Je ne sais pas / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Astralys » 
 

Je ne sais pas 



Alors voilà, consommation excessif soudaine de médicaments en tout genre, je me suis épris du tramadol et des anxiolytiques.
De cette effet de bonheur et de joie.
Sobre, j’étais juste, triste, vide, angoisser, des idées sombres. Je ne savais pas vers qui me tourner ?
Un psychologue ? J’ai pas 40€
Ma famille ? Elle le sait et le refoule
Je suis donc allé voir mon médecin traitant au bout de 2 mois de dépendance, il me fallait un traitement adéquat, je ne pouvais pas me soigner moi-même...
Je faisais constamment des crises de tachycardie + hyper-ventilation, jusqu’à 2 par jours. C'était juste, trop pour moi.
Un soir, j’avais pris quelques Lamaline et beaucoup d’alcool, j’ai appris de très mauvaises nouvelles, j’ai commencé un badtrip, et j’ai pris un fou rire en ayant des larmes ? Mon problème sont mes pensées qui vont plus vite que la raison, je m’imagine la suite et j’angoisse énormément, et le pire, c’est que je me trompe rarement..
Bref.
Il m’a mit Lexomil 1/4 quand angoisse et propranolol pour le rythme cardiaque.
Sauf que Lexomil 1/4 ça faisait rien, 1/2 non plus, je suis vite monter à 1, 2 ...puis un jour, sans me rendre compte, j’ai fais une « overdose » et me suis réveillé le lendemain sans souvenir, j’avais tout cassé, écrit sur des feuilles mes peurs, j’avais mes lèvre bleu et je suis resté dans les vapes pendant 2 jours.
Ma mère a donc jeter tout ce que j’avais à la poubelle (je suis majeur).
Au bout de quelques jours, me revoilà sobre, mes angoisses reprennent, mes crises aussi, je tiens donc 3 semaines grace au tramadol avant que j’arrive a me ravitailler en lexomil / propra, (il faut 4 semaines voir 3 en cas exceptionnel )en me disant que je vais me gérer, pas faire le con, je voulais juste aller mieux.
Sauf qu’enchainement de situation, j’etais juste au plus mal, même avec 2 Lexomil entier, donc je me dis f**k, je descends les boites de médocs, oui c’etait une tentative.....
Bref, je me réveille en soin intensif, je sais plus trop où, je m’enerve, on me pique avec une sorte de sédatif et j’me réveil en psychiatrie.
On me sevre, je n’ai eu aucun traitement  pour cette dépression, au bout de 15 jours je rentre chez moi.
Aujourd’hui j’ai comme un vide, parfois j’ai des larmes qui viennent s’en trop savoir pourquoi, là-bas j’y ai vu un psychiatre mais il m’avait l’air endormi, je ne sais pas quoi faire, j’attends que le temps passe, j’ai rendez-vous chez un psy en fin de moi, j’ai peur de lui parler et de retourner en psychiatrie.
En vu de m’a dépendance et de ma tentative, je sais que je n’aurais le droit à plus aucun traitement, alors que de base, je souhaitais juste, me soigner..
donc, je ne peux que prendre sur moi et assumer la vie de famille, je n’ai pas le choix, ma copine m’en donne la force.
Donc voilà, je me droguais aux médicaments pour me sentir bien, sauf qu’au final, se sont eux qui m’ont détruit plus qu’autres choses.
J’ai pleine conscience de mes problèmes, je ne pense pas avoir de troubles, juste une angoisse constante et une anxiété si dense qu’elle m’empêche de vivre pleinement.
Est-ce qu’en j’en fais des caisses ?
Ça fais des années que je prends sur moi ça devait arriver.
Est-ce juste là le manque de médicaments ?
Ça va bientôt faire 1 moi que je n’ai plus touché à rien.
Avant je me disais « c’est pas grave, ça va aller »
Aujourd’hui je me dis « je sais pas, on verra »
Je n’arrive plus à réfléchir correctement, mes pensées affluent dans ma tête sans but précis.
Et parfois il n’y a rien, c’est le vide.
J’ai peur d’écrire tout ça sur internet, mais je ne sais pas vers qui me tourner.
Les docteurs, ma famille et mes proches me voient bien et en parfaite santé mentale, je suis un acteur.
Les seuls moments de bonheur, sont lorsque je suis avec elle, mais c’est très rares compte tenu de ma vie chaotique.
J’avais peur d’écrire ça sur internet, mais tant pis.

Merci de m’avoir lu

Catégorie : Tranche de vie - 11 novembre 2022 à  12:24

#dépression #overdose #psychiatrie #traitement



Commentaires
#1 Posté par : prescripteur 11 novembre 2022 à  13:24
Bonjour, excuse moi de te le dire un peu brutalement, tu as un peu "foutu le bordel" mais tu le sais bien.
Il te faudra donc un peu de temps pour remettre tout ça en ordre et il est important que tu n'abandonne pas.
Vois avec ton medecin. Mais au dela il te faut probablement un "coach" pour te guider qui peut être un medecin, un psychologue ou un Monsieur tout le monde de ton entourage, avec qui tu te sentes en confiance. Un CSAPA peut probablement t'aider, avec des consultations de psychologue (gratuites).
Je pense qu'en plus cela pourra diminuer la tension avec tes proches, en pouvant leur dire que tu as trouvé de l'aide de ton côté.
Amicalement
Reputation de ce commentaire
 
C’est juste

Remonter

Pied de page des forums