Le Zapoï narcotique ou l’échec d’un dépressif / Les Blogs de PsychoACTIF

Le Zapoï narcotique ou l’échec d’un dépressif 



Entre l’image du camé seul au monde perdu entre sa défonce et la manche et les drogues festives il n’y a qu’un pas que je franchi allègrement.
Ca donne quoi de se faire une soirée seul avec de la coke, de la MDMA et une bouteille de whisky ?

J’avais déjà entendu parlé de l’euphorie contextuelle, phase durant laquelle des personnes sobres vont par émulation se laisser entrainer par les effets ressentis par leurs potes de soirée.

Question : on kiffe mieux en groupe finalement ou pas ?

Du coup je suis dans mon salon seul face à 1g de C, 1 para de MD et du Jack Daniel’s, et surtout accompagné de la seul chose a laquelle on ne ment jamais, qui répond a toutes mes questions au long des trips et donne a bouffer a mes tympans : mon fidèle DELL Latitude E7470.

https://majorshenanigan.files.wordpress.com/2020/08/dialogue.png

Comme vous pouvez le constater le contact avec mon dealer est cordial et efficace, je commence par commander un simple meuj de C, puis rapidement je m’emballe

https://majorshenanigan.files.wordpress.com/2020/08/md.png

La MD, j’en avais jamais pris seul, substance omniprésente dans les soirées, réputée désinhibante et euphorisante.
Toutefois être seul en caleçon sur mon canapé limite le champ d’action de communier sur un bon beat avec des compères chargés.

Tout est bon a prendre, mes montées de coke, je les connais et les passe invariablement sur wikipédia choisissant des pages aléatoirement, puis vient le besoin de parler, de partager.

Sentiment commun avec Pam* une acolyte qui me confie que ses best trips elle se les fait toute seule:

Pour en savoir plus sur elle, sachez qu’elle est considérée comme un grand compte chez les cartels colombiens, et que la mise en place d’un pipe line de cocaine pure entre Medellin et paris 11eme n’aurait, vis-a-vis du pari, pris que quelques mois a se concrétiser

Si l’on doit poursuivre sur ce chemin, certains médias ont annoncé qu’une diplomatie parallèle mettant au premier plan les narcos, les Farcs et leurs ennemis, et Stefan Löfven, chef de la diplomatie de la Suèdoise, aurait conclu un deal, mettant fin aux querelles sanglantes entre les principaux clans, un accord ayant enfin été trouvé afin de pouvoir subvenir a la demande considérable venant de la rive droite de Paris »

Petites douceurs
Loin de ces prétendus enjeux géopolitiques, Pam, elle, est bien plus terre-a-terre :

« Quand je sors avec des gens je me fout globalement de la qualité de la coke, mais quand je tappe seule j’exige le meilleur. Durant mes trips seule, mes « petites douceurs », je peux vraiment me concentrer sur les sensations, et c’est ce qu’il y a de meilleur, et vient forcément le moment ou j’appelle des amis »

Hors-champ, Pam écrit, sobre ou non, mais selon elle ses productions n’ont rien à voir l’une et l’autre : plutot brouillonnes pour les premières, structurées et raisonnées pour les autres.

Il est maintenant temps pour moi de cumuler la C avec la MD.
La MD est livrée en petit pochons de cristaux, n’ayant pas de feuille sur moi pour faire un « para » (mettre les cristaux dans une feuille a rouler et avaler le tout avec un verre) je me contente de vider deux gélules d’un de mes traitements, y transvase ma dope et gobe le tout.

Erreur de débutant N°1 :
le corps des gélules, naturellement gastro-résistant va grandement retarder la montée.

Alors j’attends
1 heure, 2 heures, bientot 3.

Erreur de débutant N°2
J’appelle Pam : « Hey je sens rien du tout.
– T’as attendu combien de temps ?
-3h
-T’as bouffé ?
-non
-Ah mais t’as un traitement non ?
-Ouais de l’Effexor (antidépresseur)
-Et bah cherche pas, tu viens de perdre 50 balles, ton antidépresseur, c’est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline, en gros, tout ce que la MD est sensée provoquer, ton médoc va le contrer »

J’en conclus en raccrochant que les dépressifs traités sont donc exclus de toute forme de joie

Je vais me coucher en repensant aux dernières paroles que Pam m’a soufflé avant de raccrocher :
« Si tu veux, J’ai du G qui arrive bientôt, tu verra le goût est dégueulasse mais ça vaut le coup, l’euphorie est vraiment là, par contre il faut que tu sache que c’est à l’origine un décapant pour jantes de voiture, ça se dose au millilitre, le corps l’hydrolyse et ça devient du GHB
Mais c’est typiquement pas le truc que je prendrais toute seule »

Je m’endors en regardant un documentaire sur le pôle nord et réalise : parfois il faut vraiment pousser le vice pour être enfin comme un pingouin qui aurait fumé la banquise.


*Pam c’est un pseudo, gros malin

Catégorie : Trip Report - 19 octobre 2021 à  02:40



Commentaires
#1 Posté par : Dextro 26 octobre 2021 à  22:09
Salut,

Je ne m'y connais pas en coke, mais saches que md et coke sont connus pour "s'annuler" dans leurs effets.
En gros tu ressens soit l'un soit l'autre selon le dosage.

Mélange très dangereux avec les anti  dépresseur!

Bien à toi

Dextro

Posté par : Dextro | 26 octobre 2021 à  22:09

Remonter

Pied de page des forums