je ne peux m'empêcher de bouger et de me retourner dans mon lit, tout est inconfortable, je me sentirais mieux dans le vide. J'ouvre les yeux parfois, les hallus sont toujours là, j'en profite. Parfois me vient l'idée de sauter de la fenêtre ou de dépecer mes chats après les avoir étranglés ( ça c'était le brin de folie un peu trop ambitieuse, car l'idée me plaisait bien, je l'imaginais). J'ai tendance à penser à ce genre de trucs lorsque je prends un psychédélique, pour voir quelle est ma réaction. Je n'entame jamais aucune action, mais planter l'idée dans ma tête me permet de voir ma réaction. Et là l'idée était vraiment bonne. Mais je ne me suis pas levé, comme d'habitude. L'idée est partie, comme d'habitude.
Il y avait du vent, les portes grinçaient, une ambiance lourde et mortuaire, de quoi réveiller les morts dans la pénombre.
J'ai mis du temps à m'endormir. J'etais aveugle, j'avais déjà été me voir dans le miroir vers minuit et demi ( j'adore me voir dans le miroir, sûrement dû à l'ego, à la curiosité et à la multitude de pensées que ça provoque). Les pupilles étaient complement perdues, à osciller entre mydriase et extension normale dans la pénombre.  Elles étaient vides, et inadaptées à la lumière environnante. Mais pas en mydriase. C'était un nouveau stade, ni trop dilatées, ni adaptées. Juste perdues. Le reste des yeux étaient rouges, avec un teinte grise.

Dans mon lit, je respirais fort, j'avais besoin d'air, j'avais chaud, mais très calme intérieurement. À la limite de faire une EMI, mais sans l'atteindre. Ça a été comme ça  pendant une à deux heures peut-être puis trou noir, j'ai dormi. 5h de repos.

Le lendemain, ça allait, une grande satisfaction de l'expérience, j'avais découvert de nouveaux horizons, et surtout de nouvelles hallucinations que j'espère pouvoir approfondir plus tard.
La seconde nuit s'est déroulée normalement, avec un coup de noid, pour voir si la psylocine pouvait se réactiver.  Vaguement, j'ai conclu que c'était un effet placebo, rien d'alarmant.

Voilà, un trip report très très long, mais néanmoins tout y est. Tous les effets n'ont pas été listés, je peux y ajouter un complément si nécessaire.
Peace
drogue-peace

Salut
Trop cool ton trip je suis pour un complément


Posté par : TrippyD | 17 août 2019 à  00:03

 
#2 Posté par : Rick 17 août 2019 à  03:13
Je suis très agréablement surpris.
La partie beatbox est sympa
Sinon le diable qui a une voix grave démoniaque etc etc c'est rigolo.
C'est du folklore religieux mais normalement il n'a pas cette apparence enfin ça fait un peu buffy contre les vampires ou, pochette album métal ou jeux vidéo. J'adore.

Posté par : Rick | 17 août 2019 à  03:13

 
#3 Posté par : Rick 17 août 2019 à  03:16

TrippyD a écrit

Merci de ne plus citer autant de texte. J'ai failli me fouler le pouce. Hihi


Posté par : Rick | 17 août 2019 à  03:16

 
#4 Posté par : Arcalys 17 août 2019 à  12:23

TrippyD a écrit

Salut TrippyD!

Pour un complément, je n'ai pas grand chose, mais je peux te lister quelques anecdotes, pensées et effets qui ont eu lieu lors du trip.

    1/Le premier le plus intéressant, je dirais que c'est le contact avec les animaux. J'ai deux chats à la maison, je savais déjà que sous 1P, les caresser c'est tout une histoire. J'avais les mains un peu poreuses (ça donne chaud truffes+1P-LSD), le bodyload battait son plein et je ne voyais pas pareil. Je m'explique: le fait d'avoir les pupilles dilatées permet de mieux cerner les détails (histoire d'optique géométrique), mais tu les vois plus loin, un peu comme un hypermétrope. S'ajoutant à cela une luminosité augmentée, comme effet, et un fort contraste, je percevais les chats différemment. Je les entendais mieux aussi (aucune idée de l'origine de l'effet). Pas d'hallus visuelles sur ce moment, mais une déformation des chats qui les fait paraître plus grands. Je les caresse, sensation très forte et intense. C'est doux, plus que d'habitude, ils ronronnent, mêlé à l'empathie et l'euphorie c'est génial. Un peu comme une présence rassurante.

    2/Sur YouTube, on peut trouver des vidéos d'une heure à regarder sous psychés, je m'en suis déjà fait et ça envoie loin, je l'avoue. J'en ai regardé une ce jour-là, ça m'a envoyé en enfance et en trans dans un monde assez nébuleux, avec flash-backs, visions idylliques. Par contre il n'y avait pas de ressenti artistique visuellement, alors qu'habituellement, je vois des œuvres absolument géniales toutes les cinq secondes ( sous 1P-LSD seul, je subis ce qu'on appelle le syndrome de Stendhal).
Par contre j'avais une envie absolue de peindre et de dessiner. J'ai sortie des feuilles, mais dix minutes plus tard j'étais perché à nouveau et je suis parti autre part.

    3/Je n'avais pas de confusion entre réalité et imagination non plus, comme si l'effet avait été annulé par les truffes. Les dimensions étaient à leur place même si j'avais du mal à m'y déplacer.

    4/Dans la nuit lorsque j'allumais la lumière, j'avais une tâche noire au milieu de ma vue, elle ne disparaissait. Dû en partie à la mauvaise accommodation des yeux et sûrement à autre chose aussi.

    5/Dans la même période, la libido était libérée et mêlée au bien-être ambiant, je voulais des câlins à tout et n'importe quoi, c'était assez marrant.
   
    6/Les couleurs paraissent lugubre et interminables aussi. J'avais l'impression que les portes étaient en biais, me dominant complètement, et qu'à chaque fois, je pénétrais dans un nouveau monde. Idée assez saugrenue sachant que j'avais les yeux ouverts, aucune musique derrière pour la trans.

    7/Je marchais très lourdement aussi, pas de muscles décontractés qui me feraient plonger au sol, mais une démarche d'ours qui faisait grincer le parquet.

    8/Pas de dépersonnalisation à proprement parler mais en fermant les yeux, l'environnement changeant entièrement, je me sentais être quelqu'un d'autre. Surtout que j'étais entouré par des hybrides humains/végétaux.  Beaucoup de ronces dans ce monde, c'était surprenant.

    9/Concernant le rythme cardiaque, c'était la foire aussi. Le cœur battait aléatoirement, parfois trois coups au lieu de deux, ou ralenti. Le 5F-MDMB 2201 peut faire des ravages dessus, il peut augmenter le rythme cardiaque et la pression, tout comme il peut jouer jouer aux dés pour savoir comment le cœur va battre.


Voilà, je pense que c'est déjà pas mal, de quoi avoir quelques idées supplémentaires.
Peace


Posté par : Arcalys | 17 août 2019 à  12:23

Remonter

Pied de page des forums