La livraison de cocaïne, à quand l’application Androïd? / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » ismael77 » 

La livraison de cocaïne, à quand l’application Androïd? 



Tout petit billet pour très gros bizness.
Durant le confinement, la peur du virus a fait en sorte que même les ‘sauvageons’  et autres racailles de banlieue ont protégé leurs famille. Mais il fait bien vivre, et ce nouveau type de transactions, par appels téléphoniques et livraisons, a remplacé certaines équipes qui, elles ne font que du bédo, mais sont tombées, en tout cas, dans ma ville.
Laissant place à de nouveaux acteurs, qui préfèrent ne pas prendre le risque d’occuper un terrain, et qui s’ils squattent encore devant les halls, ce n’est plus que pour étayer leur clientèle, mais pour de la coke, et à domicile. En effet, la cocaïne est plus facile à cacher mais plus dangereuse, à vendre, car il faut protéger les bénéf’ et le produit des concurrents et les clients, qui rapportent plus d’argent, font plus facilement des liasses de billets difficiles à justifier devant la Bac.

Je me présente pour acheter du shit, et alors qu’à cette cité là, on avait banni la coke pour éviter la l’attention de la police et l’indiscrétion des tontons, plus accros que réglos, on me sert, certes de la beuh revenue à prix peu onéreux,  comparé aux semaines passées où le covid servit de prétexte à l’augmentation des prix. Mais aussi de la préférence pour la livraison à domicile (pas en bas de chez toi, chez toi, en plus cela permet au vendeur de faire chrome en sachant ou te trouver, pour le meilleur comme pour le pire).
Bref, l’arrestation et l’incarcération de l’équipe qui avait banni la coke de son terrain, a laissé place aux jeunes, qui n’ont plus jamais rien sur eux, sauf par un coup de fil sur un téléphone anonyme, par sms, donc pas de voix reconnaissable en cas d’écoute. Rien ne prouve que ce sont les clients abonnés qui utilisent leur téléphone, pour appeler un numéro qui n’ai relié à personne.
Donc vous vous retrouvez avec des livreurs, que vous attendez tranquillement chez vous, sans être contrôlé ou arrêté en sortant du plan… «Qu’est-ce que vous faisiez ici, vous n’êtes resté que 3 minutes?».

Là c’est caché à part si le  véhicule est suivi et que le gars garde argent et quantité tout sur lui, et travaille seul en plus d’être malchanceux, c’est mieux.
Enfin, cest comme ça.

Catégorie : Tranche de vie - 16 juin 2020 à  09:16

#cocaïne #deal #livraison #Trafic



Commentaires
#1 Posté par : L-Olliverstone 18 juin 2020 à  19:41
Yo cela fait un bon mois qu'en dans le far west français on peut commander sur une messagerie smartphone (dont je vais taire le nom) et ma fois c'est carrément au point.

Posté par : L-Olliverstone | 18 juin 2020 à  19:41

 
#2 Posté par : Teddyappt 18 juin 2020 à  21:22

le far west français

lollollol


Posté par : Teddyappt | 18 juin 2020 à  21:22

 
#3 Posté par : ismael77 18 juin 2020 à  23:16
A écouter sur arte radio "la cabine", témoignage d'un livreur, ils m'enlèvent tous mes sujets!
Après "crackopolis" (très bon malgré quelques erreurs dans le témoignage, dit par un acteur je crois, par exemple sur les Maudous).
Une très bonne radio, à quand le Podcast PsychoActif?

Posté par : ismael77 | 18 juin 2020 à  23:16

 
#4 Posté par : Sterling 20 juin 2020 à  15:31
La cabine de Arte est très sympa! Crackopolis aussi, d'ailleurs je te conseille la galette des reines sur Arte, petit moment avec 2 femmes dans la cinquantaine parlant de leur vie, du crack, prostitution et en cadeau elle se font une pipe de crack à la fin lol

Posté par : Sterling | 20 juin 2020 à  15:31

 
#5 Posté par : ismael77 23 juin 2020 à  07:59

a écrit

la galette des reines sur

lls ont trouvé le même jeu de mot que moi! avec mon billet sur "c'est quoi le crack à la base? (dont j'espère tous ont compris le premier jeu de mot Base=Crack) sauf que moi c'était pas la prostitution mais le biz, alors ça donnait, "la galette des rois et des mendiants".
Sinon merci pour l'info, je ne l'ai pas écouté.

Ce sont des témoignages enregistrés par des journalistes, qui boivent les paroles, des témoins, c'est super, mais il y a des erreurs qu'ils relayent, sur la nature du crack, sur les Maudous, qui ne sont pas tous des vendeurs "cracheurs de boulettes".
Keske c'est chiant à ouvrir les galettes emballées...
J'ai pas la patience, par contre t'
Mieux vaut acheter le crack pas emballé, en général moi je dépensais 50e pour 3 X 20e achetés d'un coup, et j'en avait pour 12 heures non stop de fume. Et la meilleure inhalation était la dernière, celle après que j'ai récupéré toute l'huile avec un bout en fer, ou un outil genre tournevis...Tu peux récolter trois jours à 50e soit 30 heures à fumer, en ne gardant que le restant accumuler.
C'est pour ça qu'à NY ils me disaient 'never give your pipe' parce que moi, comme j'étais poursuivi (en parano, mais aussi en vrai) je payais un mec pour surveiller mes arrières, dans le nouveau Brooklyn gentryfié, il n'y a plus un seul terrain non clos, interstice, plus un interstice dans cette ville et etat policier, ici c'est rien à côté. Je suis banni pour felony pour une suspicion de possession immatérielle de crack cocaine, ça veut dire, que, ne m'étant pas présenté au tribunal, mon visa ayant expiré, si je remet les pieds là-bas, aux USA, c'est direct JFK-Rikers, comme DSK mais pas de VIP. Ou si j'arrive à entrer en clandestinité, le moindre citoyen ou ou marshall, et surtout bounty hunter à droit de me livrer aux feds, il touche un billet. J'ai vérifié ils n'ont pas mis ma photo (mug shot) prise en GAV sur le net, car ils ont oublié, ou pour une fois, car ils ont le droit, ils ont tous les droits depuis 'stop and freeze'.
Je regarde les événement à la télé en me disant que cela touche aussi ceux qui sont pire que les noirs, pour les flics noirs, qui sont nombreux, les amis des noirs, comme moi. J'ai été harcelé et recherché alors que j'étais innocent, mais je n'aurais pas fini comme Kalief (la série netflix, a voir sur cet innocent refusant de plaider coupable, mis à l'isolement, révélé par Jay Z et finalement libéré avant de se suicider deux ans après, et sa mère en est morte de chagrin, tout ça, pour rien...
Le meilleur documentaire sur le racisme et les prisons, la guerre à la drogue aux états unis, où les prisonniers représentent 25% de la population carcérale MONDIALE (pour 5% d'américains dur terre...ils en prennent de l'air libre à la planète...et mettent des vies en miette!).
C'est révoltant, le film à voir absolument dit tout, et le dit bien, et commence par une citation des chiffres par Obamah, pour finir sur Trump qui incte au meurtre raciste. Mais comme en France ce n'est pas que racial c'est contre les femmes, les migrants, pour un pays d'immigrés..., les gays, et surtout la gauche qui a été décapité chez les Noirs, dont les leaders ont été emprisonnés pour de faux motifs comme un joint dans la poche en 1970 (John Sainclair, un blanc, ou Hurricane Carter champion de boxe innocent, défendu par Dylan), et aujourd'hui avoir été pris ou vu avec une pipe dans la main suffit, et deux fois un 10s de crack, ou même une, a envoyé plus d'une personne en prison à Vie! (je pense à un cas précis, une femme qui a transporté de la came, seul délit de sa vie, condamnée à vie...).
Les prisons américaines sont privées et ont des accointances avec ALEC une société républicaine qui rédige des lois clefs en mains pour le sénat ou je ne sais qui vote le congrès? Enfin ils ont obligation de remplir toutes les prisons construites.
VOIR LE FILM SUR NETFLIX il est dur à trouver et pas mis en valeur, il faut aller dans rechercher et taper le titre LE 13ème amendement, celui qui abolit l'esclavage, sauf...pour ceux qui enfreindraient la moindre loi, et qui sont condamnés au free work (nom moderne d'un salariat enchainé non payé, donc l'esclavage qui touche c'est vrai potentiellement, et réellement les blancs également, mais ces lois sont appliqués aux noirs en priorités et encore plus quand ce sont des noirs sherrifs, ou DA, procureurs (ils sont élus là-bas et c'est la surenchère à qui va être me plusinflexible sur le sujet des peines, à effectuer, leur durée, la condition, plus de 'parole', ni de réhabilitation, non on t'enferme ad vitam eternam parce que tu es noir, et qu'on fait de toi le coupable, en faisant en sorte que tu fasses de toi le coupable. Pour survivre il faudrait ne commetre aucun délit de toute sa vie. Mais même Martin Luther King en commettait un chaque jour, en se levant et marchant. Ou en se fasisant arrêter. On le voit comme une figure rassembleuse, mais non à l'époque c'était l'ennemi public niméro un di FBI (qui niait l'existence de la mafia impliquée dans le meurtre de Kennedy qui a trahi les amis de son père qui l'ont placé en position de gagner l'élection grâce à Sam Giancana qui avait la même maitresse que lui (John F) et des photos compromettantes de J Edgar Hoover habillé en femme et en 'scène de sexe' homosexuelle. On comprend meux comme, ça, vu les intérêts, la mafia voulait Cuba, ils avaient déjà tous les droits avec Hoover dans leur poche. Kennedy a échoué, et son frère s'est retourné contre la mafia (alors que son père a fait fortune exactement comme ces italiens et juifs, mais version irish).
Ca fait beaucoup d'info. Voyez le documentaire LE 13ème (amendement)


Posté par : ismael77 | 23 juin 2020 à  07:59

 
#6 Posté par : ismael77 23 juin 2020 à  08:22
J'ai pas fait exprès d'envoyer mon commentaire sans corriger...
Mais il y a de quoi déjà, lire et surtout faire des liens avec d'autres sources, dont ce film dont je parle et le podcast qu'on devrait faire.
Là j'attends une place en cure...
Je prie pour qu'un lit se libère aujourd"hui. Je n'ai plus rien. Il faut que je retrouve la santé pour écrire, un vrai livre, et rencontrer des gens.
La came en général, en tant qu'addiction, je fais la différence avec l'usage, de produits addictifs (par exemple je bois quand je veux, aors que j'ai été alcoolique et d'ailleurs in utero et avant un an..., pour un prématuré c'est être prédestiné à un manque de stabilité émotionnelle, selon les derniers travaux de neurologie (Le cerveau en lumière livre assez sérieux! et récent) c'est quasi miraculeux, où alors je suis un surdoué qui avait un hyper haut potentiel, et qui se retrouve avec un haut potentiel...de souffrance émotionnelle, intelligence oui, comment est-ce possible avec l'amiante, la cage en verre des préma, pas de maman dans les premiers mois puis une alcoolisation précoce, aux moments les pires (premiers mois de la grossesse, et premiers mois de la vie).
Avec cette solitude qui me colle, je ne pourrais jamais m'épanouir, pourtant j'ai tout ce qu'il faut, je suis encore jeune (et presque beau) en forme malgré mes maladies diverses...
C'est ce que je cherche là, reprendre la main sur ma vie, recréer du lien (on a le cerveau qui s'atrophie si l'on n'a pas de relations physiques, sans même parler de tendresse ou de contact juste d'échange, et moi à part écrire...je ne connais que des gens comme moi, mais qui eux ont des enfants et des parents, ou un compagnon enfin ce que j'ai perdu ou jamais eu...).
Alors si j'ai la force de montrer ma faiblesse, malgré tout, ces 30 cures passées qui selon les docteurs auraient du me voir mourir plusieurs fois de remettre ça, c'est pas pour écrire, même si ans cela, je n'aurais qu'à retourner en cuisine, où je n'ai plus rien à prouver.
C'est vrai, que j'ai une réelle ambition créative désormais, suite au succès de certains de mes écrits, mais la vie n'est pas le travail, ce n'est qu'un moyen de s'épanouir, ) la tache. Aussi l'espoir est de rencontrer des gens, et peut-être aimer qui sait, si je laisse tomber, même sije ne retouverai jamais une femme comme celle que j'ai épousé, et qu'aucune partie de sexe ne me comblera autant qu'un shoot, c'est mieux à deux, la vie, on est pas fait pour être collé, mais certainement que pour moi la solitude pourrais me conduire au pire, ça a déjà pris trop de place dans ma vie, au moins je sais pourquoi je me suis drogué, ce que je dois savoir c'est pourquoi je suis encore capable, c'est qu'il y a du bon ou au moins une mission pour moi, de l'amour, ou quelque chose comme ça...sinon autant repartir dans la fonsdé.
MERCI pour le champi et le commentaire je vais devoir passer à des longs formats, car j'ai tellement de souvenirs pour un gars qui a passé 14 ans dans la solitude totale, et 9 ans marié, avec des très hauts et des très bas.
Si je n'ai que ça, des trucs à raconter, (et je n'ai pas que ça) c'est déjà une sacrée richesse.
J'aimerais la partager, plutôt que de vivre du ou dans le passé, ou même dans le présent de la minute anticipé non pas de shoot, ni de chute,une phase de plateau entre désir et fin, enfin...

Posté par : ismael77 | 23 juin 2020 à  08:22

Remonter

Pied de page des forums