Les choix questionnent la pensée / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Drim » 

Les choix questionnent la pensée 



Nos choix ne sont qu'illusion.
Ceux qui questionnent leur choix depuis la nuit de leur enfance savent que les choix permettent d'avancer.
Mais jamais les choix ne nous définissent.
Ce sont nos decisions dans ce monde qui nous définissent.
Les choix definissent notre vision du monde et la réalité que nous voyons.

Je ne scelle jamais de choix.
Mes choix sont questionnable, verrouillable, deverrouillable, je les poses et en dispose pour questionner le monde.
J'avance avec mes choix et les brisent quand je trouve un refuge.
Ces nuits là sont les plus belles, au début terrifiantes, toute la clique se pointait, le bon gros gras drôle et terrifiant défilé des cadavres des siècle. Je n'avais pas conscience de ce que je faisais.
La psychose.
C'est juste que j'avais lu, je m'étais imprégné du monde, et toutes les representations que j'en avait m'innondes quand je questionne mes choix.

Quand la nuit te parles et te force a choisir, questionne ton choix.

Ai conscience qu'il n'est pas la réalité, c'est juste un choix.

Comme l'enfant que j'étais je sais prendre des décisions, c'est elle qui decident mon passé.
Les choix sont comme des decisions mais appliqué a une forme mouvante qui évolue en même temps que moi, qui est moi, ma vision du monde qui me contient.
La mort guidée par mes decisions stoppera ce souvent douloureux manège.

Avancer avec ses cauchemars guidé par ses rêve.

Les choix nous accablent ou nous accablons nos choix.
Ça peut être une décision, mais si tu choisit de les accabler prend alors garde au déferlement de l'armée des morts de ta conscience. Elle n'est ni bonne ni mauvaise, comme le monde, elle est ce que tu decide qu'elle est.
Si elle te fait peur rassure toi, lit, écoute, regarde comme les gens sont heureux, regarde que malgré toute l'ignominie du monde, les gens rient, les gens baisent, ils se rassurent ensemble face a cette terrifiante armée.
Il trouvent tous un équilibre et leur décisions sont souvent belles.
Sinon c'est qu'il n'ont pas le choix.

Des pires enfers éclosent les plus beaux paradis.

La vie est une purge.

Catégorie : En passant - 31 août 2018 à  11:49



Commentaires
#1 Posté par : Parstt 31 août 2018 à  12:18
C'est un fort jolie écrit!
Malheureusement parfois, on n'est pas maître de ses choix.
heureusement parfois, on peux décidé d'en devenir maître.

Posté par : Parstt | 31 août 2018 à  12:18

 
#2 Posté par : Drim 31 août 2018 à  12:20
Parfois pas maître de ses decisions :-)

Ce sont nos choix qui hantent nos nuits, pas les necessaires decisions qui nous font avancer. Elles sont bien souvent prise par la pressante situation.
Pardonner ses décisions et questionner ses choix.
La base de la psychologie expliqué par un con.
Ou plus humblement juste la base de ma psychologie.

Posté par : Drim | 31 août 2018 à  12:20

 
#3 Posté par : Drim 31 août 2018 à  12:33
Fumer du cannabis,
C'est un choix qui me torture et que je me pose souvent.

La possibilité d'explorer le monde
C'est est toujours un choix que j'interroge. Parfois je prend la décision de ne plus l explorer.
Puis je requestionne mon choix, et je prend la descision d'a nouveau l'explorer.

Les gens qui me guide.
Ce choix est très complexe pour moi.

Les choix sont les reponses à des questions encore insolubles.
Les peuvent aussi être insolvable,
Suis-je bon ou mauvais.

Le tout étant de ne pas ce torturer avec ses decisions mais de se reposer la questiins qui a mené a prendre cette decisions. Très souvent je me pardonne. Toujours je me pardonne. Mais je répond alors differement à la question.
Car je suis dur avec moi même dans mes raisonnement et ce qui est fait est fait.

Posté par : Drim | 31 août 2018 à  12:33

 
#4 Posté par : Parstt 31 août 2018 à  12:52

Drim a écrit

Fumer du cannabis,
C'est un choix qui me torture et que je me pose souvent.

La possibilité d'explorer le monde
C'est est toujours un choix que j'interroge. Parfois je prend la décision de ne plus l explorer.
Puis je requestionne mon choix, et je prend la descision d'a nouveau l'explorer.

Les gens qui me guide.
Ce choix est très complexe pour moi.

Les choix sont les reponses à des questions encore insolubles.
Les peuvent aussi être insolvable,
Suis-je bon ou mauvais.

Le tout étant de ne pas ce torturer avec ses decisions mais de se reposer la questiins qui a mené a prendre cette decisions. Très souvent je me pardonne. Toujours je me pardonne. Mais je répond alors differement à la question.
Car je suis dur avec moi même dans mes raisonnement et ce qui est fait est fait.

Je comprend ton raisonnement, la décision est l'acte qu'engendre un choix.
Mais pour ma part, les décisions prise estait irrévocable, seulement en te lisant aujourd'hui, je prend conscience que la décision qui résulte d'un choix peu être réévalué, en tout temps..
Parfois il manque pas grand chose à une personne pour évoluer ☺
J'aime te lire, tu me fait réfléchir.


Posté par : Parstt | 31 août 2018 à  12:52

 
#5 Posté par : Ratounette 31 août 2018 à  14:06
Je recommence fasse manip.


C'est juste VRAI !

c'est pragmatique en plus , enfin, pour moi, c'est utilisable pas seulement un beau texte, pas seulement une recette de "cuisine" ah non !


mais un texte avec des idées qu'on peut mettre en pratique.


MERCI MERCI !


bonheur sur toi et merci

Posté par : Ratounette | 31 août 2018 à  14:06

 
#6 Posté par : Drim 31 août 2018 à  16:58
Quand les choix entretiennent toujours les même descisions on appel ça des automatismes. Mais il sont toujours questionnables. Bien que tout ceux qui consuisent une voiture savent bien que les choix parfois deviennent dures à modifier quand on ne les questionnent pas. A l'inverse il y a des choix que je ne touche jamais et que je laisse a l'état de question. A laquel je repond a chaque fois que je raisonne pour la replacer dans son contexte.
En fonction du contexte des fois elle est automatique d'autres fois pas. Et ma pensée critique se déploie.

Mais c'est pas facile de repondre a jean jean qui arrive au bar en gueulant alors les pd!
Ça casse un peu les circuits sa phrase d'accroche, alors j'ai une boite a noeud que j'utilise pour communiquer décemment avec jojo l'gigolo.

La boite a noeuds haha je l'ai égaré elle ces dernier jours. Personne aurait vu ma boite a noeud ?
Ah ben si jemballe je dépeuce, j'amoidrie, je soulage, je dispatche, je disperse, je ventile.
Edit Plus simplement l'abstraction.

Posté par : Drim | 31 août 2018 à  16:58

 
#7 Posté par : Ratounette 31 août 2018 à  18:08

Drim a écrit

Quand les choix entretiennent toujours les même descisions on appel ça des automatismes. Mais il sont toujours questionnables. Bien que tout ceux qui consuisent une voiture savent bien que les choix parfois deviennent dures à modifier quand on ne les questionnent pas. A l'inverse il y a des choix que je ne touche jamais et que je laisse a l'état de question. A laquel je repond a chaque fois que je raisonne pour la replacer dans son contexte.
En fonction du contexte des fois elle est automatique d'autres fois pas. Et ma pensée critique se déploie.

Mais c'est pas facile de repondre a jean jean qui arrive au bar en gueulant alors les pd!
Ça casse un peu les circuits sa phrase d'accroche, alors j'ai une boite a noeud que j'utilise pour communiquer décemment avec jojo l'gigolo.

La boite a noeuds haha je l'ai égaré elle ces dernier jours. Personne aurait vu ma boite a noeud ?
Ah ben si jemballe je dépeuce, j'amoidrie, je soulage, je dispatche, je disperse, je ventile.
Edit Plus simplement l'abstraction.

Quand je te lis, je trouve ma situation d'un confort certain.

( et je suis pas marin, donc, c'est pas curieux, chez moi, cette manie de faire des phrases - piètre tentative pour te faire sourire ?)


Posté par : Ratounette | 31 août 2018 à  18:08

 
#8 Posté par : Nils1984 01 septembre 2018 à  03:38
/forum/uploads/images/1535/452.jpg


Je l'ai partagé avec Ratounette en M/P
Et Ratounette m'a convaincu...
Je poste ce vieux vieux vieux visuel qui s'intitulait Salle Des Choix, fait il y a 9 ans...
Une pupille (ou un disque? Ou les Deux ?)...
" Nous avons perdu le monde " est la phrase qui m'a fait dessiner ce truc
ça vaut ce que ça vaut + la zik qui tourne en boucle évidemment


"défilé des cadavres du siècle " je questionne et je pars avec ça en tête...

ciao

Posté par : Nils1984 | 01 septembre 2018 à  03:38

 
#9 Posté par : Drim 06 septembre 2018 à  09:44

Posté par : Drim | 06 septembre 2018 à  09:44

Remonter

Pied de page des forums