Franchement parfois je suis un mystère pour moi même ! / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » koulponk » 

Franchement parfois je suis un mystère pour moi même ! 



Bon, vendredi matin, suis au taf, pas de gueule de bois (ça c'était avant hier, une des rares soirée au bistrot avec une cops) mais merde !
Schéma classique :
- mon mec travaille exceptionnellement de nuit donc je suis seule
- les enfants sont en forme
- les conditions sont donc idéales pour que mon petit démon vienne me titiller ....
Conclusion : 5 bières et 2 joints

Les joints je m'en fiche, je n'ai pas de problèmes avec ça, mais alors la bière, l'alcool ça me gonfle ! Ca me gonfle parce que je peux ne pas en boire plusieurs jours sans problèmes et puis bim écart.

Du coup bien évidemment je suis furax après moi, pas vraiment dans la culpabilité mais juste en train de me dire "mais punaise, quand est-ce que tu te poses peinard sans ça, surtout que tu sais pertinement que même en petites quantités ça te vénère sévère le lendemain" !

Bref, suis de mauvais poil, pas contente surtout que je fais des efforts et que parfois je me décourage toute seule comme une grande sans l'aide de personne.

C'est dur quand on croit tenir le bon bout de se rendre compte que bah non, pas encore. Chier !

Catégorie : En passant - 16 janvier 2015 à  09:52



Commentaires
#1 Posté par : 'Nrockandrolls 16 janvier 2015 à  14:44
Salut Koulponk !

Faut pas être aussi dure avec toi même. Si j'ai bien compris tu bois pas pendant plusieurs jours. tu sors avec une pote et bois 5 bières + 2 joints. Ben ca va ? ta le droit de te détendre quand même, tkt ya des personnes qui se posent beaucoup moins de questions...

C'est c comme ca que tu consomme maintenant je trouve que c'est + que raisonnable, t'as le doit de t'accorder un peu de temps.

Moi je bois tous les jours des bibines (pas forte type Heineken) et j'arrive pas à  ne pas boire pendant un jour (c'est vraiment un gros effort plus que d'arrêter la meuh ta ka voir). Si j'avais ce type de conso je serais vraiment fière de moi à  ta place.

drogue-peace

Bizzz

Posté par : 'Nrockandrolls | 16 janvier 2015 à  14:44

 
#2 Posté par : koulponk 16 janvier 2015 à  15:11
salut  Nrock !

Je suis contente que tu m'ais écrit parce que j'aime bien te lire et aussi ta manière de voir la vie souvent avec beaucoup de tendresse et d'humour malgré un certain cynisme ! Enfin peut etre que je me plante mais donc cool d'avoir un message de toi.

Et ouais je sais je me prends parfois la tête un peu trop vite mais j'ai les boules de ne pas tout maitriser comme je le souhaite alors je suis parfois pas très sympa avec moi-même. Mais bon comme j'ai commencé un boulot là  dessus j'ai envie d'y arriver et peut-être un peu trop vite ou de manière trop excessive dans l'exigence.

ET toi, fais bien attention à  toi aussi (c'est un p'tit mot doux pas une morale hein !)

Bises ventées (et ouais le tempête arrive en bretagne)

K

Posté par : koulponk | 16 janvier 2015 à  15:11

 
#3 Posté par : Amarnath 16 janvier 2015 à  16:27
Nous sommes toutes et tous des mystère pour nous même.

Il y a des années, je me prenais la tête parce que je basé la coke, je m'enfilais tranxène sur tranxène et tercian, sans compter les dizaines de gros joints et les clopes, je n'en parle même pas. La rabla est arrivée, je faisais des aller retour chez le dealer et dormais à  chaque fois sur la route, à  force de piquer du nez. Je me culpabilisé, j'ai fini par tout arrêter, sauf la clope et les pétards.

Ensuite je me prend la tête parce que je fume des joints et toujours du tabac. J'arrête le tabac et fume de l'herbe pure. J'arrête l'herbe pendant huit ans. Quatre ans avant cela, je reprend le tabac et la prise de tête avec. Puis quatre ans de plus et je reprend l'herbe. Je me prend la tête encore.
Puis je ré arrête l'herbe et continue la clope.

Je me mets à  boire de l'alcool tout les jours et trois mois plus tard, me voyant partir dans une consommation très dangereuse, je me psd des questions. En parallèle, par les douleurs physiques, j'essaye un médicament opiacé carabiné, qui m'avais était prescrit. J'arrête de boire car c'est incompatible. ensuite, je reprend l'herbe pour essayer de descendre ma consommation d'opiacés. En fin de compte, les angoisses que me procure la beuh me font augmenter ma consommation du médicament. J'arrête l'herbe et essaye de baisser les opis, sans rien ajouter.
Je recommence l'herbe, mais je ré arrête...

Aujourd'hui, me voilà  en attente d'une éventuelle hospitalisation pour sevrer complètement ou passer à  la méthadone.

Conclusion à  tout cela, peut importe le nombre ou la dangerosité des produits, la seule chose que je n'ai jamais sevré, c'est la culpabilité !

La culpabilité oeuvre à  faire grandir une mésestime de soi et pousse à  la consommation pour rétablir le mal-être occasionné.

Voilà , cette intervention c'est juste pour dire que quoi que l'on fasse, il reste toujours la problématique de base, un traumatisme qui détruit la confiance en soi, qui crée la culpabilité, puis la mésestime de soi, qui elle même crée le mal-être et qui amène à  vouloir anesthésier l'ensemble.

La boucle est bouclée.

En comparaison, cinq bières une fois de temps en temps avec deux joints, ce sont un deux boutons d'acnés, à  côté d'une personne qui à  la varicelle.

Keep cool, tu es saine de corps et d'esprit, ça pourrait être pire, alors réjouis toi et savoure tes bières.

Amarnath

Posté par : Amarnath | 16 janvier 2015 à  16:27

 
#4 Posté par : 'Nrockandrolls 16 janvier 2015 à  17:12
Salut koulponk,

Le poste que je viens de taper, ben je viens de tout effacé.tongue
Ca me fait super plaisir ce que tu viens de m'écrire, je pensais pas être aussi cynique, je trouve que c'est assez juste.

Bon je vais peu être penser à  me refaire des expériences un peu + positives alors pour avoir une vision moins noires des choses, c'est marrant pourtant je crois en l'être humain et j'aime le contact mais les expériences et l'âge nous remettent les pieds sur terre. faut que je fasse attention à  pas devenir une vieille conne amère aigrie par la vie . lol

Le travail ca fait pas de mal, c'est le seul moment ou j'ai pas envie de boire une ptite bière. C'est vraiment la clé l'occupation quand on veut se débarraser de ses vieux démons. demon1

D'ailleurs j'en ai pas fini avec les miens, j'en suis à  mon 12e jour sans produit (coke ou héro) et pour moi c'est maintenant que c'est le + dur.

Autant je peux faire des pauses tranquilles mais au bout de 15 jours j'ai vraiment envie de me mettre une race et de faire la fête. Je suis sur du 2000 volts et j'avoue que ca me calme bien sur le coup. Mon chéri tient et ca faisait quoi...? 
2 ans qu'il avait pas fait une pause. Depuis le temps que je lui demande de se calmer un peu. surpris

En tous ca je te souhaite pleins de réussite dans tes nouvelles entreprises (baisse des conso et surtout nouveau travail).

Et encore félicitations.

Je tiens également à  te remercier pour ta bienveillance, ca fait du bien te sentir de la gentillesse.

Bien à  toi.

'Nrockandrolls drogue-peace

Posté par : 'Nrockandrolls | 16 janvier 2015 à  17:12

Remonter

Pied de page des forums