Je suis en colère / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » IsadoraD » 

Je suis en colère 



Je me sens en colère

Je suis en colère contre le monde d’aujourd’hui
En colère contre tous nos idéaux et tout ce qui nous fait du bien et auquel on n’a plus le droit
La liberté de se déplacer ou on veut, d’embrasser et d’enlacer qui on veut, de sortir quand on veut

Je suis en colère contre ce virus mais surtout cet état qui fait tant de dégâts
Des morts bien sûr
Mais surtout toute cette fatigue et cet épuisement que ça provoque
Dans les hôpitaux surchargés
Et dans les lieux culturels désertés
Cette incohérence
Cette privation de libertés

Je suis en colère aujourd’hui
Et épuisée
Par cette bienveillance et cette attention que je donne autour de moi
Car je pense que c’est tout ce que je peux faire aujourd’hui
Et que c’est ce dont tout le monde a besoin

Mais pourtant je suis en colère car toute cette joie et cette légèreté
Que je sème tout autour de moi
Je sens que je la perds
Et qu’en l’offrant aux autres
Je me vide chaque jour un peu plus de ce qui fait ma force
Et même si je sais que ce n’est pas juste,
Je suis en colère contre ceux qui n’y peuvent rien et à qui je donne mon temps mon énergie mon ecoute mon masque d’actrice

Je suis en colère car
J’ai Tant de lumières que j.aimerai donner
Mais qui s’épuisent si vite
Et dès que j’eclaire un peu autour de moi
Ceux que j’aime
Il ne reste de moi qu’une timide loupiotte

Je suis en colère car j’ai tant a donner
Mais si peu de batterie
J’epuise mes forces trop vite
Je ne suis pas économique

Je suis en colère car
J’ai envie de prouver aux autres que je vais bien
Que j’en n’ai vraiment assez
De ces émotions qui m’envahissent
Et dont je me suis parfois déchargée
Sur ceux qui m’aiment dont j’ai confiance que j’aime
A qui j’ai confié un peu de ma douleur
Ça me soulage sur le moment
Sur ce moment là où j’en peux plus de ce poids sur les épaules
Mais aujourdHui je regrette
Car ce moment là d’avalanche
Ce moment où mes émotions leur sont tombées dessus
On ne peut pas l’oublier
Il supprime les moments de légèreté

Je suis en colère car
J.ai besoin qu’on prenne soin de moi
Qu’on m’ecoute
Sans me juger

Et pourtant
Je fuis ceux qui prennent soin de moi
Qui M.ont écouté sans me juger
Car je ne veux pas qu’on m’interdise
Qu’on décide pour moi ce qui est bon ou pas

Alors
Je suis en colère
Que ceux qui m’aiment
N’aient même plus la force de me demander
Comment je vais
Car ils savent bien
Que je ne sais plus

Je suis en colère contre celui que j’aime
Agacée du quotidien
Des verres dans l’evier des casseroles des chaussettes des slips des bières des mouchoirs des miettes de tabac des « oublie pas de rappeler ta mère », des « oublie pas tes clefs » des « éteints la lumière quand tu quittes le bureau c’est pas Versailles ici »
Je suis en colère d’envoyer des messages et m’interesser a sa journée
Quand ce n’est pas le cas de l’autre côté
Et je suis en colère de remarquer cela alors que les attentions doivent être données sans retour
Je suis en colère D’être en colère contre lui

Je suis en colère que ce soir il ne remarque pas que je suis tendue
Je suis en colère alors j’ai envie de fumer des cigarettes et de boire
Je suis en colère car j’ai fumé un paquet de cigarettes aujourdHui
Et que je n’en ai plus
Je suis en colère car nous finissons la bouteille de vin et que j’ai encore envie de boire

Je suis en colère et j’ai mal au dos tellement je suis crispée
A la mâchoire tant mes mes dents sont serrées
Je suis en colère et j’ai envie de crier, de pleurer
De lui parler
De lui dire que j’ai envie de me laisser aller, que j’ai envie de boire encore, aller chercher des blondes , commander de la c
Lui dire que je suis épuisée par tout ce que je dois gérer ici, à sa place, penser pour lui

Je suis en colère car ces derniers jours je lui sautais dessus et je sentais que j’avais une plus forte libido que lui
Je suis en colère car j’aimerai qu’il me dise plus souvent que je suis belle
Je suis en colère car je l’aime mais je sens qu’il y en a d’autres qui me désirent et qui me font plus de bien
Je suis en colère qu’il ne sente pas tout cela et que j’ai besoin de plus

Au lieu de ça je me ferme , je me fais fuyante, je garde le silence
J’imagine que j’ai la bouche à l'envers que j’ai sans pouvoir le cacher quand je suis contrariée
Je suis en colère car quand il finit par le remarquer et qu’il me demande ce qui ne va pas, je n’arrive pas à parler et je lui dis que ça va
Je suis en colère car je ne pense qu’aux cigarettes que je n’ai plus, à la bouteille qui se termine et à la coke que je voudrai commander

Je suis en colère car je sens que j’ai besoin de me laisser aller et faire des folies
Et je ne peux pas
Car je ne peux pas sortir et faire ce que je veux
Que je ne peux pas mentir

Je suis en colère contre moi car je sais qu’il est pourtant si gentil et qu’il n’y peux pas à tout ça
Que c’est à moi d’apprendre à gérer mes émotions
Alors j’ao envie de lui épargner mes colères et mes pleurs ce soir
J’aimerai réussir à me contrôler me calmer attendre que la soirée passe et aller me coucher

Je suis en colère contre moi qui suis incapable de me sentir entière
Qui ne parvient pas à contrôler les envies et les pulsions
Qui n’arrive pas à me raisonner alors que ça parait si simple
Face à mes folies
Il me dit souvent
« Il faut juste que tu arrives à te dire stop « 
« Il faut juste que tu te dises que ça ne sert à rien « 
« Il faut juste que tu apprennes à te limiter « 

Bah oui, il faut juste .
Apparemment c’est pas si compliqué.
Alors je suis en colère de ne pas réussir à ça.

Je suis en colère
Et jalouse
Dans la vie, il n’y a pas deux catégories de personnes
Il n’y a pas que ceux qui ont un fusil et ceux qui creusent
Dans la vie,
Je ne peux m’empêcher de distinguer ceux qui vivent et s’épanouissent dans la réalité, ceux qui oscillent avec agilité entre réalité et rêveries conscientes et ceux qui comme moi passent sans transition d’un état d’eveil totaement lucide a un sommeil profond totalement déconnecté. Le réveil est brutal.

J’envie ceux qui se satisfont du réel et n’ont besoin de rien. Ces gens là qui ne comprennent pas ces gens comme moi.
Qui ont décidé de refuser ces états hors de soi. Ceux qui ne veulent pas perdre le contrôle, risquer de se mettre en danger. Ceux qui sont responsables et qui se sentent grandis par cette lucidité et présence totale dans le monde.

J’envie ceux qui ne savent pas ce qu’ilS ratent.
Cultivons notre jardin, oui.
Le meilleur monde est toujours celui qu’on connaît, quand on n’a jamais voyagé.
Oui je les envie, je ne voudrai pas donner l’impression de juger ceux qui sont sages.
J’admire ceux qui se satisfont de ceux qu’ils ont, qui ne sont pas dans la surconsommation.

j’aurai aimé pouvoir être comme ca.
Mais il me semble que pour eux, c’esf simple, ils sont bien, il n’y a pas d’effort
Ils sont juste bien de l’endeoit ou ils sont

Il y a ceux qui veulent aller voir ailleurs
parmi ceux là , qui franchissent la barrière interdite, il y a ceux qui savent le faire sans laisser de plumes
Qui vont d’un monde à l’autre, quand ils le veulent
Parfois, ils se laissent aller plus qu’ils ne le devraient
Mais ils reviennent toujours
Sans trop d’effort

Et il y a les autres, comme moi
Les gourmands, les ogres
Qui demande l’absolu renonce par là au bonheur
C’est icare qui se brûle les ailes En voulant atteindre le soleil
Orphee qui perd Eurydice en voulant la regarder
antigone qui meurt en voulant enterrer son frère
C’est reposant la tragédie , on sait que ça finit toujours mal
Mais dans la tragédie , on lutte toujours
Je ne veux pas ressembler à ces héros non non non
J’aimerai pouvoir aller d'un monde a l’autre 
Comme ceux qui en sont capables
Comme tous les autres
Je n’ai ni envie de brûler mes ailes ni envie de perdre ceux que j’aime

Ce soir

Je suis en colère car quand je suis si heureuse de le retrouver je sens qu’il est content normalement
Et quand je l’aime à la folie lui il m’aime juste sereinement
Quand je lui parle il ne me répond pas toujours
Il semble ailleurs souvent
Après une journée sur l’ecran a jouer en réseau à parler au casque
Il est dans une autre réalité il s’evade
À côté de moi son esprit s’evapore
Mais ce n’est pas si grave on L.admet

Moi je ne sais pas faire ça
Je suis en colère car chez moi
J’ai besoin de toute son attention
Sa peau ses bras son corps et plus encore
J’ai besoin de sexe et d’attention
Et si ce n’est pas ça
J’ai besoin de substance
Quand ma tête bat trop fort
Que mes questions s’emballent
Mon existence se perd
J’ai besoin qu?on la fasse taire
Et si ce n’est de caresses
Donner moi du tabac
Du vin des paradis artificiels

Je suis en colère d’etre si bouleversée
Dans ma tête et dans mon corps
Me sentir perdue
Dévastée
Me poser toutes ces questions
Je suis en colère
De ne pas savoir quoi faire de moi
Car ça me semble si difficile
J’ai toujours été la meilleure de la classe
Mais ça, j’avoue
Tout le monde y arrive sauf moi
Je suis le cancre
Du savoir vivre avec soi même

Je suis en colère d’etre presque à découvert alors que j.ai été payé il y a 5 jours
En colère de ne rien m’acheter une fois le loyer l’electricite l’assurance et l’essence payées
Rien acheter si ce n’est des cigarettes et de la c, et être quand même dans le rouge à la fin du mois
Je suis en colère de lui reprocher de ne pas assez participer à nos dépenses de couple alors que j’envoie mon argent dans mes nuits blanches plutôt qu’acheter des étagères des tables basses des plantes des perceuses un nouveau téléphone

J.essaie de résister
Mais non

Quand il s’en va jouer dans le bureau
j’envoie un message à mon livreur
Il devrait passer dans une heure
Je me sers un verre de rhum
Je fume des roulées avec le tabac qu’il m’a laissé

J’ai envie qu’il aille se coucher pour pouvoir sortir tranquillement quand le livreur viendra
Je cherche ce que je pourrai dire pour justifier le fait de sortir 5min en plein confinement
Aller chercher des cigarettes qu’on me livre
Il saura
Il sait que les longues malboro sans s ne sont jamais seules
Je suis en colère de chercher des histoires à inventer pour pouvoir prendre ce que je veux
Je suis en colère de ne vouloir que ça à ce moment là
Je suis en colère de lui avoir confié et ouvert mon cœur, d’avoir été sincère, sans ça je pourrai continuer à mentir sans tant d’efforts, il ne remarquait pas grand chose avant

Je suis en colère car il fait de son mieux pourtant
Et tout ce que je lui reproche c'est cette innoncence et cette ignorence
Celle que les gens comme moi n'ont plus
Celle que seuls les gens comme lui ont encore
Qui donnent leur confiance
Entièrement
Qui croient en moi
Qui ne connaissent pas le mensonge
Les stratagèmes que ceux comme moi emploient pour apaiser cette souffrance
qu'on est incapable de faire taire sans substance

Je suis en colère de l'entendre jouer avec ses amis en réseau
de me laisser toute seule
et pourtant s'il restait avec moi
je serai en colère qu'il reste là
Je suis en colère de me sentir soulagée de rester toute seule dans le salon
pour pouvoir écrire tout ça
alors qu'il y a quelques heures encore
j'attendais qu'il rentre pour sentir sa présence

je suis en colère car en écrivant tout ça,
je me dis que ce serait bien de le partager avec lui
qu'il sache ce qui se passe à l'intérieur
tout ce que je n'ai pas su dire tout à l'heure

je suis en colère car j'aimerai enregistrer ma voix
en train de lire ses mots
mais je sais qu'il n'a pas besoin de ça
que ça risquerait de lui faire peur
ou de la peine
car je suis trop lourde à porter
et je suis en colère de ne pas pouvoir partager mes mots
de peur de perdre ceux
celui
que j'aime


je suis en colère de penser qu'il n'est pas capable de m'entendre
car si, je pense bien qu'il le peut
juste que cette semaine ce n'est pas le bon moment pour lui
j'ai toujours choisi des moments moments dans ma vie
pour dire des choses de mon coeur
à ceux que j'aime

je suis en colère
de ne pas savoir gérer mes émotions
comme quelqu'un de normal
que tout s'exprime dans les cris ou les pleurs
ce soir je n'ai rien dit
j'a ravalé mes cris mes larmes
je me suis tu
j'ai écrit
j'ai essayé d'éviter les drames

Bref, je suis en colère
Contre le monde, les autres ,
Mais surtout contre moi

Car les autres n'y peuvent finalement pas grand chose à tout ça

Antigone , Jean Anouilh

Créon
[...] Marie-toi vite, Antigone, sois heureuse. La vie n'est pas ce que tu crois. C'est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains, vite. Retiens-là. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu'on grignote, assis au soleil. Ils te diront tous le contraire parce qu'ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas. Ne m'écoute pas quand je ferai mon prochain discours devant le tombeau d'Etéocle. Ce ne sera pas vrai. Rien n'est vrai que ce qu'on ne dit pas... Tu l'apprendras toi aussi, trop tard, la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mépriser encore, mais de découvrir cela, tu verras, c'est la consolation dérisoire de vieillir, la vie, ce n'est peut-être tout de même que le bonheur.

Antigone, murmure, le regard perdu.
Le bonheur...

Créon a un peu honte soudain.
Un pauvre mot, hein ?

Antigone, doucement.
Quel sera-t-il, mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra-t-elle, la petite Antigone ? Quelles pauvretés faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? Dites, à qui devra-t-elle mentir, à qui sourire, à qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en détournant le regard ?

Créon, hausse les épaules.
Tu es folle, tais-toi.

Antigone.
Non, je ne me tairais pas ! Je veux savoir comment je m'y prendrai, moi aussi, pour être heureuse. Tout de suite, puisque c'est tout de suite qu'il faut choisir. Vous dites que c'est si beau la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre

Créon
Tu aimes Hémon ?

Antigone
Oui, j’aime Hémon. J’aime un Hémon dur et jeune ; un Hémon exigeant et fidèle, comme moi. Mais si votre vie, votre bonheur doivent passer sur lui avec leur usure, si Hémon ne doit plus pâlir quand je pâlis, s’il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s’il ne doit plus se sentir seul au monde et me détester quand je ris sans qu’il sache pourquoi, s’il doit devenir près de moi le monsieur Hémon, s’il doit apprendre à dire « oui », lui aussi, alors je n’aime plus Hémon !

Créon
Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi.

Antigone
Si, je sais ce que je dis, mais c’est vous qui ne m’entendez plus. Je vous parle de trop loin maintenant, d’un royaume où vous ne pouvez plus entrer, avec vos rides, votre sagesse, votre ventre. (Elle rit). Ah ! je ris, Créon, je ris parce que je te vois à quinze ans, tout d’un coup ! C’est le même air d’impuissance et de croire qu’on peut tout. La vie t’a seulement ajouté tous ces petits plis sur le visage et cette graisse autour de toi.

Créon, la secoue
Te tairas-tu, enfin ?

Antigone
Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que j’ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans les yeux que tu le sais ? Tu sais que j’ai raison, mais tu ne l’avoueras jamais parce que tu es en train de défendre ton bonheur en ce moment comme un os.

Créon
Le tien et le mien, oui, imbécile !

Antigone
Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur ! Avec votre vie qu’il faut aimer coûte que coûte. On dirait des chiens qui lèchent tout ce qu’ils trouvent. Et cette petite chance pour tous les jours, si on n’est pas trop exigeant. Moi, je veux tout, tout de suite, – et que ce soit entier – ou alors je refuse ! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d’un petit morceau si j’ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd’hui et que cela soit aussi beau que quand j’étais petite – ou mourir.

Catégorie : Carnet de bord - 03 novembre 2020 à  23:50

Reputation de ce commentaire
 
La colère est mauvaise conseillère! (bateau comme com.)
 
moi aussi je les envie Hyrda du Québec et n’ont besoin de rien



Commentaires
#1 Posté par : BobKelso 05 novembre 2020 à  11:01
Je vais rester dans le bateau aussi mais la cc, l'alcool et la nicotine ne sont pas des super remèdes à la rage.

Posté par : BobKelso | 05 novembre 2020 à  11:01

 
#2 Posté par : Indica 05 novembre 2020 à  19:47
Moi je suis en colère d'avoir utiliser la mdma comme de la cocaïne, je suis en colère d'avoir était inconscients, je suis en colere contre moi meme,

Posté par : Indica | 05 novembre 2020 à  19:47

Remonter

Pied de page des forums