Etrange impression / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Ratounette » 

Etrange impression 



Comme je suis asexuelle, et que je ne suis plus obligée d'avoir des rapports sexuels depuis des années, j'en oublie que ça n'est pas vrai pour tousses dans cette Maison.

Je me demande si le fait de consommer des drogues aide les mentalités à évoluer vers plus d'égalité dans les relations hommes et femmes .

Au de hors, on assiste au contraire, pour une femme qui accède à un domaine réservé aux hommes, d'autres femmes payent pour ça.

Comme si on voulait les "remettre à leur place".

On croit que c'est nouveau, les dangers des rues, les harcèlements,

Ce qui est nouveau, c'est qu'on en parle et ce qui me chagrine c'est qu'il a fallu que ça parte de phénomènes liés aux origines présupposées et à la culture présupposée des jeunes dit " de banlieue".

Alors qu'avant, ben c'était pareil, et c'était pas les jeunes de banlieue.

Alors, voilà, les personnes ici qui ont fréquenté des endroits où la drogue circule ont elles l'impression que l'usage de substances ( contrôlé bien sûr, je parle là de faire gaffe j'ai lu les choses sur la notion de réduction des risques) effacent les différences entre les sexes ?

Y compris moins d'homophobie, moins de haine contre les lesbiennes ?

C'est des questions, si personne a d'avis, ben tant pis pour le dérangement.

Merci pour cet endroit

Catégorie : Paroles de femmes - 21 août 2018 à  15:29



Commentaires
#1 Posté par : Anonyme1756 21 août 2018 à  16:24

Ratounette a écrit

Alors, voilà, les personnes ici qui ont fréquenté des endroits où la drogue circule ont elles l'impression que l'usage de substances ( contrôlé bien sûr, je parle là de faire gaffe j'ai lu les choses sur la notion de réduction des risques) effacent les différences entre les sexes ?

Y compris moins d'homophobie, moins de haine contre les lesbiennes ?

C'est des questions, si personne a d'avis, ben tant pis pour le dérangement.

Pour avoir fréquenté beaucoup d'endroits où l'alcool circulait - c'est bien une drogue, n'est-ce-pas? - ce n'est pas mon expérience... hmm

Lorsque l'alcool désinhibe il peut renvoyer à certains instincts assez primaires et brutaux...

L'expérience de la différence engendre chez certains consommateurs une plus grande tolérance à l'égard de la différence, mais parfois elle est toute théorique ou opportuniste, ou tellement permissive qu'on en oublie le respect dû à l'autre, à la personne humaine.

Je crois qu'il y a plusieurs types de profils psychologiques chez les UDs comme chez les non-UDs... même si ta question ne porte pas vraiment là-dessus en fait.


Posté par : Anonyme1756 | 21 août 2018 à  16:24

 
#2 Posté par : Ratounette 21 août 2018 à  16:27
Je vois de quoi tu veux parler ILE.

Rien de nouveau sous le soleil alors.
Merci pour ta réponse,
Bonheur sur toi

Posté par : Ratounette | 21 août 2018 à  16:27

 
#3 Posté par : Massa 21 août 2018 à  18:04
Non cela n'efface pas les différences entre les sexes à mon sens, mais cela renforce les mêmes pulsions ( sexuels, empathie,... )

Posté par : Massa | 21 août 2018 à  18:04

 
#4 Posté par : Ratounette 21 août 2018 à  20:54

Massa a écrit

Non cela n'efface pas les différences entre les sexes à mon sens, mais cela renforce les mêmes pulsions ( sexuels, empathie,... )

Donc, ça éviterait les agressions sexuelles si empathie renforcée ?

Quand on est en empathie, on ne veut pas faire du mal aux autres, on n'a pas envie de prendre du pouvoir.

J'ai sans doute pas tout compris, j'ai du reprendre tramadol un peu plus, jue souffrais trop sentiment de perte effroyable de ma Mimi... Alors je comprends moins bien, cerveau ralenti pardon Massa


Posté par : Ratounette | 21 août 2018 à  20:54

 
#5 Posté par : RandallFlag 21 août 2018 à  21:37
Nan mais heuuuu d'avis perso.

Je suis un mec de grande corpulence 1m85 110kg.
Donc en soit, et nonobstant mon caractère de chien je suis a même de soumettre IRL 99% des gens a ma volonté par la force.

Jamais il ne m'est venu à l'idée de profiter d'une nana.
Drogue ou pas.
(J'ai été élevé uniquement par des femmes je sais pas si ça joue)

Moi quand je vous lis j'ai l'impression que vous cherchez des excuses ou des raisons a des comportements innaceptables.

Une nana qui dit non c'est NON, même si elle change d'avis au dernier moment et que t'as la teub a l'air.

Une nana hors service car pétée a une substance x t'y touche pas.

C'est les règles d'or d'un vrai bonhomme.(désolé pour le surplus de testostérone dans ma citation.)

L'homme propose la femme decide.
C'est elle qui décide!!!!
Point barre.
Reputation de ce commentaire
 
Sa conclusion n'a rien de sexiste, t'es priée d'apprendre a lire ma grande.

Posté par : RandallFlag | 21 août 2018 à  21:37

 
#6 Posté par : janis 21 août 2018 à  23:56
Je vais essayer d apporter un éclairage, un témoignage différent.

J ai partiellement grandit dans des maisons hippies, surtout une dans le Vaucluse. Je n en ai jamais parlée mais la sexualité y était très présente. Il y avait un maître des lieux , cheveux longs, blonds, vaguement artiste, officiellement fainéant et défoncé en permanence ; sa femme essayant de travailler, anorexique, et polyamoureuse par la force des choses.

Et comme le lion dans la savane, il choisissait soit son officielle, soit ma mère, ou une autre nana venue se perdre là en échange de drogues, de révélations sur l univers, d un peu d attention.

Et nous les enfants on consommait, on se balader , on attendait que nos mères sortent de la chambre du maître.

Alors bien sûr j ai pas forcément les idées très claires de cette époque (autour de 1985), et surtout je suis hors sujet mais j avais envie de partager ce témoignage désuet sur une sexualité qui déjà me paraissait soumise au pouvoir d un homme et aux substances. Je me rappelle clairement que ma mère était toujours très nerveuse a l idée qu il ne veuille pas la fournir.

Bisous ratounette
Janis

Posté par : janis | 21 août 2018 à  23:56

 
#7 Posté par : FunkyHunk 22 août 2018 à  02:34
Hello,

Moi y a un truc que je peine à comprendre,

Asexuelle et actrice porno.. ?

Posté par : FunkyHunk | 22 août 2018 à  02:34

 
#8 Posté par : Biyach 22 août 2018 à  02:58
Salut Ratounette !

Pour ma part, je ne pense pas que la drogue ammène les deux sexes sur un pied d'égalité même si j'aimerais bien.
Il suffit de voir comment certains deviennent primaires en consommant des produits ou non.

Peut-être que dans certains cas ça fonctionne avec le bon contexte, le bon produit et les bonnes personnes. La comme ça, je ne vois pas.

Bonne journée !

Posté par : Biyach | 22 août 2018 à  02:58

 
#9 Posté par : Agartha 22 août 2018 à  03:22

RandallFlag a écrit

L'homme propose la femme decide.
C'est elle qui décide!!!!

Ratounette a écrit

Rien de nouveau sous le soleil

Ouep, rien de nouveau sous le soleil... sad
Pourquoi ce serait pas là femme qui propose et l'homme qui décide?
Et pour les couples lesbiens c'est la "femme camioneur" qui propose et les gays c'est l'homme "le moins gay" qui propose? sad

Bon désolé, je déforme... j'pouvais pas m'en empêcher :p


ratounette a écrit

Alors, voilà, les personnes ici qui ont fréquenté des endroits où la drogue circule ont elles l'impression que l'usage de substances  effacent les différences entre les sexes ?

J'sais pas.. quoi comme différences précisément?

C'est peut-être parce que je suis assez jeune mais les endroits que je fréquente où la drogue ne circule pas ne me semblent pas + ou - sexistes/négligents/insultants que les endroits où y'a des consommateurs (de n'importe quoi, peu importe au final)... y'a des mégas beaufs partout, des vieux types sans principes et de vieilles meufs sans éducation partout..
Cependant, j'imagine que des produits "typiques" utilisés pr tout ce qui est Chemsex (on pourrait penser par exemple au poppers/GBL ou peu importe) doivent voir la proportion.des gens qui les consomment + enclins à accepter telle ou telle chose "taboo", "mal vue"..?


et que je ne suis plus obligée d'avoir des rapports sexuels depuis des années

J'ai pas trop compris désolé..



Moi j'ai envie de te dire, le principe c'est que tu sois heureuse. Jsuis content que t'aies trouvé comment atteindre cet état d'esprit d'indépendance, bref que t'aies trouvé ta vérité à toi et que tu te barrés pour (en acceptant de remettre en cause tes croyances de temps à autre quand même... :p)



Bonne soirée


Posté par : Agartha | 22 août 2018 à  03:22

 
#10 Posté par : Biyach 22 août 2018 à  03:37
En fait, Ratounette fait partie des couples asexués (désolé je balance).

Une 'tite recherche fera comprendre l'idée.

Bises !

Posté par : Biyach | 22 août 2018 à  03:37

 
#11 Posté par : Drim 22 août 2018 à  12:35
J'suis un peu dans le même cas que Randall, mon physique est assez imposant, je suis plus à 95% cependant ^_^ 1.88 pour 78kg. Je me suis vite rendu compte dans ma vie que la force physique peut aider a dominer les gens. Et je me suis vite rendu compte que dominer c'est pas mon truc. Je me suis vite rendu compte que ma couleur de peau, d'yeux et de cheveux avaient un certains pouvoir de fascination et de respect sur les gens. Ca m'ouvre des portes et je trouve ça dommage même si j'en profite. J'aimerais que mes réalisations dépendent plus de ce que je suis et pas de ce que je renvoi et de ce que la nature m'a donné.

L'homme propose la femme décide.
C'est elle qui décide!!!!
Point barre.

Je vois ce que tu veux dire, mais moi j'aimerais bien que les rôle soit plus ambivalent.  Y'a aussi des nanas qui proposent et des mecs qui disposent. Les rôle ne devraient pas être fixés au genre.
En tout cas c'est certains que la dominations physique est a bannir, c'est bien trop facile de dominer physiquement les femmes, et c'est jouissif pour moi de voir quelques femmes réussir a dominer les hommes. Battons nous avec les mêmes armes pour lutter contre la mort, intellect, esthétisme, culture, finances, l'égalité des chances. Il faudrait évidemment en exclure la force physique.

Je vais essayer d apporter un éclairage, un témoignage différent.

J ai partiellement grandit dans des maisons hippies, surtout une dans le Vaucluse. Je n en ai jamais parlée mais la sexualité y était très présente. Il y avait un maître des lieux , cheveux longs, blonds, vaguement artiste, officiellement fainéant et défoncé en permanence ; sa femme essayant de travailler, anorexique, et polyamoureuse par la force des choses.

Et comme le lion dans la savane, il choisissait soit son officielle, soit ma mère, ou une autre nana venue se perdre là en échange de drogues, de révélations sur l univers, d un peu d attention.

Et nous les enfants on consommait, on se balader , on attendait que nos mères sortent de la chambre du maître.

Alors bien sûr j ai pas forcément les idées très claires de cette époque (autour de 1985), et surtout je suis hors sujet mais j avais envie de partager ce témoignage désuet sur une sexualité qui déjà me paraissait soumise au pouvoir d un homme et aux substances. Je me rappelle clairement que ma mère était toujours très nerveuse a l idée qu il ne veuille pas la fournir.

Bisous ratounette
Janis

Quand on prône l'abandon des règles et la liberté absolue, et la liberté sexuelle en particulier, c'est hélàs le genre de scenarios qui peuvent se mettrent en places, on se retrouve dans une société primaire. C'est l’écueil de tout les hippies et hippie 2.0, ils rejettent la société sans se rendre compte que sans elle le système de domination qui se met en place peut être bien plus dure à vivre. En fait pour les petites communauté tout tiens dans le/les maîtres, ce sont eux qui instaurent les règles et les normes de la communauté. Quand les maitres sont bienveillant ça peut très bien fonctionner, tant qu'il ne se font pas renverser par des maitres dominateur. N'est-ce pas ce combat des "bons" maitres contre les "mauvais" qui a construit notre société ?

Quoi qu'on n'en dise le polyamour c'est toujours une histoire de domination et de qui aura le plus de partenaire, de jouer de son influence pour dominer l'autre. de rassurer son égo d'être attirant. Tout ça en lien direct avec notre pulsion de vie et de mort qui je pense est le principale moteur dans la vie. Et fonctionner directement à la pulsion, sans mettre dessus tout un ensemble de structure de pensées qui la canalise et l'apprivoise pour moi c'est quelque part ne pas savoir dompter l'animal qui est en nous.

En fait dans notre société le sexe c'est comme la mort c'est un tabou. Et comme tout ce qui est rejeté dans l’inconscient collectif ça a toujours de grosses répercutions inattendu dans la société. Tout ça est enfermé dans des stuctures tel que le mariage et les enterrement mais on affronte jamais directement la mort. Je parle pas de passer a côté d'une OD mais affronter l'angoisse de la mort, c'est cette angoisse qui dirige notre vie et la guide. Que nous le voulions ou non. Que nous en ayons conscience ou non.

Déjà y'a un gros amalgame qui est fait entre plaisir sexuelle et reproduction. Se vanter d'avoir eu 40 partenaires sexuelle je trouve ça très limite, qu'est-ce qu'on s'en branle au final Qu'est-ce qui rend ça "glorieux" ? C'est l'idée d'attirance et de capacité de reproduction ? Avoir eu 40 partenaire pour un mec ça veut dire qu'on s'est beaucoup reproduit potentiellement.
Mais au final c'est décider de faire un enfant aujourd'hui qui fait qu'on se reproduit, c'est pas de tringler un maximum (enfin si dans certain harem ça fonctionne encore comme ça...). Donc en occident faut arrêter de penser que coucher avec le maximum de partenaire c'est un truc "bien". J'ai l'impression de parler a des animaux quand les discutions au bar tournent autour de qui a la plus grosse...
Et la pression sociale a ce propos est super intense, moi je suis catégorisé comme a part et pas normale parce que je mets pas en avant mes relations et je rentre jamais dans le jeu de qui a la plus grosse, c'est toujours un moyen de dominer les autres et je suis pas la dedans. Pourtant au jeu de la domination je serais bon si j'avais pas fait une crois dessus quand j'étais un leader au collège. Je me suis retrouver dans une situations qui m'a faite très peur, seul au sommet de la pyramide, face a l'immensité du néant au dessus de toutes les petites constructions sociale implicite que j'avais gravit. La nature m'a tout donné pour être une machine a domination. J'ai gentillement décliné l'offre. Et aujourd'hui je fait face a toutes ces normes de dominations qui me dégoutent.

Y'à quelques siècles le sexe c'était mortel, les femmes avaient beaucoup plus de risque de mourir qu'aujourd'hui, y'avait pas de moyen de contraception, et les grossesses c'était la suite normal d'une période de sexe. Aujourd'hui c'est déjà plus décorrélé. Grâce à la médecine les femmes on la possibilité de profiter du sexe sans (trop) risquer leur vie. Pour les homme le cul ça implique aucun risque autre que les MST, les femmes en plus ont un rapport beaucoup plus compliqué a gérer de par leur nature.
Le sexe est beaucoup plus facile pour les hommes.

Pourquoi le sexe est tabou ? Je pense que le sexe est très lié a la mort et a notre capacité a l'affronter, parler de sexe c'est le négatif de parler de la mort, quand on parle de sexe par inversion on parle de mort. La frustration des hommes devant le pouvoir de donner la vie des femmes, la frustration des femmes devant la liberté des homme face à ce fardeau.

Je fréquente beaucoup les squats et les communauté "libérée", les milieux marginaux, les gens qui réfléchissent en s'extrayant des normes implicites ou explicites. J'y trouve un certain réconfort et équilibre de vie. Les gens sont bien, mais c'est impossible de parler de ce sujet avec eux. Il rejettent trop en bloc la société pour trouver des causes internes a leurs malheur. Cette hiérarchie qui les révulse et qui pourtant est indispensable dans n’importe quelle structure social est insoutenable a mettre en exergue pour eux. Comme parler à un toxicomane dans le déni de son addiction. Ça les touchent tellement qu'ils s’énervent.

The divide est intéressant comme huit clos psychologique a ce sujet.

J'ai remarqué que les gens aiment pas qu'on remue leur croyances et leur certitudes profondes, comme si quand on tapait sur le couvercle de leur certitudes qui sépare l'inconscient de la conscience ils se sentent attaqué directement. Forcément quand on est dominateur dans un groupe par quelque mécanisme caché ou pas que ce soit, en en ayant conscience ou pas, les découvrir brise l'enchantement pour ceux qui en ont pris conscience. Comme Bourdieu savait si bien faire en sociologie.
Quand une situations se met en place a notre insu, le cerveau fonctionne pour que nous pensions que ce sont des choix logiques qui mettent en place cette situation. On se persuade que nos décisions et nos actions sont pleinement consciente et logique, mais le libre arbitre et en fait bien illusoire, et parler de tout ça, ça brise le miroir au alouettes de la croyance que nous somme libre, ça fait mal à l'ego. Parce qu'on le dévoile, l'égo est quelque chose de caché par définition, si on le découvre et qu'on découvrent certains de ses mécanisme il se détruit, et détruire l'égo ça fait mal.

La drogue dans tout ça ? Je pense que ça peut être le pire ou le meilleur moyen de briser nos barrière mental et nos schéma de pensée. Je pense que la facilité est le principal problème des gens qui se remettent en question et explorent leur pensées et leur émotions par la drogue. Par facilité on adopte souvent des comportement issus de nos instincts animaux dont la domination fait partie. Je sens souvent un fond d'âme bon ou mauvais chez les gens, c'est une histoire de nœuds et d'accord avec soi-même. Les gens vils sont les plus torturés.

Moi y a un truc que je peine à comprendre,

Asexuelle et actrice porno.. ?

Plutôt Asexuelle et ANCIENNE actrice porno c'est tout de suite plus compréhensible.


Ratounette t'as une sacrée capacité a engager le débat et a me remuer le cerveau, ma lutte contre la domination le vivre et laisser vivre ça m'a toujours beaucoup tenu a cœur!
Je fais comme toi merci, merci, merci de permettre ça !

Reputation de ce commentaire
 
Beau message, empreint de réflexions intéressantes. /core à corps

Posté par : Drim | 22 août 2018 à  12:35

 
#12 Posté par : Anonyme1756 22 août 2018 à  12:46
Drim,

C'est rare de voir un homme qui pense et s'exprime comme tu viens de le faire. Vraiment.

Cela va être un compliment de ma part: tu pourrais aussi bien être une femme. Une femme aurait pu écrire ce que tu as écrit, de sorte que je pense que tu fais partie de la poignée (les même pas 5% wink ) qui dispose de suffisamment d'empathie pour se mettre à leur place!

ILE

Posté par : Anonyme1756 | 22 août 2018 à  12:46

 
#13 Posté par : RandallFlag 22 août 2018 à  13:43
T'as bien compris ce que je voulais dire @Drim.
Le rapport de force ne doit pas être présent dans l'obtention du consentement. (Rapport de force physique ou psychologique peu importe)


C'est pour cela que "moi" je laisse la décision a 100% a la femme.
Après je suis peut être a côté de la plaque....

Bon et puis je suis mal placé pour parler car le dernier consentement que j'ai obtenu c'était il y a 15 ans et depuis je n'ai plus connu d'autres aventures. Marié et heureux de l'être.

Bref je suis peut être un peu trop "vieille école"....

Posté par : RandallFlag | 22 août 2018 à  13:43

 
#14 Posté par : Bootspoppers 22 août 2018 à  14:55
Sujet passionnant évidemment et que l'on traite ici de façon riche et illustrée. Excellent merci a toutes et tous.
Moi qui me revendique lesbien ( je sais bien que je suis ridicule) , je suis obsédé par l'idée du sexe égalitaire et vrai.
Je frémis d'horreur en découvrant que ma quête peut être entachée a mon insu de rapports de domination cachés, non explicites.
Le sexe n'est a mon âge qu'un moyen de connaître les gens. Je peux tenir plusieurs semaines sans, mais j'y pense tout le temps. Même si j'apprécie le bdsm , je ne veux pas de rapport de force non contractuels et inconscients.
Au contraire ma quête vise a cerebraliser le sexe et a en faire un sujet de débat voire artistique.
Mais je vais revisiter mes dernières expériences et les revoir a la lumière de vos questions et de mon objectif qui est la quête du bonheur par le beau et le vrai.
S'agissant de la drogue.... Juste une remarque. Pour moi la drogue renforce l'égalité. Elle me fait rencontrer l'inconnu, le jeune, le sdf, des gens inaccessibles autrement et que j'aime colle des frères, une vraie découverte a chaque fois.
Et comme toutes les drogues que je consomment nous foutent a poil et que je débande, c'est clair que je ne suis plus un mâle dominant mais juste une petite fille en quête d'affection partagée.
J'ai même expres demandé a une partenaire récemment si je pouvais la baiser ( n'en ayant aucune intention) rien que pour lui laisser la liberté de refuser, ce qu'elle a fait avec une élégance indicible a ce stade, et j'ai secretement savouré son refus en épousant ainsi une fraction de son immense liberté. Cette liberté je suis fier de l'avoir ainsi partagée avec elle. Si elle m'y autorise j'y reviendrai, je ne suis hélas pas certzin de son accord.
Bref pour moi comme le disait @Eau delà
"Les choses  rapprochent. L'art la poésie la drogue. "

Posté par : Bootspoppers | 22 août 2018 à  14:55

 
#15 Posté par : Anonyme 218797 22 août 2018 à  18:54

FunkyHunk a écrit

Hello,

Moi y a un truc que je peine à comprendre,

Asexuelle et actrice porno.. ?

Actice porno c'est un taff.
La tu pars du (faux) principe qu'une actrice / acteur prend son pied sur les scènes.
Sauf que pas vraiment.

Demain j'irai demander à ma caissière pourquoi elle veut pas soulever de la fonte alors qu'elle soulève des packs de lait 7h par jour....


Sinon @Agartha

Pourquoi ce serait pas là femme qui propose et l'homme qui décide?

Ben c'est chez nous qu'on rentre...

Qd tu vas chez quelqu'un, tu sonnes, après c'est au proprio de voir si il ouvre ou non...

tongue. wink

PS : dezo je lis tout bien qd je serai posée,
J'ai pas trop le temps de participer vraiment, mais je vous suis.

Reputation de ce commentaire
 
Je plussoie et j'adore, comme d'hab. RandallFlag

Posté par : Anonyme 218797 | 22 août 2018 à  18:54

 
#16 Posté par : RandallFlag 22 août 2018 à  19:09

Anonyme 218797 a écrit

Sinon @Agartha

Pourquoi ce serait pas là femme qui propose et l'homme qui décide?

Ben c'est chez nous qu'on rentre...

Qd tu vas chez quelqu'un, tu sonnes, après c'est au proprio de voir si il ouvre ou non...

Je l'aurai pas expliqué comme ça mais mon raisonnement va aussi en ce sens.

Et la manière d'imager la chose me plait hautement. wink


Posté par : RandallFlag | 22 août 2018 à  19:09

 
#17 Posté par : janis 22 août 2018 à  19:18

Anonyme 218797 a écrit

FunkyHunk a écrit

Hello,

Moi y a un truc que je peine à comprendre,

Asexuelle et actrice porno.. ?

Actice porno c'est un taff.
La tu pars du (faux) principe qu'une actrice / acteur prend son pied sur les scènes.
Sauf que pas vraiment.

Demain j'irai demander à ma caissière pourquoi elle veut pas soulever de la fonte alors qu'elle soulève des packs de lait 7h par jour....


Sinon @Agartha

Pourquoi ce serait pas là femme qui propose et l'homme qui décide?

Ben c'est chez nous qu'on rentre...

Qd tu vas chez quelqu'un, tu sonnes, après c'est au proprio de voir si il ouvre ou non...

tongue. wink

PS : dezo je lis tout bien qd je serai posée,
J'ai pas trop le temps de participer vraiment, mais je vous suis.

Marla,

tu es efficace et synthétique, comme toujours!

j'adore!


Posté par : janis | 22 août 2018 à  19:18

 
#18 Posté par : janis 22 août 2018 à  19:31

Drim a écrit

Quand on prône l'abandon des règles et la liberté absolue, et la liberté sexuelle en particulier, c'est hélàs le genre de scenarios qui peuvent se mettrent en places, on se retrouve dans une société primaire. C'est l’écueil de tout les hippies et hippie 2.0, ils rejettent la société sans se rendre compte que sans elle le système de domination qui se met en place peut être bien plus dure à vivre. En fait pour les petites communauté tout tiens dans le/les maîtres, ce sont eux qui instaurent les règles et les normes de la communauté. Quand les maitres sont bienveillant ça peut très bien fonctionner, tant qu'il ne se font pas renverser par des maitres dominateur. N'est-ce pas ce combat des "bons" maitres contre les "mauvais" qui a construit notre société ?

Hippie 2.0!! j'aime beaucoup cette expression.
Après je suis d'accord avec toi et en plus, je ne suis même pas sûre que celui qui se retrouve dans la position du maître s'aperçoive qu'il abuse...

Drim a écrit

Quoi qu'on n'en dise le polyamour c'est toujours une histoire de domination et de qui aura le plus de partenaire, de jouer de son influence pour dominer l'autre. de rassurer son égo d'être attirant. Tout ça en lien direct avec notre pulsion de vie et de mort qui je pense est le principale moteur dans la vie. Et fonctionner directement à la pulsion, sans mettre dessus tout un ensemble de structure de pensées qui la canalise et l'apprivoise pour moi c'est quelque part ne pas savoir dompter l'animal qui est en nous.

Alors dans polyamour, il y a le mot amour...et je ne pense pas que cela soit toujours une histoire de domination. On peut porter de l'amour à plusieurs personnes et ne pas sexer avec toutes, puis on peut ne pas chercher à être ni dans le challenge, ni dans la compétition.

La sexualité est intéressante, pour moi, quand on peut s'en affranchir. Quand on peut s'affranchir du désir d'enfant, des pulsions hormonales, de tout ce qui fait que l'on est beaucoup moins libre que ce que l'on croit, alors elle devient passionnante. Quand on tombe amoureux d'une personne et pas d'un genre, quand on peut l'envisager autrement qu'à travers le coït, que l'on comprend qu'il existe 1000 formes de sexualité, alors elle ne saurait être histoire de domination mais de rencontres, de complicité, de dialogues et d'empathie.


Posté par : janis | 22 août 2018 à  19:31

 
#19 Posté par : Agartha 22 août 2018 à  19:45
Spoiler

Bonne journée!

Posté par : Agartha | 22 août 2018 à  19:45

 
#20 Posté par : FunkyHunk 22 août 2018 à  22:40

Anonyme 218797 a écrit

FunkyHunk a écrit

Hello,

Moi y a un truc que je peine à comprendre,

Asexuelle et actrice porno.. ?

Actice porno c'est un taff.
La tu pars du (faux) principe qu'une actrice / acteur prend son pied sur les scènes.
Sauf que pas vraiment.

Demain j'irai demander à ma caissière pourquoi elle veut pas soulever de la fonte alors qu'elle soulève des packs de lait 7h par jour....

Désolé de penser naïvement que les gens essayent de faire un taff qu'ils aiment... roll

Surtout un comme celui là, qui est clairement exercé par vocation / passion. C'est typiquement le genre de boulot que tu fais parce que tu l'aimes.

Anonyme 218797 a écrit

Ben c'est chez nous qu'on rentre...

Qd tu vas chez quelqu'un, tu sonnes, après c'est au proprio de voir si il ouvre ou non...

Quant à ça,

J'imagine que c'était de l'humour.


Posté par : FunkyHunk | 22 août 2018 à  22:40

 
#21 Posté par : RandallFlag 22 août 2018 à  23:55
Sérieux FH je crois pas que c'était tant que ça de l'humour la réflexion de Marla.(un poil cynique peut être)

Quant au fait de pratiquer le porno par passion ou amour du métier, ou même par vocation....no comment....

Posté par : RandallFlag | 22 août 2018 à  23:55

 
#22 Posté par : Anonyme 218797 23 août 2018 à  00:21
Heu non c'était une métaphore, mais pas une blague...

Un penis ça rentre dans un vagin...
Sonner et attendre qu'on t'ouvre : rapport consentant.
Defoncer la porte sans s'occuper de ce que ca va faire au proprio des lieux : viol.

C'est imagé, en mode éducation sexuelle pour enfants, mais je vois pas ce que tu trouve «bizarre» dans ce principe (aka le consentement)

FunkyHunk a écrit

Désolé de penser naïvement que les gens essayent de faire un taff qu'ils aiment... roll

Surtout un comme celui là, qui est clairement exercé par vocation / passion. C'est typiquement le genre de boulot que tu fais parce que tu l'aimes.
.

Tu as lu les blogs précédents de Ratounette, où elle parle un peu des «risques du métier»...

Et puis peut être aussi que son rapport à la sexualité est différent du tien, ou a été influencé par ce qu'elle a subi.
Alors asexuel c'est pas forcément lié à un vécu compliqué. Mais quand tu as un aperçu de ce que Ratounette nous livre, c'est pas illogique non plus pour moi...

Mais bref, t'es pas obligé de comprendre, mais gaffe à ne pas etre «indélicat / vexant»


Mais sans te vexer @FunkHunk j'ai tjrs trouvé tes positions sur les rapports homme / femme un poil macho. Et je sais pas pkoi mais jme suis tjrs dit que tu avais dû lire / adhérer au «mouvement» Pickup Artist.
Enfin ton discours se rapproche de leur mouvement de pensée. (Qui pour moi n'est pas dans le respect de la femme)
Jspr que tu vas pas mal le prendre, jte dis juste le ressenti que j'ai eu.
Sans animosité ou te pointer du doigt. C'est histoire d'échanger / dialoguer
drogue-peace


Posté par : Anonyme 218797 | 23 août 2018 à  00:21

 
#23 Posté par : FunkyHunk 23 août 2018 à  00:57
Pour être honnête, je ne comprends pas grand chose de ce que tu racontes.

Mais je ne suis pas vexé pour la fin de ton com' super

Heu, je n'adhère jamais à rien, j'ai horreur du principe. Je me vois comme un ovni, en "dehors de tout". Je fais parti d'aucun club, aucun groupe, aucun mouvement où je ne sais quoi,

Et donc je ne connais pas ton "Pickup" machin truc.

Après c'est toujours difficile de faire la part des choses, suivant où on est placé. thinking
Quand t'es extrémiste, tu trouveras toujours le modéré insultant.

Moi par exemple, je me perçois comme ça:

Hyper respectueux des femmes, gueule souvent après les préjugés "femme au fourneaux / au ménage, etc..", j'ai déjà repris plusieurs personnes, en public, plombant parfois une soirée (que j'ai même été obligé de quitter parfois).
Bref, le mec type qui s'indigne de ces habitudes, restées dans notre culture.

Et je te vois plutôt, toi, comme la féministe extrême, celle qui agite ses seins nues devant une institution, hurle dès qu'un homme a osé regarder une femme, voit une tentative de séduction dès qu'un homme adresse la parole à une femme, etc.. L'excès quoi hmm

Perception surement biaisée ?

Tu auras peut être remarqué que:

Tous ces débats me fatiguent. On ne peut pas parler d'un sujet banal sans que ça dérive là dessus. Je n'y prends jamais part,
Et le "patriarcat" et le "metoo"  tous ces mots qui me font peur et que je ne comprends même pas en plus.
Il y a rien à dire sur le sujet: Ceux qui sont sains d'esprit se comportent bien, avec respect. Les autres sont des connards(sses). Point barre. Quand t'es un minimum intelligent, tu sais ce que tu as à faire et ce que tu ne dois pas faire. J'ai jamais regardé une fille avec insistance, jamais abordé dans la rue, jamais aimé le terme "bonne" etc. En fait je suis le mec ultra discret, invisible. Qui n'a eu la chance de s'accoupler que parce que la femme a insisté big_smile (sous entendu je ne fais jamais le premier pas, et je suis dur à convaincre)

Et je pense aussi que, le machisme, l'inégalité des sexes, ça touche à sa fin. L'évolution, nos sociétés modernes font que ça change vitesse grand V.
Je suis convaincu et certain que, nous sommes la dernière génération à  observer ce rapport de force homme / femme. Après nos enfants, ce sera terminé, et dans le futur les gosses seront indignés quand on leur enseignera à l'école, qu'il y a des centaines d'années, la femme était parfois considérée comme inférieure à l'homme.

Bref, encore un énorme H.S alors que j'étais juste surpris qu'un travailleur sexuel puisse être asexué surpris
Reputation de ce commentaire
 
Renseigne toi sur l'omniprésence du sexisme. C'est normal qu'on s'insurge

Posté par : FunkyHunk | 23 août 2018 à  00:57

 
#24 Posté par : Anonyme 218797 23 août 2018 à  03:18
Avec 1 femme violée toute les 8min, en France.
Ou 1 femme qui meurt 3 jour sous les coups de son conjoint.
Le fait que tu doive tjrs etre vigilente dans l'espace public, pour pas se faire pelotter ou pire.
Et encore les remarques crades et merdiques (tu suce, jme la ferai bien..... ) on y fait même plus gaffe.

Donc je suis désolée si notre égalité te fait subir ça aussi, et que des lourdes au seins nus extremistes te mettent une main au couilles en arrachant ton tshirt.

Mais oui tu as raison, on vote, on peut même avorter et travailler, faire nos choix...
On nous as trop gâtée du coup des pseudo Femen comme moi râlent contre les violences qu'on subit, c'est ridicule et extrémiste. Surement un problème ou un rejet des hommes, vu que ce comportement n'est pas logique...
Reputation de ce commentaire
 
so right S2F

Posté par : Anonyme 218797 | 23 août 2018 à  03:18

 
#25 Posté par : Ratounette 23 août 2018 à  13:57

janis a écrit

Je vais essayer d apporter un éclairage, un témoignage différent.

J ai partiellement grandit dans des maisons hippies, surtout une dans le Vaucluse. Je n en ai jamais parlée mais la sexualité y était très présente. Il y avait un maître des lieux , cheveux longs, blonds, vaguement artiste, officiellement fainéant et défoncé en permanence ; sa femme essayant de travailler, anorexique, et polyamoureuse par la force des choses.

Et comme le lion dans la savane, il choisissait soit son officielle, soit ma mère, ou une autre nana venue se perdre là en échange de drogues, de révélations sur l univers, d un peu d attention.

Et nous les enfants on consommait, on se balader , on attendait que nos mères sortent de la chambre du maître.

Alors bien sûr j ai pas forcément les idées très claires de cette époque (autour de 1985), et surtout je suis hors sujet mais j avais envie de partager ce témoignage désuet sur une sexualité qui déjà me paraissait soumise au pouvoir d un homme et aux substances. Je me rappelle clairement que ma mère était toujours très nerveuse a l idée qu il ne veuille pas la fournir.

Bisous ratounette
Janis

C'est terriblement clair ce que tu dis.

Ta mère était dépendante de cet homme.

Elle faisait ce qu'elle pouvait pour avoir ce dont elle avait besoin.

Ce n'est, hélàs !, je crois , pas si désuet que ça. Doit bien y a voir des dynamiques pareilles à ce jour.

Si c'est pas pour la drogue, c'est pour autre chose ( un rôle dans une film ???°

Merci, et je te gluonne !


Posté par : Ratounette | 23 août 2018 à  13:57

 
#26 Posté par : Ratounette 23 août 2018 à  13:58

RandallFlag a écrit

Nan mais heuuuu d'avis perso.

Je suis un mec de grande corpulence 1m85 110kg.
Donc en soit, et nonobstant mon caractère de chien je suis a même de soumettre IRL 99% des gens a ma volonté par la force.

Jamais il ne m'est venu à l'idée de profiter d'une nana.
Drogue ou pas.
(J'ai été élevé uniquement par des femmes je sais pas si ça joue)

Moi quand je vous lis j'ai l'impression que vous cherchez des excuses ou des raisons a des comportements innaceptables.

Une nana qui dit non c'est NON, même si elle change d'avis au dernier moment et que t'as la teub a l'air.

Une nana hors service car pétée a une substance x t'y touche pas.

C'est les règles d'or d'un vrai bonhomme.(désolé pour le surplus de testostérone dans ma citation.)

L'homme propose la femme decide.
C'est elle qui décide!!!!
Point barre.

A part que les femmes peuvent proposer aussi, tu as tout raison, Bisous dou RandallGlagg !

Bonheur sur toi


Posté par : Ratounette | 23 août 2018 à  13:58

 
#27 Posté par : Ratounette 23 août 2018 à  13:59

Biyach a écrit

Salut Ratounette !

Pour ma part, je ne pense pas que la drogue ammène les deux sexes sur un pied d'égalité même si j'aimerais bien.
Il suffit de voir comment certains deviennent primaires en consommant des produits ou non.

Peut-être que dans certains cas ça fonctionne avec le bon contexte, le bon produit et les bonnes personnes. La comme ça, je ne vois pas.

Bonne journée !

Bon, ça confirme tristement ce que je pensais : rien de new sous le soleil... Merci d'avoir donner ton avis.

Kiffe love


Posté par : Ratounette | 23 août 2018 à  13:59

 
#28 Posté par : Ratounette 23 août 2018 à  14:02

FunkyHunk a écrit

Hello,

Moi y a un truc que je peine à comprendre,

Asexuelle et actrice porno.. ?

Tu pensais que toutes les actrices pornos adorent baiser sur commande avec des partenaires qu'elles choisissent rarement, dans des positions invraisemblables, sous des températures parfois insuportables, chaleur ou froid et qu'elles prennent un pied d'enfer ????
(et à des heures imposées... Même pour les hommes avec qui j'ai fait des scènes c'était parfois une corvée grave)

Je me suis retrouvée embarquée dans la porno grâce à mari II.

Bonheur sur toi

Reputation de ce commentaire
 
Quelle justesse dans tes propos !/janis

Posté par : Ratounette | 23 août 2018 à  14:02

 
#29 Posté par : Ratounette 23 août 2018 à  14:10

Agartha a écrit

RandallFlag a écrit

L'homme propose la femme decide.
C'est elle qui décide!!!!

Ratounette a écrit

Rien de nouveau sous le soleil

Ouep, rien de nouveau sous le soleil... sad
Pourquoi ce serait pas là femme qui propose et l'homme qui décide?
Et pour les couples lesbiens c'est la "femme camioneur" qui propose et les gays c'est l'homme "le moins gay" qui propose? sad

Bon désolé, je déforme... j'pouvais pas m'en empêcher :p

là, j'ai dis à RandallFlagg qui sera ok avec cette idée.

Nous parlions de choses liées à l'hétérosexualité.... Mais tu as raison de soulever que ça peut se produire entre personnes d'aures sexualité.(je ne parles que de que je connais : les rapports entre hétéros, sinon, hors sexualité, j'aime les femmes platoniquement).

ratounette a écrit

Alors, voilà, les personnes ici qui ont fréquenté des endroits où la drogue circule ont elles l'impression que l'usage de substances  effacent les différences entre les sexes ?

J'sais pas.. quoi comme différences précisément?

C'est peut-être parce que je suis assez jeune mais les endroits que je fréquente où la drogue ne circule pas ne me semblent pas + ou - sexistes/négligents/insultants que les endroits où y'a des consommateurs (de n'importe quoi, peu importe au final)... y'a des mégas beaufs partout, des vieux types sans principes et de vieilles meufs sans éducation partout..
Cependant, j'imagine que des produits "typiques" utilisés pr tout ce qui est Chemsex (on pourrait penser par exemple au poppers/GBL ou peu importe) doivent voir la proportion.des gens qui les consomment + enclins à accepter telle ou telle chose "taboo", "mal vue"..?
Je parlais du fait que lorsqu'une personne est inconsciente ou pas d'accord, sa parole ou son absence de consentement sont elles respectées ?

Pas de rapportes entre personnes ok entre ielles.

et que je ne suis plus obligée d'avoir des rapports sexuels depuis des années

J'ai pas trop compris désolé..

Je suis asexuelle. J'ai été pendant des années, en position de devoir accepter des rapports sexuels qui ne m'apportaient rien.

Maintenant, c'est ok pour moi.



Moi j'ai envie de te dire, le principe c'est que tu sois heureuse. Jsuis content que t'aies trouvé comment atteindre cet état d'esprit d'indépendance, bref que t'aies trouvé ta vérité à toi et que tu te barrés pour (en acceptant de remettre en cause tes croyances de temps à autre quand même... :p)

Je ne suis malheureusement pas dépendante, car je suis dans une forme d'autisme asperger et incapable de sortir de chez moi et de vivre seule et indépendante.

Quelles sont les croyances que je dois remettre en cause ?

Je ne comprends pas ta phrase.

Bonheur sur toi


Bonne soirée


Posté par : Ratounette | 23 août 2018 à  14:10

 
#30 Posté par : Ratounette 24 août 2018 à  18:05

Bootspoppers a écrit

Sujet passionnant évidemment et que l'on traite ici de façon riche et illustrée. Excellent merci a toutes et tous.
Moi qui me revendique lesbien ( je sais bien que je suis ridicule) , je suis obsédé par l'idée du sexe égalitaire et vrai.
Je frémis d'horreur en découvrant que ma quête peut être entachée a mon insu de rapports de domination cachés, non explicites.
Le sexe n'est a mon âge qu'un moyen de connaître les gens. Je peux tenir plusieurs semaines sans, mais j'y pense tout le temps. Même si j'apprécie le bdsm , je ne veux pas de rapport de force non contractuels et inconscients.
Au contraire ma quête vise a cerebraliser le sexe et a en faire un sujet de débat voire artistique.
Mais je vais revisiter mes dernières expériences et les revoir a la lumière de vos questions et de mon objectif qui est la quête du bonheur par le beau et le vrai.
S'agissant de la drogue.... Juste une remarque. Pour moi la drogue renforce l'égalité. Elle me fait rencontrer l'inconnu, le jeune, le sdf, des gens inaccessibles autrement et que j'aime colle des frères, une vraie découverte a chaque fois.
Et comme toutes les drogues que je consomment nous foutent a poil et que je débande, c'est clair que je ne suis plus un mâle dominant mais juste une petite fille en quête d'affection partagée.
J'ai même expres demandé a une partenaire récemment si je pouvais la baiser ( n'en ayant aucune intention) rien que pour lui laisser la liberté de refuser, ce qu'elle a fait avec une élégance indicible a ce stade, et j'ai secretement savouré son refus en épousant ainsi une fraction de son immense liberté. Cette liberté je suis fier de l'avoir ainsi partagée avec elle. Si elle m'y autorise j'y reviendrai, je ne suis hélas pas certzin de son accord.
Bref pour moi comme le disait @Eau delà
"Les choses  rapprochent. L'art la poésie la drogue. "

J'adore cette richesse, c'est ambivalence, ce que tu dis et comme tu le dis. Merci et bonheur sur toi


Posté par : Ratounette | 24 août 2018 à  18:05

 
#31 Posté par : Ratounette 24 août 2018 à  18:06

Biyach a écrit

En fait, Ratounette fait partie des couples asexués (désolé je balance).

Une 'tite recherche fera comprendre l'idée.

Bises !

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, t'es une Amoure !


Posté par : Ratounette | 24 août 2018 à  18:06

 
#32 Posté par : Ratounette 24 août 2018 à  18:11
Mon asexualité n'a ni à voir avec le porno (au contraire, ça aise, j'ai utilisé mon corps comme une chose sans me préoccuper des sensations).

Rien à voir avec mon passé.

J' ai eu des sentiment de désir plaisir une fois avec une femme.


Il y a des sexuées des asex, comme il y a des LGBT, des hétéros.

Des aromantiques, des romantiques des polyamoureux

Et ça peut bouger dans une vie.

Rien n'est figé.

On n'est pas tousses cis-genrés

(pour les curieux-ses, google est parfois votre ami)

Bonheur sur vous !!!

Posté par : Ratounette | 24 août 2018 à  18:11

 
#33 Posté par : Drim 24 août 2018 à  20:01
@ILE
Merci. Mais jsuis dans une position hyper confortable, ça me mine que des femmes souffre a chaque instant de tout ça. Et marla rappel bien justement chiffres et des faits qui sont horribles et seulement du a de la facilité. Mon monde serait bien différent si j'etais une femme, jaurais besoin de courage qui me fait cruellement defaut. Une femme est infiniment plus courageuse que moi. J'me sens tout merdique.

@janis
Le polyamour c'est pas un truc que je trouve facile a mettre en œuvre. Je veux dire j'imagine très mal que ça puisse marcher sans énormément de tension de qui préfère qui. L'amour gratuit, c'est pas un truc dont je pense être capable, en tout cas là en ce moment. Dit le mec qu'est celib' depuis plus d'un ans ^^.

@Ratoun' excuse moi d'avoir eu un apriori que ton asex venait d'un traumatisme. Je pensais pas qu'on pouvait ne pas etre câblé sexe de base. Pour ce qui est des gay lesbienne bi je l'avais bien mais aucune orientation ça doit etre troublant.

Posté par : Drim | 24 août 2018 à  20:01

 
#34 Posté par : Ratounette 24 août 2018 à  22:13

FunkyHunk a écrit

Pour être honnête, je ne comprends pas grand chose de ce que tu racontes.


Alors relis, et si tu comprends pas, pose des questions.
et si tu n'as rien à dire, ben juste tu dis rien.


Mais je ne suis pas vexé pour la fin de ton com' super

Heu, je n'adhère jamais à rien, j'ai horreur du principe. Je me vois comme un ovni, en "dehors de tout". Je fais parti d'aucun club, aucun groupe, aucun mouvement où je ne sais quoi,

Et donc je ne connais pas ton "Pickup" machin truc.

Après c'est toujours difficile de faire la part des choses, suivant où on est placé. thinking
Quand t'es extrémiste, tu trouveras toujours le modéré insultant.

Moi par exemple, je me perçois comme ça:

Hyper respectueux des femmes, gueule souvent après les préjugés "femme au fourneaux / au ménage, etc..", j'ai déjà repris plusieurs personnes, en public, plombant parfois une soirée (que j'ai même été obligé de quitter parfois).
Bref, le mec type qui s'indigne de ces habitudes, restées dans notre culture.

Je crois que perso, en fait, ton opinion n'est pas utile, car HS par rapport à la violence qui peut arriver dans les soirées drogues et des dangers possibles pour les femmes et les hommes, quelques soient leurs orientations sexuelles.

Et je te vois plutôt, toi, comme la féministe extrême, celle qui agite ses seins nues devant une institution, hurle dès qu'un homme a osé regarder une femme, voit une tentative de séduction dès qu'un homme adresse la parole à une femme, etc.. L'excès quoi hmm

Je suis aussi une meuchante féministe extrémiste. Y a aussi des méchant anti-racistes extrémistes. pi, y a des modéré-es.
Marla et moi on est meuvhantes. voilàààà. ( s'pas Marla ?)

Perception surement biaisée ?

Tu auras peut être remarqué que:

Tous ces débats me fatiguent. On ne peut pas parler d'un sujet banal sans que ça dérive là dessus. Je n'y prends jamais part,
Et le "patriarcat" et le "metoo"  tous ces mots qui me font peur et que je ne comprends même pas en plus.
Il y a rien à dire sur le sujet: Ceux qui sont sains d'esprit se comportent bien, avec respect. Les autres sont des connards(sses). Point barre. Quand t'es un minimum intelligent, tu sais ce que tu as à faire et ce que tu ne dois pas faire. J'ai jamais regardé une fille avec insistance, jamais abordé dans la rue, jamais aimé le terme "bonne" etc. En fait je suis le mec ultra discret, invisible. Qui n'a eu la chance de s'accoupler que parce que la femme a insisté big_smile (sous entendu je ne fais jamais le premier pas, et je suis dur à convaincre)

Tu n'as plus rien à dire sur le sujet parfait : tu es en droit d'aller ailleurs ne rien dire, merci encore

Et je pense aussi que, le machisme, l'inégalité des sexes, ça touche à sa fin. L'évolution, nos sociétés modernes font que ça change vitesse grand V.
Je suis convaincu et certain que, nous sommes la dernière génération à  observer ce rapport de force homme / femme. Après nos enfants, ce sera terminé, et dans le futur les gosses seront indignés quand on leur enseignera à l'école, qu'il y a des centaines d'années, la femme était parfois considérée comme inférieure à l'homme.

Bref, encore un énorme H.S alors que j'étais juste surpris qu'un travailleur sexuel puisse être asexué surpris

Mais pourquoi tu interviens avec des préjugés sur un sujet que tu ne connais manifestement pas ?

Tu veux un cookie passke tu trouves que les femmes ont le droit de ne rester aux fourneaux ?

Avant d'intervenir, je lis, je me renseigne.

Je n'ai pas d'idée reçues. Et les tiennent euh, comment dire, ne sont pas des idées mais la façon dont tu as envie d'exister dans un débat qui te concerne pas.

Tu dis que tous ces débats te fatiguent : alors vas siester ailleurs que dans mon appart, tu commences à m'agacer et c'est mauvais pour mon petit coeur sec et méchant.

A ne plus te revoir chez moi. merci


Posté par : Ratounette | 24 août 2018 à  22:13

 
#35 Posté par : Ratounette 25 août 2018 à  13:14

Agartha a écrit

Spoiler

Bonne journée!

Avec du retard, j'espère que tu as plein de bonnes journées !!!
Bonheur sur toi : Agatha que c'est joli !


Posté par : Ratounette | 25 août 2018 à  13:14

 
#36 Posté par : RandallFlag 20 septembre 2018 à  00:30

RandallFlag a écrit

Nan mais heuuuu d'avis perso.

Je suis un mec de grande corpulence 1m85 110kg.
Donc en soit, et nonobstant mon caractère de chien je suis a même de soumettre IRL 99% des gens a ma volonté par la force.

Jamais il ne m'est venu à l'idée de profiter d'une nana.
Drogue ou pas.
(J'ai été élevé uniquement par des femmes je sais pas si ça joue)

Moi quand je vous lis j'ai l'impression que vous cherchez des excuses ou des raisons a des comportements innaceptables.

Une nana qui dit non c'est NON, même si elle change d'avis au dernier moment et que t'as la teub a l'air.

Une nana hors service car pétée a une substance x t'y touche pas.

C'est les règles d'or d'un vrai bonhomme.(désolé pour le surplus de testostérone dans ma citation.)

L'homme propose la femme decide.
C'est elle qui décide!!!!
Point barre.

Joli le champi que je viens de prendre sur ce post.

"pas de champ rouge grâce au début du msg, mais conclusion extrêmement sexiste"

Celui là je le garde.
Un pokémon légendaire. (Non signé comme d'hab)

Ben je réitère.
Vu la tonne d'abus sur les femmes et les violences qu'elles subissent au quotidien, pour moi c'est a elles de décider. (Ce qui ne les empêchent pas de proposer aussi)

Pour citer Marla sur un autre topic je crois.(édit ah ben non c'est sur ce topic)
Vu que c'est chez vous qu'on entre, la moindre des choses c'est de sonner et de demander si on est le bienvenu.
Et le proprio des lieux décide....
(Putain que j'ai kiffé l'image)

Bref j'ai dû frustrer monsieur champi jaune tongue


Posté par : RandallFlag | 20 septembre 2018 à  00:30

 
#37 Posté par : personne 21 septembre 2018 à  23:36
Désolé d'intervenir comme ça hein, relisez vous, vous vous mettez des champis les uns aux autres a causes de quiproquos j'ai l'impression.
Alors que vous prêchez à des convertis.. pas sympa quand vous avez casiment la même façon de voir les choses au final (désolé si c'est moi qui me trompe). drogue-peace

Maintenant pour répondre à ton post Ratounette (btw je trouve 
ta question très intéressante)

Je pense que les drogues exacerbent encore plus les instincts primaires chez bcp de personnes, personnellement je me suis fait agressé par qlq d'homo en soirée tech dans les toilettes qui voulait limite me forcer à faire des choses répugnantes contre de la C, preuve aussi que ça touche tout le monde.
Ça m'a presque fait partie en bad lol mais heureusement pour lui que j'étais dans le mood gentil de la Md.
Le pire c'est qu'il reiterais avec bcp d'autres hommes/garçons justement du fait qu'il frôlait les 2metre de haut, et qu'il se positionnant de manière dominante de ce fait. Bref très naze.

punk-headbang

Posté par : personne | 21 septembre 2018 à  23:36

 
#38 Posté par : sud 2 france 22 septembre 2018 à  03:35
Ceux qui croient que les comportements machistes, sexistes, misogynes et phallocrates sont sur le déclin se trompent lourdement... Pourtant le vent droitier aux effluves de catholicisme et autres religions monotheistes (TOUTES) qui souffle actuellement sur l'Europe devrait leur ouvrir les yeux....
Faut voir la pression sociétale qui pèse sur les femmes qui dépassent la 30aine, pareil pour celles qui préfèrent vivre sans mec à demeure... Quant à celles qui n'ont pas de régulier si la loi ne l'empêchait pas elles seraient tout bonnement brûlées ou lapidées en public
Les comportements machistes et autres ne sont plus aussi directs et décomplexés mais ils sont tout autant présents et toujours plus insidieux... Et de ce fait + dangereux.

Posté par : sud 2 france | 22 septembre 2018 à  03:35

 
#39 Posté par : Anonyme1756 22 septembre 2018 à  14:02

sud 2 france a écrit

Ceux qui croient que les comportements machistes, sexistes, misogynes et phallocrates sont sur le déclin se trompent lourdement... Pourtant le vent droitier aux effluves de catholicisme et autres religions monotheistes (TOUTES) qui souffle actuellement sur l'Europe devrait leur ouvrir les yeux....
Faut voir la pression sociétale qui pèse sur les femmes qui dépassent la 30aine, pareil pour celles qui préfèrent vivre sans mec à demeure... Quant à celles qui n'ont pas de régulier si la loi ne l'empêchait pas elles seraient tout bonnement brûlées ou lapidées en public
Les comportements machistes et autres ne sont plus aussi directs et décomplexés mais ils sont tout autant présents et toujours plus insidieux... Et de ce fait + dangereux.

Je suis assez d'accord avec toi S2F, pour autant je n'ai pas trouvé, pris dans leur contexte, les propos de Randall machistes, même pas du tout à vrai dire...


Posté par : Anonyme1756 | 22 septembre 2018 à  14:02

 
#40 Posté par : sud 2 france 25 septembre 2018 à  15:09
Je ne faisais pas allusion à Randall... c'était de manière générale de ce que je peux entendre par ci par là...

Posté par : sud 2 france | 25 septembre 2018 à  15:09

Remonter

Pied de page des forums