Comme disait le poèt / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Ratounette » 

Comme disait le poèt 



Comme qui disait donc, le poèt, :

C'est la caca - c'est la caca-strophe.

J'ai fait une Modification Officielle :
Dans ce post, y a des trucs qui, j'espère vous feront sourire un peu, c'est fait pour.
(Si, y en a , enfin j'espère vraiment).

Tout n'est pas désespéré, à vrai dire, y a pas eu de promesse ni d'amour fou-fou et ce, depuis le début de cette relation. (Je suis incapable d'amour fou-fou sauf pour les bêtes, donc, je n'ai pas de chagrin d'amour).

La communication Mari-moi est en berne.

Mais a t'elle existé pour de vrai ?

Ce jour, enfin frais !, Merci à Toi qui a rebranché la Grande Clim tout là haut,

Ce jour, donc, est comme dh'ab, j'ai mal au ventre, j'ai soif de sucre, mon estomac est un chaudron de sorcière, alors que pas d'alcool hier.

En attendant la Divine Montée de Tramadol, je fais un milan : c'est un bilan mais tout petit-mini.

Hier, j'ai été IRL avec frangin aîné ( et aimé), j'ai été une fois dans un LIdll ( bon j'y suis pas restée mais j'y suis allée).

Puis, acheté mascara dans magasin Reims Maison Claire -ou Pure, bref un truc à longs cils non testés sur les animaux, car, je suis une grande fille et je vais  tester sur moi-même.

Mangé, à l'abris dans voiture, un Veggi burger du MAc do ( j'espère que c'est vraiment végé), pendant que Frère mangeait en terrasse :
Divine solitude, j'ai tout mangé.

Coût de la sortie : 5 Lexo.

Je dois être, vaguement à 600 de Tramadol/jour.

Fais des rêves de Mimi-qui s'enfuit. Classique, réveil en larmes, grand chagrin.
Et là, surprise, mari dormait dans lit à côté, d'habitude, il dort dans canapé, avec TV.

C'est des lits à l'électricité pour les gens riches, avec télécommande - les lits, pas les gens, quoique ça puisse se discuter-.


Me suis fait engueulée.

Bon, alors je suis ok, il a du chagrin., mais pourquoi refuser partager avec moi, câlin (je ferais un effort câlin-dans-les-bras) ?

Ok, il en a marre de ma drogue et du bousin qui va avec.

Mais étrangement, dès qu'il s'agit de mesures concrètes pour que je trouve de l'aide contre alcool, Tramadol et ses Amis Lexo, Imovane, il est moins coopératif.

Surtout le fait que j'arrête de boire.

Je ne suis pas certaine d'avoir vraiment envie de devenir abstinente.

Mais cesser Tramadol, trouver le bon plan pour tenter de vivre, je suis toujours  pour (mollement depuis Mimi partie, car ça me fait du coton, mais je tiens, y a cette Maison et vous dedans, et La Roudoudou).

Pouquoi ce refus de partager ce chagrin avec moi, pourquoi ce mépris quand je dis : "j'ai un trama de moins aujourd'hui" avec en réponse :
- Et alors ? C'est tout ?)

Pourquoi cette sorte de jubilation quand je craque sur un verre ?

Quand il a dû arrêter à cause des contrôles médecine du travail pendant 3 mois, c'était dur, mais j'ai fait avec lui : ça me semblait le minimum, pour pas le tenter.

Il aurait continué, possible que j'aurai fait pareil, y avait séropram qui semblait marcher pas mal à l'époque, j'avais même une piste pour du télé-travail.

Et comment je me suis fait gueuler dessus à ma dernière et pitoyable TS.

Si une personne à laquelle je tiens essaie de mourir, je crois pas que je crierais dessus comme on crie sur un sale gosse qui a fait un vilain caprice.

Trois maris.

Encore quatre et je suis comme Le valeureux Petits Tailleur, ça m'en fera Sept, didon.

Sauf que,  dans l'histoire, c'est le tailleur qui en abat 7 d'un coup.

Sauf que j'ai l'impression d'être de plus en plus abattue au finish.

Trois maris, tous très très pas contents à chacune de mes tentatives d'indépendance (sortir de la maison, avoir un-e ami-e en vrai)

Même Frère est obligé de ruser, je lui demande de me "gronder" en me donnant tord devant mari, sinon, je douille après.

Pas physiquement, non. C'est moi que j'y ai mis un pain dans le ventre ( à mari ), un soir de Grand Boire, poutrelle, un an plus tard, ma main me fait encore mal !)

Alors ?

Je sais pas comment on vit toute seule, jamais connu, jamais tenté, trouillarde, minable.

Conclusion du milan :

Minable.

Eh bé, quand je pense que je pense que, des fois, je vous écris des trucs dans l'espoir que ça va un tout petit petit peu vous montrer que vous êtes pas seul-es, que je pense à vous ( ça c'est vrai !), et que j'espère que ça va vous aider.
HA HA HA : pasdebolboulet

Tout de même, MERCI pour cet endroit.

Gluon de Janis, Câlin Pomminic, Bisoudou tousses

(Merci à Drim et ILE, vous m'avez fait pen cogiter : je MERITE mon 3/4 de lexo)

Catégorie : En passant - 12 août 2018 à  14:52


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/psychoacv/www/forum/blog_inc_n2.php on line 1912



Commentaires
#1 Posté par : Tête de crêpe 12 août 2018 à  15:13
Salut Ratounette,

Tu lui as dit à Mari tout ça ? Que t’as de la peine de vivre le chagrin de ton côté et lui du sien ?
Ça peut être une idée de lui (re)dire aussi à lui une très grande partie de ce que tu nous dis là, non ? Ça me semble être une bonne anti-sèche ce post pour une discussion au calme avec lui smile
Ça pourrait relancer la communication peut être et du coup vous faire un peu de bien à tous les deux.

Si ça peut te rassurer un peu, moi c’est  vivre pas seule que je sais pas bien faire. C’est à deux que j’ai la trouille.

Bisous

Posté par : Tête de crêpe | 12 août 2018 à  15:13

 
#2 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  15:32
Coucou merci de m'avoir répondu !!!

j'ai essayé.

essayé, par tous les côtés, y compris la face Nord.

J'ai tord : y a pas à discuter, c'est trop fatigant, "j'ai le droit d'avoir la Paix, Bordel"
"Tu vas m'expliquer quoi, que t'as du chagrin ? Tu vas jamais bien, ça va changer quoi ?"JJ'ai pas le temps, je suis fatigué, de toute façon, je veux la paix"

"Quel chagrin ???? bon, elle a été heureuse, de toute façon, elle me grognait, elle voulait même pas sortir avec moi ( ce que est vrai, hals ! Mimi a JAMAIS accepté de sortir avec Mari et elle le grognait )

Dernière phrase en date : " Tu vas encore te suicidern comme pour l'autre ( mon Bambouchien)Tu vas te rater, tu fais chier comme d'habitude, tu me fatigue, STOP TA GUEULE"

Me sens pas de dialoguer : me sens juste attendre, heureu aprèsn heure que le temps passe , que septembre arrive, en espérant qu'on m'aidera au niveau rpo à sortir de la merde. Après, je verrais.

En attendant, il peut plus me reprocher de rien faire, la maison est nickel, quelque soit mon état.

(je pense comprendre pourquoi tu es plus sécure seule)

MERCIIIIIIIIIII à toi.

Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  15:32

 
#3 Posté par : Tête de crêpe 12 août 2018 à  15:41
C’est dur ce qu’il te dit...
Je comprends que tu n’aies pas forcément la motivation pour remettre une pièce dans ces conditions.
Courage Ratounette, septembre c’est demain smile
Prends bien bien soin de toi en attendant. Et on est évidemment là.

(Je pense que je suis plus secure seule parce que j’ai une frousse d’ogre de me vautrer quand j’aime un amoureux, c’est pas bien courageux)

Posté par : Tête de crêpe | 12 août 2018 à  15:41

 
#4 Posté par : Tête de crêpe 12 août 2018 à  15:42
Et chapeau pour la maison nickel bravo

Posté par : Tête de crêpe | 12 août 2018 à  15:42

 
#5 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  15:47
Naaaan, c'est une question de survie.

Faut aller où sont tes forces : si tu sens pas la force de prendre le risque amoureux, tu a raison.

C'est fichtrement dangereux !

Vas où sont tes forces, fais avec tes moyens.

Et si, c'est courageux de vivre seule, plutôt que de rester pour des raisons de confort physique et financier dont j'ai pris la méchante habitude ( ah la honte, mais bon, j'ai un CV à trous-là et 54 balais...)


J'aurai plus d'animaux car leur départ me détruit.

Auncun être humain qui meurt ne m'a jamais causé autant de chagrin.

Je suis un genre de liseron.

Quoique le mari I et II c'est moi qui rentrait les sous.

J'ai pas d'affect avec les hommes, juste peur d'être seule.
(merci pour la maison : la force que ça demande, alors que des fois, j'ai pas envie de me brosser même les dents...)

Dernière modification par Ratounette (12 août 2018 à  15:49)


Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  15:47

 
#6 Posté par : Pomminic 12 août 2018 à  15:48
Coucou ratounette pour moi ton Marie ne fait clairement pas ce qu'il faut . Quand tu lui dis que tu es à un lexo en moins, il devrait plutôt t'encourager au lieu de te dire c'est tout ? Pour moi ça déjà ça casse tout tu dois être là pour protéger la personne avec qui tu vis et tu dois lui vouloir que du bien je pense qu'il est dans une passe où il ne veut pas perdre sa femme mais qu'il t'aime sûrement comme tu es et avec tes conso et ça il ne voudra jamais peut-être se l'avouer du coup quand tu essaie de s'en sortir il se dit peut-être que tu vas te rendre compte que tu n'as plus rien à faire avec lui car il ne t'a jamais aider au final et ça ça lui fait peut-être mal donc il essaie de te rabaisser point en tout cas sache que je suis fier de toi tu as encore réussi à passer l'IRL hier et souviens-toi la dernière fois que tu avais été pour ton mari ça c'était pas aussi bien de passer je peux te remémorer quand tu tu étais bien habillé avec ta belle robe ton chapeau et au final ça avait quand même fini en embrouille.
En ce moment tout ce que je pourrais te dire c'est pense à toi et essaie d'y aller par étape tu as l'air d'aller un peu mieux donc chaque chose en son temps.
Ça m'a fait plaisir en tout cas d'avoir de tes nouvelles écris-moi dès que tu peux et tiens-moi informé pleins de tendres bisous et de courage je te gluonne ma ratounette

Posté par : Pomminic | 12 août 2018 à  15:48

 
#7 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  15:52
Pomminic, t'es mon Pommi-chou et je suis aussi fière de toi !!

ton message me réconforte.

C'est vrai, j'ai pas fini dans une chambre d'hosto hier.

Tu as raison de me le dire.


Merci merci merci plein.

(je pense sieste et après sortir la Roudou, si je trouve jolie fleur ou plante ou feuille, pour toi, Janis et toutes les belles personnes ici)

Bisoudou

Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  15:52

 
#8 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  16:04
Viens de percuter sur ce que tu écris Tête de Crêpe :
"Je comprends que tu n’aies pas forcément la motivation pour remettre une pièce dans ces conditions."

lol bravo, Grâce à toi, du coin de l'oeil, je regarde mari et cherche d'oùske que je pourrais mettre la pièce haha ! Merciiiiiiiiiii

Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  16:04

 
#9 Posté par : Tête de crêpe 12 août 2018 à  16:09
Je crois qu’on a tous une petite idée big_smileboulet

Contente si je t’ai fait sourire smile

Posté par : Tête de crêpe | 12 août 2018 à  16:09

 
#10 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  18:54

Tête de crêpe a écrit

Je crois qu’on a tous une petite idée big_smileboulet

Contente si je t’ai fait sourire smile

C'est vrai que je suis un sérieux boulet quand même...
(et tu m'as fait rigoler, ayé, dépendance affective de toi, respect-2)

Un jour, on pourra m'expliquer trankil le chat, avec des mots hyper simples, comment je peux citer une partie d'un com' d'une personne, sans faire un copier/coller, ce qui m'oblige à mettre le nom de la personne citée ?

( Même moi, des fois, je me comprends pas bien)...

En fait, quand je fait "Citer", je cite TOUT !!!!

Si quelqu'un-e a suivi, ben BRAVO !

et toujours comme d'hab, :
MERCI pour cet endroit

Dernière modification par Ratounette (12 août 2018 à  18:55)


Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  18:54

 
#11 Posté par : Tête de crêpe 12 août 2018 à  19:06
C’etait pas du tout toi mais bien moi que je traitais de boulet hein ! Pour ma vanne très peu classe sur l’emplacement potentiel de la pièce wink

Je crois que pour citer juste un passage, t’es quand même obligée dans un premier temps de te retrouver avec l’intégralité du texte repris dans ton post (en utilisant la fonction « citer ») et ensuite tu supprimes dans ton post les parties que tu ne veux pas conserver du texte cité pour ne laisser que le passage voulu. Enfin, c’est comme ça que je fais moi smile

Je suis pas sure d’etre très claire, désolée !

Contente de te sentir un peu mieux smile

Posté par : Tête de crêpe | 12 août 2018 à  19:06

 
#12 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  20:03

Tête de crêpe a écrit

C’etait pas du tout toi mais bien moi que je traitais de boulet hein ! Pour ma vanne très peu classe sur l’emplacement potentiel de la pièce wink

Enfin, c’est comme ça que je fais moi smile

Je suis pas sure d’etre très claire, désolée !

Contente de te sentir un peu mieux smile

Pour l"ndroit de la pièce, j'avais pas osé comprendre héhéhé...


Tu as été très claire ! la preuve !!!

Merci à toi

Dernière modification par Ratounette (12 août 2018 à  20:04)


Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  20:03

 
#13 Posté par : Pomminic 12 août 2018 à  20:16
C'est comme ça que je fait aussi perso et je pense pas qu'il y est d'autre moyen ^^

Posté par : Pomminic | 12 août 2018 à  20:16

 
#14 Posté par : Ratounette 12 août 2018 à  20:45

Pomminic a écrit

C'est comme ça que je fait aussi perso et je pense pas qu'il y est d'autre moyen ^^

J'aurais du demander bien avant, mais j'y pensais pas :  quelle tourte suis-je parfois haha !


Posté par : Ratounette | 12 août 2018 à  20:45

 
#15 Posté par : janis 13 août 2018 à  00:32
Coucou ratounette,

Ton mari a peur du changement et voudrais que tu changes, le tout en même temps ...

A l échelle microscopique, nous sommes régis par les lois quantiques de la non détermination et de la non contradiction...et tu sais quoi ? Plus j avance dans la vie, plus je trouve que ça se retrouve au niveau de notre psyché.

Néanmoins son attitude n est pas bienveillante comme elle le devrait...tu devrais l emmener en séance de psy pour vous deux...ça lui ferait un bien fou de pouvoir vider son sac avec un spécialiste.

Mon premier mari était accro aux benzo....mais vraiment...un cauchemar...un soir je lui ai jeté ses précieux cachets de colère et il m a pété la cheville dans une réaction excessive. Si on avait tous les deux été pris en charge par des professionnels, on aurait peut être même pu rester ensemble.

Prends soin de toi ratounette
Bisous
Janis

Posté par : janis | 13 août 2018 à  00:32

 
#16 Posté par : FunkyHunk 13 août 2018 à  01:32
'soir,

Ca doit être compliqué pour le mari, de savoir exactement comment réagir et se placer.

Perso, bien qu'étant consommateur, je ne supporterai pas d'être avec quelqu'un comme moi. Gérer les sauts d'humeurs, être avec quelqu'un qui est quasi tout le temps défoncé, ou suicidaire.. je pourrai pas. hmm

Comment pourrait il être bienveillant quand:

Ratounette a écrit

[...]
J'ai pas d'affect avec les hommes, juste peur d'être seule.
[...]

J'pense qu'il faut imaginer aussi la souffrance de l'autre. Qui au final, quand il n'y a plus d'amour, n'a plus aucun interet à rester, si la cohabitation n'est que souffrance.

Un peu H.S mais: J'ai un psy un peu spécial. Avec des idées bien arrêtées mais qui sont aussi les miennes.
Il m'a expliqué plusieurs fois que pour être en couple, il faut déjà être "sain". sain, dans le sens soigné / guéri. Quand on a des maux psycho, on fait une thérapie, se soigne, et ensuite on peut tenter de trouver un partenaire.
Pour démarrer un Duo, il faut être clean en Solo.
Un couple ne doit pas être thérapeutique. Ca peut paraitre dur (et ça l'est) mais le cliché du "sa rencontre m'a fait m'en sortir/ il ou elle m'a sorti la tête de l'eau" c'est surfait.

En gros, il m'est "interdit" de m'approcher des femmes, au risque de.
Et j'ai du reconnaitre qu'il a raison. Mes couples c'était l'enfer, avec des sequelles/ souvenirs irréversibles aujourd'hui (pour mes ex compagnes). Aujourd'hui, je ne fais plus de mal à personne.

C'est "dur", mais la vérité n'est pas toujours belle. Et surtout, ça n'est pas un jugement.


Posté par : FunkyHunk | 13 août 2018 à  01:32

 
#17 Posté par : janis 13 août 2018 à  04:41
Coucou funkyhunk,

Je te lis et je n arrive pas a savoir si je suis d accord ou non avec toi.
D un côté, oui être en couple quand on est mal soi même c est.... compliqué pour soi et pour l autre.

D un autre côté, si j avais attendu d être bien ...je serai mommifiee.
Puis l amour au sens large, faire les choses avec amour est un moteur puissant qui embellit la vie. Aider permet de s aider, aimer permet d avancer.

Comme toi, je ne pense pas que l autre, le/la partenaire puisse être un outil thérapeutique mais la relation peut être un moteur pour se prendre en mains .

Je me dis souvent que mon compagnon mériterait une femme plus heureuse, plus "normale". Qui ne se fâche pas, ne sorte pas ses épines a la moindre chose.

Tu vois je pourrais pas être plus ambigue.
En tout cas la question fait réfléchir

Ratounette, désolée pour mon HS.

Janis

Posté par : janis | 13 août 2018 à  04:41

 
#18 Posté par : Pomminic 13 août 2018 à  15:23
Bonjours à tous . Mon avis est que ce n'est pas forcement un HS surtout que ratounette parler des relation de couple qui peuvent devenir toxique pour un des deux ou pour les deux .
Je me rangerait plus du coter de janis même si je comprend tout à fait ce que pense funkyhunk. 
Je pense pas qu'une relation peu bien fonctionner si un des deux à un problème que se soit niveau conso ou psyché.  Mais l'autre devrait être la pour l'aider pour l'encourager dans ses action et pour la soutenir .  Je prend pour exemple mon couple . Elle m'a connu j'était un gros consommateur de weed à raison de plusieurs douille par jour .
J'ai réussi à tout arrêter pour elle et aussi grâce à elle car elle avait envie de ça pour moi et elle fesait ce qu'il fallait pour me changer les idée ou autre quand ça n'allait pas . La la relation que ratounette à n'est pas du tout la même.  Soit sont Marie voudrais qu'elle change du tout au tout et en un coup et ça c'est clairement pas possible .  Soit il se refuse à ce que tu change car il pense peut être que tu n'aura plus besoin de lui comme avant et qu'il n'aura plus ça place . Mais alors la question est la t'il déjà ça place à l'heure actuelle quand il te dégrade ou tenfonce plus qu'il ne taide ? Je ne pense pas .
Encore ça serait que ratounette qui serait méchante avec lui et lui ferait subir ses manque ou autre je comprendrais qu'il veulent plus de tout ça ou qu'il en est marre mais la apparemment c'est pas le cas il ne l'aide pas le moins du monde a s'en sortir et je dirais même qu'il l'enfonce par môment peu être pour garder la personne qu'il a connu ou sous son emprise et ça c'est très mauvais et toxique pour l'un comme pour l'autre .
Pour finir dans ma penser . Une personne peu être vraiment un exutoire et une nouvelle vie qui commence pour quelqu'un mais à condition de tomber sur une personne qui nous aimera d'abord pour notre nous interne et pas pour nos problème ou addiction .  Une personne qui se met avec une autre comme première objectif de le faire changer ou se sevrer terminera les 3 quart du temps avec une déception de chaque coter et un échec sur toute la ligne .
Voilà ma façon de penser . A l'heure actuelle j'ai réussi à tout arrêter avec ma copine même si j'ai des moment de faiblesse qu'elle n'arrive pas à comprendre et du coup bah on ne se comprend plus . Peu être es car elle a voulu être avec moi pour me faire changer et pas pour ce que j'était à la.base la et tout le problème d'après moi c'est savoir des le début pourquoi une relation commence et ce que désire l'autre juste rendre l'autre heureux ou essaie en vain de le faire changer .
Voilà j'espère que vous aurait compris ma façon de penser et que je me serait pas trop éparpiller sinon désoler . 
Bisous à vous tous ratounette. Janis . Funkyhunk.  Tête de crêpe.  Et au autre qui lirons se message .

Posté par : Pomminic | 13 août 2018 à  15:23

 
#19 Posté par : Ratounette 13 août 2018 à  16:03
Janis, c'était pas du tout un HS.

J'ai de l'empathie.

Mari III sait que j'ai une certaine forme d autisme, avec tous les manques qui vont avec.

Il l'a toujours su, ça fait 20 qu'on se connait, disx ans de vie commune troix ans de mariage.

Il refuse d'entendre parler de psy , même m'accompagner, c'est niet.

ET pourtant, s'il m'accompagnait, comme je suis dans l'incapacité de sortir seule ce serait top.

Nous avons des périodes aromantiques, il a toujours senti comme ça aussi ( c'est ce qui a fait qu'à part moi, ben sa first lady s'est fait la malle).

Je pense qu'il a un gros soucis avec l'alcool mais refuse de le reconnaître.

Mari II, ça lui facilitait la vie que je sois coupée du monde sauf pour les tournages porno et les passes escort.

Passé un certain niveau de consommation, mari III s'énerve et cher des prétextes depuis qu'il me voir échanger sur le site.

Je pense que Janis a raison mais qu'elle est un neutrino et moi un simple quark.

Je pense que Janis est un cadeau des Déesses des Arbres.

Je pense que tu as en partie raison,  FunkyHunk, mais, à part une TS depuis que je vis avec lui, j'ai jamais fait de scandale en public, je nettoie la maison, je repasse, même malade, je le fais 365 jours par ans.

Et là, je veux juste aller mieux, et je n'ai jamais eu autant de reproches que ces dis ans précédents....

Merci pour vos messages.

Je continue de penser avec les neurones qui me restent.

Merci, Janis, vraiment, pour ta présence.

Posté par : Ratounette | 13 août 2018 à  16:03

 
#20 Posté par : Anonyme1756 13 août 2018 à  16:39
Ratounette,

Tu décris une situation où aujourd'hui toute ton interaction avec le monde extérieur passe par ton mari, est filtrée par ton mari.

N'y échappent en partie que tes relations avec ton frère et quelques autres proches, PA, et tes animaux de compagnie.

Un tel filtrage relationnel a pour conséquences que tu ne vois plus le monde avec tes propres yeux, ne le ressens plus directement avec tes propres tripes, mais dois passer par l'interprétation que mari III accepte de te concéder. Cela signifie aussi que la seule personne dans les yeux de laquelle tu te vois et t'évalues c'est lui hormis tes chiens, et qu'il peut donc te renvoyer l'image qu'il veut de toi-même, la dénaturer totalement sans même qu'avec le temps tu t'en rendes compte, et pire, avec pour effet qu'avec le temps tu t'en auto-convainques totalement, parce que rien ni personne ne sera là pour démentir, sauf tes chiens, et que lorsque tu tenteras une sortie, ce sera voué à la catastrophe, venant commodément confirmer a posteriori cette image que vous avez de toi.

En poussant un peu l'analyse on pourrait décrire un phénomène d'auto-domestication, une sorte de domestication de l'homme par l'homme, en l'espèce d'une femme par un homme, mais de façon si subtile que ce serait comme si la femme s'était d'elle-même auto-domestiquée à l'homme en question puisqu'après tout elle était consentante et n'a pas protesté.

Priorité N°1: conserver les liens avec PA, ton frère, et tous ces autres regards variés qui vont t'aider à reprendre conscience de ton identité. 

Commentaires riches et intéressant des uns et des autres qui supposent une relation de couple non-toxique, mais est-ce le cas?
Commentaire aussi très intéressant de Pomminic qui lui se situe comme moi dans l'autre cas de figure.

Ratounette, forces et courage et bonne digestion de nos pistes de réflexion.

Bises,

ILE

Posté par : Anonyme1756 | 13 août 2018 à  16:39

 
#21 Posté par : cependant 13 août 2018 à  17:17
Salut,

je me permet de réagir pour donner un peu de soutien à Ratounette dans une situation qui n'est pas facile à vivre...
Je suis désolée en avance si mes propos sont un peu brusques, mais ça me touche et je n'arrive pas à édulcorer.

FunkyHunk a écrit

'soir,

Ca doit être compliqué pour le mari, de savoir exactement comment réagir et se placer.

Perso, bien qu'étant consommateur, je ne supporterai pas d'être avec quelqu'un comme moi. Gérer les sauts d'humeurs, être avec quelqu'un qui est quasi tout le temps défoncé, ou suicidaire.. je pourrai pas. hmm

Comment pourrait il être bienveillant quand:

Ratounette a écrit

[...]
J'ai pas d'affect avec les hommes, juste peur d'être seule.
[...]

J'pense qu'il faut imaginer aussi la souffrance de l'autre. Qui au final, quand il n'y a plus d'amour, n'a plus aucun interet à rester, si la cohabitation n'est que souffrance.

J'ai souvent l'impression que c'est une question de genre.
Pour les mecs (je fais des généralités là), c'est plus facile de penser à soi. Ils arrivent avec une plus grande facilité à mettre en premier plan leurs intérêts, à ne pas faire d'efforts quand ça le fait souffrir, à poser clairement leur limites, à suivre leur voie et ne pas accepter l’inacceptable. Je les envies ! Véridique, car, j'ai l'impression que nous, les meufs, on nous a construit dans l’abnégation et dans le sacrifice. En grandissant on en fait ce qu'on veut (ou pas), mais ça n’empêche que c'est un schéma que je vois bien trop de fois...
L'affect se crée, en partageant et en mutualisant, comment on peut demander de perdurer dans les sentiments quand on n'est pas écoutées et on est constamment rabaissées ?

Des posts que j'ai lus (je n'y connais rien de plus de la situation), Ratounette fait plein d'efforts pour faire plaisir à son mari...mais on ne peut pas se demander d'être joyeuses et heureuse si on va mal ! On peut avoir l'opinion qu'on veut sur le mariage, mais ça se passe entre deux personnes...
J'imagine que le mari en question est bien content que la maison soit nickel (sans pour autant démontrer une quelconque gratitude, comme si ça n'était pas du taf, quand même !).

Je suis d'accord sur le fait qu'un couple n'est pas thérapeutique, mais je pense qu'il y a très peu de gens totalement « sains » sur terre et si on a pas de la bienveillance envers les gens avec lesquelles qu'on décide être proches, et bah, c'est mieux de laisser tomber (chose pas facile, surtout quand on nous démuni face à la force qu'il y a en nous même ou, au contraire, on trouve quand même notre compte dans l'affaire).

Mais, voilà, et là je reviens à ce que j'écrivais tout à l'heure, dans beaucoup de couples toxiques que je vois autour de moi, j'ai l'impression qu'en majorité c'est toujours les meufs qui s'en prennent plein la gueule (et littéralement), c'est plus facile pour un mec dire « fous moi la paix/ta gueule » quand il s'agit d'écouter nos malheurs alors qu'il est bien content qu'on soit là pour lui, qu'on lui offre une épaule sur laquelle pleurer, du soutient et de l'encouragement quand ça va pas, alors qu'il nous remballe avec un « t'es chiante » si on n'a pas un moral d'enfer.
L'exemple apporté par Ratounette je l'ai entendu plein de fois : combien de meufs arrêtent de boire/consommer en solidarité à leur compagnon, alors que si peu de mecs font l'effort pour leur compagne (sans parler d'être compréhensifs/encourageant lors d'un sevrage) ?

Ca peut paraitre dur (et ça l'est) mais le cliché du "sa rencontre m'a fait m'en sortir/ il ou elle m'a sorti la tête de l'eau" c'est surfait.

Sur ça je suis d'accord, mais il y a quand même une marge entre jouer à l'infirmier/infirmière (c'est clair, souvent pas seulement ça marche pas, mais ça fait des dégâts) et enfoncer l'autre dans son mal-heur !

Ça peut paraît cliché ce que j'écris, ça ne veut pas être une vérité sociologique nuancée, mais c'est juste du ras-de-bol face à toutes les histoires qui pourrissent mon quotidien aussi.
Je ne hais pas les mecs (et je sais bien combien de personnes bien existent), mais ce système machiste où on est tous plongés dedans et qui, malgré toute la bonne volonté (et les exceptions !) fait reproduire des situations comme ça.

Cela dit, plein de courage à Ratounette, non, tu n'es pas seule smile


Posté par : cependant | 13 août 2018 à  17:17

 
#22 Posté par : Anonyme1756 13 août 2018 à  18:16

cependant a écrit

Salut,

je me permet de réagir pour donner un peu de soutien à Ratounette dans une situation qui n'est pas facile à vivre...
Je suis désolée en avance si mes propos sont un peu brusques, mais ça me touche et je n'arrive pas à édulcorer.

Beaucoup de choses très justes et profondes dans ton post cependant, et je voudrais seulement faire un commentaire: FH a réagi à pas d'affect.

Pas d'affect c'est tout de même très lourd.

Perso si je constate qu'il n'y a pas d'affect, aucun affect, j'enfile un costume masculin et je me barre vite fait bien fait sans état d'âme.

Après pour un tas de raisons je ne pense pas que la réaction de FH corresponde bien à la situation de Ratounette, mais dans l'absolu je trouve qu'elle correspond aux mots cités et employés dans l'OP.


Posté par : Anonyme1756 | 13 août 2018 à  18:16

 
#23 Posté par : Ratounette 13 août 2018 à  18:24
Com Modifié ce jour, 14 août, 14 heures trente


Beaucoup de merci à tousses ( toutes et tous ahlàlà, c'te fatigue quand on sort de l'écriture inclusive)


Merci merci vraiment, je vais devoir beaucoup réfléchir et à mes relations d'avant et à la présente.

La pluq qimple étant avec mari II : un mac qui a réussi à me convaincre que ma Bôôôôté si grande avait seule de la valeur alors autant que ça rapporte.

Lui, au moins, était clair.

C'est compliqué et fatigant, et heureusement, y a cette maison

(Pomminic, Janis, IlLE, Cependant, merci.

Je devrais  je vais devoir réfléchir beaucoup.

Uqnad je dis pas d'affect, mari III et moi, on est un peu semblable.

J'ai pas lunettes, c'est compliqué)

Il est armoantique la plupart du temps et nous sommes tous deux asex.

aromantique

Pas d'affect veut pas dire pas empathe.

Uqand il souffre, je suis en recherche de choses pour l'aider à être soulagé.

Quand (pardon pour les fotes)

C'est vrai, j'ai été conditionnée encore plus à accepter pour m'adapter survivre.

Mais l'enfant-martyr, je l'ai acceptée, vu que grâce à elle-moi, j'ai développé de l'humour, de la curiosité mentale)

J'étais (je suis un genre d'autiste) pas diagnostiquée à l'époque, vu que c'est pas mes parents qui m'aurait fait soigner.

Mais bon, ils sont morts, je suis vivante, je veix faire avec mes choses à moi.

(faut oublier les clichés sur les Aspi, super génies du cerveau, on est pas tousses des QI top en haut haha !)

J'ai beaucoup dormi, 14 heures.

C'est calme das maison mari.

Je relis, et je trouve que il y a des choses vrais et des jugements hatifs sur le fait de mon manque d'affect qui justifierait des traitements un peu méchants.

On insulte pas les gens : on dit pas Ta gueule, quand on est pas d'accrod.

Perso, je dis : " je peux pas parler , écouter , tu peux patienter ? comme ça, après, je comprendrais mieux. Excuses-moi, et merci comme tu es patient".

Je suis pas un ange, j'ai déjà dis merde.

Même, Vas chier, je vais crever dans mon coin et tu feras pareil tout seul.

J'ai dit des choses cruelles, je demande pardon après quand je me rends compte.

J'oserais pas dire : " je t'ai dit tq gueule , pour te calmer, quand tu pars en crise, je veux juste te calmer".

J'avais pas pris conscience de ça.

Je pense que je vais encore réfléchir.

Ca va être long.

Pardon pour le décousu de ce que j'écris.

Gluon

Bonheur sur vous.

Posté par : Ratounette | 13 août 2018 à  18:24

Remonter

Pied de page des forums