Inroduction / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Drim » 

Inroduction 



Bonjour,
Peut être que certain me connaissent déjà un peu, je suis plutôt actif sur le forum ces derniers temps.
Je me lance dans un blog car mon post : servrage tabac entre colpe electronique et vaporisateur ressemble a un blog. De plus je cherche pas vraiment d'aide, mais ça m'aide beaucoup de poser mes idées et mes actes sur psychoactif.
Franchement au milieu de mon chao de vie fin 2017, mon inscription ici m'a énormément aidé.
J'ai trouvé toutes les réponses que je cherchais, merci beaucoup a tout ceux qui font vivre ça.
Je vais essayer de raccrocher les wagons dans ce premier post, puis je posterais pour tenir au courant de l'avancée de mon objectif.

Déjà je suis bipolaire j'ai des phases et j'ai besoin de stabilité dans ma vie. Je suis (souvent malgré moi) très touché par mes états émotionnels. Parfois un regard ou un sourir me boulversent complètement et une simple phrase innocente peut me faire psychoter des jours sur une personne.
Ensuite j'intellectualise beaucoup, donc ici ça va pas être des tranches de vies racontée avec verve, simplement et efficacement comme certain font avec brio sur ce site. Plutôt de points ou des sujets transverses qui me touche et que jai besoin de couché sur le blog.

Pour ce qui est de mon parcours, à 13 ans premiers bedo, je connaissais pas le tabac a l'époque et quand j'ai pris mon premier demi (50 francs a l'époque), avec mon pote on a effrité le shit et mis direct dans la feuille sans tabac. Forcement ça a brûlé direct et tout le shit est tombé... Et c'est comme ça, avec le cannabis que j'avais vraiment envie de consommer que je me suis mis a fumer des clopes. Je ne me connaissait pas a l'époque mais retrospectivement mon accroche avec le tabac a été rapide et intense. J'ai toujours assimilé tabac et cannabis et a 16ans j'en été a 10-15douilles par jours. Pour moi j'étais un fumeur de ganja et je comprennais pas trop a l'époque que j'aimais pas fumer de la beuh pur.
Par rapport au bedo j'ai fumé comme ça jusqu'à mes 21ans, à mon premier arrêt j'ai fini a l'HP, j'ai fait une grosse BDA c'était en 2008 et c'est la première manifestation de ma bipolarité. Je passe les détails mais j'ai encore mis jusque 2014 pour reussir a arrêter le canna, et là, entre 2014 et 2016 j'ai fait peut être 4-5 sessions d'un ou deux joints. Je suis passé a l'e-cig au même moment et ces deux ans là, ça a été la première fois depuis mes 13 ans que j'étais moi même, pas dépressif, pas maniaque. Pendant ces deux ans j'ai appris à me connaître.
Mais voilà j'étais bien, souvent heureux, certains jours moins roses mais au global ça allait. Mais ma vie été chiante, tout été a sa place, bien rangé et d'une platitude infinie. En 2016 je me suis éloigné de certains amis et rapproché d'autres, et petit a petit j'ai retrouvé du chaos dans ma vie. Quel bien ça m'a fait. C'est moi ça surfer sur la ligne entre le chaos et l'ordre, parce que les plus belles choses que nous apporte la vie vienne du chaos et de choses qui nous tombent dessus sans qu'on le décide je pense.
Ces deux dernière années ont été géniales et j'ai beaucoup grandi, mais le chaos a petit a petit mangé ma stabilité et j'ai glissé dans une depression chronique, que je comblais par la prise de drogue. Le cannabis est redevenu la drogue quotidienne et j'ai decouvert un peu toutes les drogues desquelles je savais plus jeune qu'il fallait que je reste loin. Je suis retourné dans une addiction aux joints car je préférais compenser tout le reste la dessus plutôt que de développer d'autres addictions. J'ai quand même pris l'habitude pendant un an de consommer c md et lsd tout les week end ou quasiment. J'essayais d'alterner, un we md un we coke un we lsd mais au final ça se melangait pas mal.
Au bout de 6 mois de conso j'ai eu le sentiment d'avoir fait le tour. C'était en mai 2017 et j'ai mis un an à reussir à decrocher de mes habitudes. Cette dernière année a été une torture psychologique pour moi, a cause d'un immense conflit interieur.

Aujourd'hui ça fait deux mois que j'ai rien pris. Je suis bien content et le conflit inerieur entre l'envie de drogue et la conscience que c'est vraiment pas bon pour moi est resolu. Je compte pas en reprendre. Peut être un trip au LSD quand j'en sentirais l'envie, le petit voyage intérieur qui fait du bien quand plus rien ne bouge dans la vie, mais là clairement c'est pas le moment.

Je compte pas arrêter le cannabis seulement diminuer parce que c'est une drogue qui me va bien, elle me provoque le petit chaos intellectuel qui me fait me sentir vivant et prendre du recul sur la vie.
Clairement la decouverte du vaporisateur il y a deux mois m'a fait le plus grand bien. J'ai quasi instantanément eu envie d'arrêter les joints et le tabac. Là ca fait sept semaines que j'ai pas fumé de tabac.
J'adore le cannabis, ses effets, ses descentes. Avec ma bipolarité je dois faire attention à diminuer progressivement et au bout de deux trois jours sans fumer si javais pas un foutu debut de crise maniaque ça serait facile en ce moment de continer à pas fumer.
Enfin en sept semaines il y a déjà du mieux, je fume de moins en moins sauf quand j'ai envie de fumer en soirée, c'est exactement la conso que j'ai toujours cherché avec le canna. Et jeudi soir j'ai vaporisé a une soirée ca faisait trois jours et je pense que si javais pas eu cette soirée j'aurais pu passer les quatres. Je pense que le danger maniaque et de bouffées delirantes est passé. A voir.

Bon je suis pas doué pour coucher mes idées et raconter mon histoire.

Mais en gros c'est ça, je suis quelqu'un qui a besoin de stabilité mais qui a aussi besoin d'évoluer, de se mettre a jour, et juste avec la réflexion ca marche pas des masses pour moi. Il me faut du chaos duquel j'arrive a tirer du positif. Le cannabis est la drogue de ma vie, et j'ai enfin commencé a développer un rapport apaisé avec lui. J'ai tout bien séparé dans ma tête par rapport au tabac, a la e-cig et au vaporisateur. J'ai pour but de lâcher complètement la e-cig et de garder seulement le canna de temps en temps.

La LSD est la seule des autres drogues que j'ai essayé qui me laisse un goût de reviens y aujourd'hui. Mais ça chamboule pas mal, et je sens que c'est une drogue dont il ne faut pas que j'abuse. Je sais pas le rythme je sais juste que c'est pas encore le moment.
La coke c'est pas pour moi, trop addictive, et j'arrive à avoir des effets semblables certains soir juste en étant bien. Je ne cherche pas à les provoquer et je suis content quand ils sont là, je prend ça comme un remerciement de mon cerveau et de mon corps de mon rythme de vie.
La MD m'a clairement laissé des sequelles et même si j'aime bien l'effet je sens le produit trop toxique pour moi.
Le speed a été épisodique, pour moi ça a toujours été une sorte de café de l'extrême, je suis pas fan de l'effet parce que quand je suis fatigué je fait parti des gens qui dorment ^^.

Côté vie perso je sors pas mal, festivals, squat, expos, posé ou énervé ca dépend. J'ai toujours adoré l'électro et je suis content de recommencer les soirées sans dropper sans taper sans gobber. Ça me faisais flipper de pu réussir a tripper sans être trippé.
J'aime rien faire et faire pleins de trucs. Je me fous de tout et de rien.
J'ai 30 ans Je taff dans l'informatique depuis 6 ans, et je suis seul, par choix ou par manque de volonté je sais pas. Mon rapport aux femmes est un sujet sur lequel je m'attarderais peut être. Parce qu'en terme de chamboulement de stabilité et d'émotions forte, elles ont toujours été le sumum pour moi.

Ce qui me fait le plus peur c'est d'arrêter d'évoluer, c'est ce que j'ai ressenti debut 2016, j'étais à l'arrêt depuis deux ans.
Je cherche pas le bonheur, j'essaye juste de me rendre compte quand il est là.

Premier post un peu décousu mais s'il y en a qui ont lu jusque là déjà merci et ça pose le cadre.

Catégorie : Présentation - 21 juillet 2018 à  09:58



Commentaires
#1 Posté par : Tête de crêpe 21 juillet 2018 à  11:00
J’ai lu jusqu’au bout avec plaisir smile
Je trouve que tu as une idée super claire de qui tu es et de ce que les drogues t’apportent ou t’enlèvent au contraire. Je suis admirative de ta capacité à être hyper conscient de tout ça !
Tu sembles très serein, je peux être totalement à côté de la plaque, mais c’est ce que je ressens en te lisant.
C’est très positif du coup vu de ma fenêtre smile

 
#2 Posté par : Drim 21 juillet 2018 à  12:03
C'est ce que que me dis aussi, je suis peut etre totalement a côté de la plaque. ^^
Une phrase de lino que j'aime bien : "on a l'âge de nos actes et la sagesse de leurs conséquences".
C'est le temps qui dira si je suis dans le vrai ou si je me voile la face.
Merci d'avoir pris le temps de lire tête de crêpe, être conscient de soi c'est un sacré fardeau des fois, des fois ça me ruine mon mood en un quart de seconde. Et ca peut me déprimer grave. D'autres fois au contraire c'est une force. Mais aujourd'hui j'essaye de gérer cette hypersensibilité que jai passé mon adolescence a fuire.
Mais je me rend compte que c'est un truc qui m'a toujours guidé dans la vie et qui me fait du bien donc j'écoute beaucoup mes émotions.
J'y passe du temps car je sens que j'en ai besoin mais j'espère pas rester hyperconscient de moi toute la vie. Y'a d'autres trucs a explorer que mon nombril...
Déjà j'ai pas mal changer sur ma tolérance aux autres. Je me suis rendu compte que j'étais intolérant avec mes potes qui consomment de la c et autre parce que j'arrivais pas a dire non. Maintenant que j'y arrive ça va beaucoup mieux et je n'assimile plus leur conso à la mienne. Ca me touche moins.
Je suis serein sur certaines choses mais pas sur d'autres. J'ai des certitudes mais j'essaye de les garder toutes à de très bas niveau de raisonnements, y'a des vérités universelles dans la vie et quand on en trouve une on le sait, j'essaye de me construire dessus. Pour le reste j'essaye de rester ouvert à toute remise en question. J'essaye aussi d'avoir conscience de mes défauts et de mes faiblesses, pour ça les amis aident beaucoup quand ils nous parlent. Par exemple je sais que j'ai un orthographe qui laisse a désirer ^^. J'ai un problème dans mon rapport au femmes. Des fois je suis tellement convaincu d'un truc que je passe a côté de pleins d'autres. Souvent je suis très réactif quand quelque chose me touche.

Quelques sujets que j'aimerais blogger ici pour memo :

La conscience.
Le rapport aux drogues, l'envie, le besoin et la fuite de soi.
La supléation des drogues au fonctionnement sobre du cerveau.
La désintégration positive, une theorie sur le développement personnel.
La raison, le raisonnement et leurs biais.

Au plaisir de te suivre sur ton blog, et un excellent week end avec ton neveu. Et comme toujours un immense merci ça fait du bien de partager sur tout. Et sur ce site il y a une ouverture d'esprit qui est unique.

 
#3 Posté par : Pomminic 21 juillet 2018 à  15:49
Je vous est tout les deux lu avec beaucoup de plaisir et J'ai beaucoup aimer ce que j'ai lu . Ça va pas top aujourd'hui et un peu dépasser par les chose mais des que j'aurais un moment je viendrais te répondre .  Prend soin de toi bisous à tous .Je m'abonne

 
#4 Posté par : Ratounette 22 juillet 2018 à  13:48
Dim !!!


Ton post est passionnant et j'ai appris beaucoup !

Ta lucidité et la manière dont gère ta bipolarité chapeau bas.

Je fais comme Pomminic, je m'abonne.

Tu écris :
"Bon je suis pas doué pour coucher mes idées et raconter mon histoire."

Si c'est pas être doué pour expliquer et raconter, c'est quoi être doué ????

Merci pour ton post

Merci pour cet endroit

 
#5 Posté par : Drim 23 juillet 2018 à  06:18
Merci Ratounette, ca me fait plaisir ce que tu dis, a force d'écrire sur PA j'arrive peu etre mieux a synthétiser alors ^^
Tant mieux parce que ça va servir pour la suite du blog.

Bon debut de semaine!

 
#6 Posté par : janis 23 juillet 2018 à  11:18
Coucou drim,

J aime beaucoup la façon dont tu nous emmènes visiter ton psychisme.

Beaucoup de choses que tu abordes me touchent.

Au plaisir de te lire
Janis

Remonter

Pied de page des forums