Médiateur de santé et pair-aidant / Les Blogs de PsychoACTIF

Médiateur de santé et pair-aidant 



Bonjour à tous,

Je suis cocaïnomane en rémission, je suis passé de 2 à 3 grammes par jour en sniff à demi-gramme par semaine, je suis aidé par le pôle addictologie de Bordeaux, je prends de l'Epitomax qui réduit le craving et je peux dire que c'est efficace, je fait une psychothérapie en complément.
On m'a parlé du métier de pair aidant et de celui de médiateur de santé pair les deux sont assez confus on ne sait pas si c'est la même chose.
Ces nouveaux métiers de la santé arrivent en France mais sont déjà présents depuis longtemps au Canada par exemple.
C'est très intéressant : le mediateur pair est quelqu'un qui a connu l'addiction ( restons dans l'addiction car il y a tout les cas de figures psychiatriques dans la pair-aidance ), s'en est sorti et maintenant aide, accompagne, soutient et oriente les usagers.
C'est un métier qui doit être passionnant et j'aimerai devenir médiateur de santé-pair, je le souhaite ardemment. J'ai entendu en conférence des médiateurs parler de leur métier et j'étais subjugué.
Alors voilà, je sais que c'est un métier plein d'avenir en France mais je ne sais pas où aller chercher plus d'informations notamment sur les organismes qui forment au métier de médiateur de santé pair.
Comme je n'ai pas vu de forum sur Psychoactif, j'écris ce petit texte en espérant que ça va intéresser quelqu'un...Si vous avez des infos, des témoignages...Merci

Catégorie : En passant - 18 juillet 2019 à  02:20

#epitomax #médiateur de santé-pair #pair-aidant



Commentaires
#1 Posté par : Thelma 19 juillet 2019 à  23:35
Hello,

Comme tu le dit  le métier de médiateur est tres controversé  en france.Notamment critiquée par la plupart des syndicats professionnels de soignants, voire par certaines associations d’usagers.
On trouve des formations diplomantes niveua bac plus 2 payantes ( de 1500 a 2500 euros ) sinon ils existent quelques dispositifs qui ont fait le pari de recruter (et de former) des ex patients en psychiatrie.


Je cite:
"Ainsi, en 2007, une mission de santé mentale communautaire de l’association Médecins du Monde avait recruté un pair-aidant comme salarié pour travailler auprès de personnes sans domicile fixe.



Le laboratoire de recherche de Maison Blanche (équipe de Tim Greacen, très impliquée sur les processus favorisant le rétablissement et l’empowerment des usagers) a un travailleur pair dans son service, qui est aussi formateur et conférencier.



Idem pour le SAMSAH Prepsy situé à Paris, structure médico-sociale qui accompagne des jeunes psychotiques.



L’Equipe mobile psychiatrie précarité (EMPP), dépendant du service de psychiatrie du CHU Sainte Marguerite de Marseille (équipe du Professeur Naudin), accueillent des médiateurs de santé pairs depuis environ 10 ans, dans le dispositif appelé MARSS (Mouvement et Actions pour le Rétablissement Sanitaire et Social). Ces travailleurs pairs interviennent aussi en intra-hospitalier sur des missions de médiation et pour certains, sur le dispositif « Un chez soi d’abord ».



Le dispositif « Un chez soi d’abord » (« Housing First »), porté par l’équipe de Maison Blanche et des associations comme Aurore, ont également intégré des médiateurs de santé pair au sein des équipes d’accompagnement. Cf. détails sûr site web



Sur Marseille toujours, un dispositif a été lancé en automne 2014, le programme « Working first Marseille », et a recruté des agents ISP pairs d’insertion professionnelle, ce programme visant à accompagner en emploi des personnes selon la méthode nord-américaine IPS (individual placement and service).



On peut aussi évoquer le réseau français des entendeurs de voix (REV) où des usagers animent des groupes. Et les associations d’usagers, comme Toutes Voiles Dehors, située à Toulouse, qui favorise la pair-aidance, cette fois bénévole."

Tu peux donc de toi meme contacter certaine de ces associations pour proposer ton projet . Mais comme tu le dis toi même, très  peu de dispositif on recourt a des médiateurs pairs.
Tu trouvera plein d info sur le net, ecris, demande, renseigne toi...

J espère que nous aurons quelques témoignages car je trouve ca tres intéressant ..
Bien que moi meme j ai eu affaire en poste cure a un encadrant ancien toxico..et le resultat n a pas ete une réussite. Car par soutient, il a finit par détourner  certain cachet et je me demande ( mais ce n est qu une suspicion) si il n a pas finit par replonger..
Mais toxico ou pas, rien ne t empêche par commencer une formation d' AMP ou autre.. ce serait un bon debut.

Posté par : Thelma | 19 juillet 2019 à  23:35

Remonter

Pied de page des forums