Maman, ma petite maman.. POST 6. / Les Blogs de PsychoACTIF

Maman, ma petite maman.. POST 6. 



Ma jolie Maman..
Par où commencer ? Je t’aime tant..

Ça n’est pas toujours facile toi et moi, même si je pense qu’avec le temps on apprend à gérer, comprendre et accepter les réactions et façon de voir la vie de l’autre.

Ressemblance étonnante par le physique mais tellement différentes dans nos caractères.. différence et incompréhension qui à de biens nombreuses reprises ont eu raison de nos relations.
Aujourd’hui cela va mieux, je pense qu’on apprend à s'écouter, à comprendre l’autre et à accepter -bien que ce dernier soit difficile tant pour toi que pour moi- que nos choix personnels, nos routes et nos ambitions puisse prendre des chemins différents. Et que malgré ça, on s’aimera toujours d’un amour indescriptible.

Sache que je n’ai de rancoeur envers toi pour rien, que j’ai conscience que toutes les paroles que tu as pu me dire ou les réactions que tu as pu avoir étaient toute parties d’un bon sentiment, d’une volonté de me voir réussir ma vie et être épanouie.
Seulement la communication et la compréhension ont toujours été un obstacle de taille dans notre relation..

Toi, si différente de moi.. Forte, bâtante, guerrière, avec une volonté de réussir incroyable malgré une vie pas facile et une confiance en toi et en tes choix dans ce que tu arrive à démontrer.
Moi, fragile, hypersensible, peu persévérante, me posant tellement de questions..
Toi, et ta façon de t’exprimer pas toujours simple à comprendre, qui semble ne pas souvent te remettre en question -bien que je sais aujourd’hui que tu te remettais en question sans cesse.
Moi, révoltée, me sentant incomprise et te pensant souvent injuste.

Avec le recul, je me rends compte aujourd’hui combien tout cela a compliqué nos rapports et notre communication jusqu’à une époque encore récente.
Je sais aujourd’hui que tout ce que tu as fait ou dit était pour moi, parce que tu étais inquiète des tournants que ma vies prenait (certainement à juste titre d’ailleurs), que tu voulais simplement me protéger. Je sais que même si tu as souvent été très maladroite et que tu n’as pas employée la meilleure des manières, tout ça c’était pour moi. Pour ta volonté de me voir réussir ma vie et être heureuse.
Pardon si je t’ai blessée, pardon si je t’ai déçue, pardon si je ne suis pas à la hauteur des attentes et rêves que tu avais pour moi.

On ne fonctionne simplement pas de la même façon, j’ai le besoin de discuter, de me sentir comprises et d’avoir le sentiment d’être écouté. Pas d’avoir le ressenti que tout ce que je fais et entreprend n’est pas assez bien ou n’est pas le bon choix.. même si c’est le cas Maman, laisse moi me tromper. On ne meurt pas de ses erreurs, au contraire on en apprend et en ressort grandis je pense.

Aujourd’hui j’ai appris à te comprendre et à voir au delà de ma colère permanente. Et je ne t’en veux pas, je n’ai plus la moindre rancoeur envers toi.

Tu m’as souvent dis « Tu sais, ce n’est pas facile d'être parent, on fait des erreurs, on est des êtres humains, on apprend jour après jour et parfois on se trompe. Il n’y a pas de mode d’emploi. Tu comprendras cela le jour où tu auras un enfant » je n’ai pas d’enfant aujourd’hui mais je sais que tu as raison.
Tu me disais aussi que je te donnais souvent en contre exemple les relations idylliques que j’avais avec papa mais que bien que ce ne soit pas plus facile pour lui, il profitait souvent seulement des bons moments puisque nous ne vivions pas ensembles au quotidien et que donc la patience et l'écoute étaient certainement moins compliqué car il était moins enclin aux tracas quotidiens. C’est vrai également je le reconnais. Je vous remercie d’ailleurs tellement de vous être séparés d’une brillante façon comme vous l’avez fait, d’avoir réussi à rester presque les meilleurs amis du monde et de ne pas vous être déchirés devant mon frère et moi comme beaucoup de parents l’eu fait. De ne jamais nous avoir demandé de choisir, de vous être toujours soutenus dans l’éducation de vos enfants, d’avoir partagés des moments de bonheur, de complicité intense, de rire et de joie avec nous malgré le fait que vous ne soyez plus ensembles. Merci mille fois pour tout ça. Ça été tellement important pour moi, pour nous. Votre amitié restera toujours un exemple pour moi si un jour je me sépare du père de mes enfants.

Maman, la seule chose qui a joué contre nous est notre façon de communiquer et cette incapacité à nous comprendre. Mais aujourd’hui nous travaillons là dessus, nos relations ce sont beaucoup améliorées depuis quelques mois et nous faisons des efforts chacune de notre côté. Merci pour ça, merci pour ces efforts que tu fais car je sais que ce n’est pas facile pour toi, que tu t’inquiètes encore beaucoup pour moi, que tu souhaites le meilleur pour moi et que ce n’est pas facile. Merci d’essayer de me comprendre et merci pour ce dialogue retrouvé.

Ma petite maman, tu ne sais pas tout et bien heureusement. J’ai tellement peur de te décevoir. Contrairement à ce que tu crois tu es un modèle pour moi. Je t’admire tellement, je suis tellement fière de voir tout ce que tu as accompli et du chemin que tu as parcouru depuis ton adolescence. Je suis fière d’avoir une maman comme toi bien que nous nous soyons à tour de rôles profondément blessées et déçues. Tout cela est du passé maintenant. Continuons d’avancer d’apprendre et de nous battre pour que cette belle complicité retrouvée perdure.

Je t’aime d’un amour indéfinissable.
Ta fille, M.

Catégorie : Carnet de bord - 21 mai 2019 à  20:41



Commentaires
#1 Posté par : janis 21 mai 2019 à  22:03
C est une si belle déclaration d amour !

Les enfants croient toujours nous décevoir mais 9 fois sur 10 c est faux.  Combien de fois ma fille aînée a cru a tort que j allais  être déçue ! Alors qu au contraire je l admire tellement.

C est un texte magnifique. Merci.

Janis

Posté par : janis | 21 mai 2019 à  22:03

 
#2 Posté par : LaVieEstBelle 21 mai 2019 à  23:00
Merci à toi pour ta réponse pleine de bienveillance, de gentillesse et qui donne confiance.

Merci vraiment.
C’est bon d’avoir vos retours à chaque poste vraiment. Merci à vous tous. Ça m’encourage à continuer, et continuer m’apaise et me fait du bien sans aucun doute.

Posté par : LaVieEstBelle | 21 mai 2019 à  23:00

 
#3 Posté par : Bootspoppers 11 juin 2019 à  08:05

a écrit

meilleurs amis du monde et de ne pas vous être déchirés devant mon frère et moi comme beaucoup de parents l’eu fait. De ne jamais nous avoir demandé de choisir, de vous être toujours soutenus dans l’éducation de vos enfants, d’avoir partagés des moments de bonheur, de complicité intense, de rire et de joie avec nous malgré le fait que vous ne soyez plus ensembles. Merci mille fois pour tout ça. Ça été tellement important pour moi, pour nous. Votre amitié

J'avais pas vu ce blog. Mes enfants ont ton âge.
Oui.
J'ai le regret de ne pas avoir réussi à faire ce que ta mère et ton père ont fait lors de leur séparation. Pourtant même si nous sommes divorcés, je considère que la mère de mes enfants est toujours ma femme.
Je crois en l'indissolubilité du mariage, c'est pour ça que je suis polygame, épouser une fois, épouser toujours.
Mais l'amitié d'elle a bien disparu dans nos addictions respectives  à l époque de la séparation ...
Ton témoignage me touche parce que je me dis que mes enfants auraient pu penser comme ça. Car mes enfants restent pour moi un énorme mystère.
Bref on s'éloigne du sujet des substances... mais sache que ton blog est important pour moi.


Posté par : Bootspoppers | 11 juin 2019 à  08:05

Remonter

Pied de page des forums