Comment j'ai passé 24h chez les flics avec 10 grammes de came! / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » ismael77 » 

Comment j'ai passé 24h chez les flics avec 10 grammes de came! 



/forum/uploads/images/1556/cellule-aulnay2.jpg
J'ai toujours eu peur des gardes à vue en manque. Et je suis du genre à planquer des cailloux un peu partout, jusqu’à oublier. Quelle joie de retrouver!

Là c’ est spécial, voilà l’histoire :

Il était une fois à Aulnay-sous-bois, je sortais d’un des meilleurs terrains du coin.
En fait le plus gros du moment. Mais ils refusent de me faire monter, là-haut c’est cagoule, kalash etc...

Et surtout une sacoche, avec herbe, shit, coke et héro, conditionnés en plastiques avec le prix dessus, pour qu’il n’y ait pas d’embrouille. Car la sacoche arrive (on comprend les flingues, il y en, a pour 50 000e) à 11h donc moi je suis là à 11h40.

Mais toujours le «t’es pas un keuf toi?» question débile, oui j’ai pas le droit de pécho? En plus ils vendent à des keufs et la moitié des clients surtout les pires sont des tontons. Il me dit «fais des pompes», je vois pas l’intérêt, si j’y arrive je suis flic?Je peux faire semblant. Si je n’y arrive pas quoi, je suis un vrai tox?

Parmi les vendeurs il y a des gros débiles comme lui, et les malins. Le malin aurait flairé le bon client, et reconnu les stigmates que je peine à cacher. Et puis il n’y a pas d’undercover buyer en France.
/forum/uploads/images/1556/aulnay-carte1.jpg


Bon le gars me descend la commande, vu que je peux pas monter. Pourtant pas de gratte ni rien c’est un bizness ici. Ils ne servent pas tout le monde, ils peuvent, ce sont les meilleurs. Tu peux acheter à 10, 20, 30, 40, 50, 60e et c’est prêt, emballé et pesé, de H ou de C, de shit de beuh et après l'heure c'est plus l'heure, il faut les voir courir les derniers avant la fermeture.
Après la cité est laissée aux résidents qui, ne pouvant s'en prendre, bah oui, aux réseaux qui les squattent, s'en prennent aux clients. On peut acheter à Sevran à deux heures du mat, à ses risques et périls, il y aura des équipes de jeunes, bourrés, sans protection. A Champigny oui, à Sevran/Aulnay c'est 23h. Ceux qui, malgré tout, continuent, sont des francs tireurs et sont très discrets. La cité doit rester calme la nuit.

Au début je devais passer par un intermédiaire, Ismaël, comme moi. Une fois il m’amène 40 euros d'héro, mais sur le plastique c’est écrit 30e il l’avait pas vu, le petit voyou, c'est bien pratique!
Alors le portier m’a amené mes cinq grammes d’héro et cinq de C.
Cachette secrète, aménagement dans le caleçon (merde si les keufs lisent ça...).
J’ai un couteau, opinel effilé, pour me rassurer (pas pour les mecs d’ici, pour les voleurs), non, en fait surtout pour ouvrir les bonbonnes, et pour entailler la couture de mon caleçon.
J’ai un caleçon qui a un élastique recouvert de tissus épais, cousu. J’incise, et la fente est invisible. Puis je fais entrer les boulettes une à une. A la fin, le mieux est d’en avoir beaucoup pour faire le tour, j’aplatis les bonbonnes, même la H qui est en caillou super dur j’arrive à la rendre presque imperceptible. C’est ma cachette, je porte donc ce genre de caleçons boxer, quand je vais pécho, au pire, ça étonne les keufs sans leur mettre la puce à l’oreille, tiens, un deuxième slip!

Donc j’ai mon truc, mon pote attend dans le camtar, pour moi c’est bon. Ah! les flics, ils sont là! A 50 mètres du plan, pour le revolver magnum sur lequel j’ai buté.  Une fillette et sa mère ont trouvé le calibre. Il est midi, le plan accueille ses premiers clients, le flingue, les keufs, les tox, tout est tendu, mais normal.
Le keuf voit mon opinel 17cm dans la poche de mon jean serré. Quel idiot, faudrait ne pas être fonsdé quand on part acheter! Le couteau c’est interdit et dangereux. Surtout les jeans moulants à la mode oui! Je me retrouve les bracelets aux poignets, et mon pote me voit partir dans la voiture de police.
/forum/uploads/images/1556/arrestation-aulnay.jpg


J’ai sur moi, en plus de mon slibard, de quoi faire une ligne et un pétard. C’est bien la peine de se faire une cachette...Ils diront 0,5 de H et 0,5 de Hash. Mais bon, ça va, ils laissent tomber pour le «port d’arme» (ils ont pas du bien lire mon CV!) et me la font pour détention pour consommation, ordonnance, tu vas à Bobigny au tribunal et tu raques  200 ou 300e.

Mais il y a les 10 grammes sur moi, je leur dit que je n’ai pas pu pécho car ils n’ont pas voulu, m’ayant pris "pour un des vôtres". Ils sont pliés de rire, avec mes soixante kilos je ne ressemble plus du tout à celui que j’étais avant de retomber dedans. Et mon allure de looser.
/forum/uploads/images/1556/menottes6.jpg


Ils rient donc oublient de penser (il faut les amadouer, on est tous humains) que si je n’avais pas pécho je devrais avoir de l’argent, ce qui n’est pas le cas, pas un euro dans la fouille.
Blaireaux, eux, et moi : ils auraient pu comprendre. Je ne ferai plus l’erreur et mes dix euros de trop, ou plus, me sauveront, en validant mon histoire, prête à l'avance avec faux aveux, un keuf veut une histoire et un fait qui vont ensemble. Et doit avoir l'impression de mettre les bonnes choses dans les bonnes cases, tout en étant guidé par le flair dont il est fier.
Celui qui dit à ce fonctionnaire d'aller niquer sa mère, ne doit pas s'attendre à être emmené autre part qu'en cellule de dégrisement avec WC privés.
Toi tu attends. Si tu tournes comme un lion en cage, tapant au barreau et rugissant devant les policiers avant de se prendre une raclée, ça va être long et dur. Ou bien tu restes calme, t'es au sec et au chaud, tout pour te reposer.
/forum/uploads/images/1556/commissariat-aulnay1.jpg


Je garde souvent un bout de shit à donner à manger aux flics, ça peut marcher pour éviter d'aller en cellule, tu es coopératif, c’est bien, on va te ramener après la molle fouille qu’on va te faire au poste, ou pas.

Les flics croient plus une histoire vraisemblable, correspondant à leurs préjugés, que la vérité, souvent improbable, qu’ils n’avaleront jamais. En région parisienne on ne m’a jamais demandé de balancer, sauf les mecs de ma rue, que je n’ai pas fait, évidement.
Les flics m’emmènent et je passe à la fouille. Je suis nu, mais comme j’ai deux caleçons pas longtemps, le gars tripote mon calbar avec ses gants. A tout moment je m’attend au cékwassa Ismaël? Non, ses gants et la couture l’ont berné.

En suite c’est la cellule et l’hôpital, celui là même où je vais me shooter, quatre allers/retours, en 24h, ils flippent de me perdre! Ils rient car je sors de la voiture pour entrer dans le commissariat en moonwalk... Après je suis en cage, avec un repas chaud et une couverture, bien.

Beaucoup font les fiers, refusent tout et se plaignent. Ca ne fait qu’empirer les choses, moi je profite de l’hôtellerie! C'est halal contrairement à ce qu'on dit (en tout cas pas haram donc halal).
Comme je redescend de la C, je sens la faim et la fatigue. C’est salvateur. Les dix de plus sans sommeil m'auraient achevé.

Ma hantise c’est le manque, en garde à vue, là je pense que je sors avant lundi midi, on est samedi. Je suis rassuré, j’ai sur moi cinq grammes de bonne héroïne. Mais elle est en caillou, et je n’ai rien pour faire une paille. Je me souviens qu’il y a toujours un petit déjeuner, avec une boisson en carton avec une paille. Toute fine. Pas évident. Il doit être 8h du mat quand ça arrive. J’ai dormi, c’est le moment, mon nez coule.
Il y a, bien sur, une caméra, je met la couverture au niveau de la taille, cacher mes mains, je ne sais pas quand ils regardent, et si je me cache complètement c’est louche, et je ,ne vois rien.
Une fois que j’ai sorti une boule de C à la place, je la remet et sort le caillou de grise, il est gros. Moi je le sens, sans gant. Donc je dois réduire ça en poudre pour le faire entrer dans cette paille minuscule, et dans mon nez coulant.
/forum/uploads/images/1556/jus-dorange.jpg


Quand c’est réduit et posé sur la boite de jus d’orange, humide comme tout, je relève la couverture sur mon visage et la brique de jus.  Et je fais ce que je peux, ça se bouche se débouche, laborieux, et dix minutes après les signes de manque disparaissent. Je suis bien en cellule.
/forum/uploads/images/1556/gav-couverture-cellule.jpg

On vient me chercher, l’OPJ c’est une jolie antillaise, qui me libère. Je sors de là en craving de cocaïne, j’attends mon shoot depuis 24h.

Le comico est super loin du CAARUD, je prends les transports sans payer, et j’arrive là où se trouvent les pompes gratuites, distribox, et où l’on peut se shooter outdoor (devant tous les usagers de l’hosto). Mais c’est dimanche les distribox sont vides, j’arrive à trouver un stéribox en parlant aux nombreux usagers présents, dont des gitans qui cherchent de l’argent.

Après un énorme taquet, je suis pris de parano, je vois des flics partout, et je pars en courant, finalement c’est pas eux qui me stressent mais la drogue. 

Voilà comment je suis sorti de garde à vue avec 10 grammes de came.




Ne croyez pas que ce soit un bon souvenir non plus, mais c’est loin d’être le pire!

Dernière modification par ismael77 (19 avril 2019 à  10:32)

Catégorie : Tranche de vie - 18 avril 2019 à  20:10

#93 #cocaïne #garde à vue #héroïne #manque #police

Reputation de ce commentaire
 
Bien narré on s’y croirait :) suf
 
J'ai beaucoup aimé ton histoire / Hilde
 
Haha bien joué ;) mathio



Commentaires
#1 Posté par : OrgaWZ 19 avril 2019 à  15:22
Tout simplement génial comme histoire, il m'en est arrivé des vertes et des pas mûres aussi mais là... Tu la leur a bien mis profonde, j'adore.

Posté par : OrgaWZ | 19 avril 2019 à  15:22

 
#2 Posté par : Sufenta 19 avril 2019 à  16:15
Oui excellent après en GAV ça doit être la blase qd même de ne pas avoir de paille ou de carte heureusement la briquette de jus était la ^^

Sinon bien écrit comme d’habitude, je me régale à lire ton blog

Posté par : Sufenta | 19 avril 2019 à  16:15

 
#3 Posté par : ismael77 19 avril 2019 à  16:37
Merci ça fait plaisir de partager des souvenirs mieux à lire qu'à vivre je crois!

Posté par : ismael77 | 19 avril 2019 à  16:37

 
#4 Posté par : L'Apoticaire 19 avril 2019 à  16:39
Histoire marrante, très bien racontée, comme dirait suf' "on s'y croirait", merci de l'avoir partagée avec nous

Posté par : L'Apoticaire | 19 avril 2019 à  16:39

 
#5 Posté par : Aliga 19 avril 2019 à  17:15
Le coups du "fais des pompes" me fais penser à cette video belge ou un mec veux pecho 100g et lautre lui dis "parle arabe pour prouver que tes pas un flic"lollol

Posté par : Aliga | 19 avril 2019 à  17:15

 
#6 Posté par : Marla Singer 19 avril 2019 à  23:03
C'est vieux?
Parce que ça me rapelle des souvenirs aussi (pas su vieux)

Ahhh, Sevran B... la gare, le centre co... c'est loin de Paris mais ça vaut le coup d'hab.
Mais pour 60/70% j'ai l'impression d'être dans ma tête lol
Spoiler

Idem mm si c pas moi je connais 2 pers qui sont rentrées en maison d.arret sans passer à la radio Spoiler.
Du coup ils ont pu se mettre bien, enfin autant que possible ça reste la zonz..., consommer et troquer. Spoiler

En tt cas marrant a lire.
Témoignage inception vécu. thinkingfume_une_joint

Posté par : Marla Singer | 19 avril 2019 à  23:03

 
#7 Posté par : janis 19 avril 2019 à  23:18
Ton témoignage m a complètement changé d univers, c est super bien raconte.

Merci infiniment Ismael!

Janis

Posté par : janis | 19 avril 2019 à  23:18

 
#8 Posté par : ismael77 20 avril 2019 à  08:35
Merci Janis
Et Marla, la tchatcheuse, tellement drôle et pertinente. Parfois j'essaie de t'imaginer. C'est incroyable ton histoire, j'essaie de visualiser, que, enfin, quand, euh, il a fallu tout sortir (d'un coup ou en plusieurs fois), c'est à dire à côté de la cuvette, ou bien les mains dedans après, c'est peut-être ce que j'aurais fait, tant qu'à faire (tire pas la chasse connasse!). Oui on est rarement seul et on doit faire ça sans rideau si y'en a pas. Je pourrais pas. Je suis jamais allé en prison, pour l'instant et jamais de la vie, inch'allah. Surtout pour tout autre chose que menace physique et crime et délits sur des personnes, mais la drogue c'est absurde. Et ils feraient qu'une bouchée de moi, là-bas. Quand je vois comment certains en sortent, le teint gris pour la vie...
Ca c'est ma vrai hantise. En plus j'attend un jugement, mais vu les efforts que j'ai fait depuis pour me soigner et m'intégrer...
Je reviens au truc, oui chier à côté bof pour ramasser. Et puis après faut pas toucher à du matériel inconnu. Donc c'est énorme résister à la tentation de l'argent
car comme disent les freak brothers :
La dope fait mieux passer les moments sans argent, que l'argent les moments sans dope.
Et là t'en a du temps à passer...
Le risque étant énorme je prendrais tout en essayant de mettre de mon côté ou acheter (pas racketer) mes co détenus partageant la même cellule. Eux sauront, et les cachettes, à par un plan (sorte d'étui à cigare qu'on se carre là où toute autre intrusion serait un crime) mais bien trop petit! (le plan pas l'anus, quoique, aussi).
En tout ca c'est fou ton histoire. La meuf tu racontes un truc, elle a encore mieux, super! Pas courant. En même si ce n'est pas la seule histoire que j'ai dans ce goût là.
J'en ai des récit des années 1920, non 1990, avec tout le truc à l'ancienne, au dépot (c'est fini ou sur la fin), le 36. Dont une sacrée histoire, mais le rapport  avec la drogue est plus ténu, c'est l'histoire d'une vengeance sanglante, avec pour prétexte un 20 mille de shit à Gaston Pinault (200 francs dans une cité du 19ème). Qui finit en coup de
couteau. Donc je sais pas où raconter ça. Dans mes mémoires improbables d'un garçon lamentable?
En tout cas c'est cool d'être lu et soutenu, par des personnes à l'air intéressant.
Prenez soin de moi, euh de vous..Joyeuses pacques j'ai caché des bonbonnes au parc près du bac à sable, trouvez les avant les mômes. Oh oh oh.
Et pour les Juifs, désolé je sais c'est interdit l'internet aujourd'hui, mais j'ai fait de la base sous forme de matzots, spécial Pessah 100% pur et casher! Les enfants juifs doivent trouver les pains azymes cachés, pour ceux qui ignorent ces coutumes.
Merci à bientôt, pour quoi, euh un petit peu d'ibérique peut-être.
Ciao

Posté par : ismael77 | 20 avril 2019 à  08:35

 
#9 Posté par : Marla Singer 20 avril 2019 à  09:36
Ah c'est pas moi qui a passé les 150g en zonz...
Spoiler

Moi la prison ça me rendrait ouf, je fais plus ce genre de trucs debiles...

Je suis hypra sage et docile mon casier est (presque) vierge, mais c un pti truc a la con qui s'est fini en mediation... (pas du stup. G été témoin une fois mais je pense pas que ca reste... ) .

Donc l'histoire est trippante mais insh'allah jsuis pas protagoniste pour le coup!!! drogue-peace

Par contre ceux qui passent a la gare Montparnasse sur Paris, gaffe ya svnt les douanes en civil!

(Je comprends pas ceux qui sont détente avc les prods dans les poches ou le sac a main... )

Posté par : Marla Singer | 20 avril 2019 à  09:36

 
#10 Posté par : Mister No 20 avril 2019 à  10:08
J'aime bien les histoires de looser aussi racontées au coin du feu à ses petits-enfants.
Du style nius l'appelerons Mamie dans sa jeunesse a perdu 48 heures une voiture avec 50 kilos d'héro au pays et qu'elle devait ramener à paname pasqu'elle s'était barrée fumer du crack entre autre. lol
Elle avait oublié la longue tradition de fourrière du pays et le temps de descendre et contenir sa parano pour comprendre aller chez led keufs et récupérer la voiture... Elle a bien flippé mais elle est finalement rentrée.
Récupérer une voiture chargée en fourrière en descente est une épreuve. Imaginer se l'être fait voler une autre. demon1
Une autre fois je regarde à droite je regarde à gauche personne, je récolte des sacs poubelle de 100 litres de branches classées et coupée prêtes pour le séchage.
Je charge mon coffre je roule, je regarde à droite je regarde à gauche, je me gare devant chez moi, personne.
J'ouvre mon coffre, je regarde à droite et je regarde à gauche personne.
Je sors le sacs poubelle de mon coffre que je referme, je regarde à dr... Et je vois des keufs qui me rodavent salement en entrant sur le parking désert à 2,5 km/h au petit matin.
Je regarde vite fait à droite et à gauche et même au milieu de ma tête de futur gardé à vue et j'ouvre à nouveau le coffre pour sortir ma tente de secours.
Je passe certainement à ce moment là du statut de suspect â celui de gars qui rentre d'une tawa avec ses poubelles que la raison m'a contraint à les jeter négligemment dans le premier container de poubelles placées à côté de moi. Un des sacs était assez percé pour laisser passer un bout de branche.
J'ai du envoyer mes frérots faire le chouf de toutes les issues pour aller sortir des sacs poubelles en plein jour au milieu de la citée et les rentrer chez moi.
Une autre fois je suis resté tapis avec mes sacs et toujours des branches préparées au séchage. Des mecs me recherchaient activement avec des guns des chiens et des gilets orange.
Je comprenais que mon arrivée sur mon spot de guerilla compromettait leur battue au grand gibier dont je faisais désormais partie.
J'ai du ramper dans les ronces et les orties en mettant mes sacs poubelle en lambeaux pour regagner mon véhicule.
Moins juste encore, j'ai du coup encore flippé avant de les sortir.
La saison d'après je demande au petit matin à ma sorcière bien aimée de m' accompagner pour briser le sortilège.
On regarde à droite bref vous connaissez le concept, personne sauf sur la route déserte où soudainement un véhicule de gendarmerie fonce derrière nous giro et tintouin visuel.
Résolu à plaider coupable pour un véhicule qui sent le chewing-gums à l'herbe, ma princesse se range sur la droite... Les keufs nous dépassent à vive allurer en nous dévisageant salement fonçant certainement vers une urgence routière des premières heures d'un dimanche matin.
Sinon pour l'adré ya aussi les potos à qui tu annonces en l'app au taf que son appart a cramé pasque sa copine en descente de speed a voulu se faire des frites et s'est endormie, qu'elle est en bas sous oxygène mais consciente et que finalement je dois monter dans l'apart récupérer quelques centaines de grammes de speed dans le bac à légume du frigo dans la cuisine siège de l'incendie due à la friteuse endormie dont le réveil a conduit à l'instinct de faire couler de l'eau pour arrêter le feu de l'huile oubliée.
Heureusement, les keufs et les pompiers encore présents ne m'ont pas laissé chercher les chats et les chatons mais j' ai vu le frigo noirci mais intact juste debranché et déplacé.
En arrivant mon pote a fait le tri dans son frigo et m'a amené ses restes. big_smile
Je suis persuadé que certaines personnes prennent plaisir à faire la mule.
Mais les gens subissent le plus souvent per un pugno di dollari.
J'en connais un qui se goinfrait de benzos pour pas souffrir de stress pendant le voyage. lol
Un autre m'a avoué même s'être fait péter les dents après avoir refusé un énième voyage sans encombre, il a du changer de pays pour ne plus avoir à refuser poliment. demon1

Posté par : Mister No | 20 avril 2019 à  10:08

 
#11 Posté par : Junon 22 avril 2019 à  21:27
Je me demandais si c'était réalisable, la GAV avec de la cons' , le rêve quand même, gg

Posté par : Junon | 22 avril 2019 à  21:27

Remonter

Pied de page des forums