Crack onirique / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Brekhounov » 

Crack onirique 



Je ne peux m'empêcher de penser chaque jour au crack.
La nuit, je rêve de crack, et ce sans même le vouloir.
Je retrouve dans mes songes ma galette et ma bouteille, et je suis frustré au réveil de me rendre compte que je n'ai rien.

/forum/uploads/images/1569/crack_cocaine1.jpg

Je rêve de doses énormes de crack!

J'ai commencé le crack/freebase voilà maintenant quelques mois. Le chlorhydrate de cocaïne ne me faisant sensiblement aucun effet.
Depuis je fume seul ou parfois avec une amie (qui a gâché un rêve ou deux).
Je n'ai pas pour projet d'arrêter, mais de maîtriser ma consommation. Pour éviter d'y passer tout mon argent.
Je suis content d'avoir appris à baser au bicarbonate. J'obtiens de beaux cailloux maintenant.
J'ai hâte que le rituel recommence; cuillère, briquet, bouteille, FLASH.

D'ici quelques jours je pourrai de nouveau choper de la coke.
Je suis tout excité.

Et en attendant je continue de rêver de crack. Monomanie?

Catégorie : En passant - 28 septembre 2019 à  15:09



Commentaires
#1 Posté par : Anonyme Acculée 28 septembre 2019 à  15:58
C'est vrai que c'est curieux, cette relation intime qui s'établit entre l'usager et sa drogue, cette dernière étant comme personnifiée et occupant toutes nos pensées...

Assez monomaniaque, moi aussi.

Posté par : Anonyme Acculée | 28 septembre 2019 à  15:58

 
#2 Posté par : Brekhounov 28 septembre 2019 à  16:41

Anonyme Acculée a écrit

C'est vrai que c'est curieux, cette relation intime qui s'établit entre l'usager et sa drogue, cette dernière étant comme personnifiée et occupant toutes nos pensées...

Assez monomaniaque, moi aussi.

Et de ce que j'ai lu tu as du mal à courir deux lièvres à la fois.
C'est pour ça que je cours après le même lapin blanc encore et encore. J'ai arrêté tout le reste, excepté la clope.
La base c'est vraiment super addictif hmm Comme tu le dis si bien c'est une relation, c'est intime, le produit prend vie(!) dans mon esprit et finalement quand je suis avec ma galette c'est comme si j'étais avec mon amour, et tout comme, je kiffe.
La seule raison pour laquelle je n'ai jamais fait d'OD c'est que je suis un sale pauvre.

Merci pour tes commentaires Lena. smile


Posté par : Brekhounov | 28 septembre 2019 à  16:41

 
#3 Posté par : OrgaWZ 05 octobre 2019 à  14:05
C'est marrant, j'ai l'impression qu'on retrouve ce phénomène de personnification du produit chez TOUS les baseurs et même chez tout les gros consommateurs de C en général...
Rien n'est impossible et certain l'ont déjà prouvé, mais le crack est l'une des drogues les plus difficiles à "gérer" au quotidien, bien plus que l'héro ou les opiacés en général je trouve, j'en ai connu très peu qui arrivaient à se limiter d'eux mêmes et à garder une vie saine. Mais c'est possible, malgré tout.
Quant à l'OD ????? Ca m'est arrivé de la frôler de près et crois moi t'as aucune envie. T'entends des sons distordus et métalliques qui semblent sortir d'une énorme réverb, par dessus une espèce de sifflement métallique, le tout en gerbant et en t'étalant par terre, avec le coeur qui bat à 450 à l'heure, en convulsant. Sachant que la plupart du temps c'est un pote/ta copine/ton coloc/ta famille qui te retrouve comme ça. Ca donne envie hein ? ^^
Reputation de ce commentaire
 
Merci pour le retour! En effet ça fait peur j'espère ne jamais OD.

Posté par : OrgaWZ | 05 octobre 2019 à  14:05

 
#4 Posté par : MéthylèneDioxyMéthamph 07 octobre 2019 à  16:43

Brekhounov a écrit

Je ne peux m'empêcher de penser chaque jour au crack.
La nuit, je rêve de crack, et ce sans même le vouloir.
Je retrouve dans mes songes ma galette et ma bouteille, et je suis frustré au réveil de me rendre compte que je n'ai rien.

Image : https://www.psychoactif.org/forum/uploa … caine1.jpg
Je rêve de doses énormes de crack!

J'ai commencé le crack/freebase voilà maintenant quelques mois. Le chlorhydrate de cocaïne ne me faisant sensiblement aucun effet.
Depuis je fume seul ou parfois avec une amie (qui a gâché un rêve ou deux).
Je n'ai pas pour projet d'arrêter, mais de maîtriser ma consommation. Pour éviter d'y passer tout mon argent.
Je suis content d'avoir appris à baser au bicarbonate. J'obtiens de beaux cailloux maintenant.
J'ai hâte que le rituel recommence; cuillère, briquet, bouteille, FLASH.

D'ici quelques jours je pourrai de nouveau choper de la coke.
Je suis tout excité.

Et en attendant je continue de rêver de crack. Monomanie?

Sa me fait exactement la même chose sans être accro des que j'attends de la drogue style coco je peux pas m'empêcher de rêver chaque nuit que je suis en teuf a me défoncer a fond et avoir des effets de dingue tellement qu'en me réveillant je me demande si c'était réel

Une addiction ? Étant petit je jouais a pokémon sur game boy j'avais échangé ma cassette contre une autre et pendant des années j'ai rêvé quelques fois quel était ranger dans un tiroir et a chaque réveil suite a ce rêve qui revenait sans cesse j'allais regarder et j'étais déçu car il n'y avait rien


Posté par : MéthylèneDioxyMéthamph | 07 octobre 2019 à  16:43

 
#5 Posté par : Viaflie 02 mars 2020 à  11:25

Brekhounov a écrit

Je ne peux m'empêcher de penser chaque jour au crack.
La nuit, je rêve de crack, et ce sans même le vouloir.
Je retrouve dans mes songes ma galette et ma bouteille, et je suis frustré au réveil de me rendre compte que je n'ai rien.

Image: https://www.psychoactif.org/forum/uploa … caine1.jpg
Je rêve de doses énormes de crack!

J'ai commencé le crack/freebase voilà maintenant quelques mois. Le chlorhydrate de cocaïne ne me faisant sensiblement aucun effet.
Depuis je fume seul ou parfois avec une amie (qui a gâché un rêve ou deux).
Je n'ai pas pour projet d'arrêter, mais de maîtriser ma consommation. Pour éviter d'y passer tout mon argent.
Je suis content d'avoir appris à baser au bicarbonate. J'obtiens de beaux cailloux maintenant.
J'ai hâte que le rituel recommence; cuillère, briquet, bouteille, FLASH.

D'ici quelques jours je pourrai de nouveau choper de la coke.
Je suis tout excité.

Et en attendant je continue de rêver de crack. Monomanie?

Hello j'atterris sur ton blog après avoir fait le même rêve ou presque cette nuit, me laissant hantée par l'envie d'aller pécho ce matin.. plaisant à lire en tout cas


Posté par : Viaflie | 02 mars 2020 à  11:25

 
#6 Posté par : Meumeuh 02 mars 2020 à  17:11
Yo !
Moi je n'en rêve jamais, et si ce serait le cas je préfèrerais vivre mes rêves
c'est ce que je fait ... et gère plutôt bien mes consos de Stims ( CC cuisiner en Freebase par Bibi ts les mois / deux mois + ou -  au feeling aussi pr les RoA , RC cathinones ts les 6mois )  , fini de faire nawak avec 2 amiEs  ( qui ne sont plus içi  , enfin quand j'habitais mtp ) c'est vrai on partager tout .... et donc fondre 50G en un ptit weekEnd.

Débile j'étais et le suis je pense tjrs un peu ^^


Double-M ^^

Posté par : Meumeuh | 02 mars 2020 à  17:11

 
#7 Posté par : Nemesia 03 mars 2020 à  23:15
D'après ma copine j'ai déjà parlé de ketamine pendant mon sommeil, je disais "tappe la " x)
J'ai déjà rêvé de drogue aussi, mais je m'en rappelle plus ça date

Pouvoir faire des rêves lucides que l'on contrôle, peser le produit, préparer sa trace, la sniffer, avec toutes les sensations, les effets, ça serait tellement amusant lol
Malheureusement je ne sais pas faire de rêves lucides

Posté par : Nemesia | 03 mars 2020 à  23:15

 
#8 Posté par : OrgaWZ 04 mars 2020 à  05:24
Les rêves sont une des manifestations les plus évidentes du subconscient...........
Ce produit fait maintenant partie de ta vie (pour un court moment, je te le souhaite).
Je ne suis pas psy, mais pour tes rêves, sache que jevis la même chose chaque nuit, agrémenté de scènes où je nage littéralement dans les benzos.
Tu n'as que peu de temps d'addiction derrière toi, fuis ce rêve éphémère que t'offre le caillou tant qu'il en est temps !

Moi aussi j'avais mes rituels, bouteille d'abord, puis pipes de csapa ensuite (voire même caillou posé sur le dessus d'une  douille de tabac les jours de disette de matos, c'est pas facile de cacher une rechute lorsque tu sors de cure)... Perso j'suis un ammo-man, jamais eu un approvisionnement régulier nécessaire à la base au bica depuis que j'ai "arrêté" (lol). Je vais de quartier en quartier, au gré des rechutes occasionnelles...


Quoi qu'il en soit, moi ce que je vois c'est du positif, une envie d'arrêter après si peu de temps de conso c'est déjà signe d'une énorme lucidité. C'est déjà énorme.

Je suis passablement alcoolisé, c'est dur de taper au clavier, mais saches que tu as tout mon soutien.

Bises !

Posté par : OrgaWZ | 04 mars 2020 à  05:24

Remonter

Pied de page des forums