Juste le temps d'une taffe de crack / Les Blogs de PsychoACTIF
 

Juste le temps d'une taffe de crack 



La première fois, j'ai trouvé ça nul. Tout pourri, je n'y voyais aucun interêt, plutôt même du gâchis par rapport à  la consommation intra nasale.
Puis y'a eu la deuxième fois, la troisième... Et les dizaines et les dizaines et les dizaines de grammes qui ont suivi après.
La préparation était longue, fastidieuse, il fallait être précis et pas pressé, un comble quand on  connait les tremblements terribles que produit le crack chez son consommateur lors des premières prises.
Les visages de mes amis étaient tirés, le regard avide,le teint blafard... Marilyn Monroe elle même y perdrait son charme légendaire.

L'ancienne ambiance légère qui était autrefois de coutume entre nous lors de nos soirées laissait à  présent place à  une tension nouvelle, une crispation des sens à  la vue de la pipe passant de main en main, parcourant son petit bout de chemin, tel le graal que l'on ferait circuler autour de la table ronde, se rapprochant ainsi toujours plus lentement de son arrivée, de ce moment ou notre propre égoïsme pourrait enfin en jouïr, goûter ce plaisir si solitaire, cette montée si prenante, si puissante, mais si éphémère... avant de repasser cet objet de tous les désirs, non sans s'être fait rappeler à  l'ordre par mon voisin de gauche, lui même un peu plus avide de goûter une énième fois au crack que je ne l'étais juste avant cette bouffée de plaisir et d'angoisse, mais surement un peu moins que je le serai juste avant la prochaine... again and again and again...

Partie 2 :

Un matin comme un autre s'offre une fois de plus à  moi. Attendez...
Comme un autre ai-je dit  ? Je me corrige, ce n'est pas tout à  fait le cas.

Ce matin il n'ya rien, rien de rien. Pas même la petite dernière que j'aurais réussi à  conserver après tous ces grammes envoyés de manière compulsive. Je cherche tout de même encore un peu, une légère lueur d'espoir dans mon cerveau pourtant encore endormi…

Dix minutes ont passé, je baisse les bras, bien malgré moi. Les volets de ma chambre entrouverts laissent passer un rayon de lumière bien singulière. J'y regarde et je m'aperçois qu'il y a neigé aujourd'hui. De la neige…

Ni une ni deux le téléphone en main, me voilà  déjà  parti au hasard de ces routes qui je l'espere me conduiront vers cette substance tant convoitée.
Une adresse, puis deux et bientôt trois. Diable mais où est ce que tu te caches toi  ???

Ah, te voilà  ma belle, te revoilà  enfin. Tu sais que je n'aime pas être loin de toi. Mais je ne t'en veux pas, non pas à  toi. C'est plutôt toi qui m'en veux je crois…

Nous y voilà  enfin, toi et moi. Des années et des années ont déjà  passé depuis notre première lune de miel, entre amoureux. Lorsque nous ne savions finalement pas grand-chose l'un de l'autre, bien loin d'imaginer l'ampleur de l'histoire qui se déroulerait entre toi et moi… trêve de rêveries, assez parlé  !

Cuillère, toi, amo, briquet, papier séchage… Toi en moi. Ouffff……. La journée commence enfin, et bien
Attends une seconde, ne pars pas comme ça  ! Tu sais que je n'en ai pas fini avec toi…

Catégorie : No comment - 03 janvier 2017 à  16:40

#cocaïne #freebase

Reputation de ce commentaire
 
un p'tit vert -- j'adore ** // Nils



Commentaires
#1 Posté par : Psychonaute 03 janvier 2017 à  19:49
Déssacraliser le cailloux c dejà  ca
Si ca peut calmer tes reflexes ...

Posté par : Psychonaute | 03 janvier 2017 à  19:49

 
#2 Posté par : Psychonaute 03 janvier 2017 à  19:50
La Coka circule
Rapido ça bascule

L Euphorie cse véhicule
Illico reprise de recul !!...

Posté par : Psychonaute | 03 janvier 2017 à  19:50

 
#3 Posté par : SickWilliamBoy 03 janvier 2017 à  22:30

Psychonaute a écrit

Déssacraliser le cailloux c dejà  ca
Si ca peut calmer tes reflexes ...

Je pense que la désacralisation commence par le fait de voir les côtés négatifs de la chose avt les côtés "positifs" si tant est qu'il y en ait vraiment ! :-)
Ca calme pas vraiment mes réflexes comme tu dis mais ça me permet de les affronter plus raisonnablement si on veut


Posté par : SickWilliamBoy | 03 janvier 2017 à  22:30

 
#4 Posté par : Psychonaute 05 janvier 2017 à  15:05
Pas si tu veux t'authoriser quelques faveurs de plus,
Là  tu devras ressourcer les côtés positifs d'abord et les tempérer parle à  suites !!...

Logi call easyer...

Posté par : Psychonaute | 05 janvier 2017 à  15:05

 
#5 Posté par : Mammon Tobin 12 janvier 2017 à  04:00
Un peu en retard, mais ton petit texte m'a pas mal plus "Sick Boy" wink

Moi qui ai toujours été bizarrement fasciné par le crack, mais n'ayant jamais franchi le pas (par prudence, car j'en ai eu des occaz)...

Lire ce genre de témoignage, très bien écrit en prime, me permet de réaliser que je n'arriverais surement pas à  gérer.
Puis c'est tellement rare les "trip report" au crack.

Mais flûte, j'ai quand même envie de fumer un cailloux, la coke en sniff = sympa sans plus, et je ne shoote pas... donc la base serait la seule façon de connaitre ce fameux rush de cc...

Un jour peut-être, si les conditions sont parfaites... haha mais de qui je me moque, même avec les meilleurs conditions au monde et les promesses qu'on se fait, si on veut en reprendre, on en reprendra drapeau-blanc

Merci pour cette petite tranche de vie, n'hésite pas à  poster +!

MT

Posté par : Mammon Tobin | 12 janvier 2017 à  04:00

 
#6 Posté par : Leaf 12 janvier 2017 à  13:07

Mammon Tobin a écrit

Un peu en retard, mais ton petit texte m'a pas mal plus "Sick Boy" wink

Moi qui ai toujours été bizarrement fasciné par le crack, mais n'ayant jamais franchi le pas (par prudence, car j'en ai eu des occaz)...

Lire ce genre de témoignage, très bien écrit en prime, me permet de réaliser que je n'arriverais surement pas à  gérer.
Puis c'est tellement rare les "trip report" au crack.

Mais flûte, j'ai quand même envie de fumer un cailloux, la coke en sniff = sympa sans plus, et je ne shoote pas... donc la base serait la seule façon de connaitre ce fameux rush de cc...

Un jour peut-être, si les conditions sont parfaites... haha mais de qui je me moque, même avec les meilleurs conditions au monde et les promesses qu'on se fait, si on veut en reprendre, on en reprendra drapeau-blanc

Merci pour cette petite tranche de vie, n'hésite pas à  poster +!

MT

Tu deviendrais pas forcément accro au truc je pense... Oui le crack a cette image, méritée, de truc tellement intensément bon que tu ne peux pas en prendre qu'une fois... Mais comme avec la came, ca dépend beaucoup de la personne.
Des premières fois au crack, j'en ai vu des centaines, ainsi que les suites, et franchement c'est pas aussi systématique. J'ai vu des gars qui étaient très modérés dans tout ce qu'ils faisaient, buvaient peu d'alcool, et tapaient un tout ptit peu de md ou fumaient quelques bédos, jamais de trucs plus durs, et qui quand ils ont test le crack, ont perdu ce self-controle et ont grave plus abusé que certains de mes potes les plus hardcores!
Et d'un autre coté, j'ai connu des gens qui tapaient plein de prods (majoritairement des prods de teuf genre md, kéta, meph, deuspee, ghb, ainsi que de la came à  l'occaz) et qui ont test le crack sans aucun problème, et qui par la suite n'en ont reconsommé que quelques fois, pour lâcher le truc à  un moment ou à  un autre


Posté par : Leaf | 12 janvier 2017 à  13:07

 
#7 Posté par : SickWilliamBoy 12 janvier 2017 à  13:10
Salut Mammon Tobin !

Merci pour tes compliments smile

Si comme tu dis les TR de crack sont assez rares je me porte volontaire pour en rédiger d'autres, connaissant malheureusement très bien cette substance...

Pour en revenir à  tes propos, toi qui prends de la C en intra nasal, tu as bien compris que le crack ou plutôt la freebase n'a rien à  voir avec ca...

Personnellement avant de consommer le crack je tapais un Deum de C quotidiennement et ca me posait aucun problème si ce n'est d'ordre physique (douleurs nasales etc...)

Et mon entourage s'est mis à  baser petit a petit, chose à  laquelle j'étais parfaitement retissent, bien que je goûtais qd même avec mes potes.

En fait à  ce moment là  j'étais déjà  tellement à  balle de coke tout le temps que je sentais pas la montée du crack... du coup aucun intérêt pour moi, je passais même mon tour aux autres ! Chose improbable quand tu connais le délire...

Pis je me suis mis en couple avec une meuf qui pratiquait pas mal la galette et là  c parti en vrille... au point quaujourdhui JE NE TAPE PLUS tous les jours par le nez (ce qui est encore plus improbable quand on sait comment j'aimais la coke avant) mais je ne fais plus que baser, dès que j'ai de la c...

En gros je ne consomme pas moins ( au lieu de consommer un deum par jour pendant 30 jours = 15 g par mois, maintenant cest entre 2 et 4 grammes par semaine, mais en base et en une session...)

Je ne prends plus aucun plaisir à  consommer en intra nasal
Le crack m'aura au moins permis de ne plus consommer everyday... cest déjà  ca !

Et là ... attention roulements de tambours.... demain ça fera 2 semaines que j'ai pas touché à  la coke ! punk1

Posté par : SickWilliamBoy | 12 janvier 2017 à  13:10

 
#8 Posté par : SickWilliamBoy 12 janvier 2017 à  13:13
En fait le crack ca a ca de vicieux que certaines personnes, ne sentiront pas vraiment l'effet au cours des premières fois...

Cest sur que si pour toi "première fois au crack" veut dire une ou deux pipes et basta, effectivement y'a peu de chances de tomber dedans...
mais base tes deux premiers grammes en une session, et là  je peux te dire que pour n'importe qui l'accroche sera autrement plus tendue...

Posté par : SickWilliamBoy | 12 janvier 2017 à  13:13

 
#9 Posté par : Leaf 12 janvier 2017 à  17:21
Oui mais pour baser deux grammes en une session, c'est qu'il faut déjà  avoir au préalable plusieurs "premières fois"... Donc quand je dis "première fois" c'est bel et bien ce que je veux dire haha.
Et j'ai connu des types qui faisaient une sesh' de deux jours et qui n'y retournaient pas pendant 6 mois, qui fumaient très rarement mais qui quand ils le faisaient, ne faisaient pas dans la dentelle... Y a pas de profil type. Moi le crack (fumé), j'arrivais à  gérer à  mort, je faisais des grosses sessions avec des potes vendeurs (donc matos quasi illimité) et après j'arrêtais sans aucun problème et quasi pas de cravings, je comprenais pas les gens qui se foutaient dans la merde à  cause de ca. C'est quand je me suis mis à  dissoudre le crack avec du citrique et de l'eau et à  me l'injecter que je suis parti en couille, et là  effectivement ma première fois elle a duré quasi un an haha

Posté par : Leaf | 12 janvier 2017 à  17:21

 
#10 Posté par : Mammon Tobin 12 janvier 2017 à  23:09
Merci à  tous les deux pour vos messages, et merci aussi d'avoir continué d'échanger à  ce sujet entre vous... ça m'intéresse la culture de ce prod, j'y peux rien ^^'

(et bravo pour ces 2 semaines d'abstinence Sick Boy merci-1 )

C'est vrai qu'un de mes meilleurs amis arrivait à  gérer le crack, et ce sur plusieurs années (2 ou 3), donc ça m'encourageait pas mal pendant un moment à  tester au moins une fois... 

Mais un soir il a fini par "craquer", et a vidé son compte en banque en un week-end..
Donc ça m'a pas mal refroidi, car c'était un peu un de mes "grands frères de la défonce" à  l'époque.

(même si il va mieux aujourd'hui, et s'est marié avec une nana de Bluelight
-cet ami en question était un gros posteur à  une époque-
qu'on avait rencontré à  Panam lors d'une visite de plusieurs membres, et qui voulait aussi décrocher de la base, et ensemble ils l'ont fait... jolie fin ^^)

Pour la cocaine en sniff, j'aime bien les effets mais je trouve ça beaucoup trop cher pour la défonce produite, et sa durée de vie trop courte.
(et une seule et unique fois en plug, là  j'ai sentit un début de potentiel assez balaise)

Si ça coûtait le même prix que le speed, j'en aurais surement acheté plus souvent, mais à  80€ le G... hmm

Donc oui, je ne me dis absolument pas que je pourrais gérer la base car je "gère" (je suis loin d'être un gros consommateur) la poudre en intranasal.

Cest sur que si pour toi "première fois au crack" veut dire une ou deux pipes et basta, effectivement y'a peu de chances de tomber dedans...

Mon cadre idéal ça serait en camping, je pars souvent le week-end avec des amis camper à  divers endroits éloignés de la civilisation...
En général on ramène juste du LSD, du 2CB, MDMA, de la weed... "rien de bien méchant" quoi.

Mon plan machiavélique était de partir avec un caillou fait à  partir d'un demi-G de coke dans la popoche
(la pote chimiste de la bande suit apparemment la technique de purification de "LeJunk" de Bluelight à  la lettre)
avec une pipe à  crack, me faire ma session base dans la nature, puis fumer un peu de rach' + hasch avec les potes pour la descente...

Et ensuite être théoriquement satisfait ^^

En tout cas j'y réfléchis, je lis des témoignages, je me tiens informé...
Première fois que j'hésite comme ça sur un prod, normalement c'est oui ou non, et basta. Je ne passe pas autant de temps à  tergiverser.
Mais là ...

Enfin encore merci pour votre attention, témoignages et conseils, ils sont très précieux à  mes yeux merci-1

MT


Posté par : Mammon Tobin | 12 janvier 2017 à  23:09

 
#11 Posté par : SickWilliamBoy 13 janvier 2017 à  11:22
Bonjour à  tous les deux !

Pour te répondre à  toi Leaf, peut être et je dis bien peut être que le fait que tu réussissais à  gérer venait du fait que tu avais la possibilité comme tu l'as dit de faire des sessions illimitées, comme moi jen ai eu l'occasion au début de ma conso (petite copine dealeuse, 15g de coke en une semaine à  deux... et je te jure que je commençais seulement, c'était pas ma première fois mais presque)

Du coup quand t'as matos illimité tu crains pas le craving que tu peux avoir quand tu bases qu'un deum ou un gramme... personnellement en tout cas

Je me rappelle qu'à  l'issue de cette semaine de conso extravagante dirons nous, avec mon ex copine, ben malgré les quantités qu'on s'est envoyées j'ai pas eu trop de mal à  arrêter pendant plusieurs semaines après... déjà  parce qu'on s'était séparés mon ex et moi (trop à  cran) et parce que j'avais dépensé 600e en une semaine et surtout parce que je reprenais le taf le lendemain

Mais du coup, quand je me suis à  baser seul et sans quantité illimitée, là  c'est une autre histoire...
Quand t'as fumé ton deum en 30 Minutes et que t'as l'habitude de t'envoyer plutôt 3-4g... le craving est bel et bien là  et tu comprends ta douleur !!!

Mais vérité générale, tout le monde ne ressent pas les prods de la même manière et bravo à  toi si tu as réussi à  gérer le crack !
Et pour ce qui concerne le citrique et la pompe, pas de retour d'expérience de ma part car je ne connais pas... et j'espère m'en tenir éloigné le plus longtemps possible ^^ vu mon potentiel addictif

Mammon Tobin : je pense que ton idée est judicieuse, si tu as vraiment envie de tester les cailloux, et tu en as tout l'air, fais le juste avec un deum (largement assez la première fois) et en camping, dans un endroit isolé, loin de la source qui pourrait t'en refiler ! Non pas que le craving soit si intenable, bien qu'il soit hard, juste il vaut mieux prévenir que guérir ^^

Et si je peux te donner un autre conseil, si tu dois réitérer l'expérience à  l'avenir, essaie de ne jamais baser plus d'un g d'affilée, car à  mon sens, au delà  d'un gramme tu t'exposes à  un craving bien plus puissant quand il n'y a plus r, et l'accroche dans le cerveau est également tout autre...

Encore une fois ce sont des "théories" basées essentiellement sur ma propre expérience, et j'encourage quiconque qui ne serait pas d'accord avec moi à  poster et à  débattre sur le sujet !

Bonne journée à  tous !

SWB punk1

Posté par : SickWilliamBoy | 13 janvier 2017 à  11:22

 
#12 Posté par : SickWilliamBoy 13 janvier 2017 à  11:28
Je vais essayer de reprendre la plume et un style un peu plus littéraire histoire de mettre sur papier la fameuse semaine d'excès avec mon ex dont je parle depuis un pti moment... histoire de partager le ressenti d'une semaine d'abus de la galette, si ca en intéresse certains ! Dites le moi :-)

SWB punk1

Posté par : SickWilliamBoy | 13 janvier 2017 à  11:28

 
#13 Posté par : ecureuil rose 13 janvier 2017 à  21:24
Bonsoir,
Suis d'accord avec SickWill, baser peu. J'irai même plus loin. S'il te reste de la matière première. Tu la caches .... loin, ou dans un endroit très inaccessible !

Je me suis vue aller déterrer en pleine nuit à  la lampe torche ce que j'avais caché dans le jardin !

Ensuite, j'ai préparé une quantité raisonnable, j'entends par là  qui ne me rendait pas malade, puis partais cacher le produit dans le bois ! Ai aussi caché et le produit et les cailloux, sachant que j'allais encore y passer des heures ...

Un jour un peu stone je n'ai pas bien repéré l'endroit de la cachette... Je me suis dit c'est un acte manqué, si je ne le retrouve pas ça voudra dire que cette fois j'arrête...

Même pas ! 

Imaginez le ridicule, moi, en l'occurrence, mains gantées, sous la pluie, une lampe torche (il fait nuit tôt) et des piques en bambou dans la poche pour marquer les endroits déjà  fouillés.... M'accroupissant pour me dissimuler lorsqu'une voiture passait sur la route.
3 jours durant j'ai fouillé la terre, au pied d'une multitude d'arbres. Cela aurait pu durer, 7, 10 jours.... Inlassablement j'y serais retournée.

Autant dire que ce produit rend fou, folle. Le plaisir c'est le premier, deuxième taff, ensuite le réconfort s'émousse. Dans la phase suivante, il y a l'écoeurement. Puis le moment où, même malade, même en voyant son reflet devant la glace le matin, avec les cernes qui se creusent, on continue.

Je ne suis que la xième à  le dire, l'écrire, cela n'empêchera sûrement pas celui qui est tenté, de se penser plus fort et d'essayer ! Mais peut être pas, je l'espère en tout cas profondément. Sincèrement. Sinon sa vie en sera bouleversée, à  tout jamais.
Reputation de ce commentaire
 
Il faut que + de gens lisent ce thread ^_^ /MT
 
Pareil

Posté par : ecureuil rose | 13 janvier 2017 à  21:24

 
#14 Posté par : Mammon Tobin 14 janvier 2017 à  01:41

ecureuil rose a écrit

Imaginez le ridicule, moi, en l'occurrence, mains gantées, sous la pluie, une lampe torche (il fait nuit tôt) et des piques en bambou dans la poche pour marquer les endroits déjà  fouillés.... M'accroupissant pour me dissimuler lorsqu'une voiture passait sur la route.
3 jours durant j'ai fouillé la terre, au pied d'une multitude d'arbres. Cela aurait pu durer, 7, 10 jours.... Inlassablement j'y serais retournée.

Le bad-trip à  la Blair Witch haha big_smile

Merci beaucoup pour ton témoignage (sympa, bien écrit et original wink ) l’écureuil, je suis (enfin, nous le sommes tous j'en suis sûr) preneur pour d'autres anecdotes de ce genre!

SickWilliamBoy  a écrit

Je vais essayer de reprendre la plume et un style un peu plus littéraire histoire de mettre sur papier la fameuse semaine d'excès avec mon ex dont je parle depuis un pti moment... histoire de partager le ressenti d'une semaine d'abus de la galette, si ca en intéresse certains ! Dites le moi :-)

Sans surprise, je suis évidemment très intéressé (et merci pour tes conseils dans le post précédent); n'hésite pas à  le poster dans la section Trip Reports du forum pour que + de gens le lisent.

Merci pour ces partages d'expérience, décidément j'adore ce forum...
Niveau francophone, où est-ce qu'on pourrait lire d'honnêtes témoignages sans censure sur le crack, à  part ici (et 1 ou 2 autres endroits)?

MT


Posté par : Mammon Tobin | 14 janvier 2017 à  01:41

 
#15 Posté par : Cusco 05 octobre 2018 à  07:06
Mes premières fois au crack :
Un verre, de l'eau et de l alu autour du verre tenu par un élastique. Quelques petits trous et c'est parti.
Pas convaincu du tout, presque pas d effet. J abandonne.
Y a quelques mois un pote me dit ce n'est pas possible. Là il me prépare dans une pipe droite, c était la bonne. Et j'adore ça à tel point que je met de la distance malgré moi avec le joli caillou.
Je sais très bien baser seul maintenant mais que j achète 1/4g ou 2g impossible de m arrêter je fume tout jusqu'à la fin du pochon.
Du coup j achète au maximum 1/2g maintenant ça me dire entre 30mns et une heure.
J adore ça mais ça commence déjà à me bouffer le cerveau : perte de mémoire, envie forte de repécho etc...
Par contre je n injecte plus sauf si y a un peu d héro pour un speedball, aucune envie d alcool mais je m enfile un litre d'eau ou de Perrier très vite. Même pas envie de fumer du tabac mais faut parfois de la cendre.
Pour l instant je résiste quoique dans les jours où le moral n'y est pas je fais tout pour trouver un billet.
Le baclofene a un petit effet sur le craving ou le fait de pouvoir s'en passer mais je sens que ça ne va pas marcher longtemps. Alors je me fais justice moi même pas évident quand je n'ai juste qu'à traverser la route devant chez moi pour aller chez le dealer.
Pour l instant ça va. Heureusement je rebosse en mi temps thérapeutique d ailleurs je commence dans 3h. Je vais me reposer un peu.salut

Posté par : Cusco | 05 octobre 2018 à  07:06

 
#16 Posté par : Night 12 novembre 2018 à  21:05

SickWilliamBoy a écrit

La première fois, j'ai trouvé ça nul. Tout pourri, je n'y voyais aucun interêt, plutôt même du gâchis par rapport à  la consommation intra nasale.
Puis y'a eu la deuxième fois, la troisième... Et les dizaines et les dizaines et les dizaines de grammes qui ont suivi après.
La préparation était longue, fastidieuse, il fallait être précis et pas pressé, un comble quand on  connait les tremblements terribles que produit le crack chez son consommateur lors des premières prises.
Les visages de mes amis étaient tirés, le regard avide,le teint blafard... Marilyn Monroe elle même y perdrait son charme légendaire.

L'ancienne ambiance légère qui était autrefois de coutume entre nous lors de nos soirées laissait à  présent place à  une tension nouvelle, une crispation des sens à  la vue de la pipe passant de main en main, parcourant son petit bout de chemin, tel le graal que l'on ferait circuler autour de la table ronde, se rapprochant ainsi toujours plus lentement de son arrivée, de ce moment ou notre propre égoïsme pourrait enfin en jouïr, goûter ce plaisir si solitaire, cette montée si prenante, si puissante, mais si éphémère... avant de repasser cet objet de tous les désirs, non sans s'être fait rappeler à  l'ordre par mon voisin de gauche, lui même un peu plus avide de goûter une énième fois au crack que je ne l'étais juste avant cette bouffée de plaisir et d'angoisse, mais surement un peu moins que je le serai juste avant la prochaine... again and again and again...

Partie 2 :

Un matin comme un autre s'offre une fois de plus à  moi. Attendez...
Comme un autre ai-je dit  ? Je me corrige, ce n'est pas tout à  fait le cas.

Ce matin il n'ya rien, rien de rien. Pas même la petite dernière que j'aurais réussi à  conserver après tous ces grammes envoyés de manière compulsive. Je cherche tout de même encore un peu, une légère lueur d'espoir dans mon cerveau pourtant encore endormi…

Dix minutes ont passé, je baisse les bras, bien malgré moi. Les volets de ma chambre entrouverts laissent passer un rayon de lumière bien singulière. J'y regarde et je m'aperçois qu'il y a neigé aujourd'hui. De la neige…

Ni une ni deux le téléphone en main, me voilà  déjà  parti au hasard de ces routes qui je l'espere me conduiront vers cette substance tant convoitée.
Une adresse, puis deux et bientôt trois. Diable mais où est ce que tu te caches toi  ???

Ah, te voilà  ma belle, te revoilà  enfin. Tu sais que je n'aime pas être loin de toi. Mais je ne t'en veux pas, non pas à  toi. C'est plutôt toi qui m'en veux je crois…

Nous y voilà  enfin, toi et moi. Des années et des années ont déjà  passé depuis notre première lune de miel, entre amoureux. Lorsque nous ne savions finalement pas grand-chose l'un de l'autre, bien loin d'imaginer l'ampleur de l'histoire qui se déroulerait entre toi et moi… trêve de rêveries, assez parlé  !

Cuillère, toi, amo, briquet, papier séchage… Toi en moi. Ouffff……. La journée commence enfin, et bien
Attends une seconde, ne pars pas comme ça  ! Tu sais que je n'en ai pas fini avec toi…

Ça me fait penser à moi qui en est aussi accro
À tu réussi à décrocher ? Depuis.


Posté par : Night | 12 novembre 2018 à  21:05

 
#17 Posté par : SickWilliamBoy 12 novembre 2018 à  23:49
Salut !

Alors ouais à vrai dire j’ai fait pas mal de chemin depuis cette époque

Je consomme toujours de temps à autres mais c’est incomparable, je suis passé de la fumette quasi quotidienne à une session tous les 2 mois à peu près... parfois 1 par mois mais c’est assez rare

Bon courage à toi dans cette consommation qui n’est pas anodine mais qui est malgré tout gérable, quand on le veut vraiment et que toutes les conditions sont réunies pour se séparer de ce plaisir si éphémère...

Bien à toi, je te souhaite une bonne soirée

SWB

Posté par : SickWilliamBoy | 12 novembre 2018 à  23:49

Remonter

Pied de page des forums