Mektoub / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Nils1984 » 

Mektoub 



Hey la smala

Vanité, mon garçon. Tout n’est que vanités.
Je ressors d’une consultation avec mon addictologue qui quitte le csapa pour des consultations en libéral.
Ça faisait un moment que je la connaissais. Hormis le fait qu’elle considère que je n’ai pas évolué d’un iota (stopper la méthadone, vous dites ? Mais pas du tout, vous êtes sous subutex. C’est la même chose, la même dépendance.) Evidemment il me serait difficile de contester ce fait clair comme de l’eau de caillou crackant.
Aaahh damned, tant d’ambiguïtés dans nos foutus rapports humains ! Tant de mauvaises interprétations, tant de suspicions – Y’a quoi qui se cache derrière son pessimisme ? Pourquoi tant de scepticisme ? Que veut-elle entendre ? Qu’elle va me manquer ? que sans elle je vais toucher le fond à défaut de mon prochain R.S.A ?
- Bha non banane que je suis, c’est juste des faits et rien que des faits : elle est toubib addicto et n’est pas là pour me dire ce que j’ai envie d’entendre - Et pour causes, shit :
Oui, après ces deux semaines passées sous sub, que je croyais seulement temporaire, se cache autre chose qu’une addiction aux opioïdes. Mon angoisse a toujours été celle-ci avec les psy : non pas d’être incompris (pfff ça je m'en balance) mais que l’on me considère beaucoup plus mal que je ne le suis vraiment, sans mentir et sans feindre.
Voyez, c’est du genre :
« Comment ça va ? – Ooh mais bien. – Huuum, ouai pas tant que cela je vois. – Mais SI je vais bien, rhoolala (ça y est, ce bougre remet ça). – Non là non, vous allez mal. – Ouai bon ok si vous voulez, je suis maaaal, je suis le Mal en personne (ô Dieu mais pourquoi m’as-tu abandonné ?) Wow ouai vache de mal, au bout du bout du bout. D’ailleurs la phrase « toucher le fond » n’a pas de sens, non la vérité c’est que quand on touche le fond, on creuse encore et encore, on creuse toujours. Là, ça vous va ? – Houlala, ça ne va vraiment pas mieux vous. C’est bien ce que je vois. »

Bon là en plus je viens de m’engueuler avec une militante new-yorkaise GJ vivant à Lyon, qui a mal interprété certains de mes textes, enfin c’est ce que je croyais car c’est juste moi qui ai cru qu’elle avait mal interprété. Globalement on disait la même chose.

Vanité mon garçon, dialogue de sourds en permanence, à tous les niveaux ! Et qu’est ce que je peux me montrer mordant / sur la défensive dès que je sens qu’on me prête des pensées, une attitude, des poses, un langage arrogant qui ne sont pas les miens ! Nan mais sans blague, quoi de plus respectueux pour les lectrices-lecteurs que de s’efforcer d’avoir un écrit clair, sans fautes et sans coquilles, hein, franchement ? Bon ok je peux être pompeux et pédant parfois hein, mais ça, ça se travaille, ça se corrige... avec le temps. 

Bon mais je divague là. Seule la Vague tout en nuances que j’aime ne peut toutefois que comprendre ce que je m’efforce d’exprimer. Incompris oim ? Pfff, c’te blague. J’ai d’autres chats à fouetter, que diantre big_smile (enfin depuis le temps, ces traitres de félidés ont dû monter une conjuration contre ces expressions discriminantes)

Bon. Trêve de blabla(bla) mais allons-y à fond dans le blablaBLAST : j’ai dépassé le craving de C, ça y'est là c’est sûr (clin d’œil plein d’affection pour Tête de Crêpe avec qui les échanges m’ont donné beaucoup de force (et comme disait Nietzsche, la reconnaissance doit parfois être exprimé sans fards.))
Méthode efficace trouvée (autre que celle financière, qui reste la number one) :
A chaque endroit de certains dédales de mon arrondissement (nommé gribéton dans mon jargon à oim), je passe à côté de lieux où j’avais l’habitude de me poser pour un shoot (garage, parking, cage d’escalier, entreprise E.D.F, Palais de l’Élysée...) Y’a pas deux mois encore ça me tordait le bide, me faisait grincer des dents, rien qu’à ré imaginer les effets flashisants produits et cette insoutenable sensation de plaisir. Or, j’ai finalement trouvé le moyen d’imaginer surtout les conséquences produites en fin de journée ; genre blocage total du corps, démarche d’automate, teint maladif et surtout, surtout, la rage de savoir mon gramme vide + la non-envie de retourner au point-vente une énième fois. (Hey !! J’ai été, passé un temps avec des potes logés chez moi jusqu’à troquer un ordi portable contre peu, très peu de dope.) L’une des pires bêtises de ma vie sur Lyon. On m’a d’ailleurs soumis cette idée assez révolutionnaire et totalement inédite : « tu serais pas accro à ce prod’ toi, par hasard ? »

Alllez oui ça marche. J’arrive à ne me fier en mon esprit qu’aux effets négatifs produits. Alors que ce soit clair : je ne dis aucunement que la C est une daube, je ne regrette RIEN. Je dis juste que ma condition ne me permet pas de pousser plus loin ces expériences : pas de thunes et trop solitaire. Quand ma vie en groupe reprendra (à la saint-glinglin surement, j’en suis l’apôtre officiel), qu’on pourra à nouveau mettre nos talents en commun (nos thunes, globalement. Mais pas que : l’amour pur et simple d’être ensemble… et vogue la galette ! )

Okay, je reviens donc sur ce point : il est clair que je me suis leurré. Oui, j’ai stoppé la métha. Oui, c’était affreux. Oui, maintenant c’est sub à balle (pris normalement). Et oui, la question dorénavant à creuser est celle-ci : qu’est ce qui me pousse à ne jamais penser au lendemain ? Qu’est ce qui me pousse à outrepasser mes doses tout en sachant que je serais marron en fin de semaine, tout en sachant que je vivrais encore la douleur du manque ? Et comme un psychopote l’a fait remarquer il y a quelques mois : « quand on a vécu pour la première fois le manque et qu’on est amené à le revivre, l’angoisse est bien plus forte, car on sait ce que l’on va éprouver. »
Alors la peur d’avoir mal serait-elle encore plus pénible que le mal vécu ensuite ? Vaste question. 

Hey ! En dépit de ce qu’à dit à mon encontre un artiste de Paris, nooon je ne suis pas maso, oui je déteste la douleur, oui je ne me sens bien / je prends mon pied dès que la douleur disparait, s’efface ou pars juste faire une sieste. Qu’est ce qui me pousse à être Épiméthée et pas son illustre frangin ? À savoir dans ce type de situation qu’est la prise excessive d’un prod qui t’amènera ensuite l’addition salée avant de quitter le PUB « Chez Extaz’ »
Vivre l’instant présent et uniquement l’instant présent ? Que SEUL le présent compte ? Que demain c’est loin ? Que demain s’éloigne ? Que l’ici & maintenant reste le maitre mot de tous mes principes ? Je sais pas. Mais le pire : c’est que je ne veux plus savoir.

Mes 84 visuels sont achevés (partie visuelle intégrée à mon projet écloSpiral) on peut y voir ce que l’on veut, on peut en faire les interprétations que l’on veut, les symboliques que l’on veut… mais de grâce, la psychanalyse y’en a plus que marre. La psychanalyse identifie tout au cul, à la ranCUne, la mort du père, l’affection effrénée désirée de sa mère… les plus psychorigides de cette « discipline » Freudienne y verront tout cela. Mais moi je n’y ai vu au fur et à mesure qu’avançait le puzzle (cette parie visuelle étant créée comme une écriture automatique) un trauma vécu môme, où mon frère cadet eut un accident qui n’aura ensuite de cesse de me secouer  (il s’est crevé un œil avec un long ciseau de métal en voulant détacher une ficelle autour du coup d’une figurine des chevaliers du zodiaque, je ne sais pas si certains-certaines s’en souviennent. Nos jouets de gosse, koi…)
Pourquoi je parle de cela ? Ceci est l’un de mes uniques conseils que je donne à vous toutes-tous : le visuel automatique comme l’écriture peut être un bon moyen de faire ressurgir des images, des choses primordiales (le fameux « Dragon » : clin d’œil à celles et ceux qui comprendront)
Moi ça m’a « soulagé ». Autant le manque à la métha est une souffrance engageant TOUT le corps, l’intérieur même des nerfs, qui est in localisable, partout et nulle part, autant mettre sur papier ou écran les images incontrôlées qui nous viennent à l’esprit peut parfois être assez libérateur.

Voilà je stoppe ici…
Pourquoi Mektoub alors ?
Car je crois depuis plusieurs jours maintenant que chacun à son rôle, et que wesh ma gueule, tout est déjà écrit d’avance. Pas vraiment la Loi de Murphy, plus l’idée qu’être Stoïque face à ce qui n’est pas de notre fait, face à ce qu’on ne peut changer : ça laisse place à la paix, car il n’y a parfois d’autres choix que de l’accepter.

Mektoub, donc. Bha ouai, c'est inscrit dans l’âme de notre âme…
Que la Vie n’est pas l’opposée de la mort.
La mort est l’opposée de la naissance.
La Vie est éternelle.


Je vous salue toutes-tous les amies-amis

To be continued...






(The Streets : mon groupe fétiche depuis 2004, mes premiers pas dans les rues de France... )

Catégorie : Tranche de vie - 07 mars 2019 à  20:19



Commentaires
#1 Posté par : Drim 08 mars 2019 à  20:49
Hey nils ça fair plaiz de te lire franco comme ça ! T'as l'air super au clair, et t'écris bien quand tu parle de toi :-) j'espère que t'arrive a profiter de moments au calme malgré ce que t'affronte.
Tu tiens au jus pour ton projet écloSpiral hein?

J'aime bien the streets mais j'connaissais pas celle là. J'me rappel de celle là qui m'avait fait decouvrir :


Bon week end, on peut se reboir une mousse ou quoi a l'occase

Posté par : Drim | 08 mars 2019 à  20:49

 
#2 Posté par : Hilde 08 mars 2019 à  21:18

a écrit

Hey nils ça fair plaiz de te lire franco comme ça ! T'as l'air super au clair, et t'écris bien quand tu parle de toi :-) j'espère que t'arrive a profiter de moments au calme malgré ce que t'affronte.

+1

J'aime beaucoup te lire quand tu parles de toi.

Je ne comprends rien à tes visuels (sauf si je passe 5 minutes dessus... ça commence à me parler), mais j'ai l'impression de comprendre ce que tu écris, du moins j'apprécie bien. smile

Hilde.0


Posté par : Hilde | 08 mars 2019 à  21:18

 
#3 Posté par : Nils1984 09 mars 2019 à  09:51

Drim a écrit

Hey nils

Hello Drim

Of course avec plaisir... on se capte quand tu voudras...
Merci pr ton post, c'est tjrs aussi motivant ^^

à bientot


Posté par : Nils1984 | 09 mars 2019 à  09:51

 
#4 Posté par : Nils1984 09 mars 2019 à  09:56

Hilde a écrit

J'aime beaucoup te lire quand tu parles de toi.

Hilde.0

Bjr Hilde

Merci c'est cool ^^ en vrai j'emploie des termes soutenus (genre "... que diantre" pour singer le style soutenu)

Quant aux visuels oui ils sont hermétiques et ne peuvent prendre un réel sens qu'en connaissance de l'histoire que j'ai créé

Juste petit indice : le premier représente la coupe d'un cerveau vu du dessus...
le 3 ème aussi (à gauche)

à bientôt et merci d'avoir pris le temps de me lire (et d'me déchiffrer)

ciao ciao


Posté par : Nils1984 | 09 mars 2019 à  09:56

 
#5 Posté par : cependant 09 mars 2019 à  12:29
Salut !

moi j'aime bien te lire, que tu parles de toi ou non...!
j'aime ce post limpide et direct qui joue avec les tons smile

Mais comme je suis contradictoire par nature...sur le destin...eh bah, j'aurais tendance à dire que le seul destin auquel je crois c'est celui de fuir à la déchéance à laquelle on serait destinés en tant que marginaux et uds...!

Et non, ce n'est pas une acceptation pour moi, mais une construction, une lutte permanente : voguer contre-courant malgré les adversités pour essayer d'atteindre des chemins qui nous seraient barrés. Je n'ai peut-être pas autant de foi que toi, mais j'y crois qu'un jour on pourra être heureux, avec ou sans produits (enfin, là tout de suite je serais plutôt pour l'avec, hein), que nous pourrons se sortir du trou.

Et c'est bien ce qui donne un sens à ta lutte aussi, de mon point de vue : t'y vas avec une force remarquable, contre le manque atroce d'une dizaine d'années de TSO ancrée dans tes cellules ; tu fais face, avec les moyens possibles et impossibles finalement, au craving de C, réputé être un des pires appels envoûtants des substances.

Et moi je n'y vois pas juste une acceptation passive d'un destin déjà écrit (trop facile !!), mais une énergie importante que tu as dans toi et que tu sais utiliser.

Mais finalement tu disais juste, parce que tu disais juste qu'il y a des trucs contre lesquels on a beau se débattre, mais on n'aura jamais d'emprise. Et alors là, oui, tu as raison, l'acceptation c'est une force aussi. Moi j'ai du mal à accepter mon impuissance et je me frustre dans la culpabilité...

Bref, je te souhaite plein d’énergie, de l'inspiration pour tes visuels et la correction de ton récit, une bonne journée !!!

À toute

Posté par : cependant | 09 mars 2019 à  12:29

 
#6 Posté par : Bootspoppers 09 mars 2019 à  17:55
Bon Nils ravi de te lire. Oui,  ça faisait longtemps, je pense toujours à toi.
Je suis émerveillé par la gestion de la cocaïne que tu as décrite. Ça mériterait d'être propagé, j'ai trop de potes qui n'arrivent pas à décrocher, ça me rend triste. Tu démontres que c'est possible.
Bravo.
Je fête ça et je mets le mp3 des streets dans ma play liste avec ton nom dans le titre comme ça je penserai toujours à toi.
Voilà ma première réaction, juste de la gratitude à ton égard.

Posté par : Bootspoppers | 09 mars 2019 à  17:55

 
#7 Posté par : Tête de crêpe 10 mars 2019 à  17:53
Coucou Nils,

J’ai été très peu présente ici ces derniers temps, mais je ne pouvais pas passer sans m'arrêter sur ton post.
Je suis admirative de ta persévérance. Plus de craving de c ? C’est énorme ça ! Merci pour le clin d’oeil, je suis heureuse si nos échanges ont pu te donner un peu de force. Il m’ont aidée aussi à essayer de trouver un équilibre pas trop degueulasse avec la c.

Bcp de passages dans ton post sont le parfait miroir de ce que je ressens aussi.

Continue à partager et à nous faire ressentir, réagir. T’es doué pour ça.

Bises

Posté par : Tête de crêpe | 10 mars 2019 à  17:53

 
#8 Posté par : Hilde 11 mars 2019 à  11:42

Nils1984 a écrit

Merci c'est cool ^^ en vrai j'emploie des termes soutenus (genre "... que diantre" pour singer le style soutenu)

Tu m'as fait rire.

a écrit

Juste petit indice : le premier représente la coupe d'un cerveau vu du dessus...
le 3 ème aussi (à gauche)

Justement, cela m'avait évoqué une coupe axiale dont le contenu était un peu étrange.... pour le second ça pouvait aussi bien être un oeuf de Pâques...

a écrit

Quant aux visuels oui ils sont hermétiques et ne peuvent prendre un réel sens qu'en connaissance de l'histoire que j'ai créé

Si tu admets qu'ils sont hermétiques, cela va de soi.

cependant a écrit

moi j'aime bien te lire, que tu parles de toi ou non...!

Nils a une aisance et fluidité d'écriture impressionnantes que je ne peux m'empêcher d'admirer, mais j'accroche moins à sa fiction (les billets supprimés apparemment?) qui est littéralement trop dense pour que je puisse suivre et tenir le rythme.


Posté par : Hilde | 11 mars 2019 à  11:42

 
#9 Posté par : Nils1984 12 mars 2019 à  19:07

Tête de crêpe a écrit

Bcp de passages dans ton post sont le parfait miroir de ce que je ressens aussi.

Continue à partager et à nous faire ressentir, réagir. T’es doué pour ça.

Bises

J te remercie de ton com, ça donne de la motiv', presque la rage de poursuivre, une rage saine et colorée bien sûr ("pas celle qui fait baver" dixit Arkana )
On reste en phases, donc...

à bientôt et hâte de te relire aussi


Posté par : Nils1984 | 12 mars 2019 à  19:07

 
#10 Posté par : Nils1984 12 mars 2019 à  19:14

Hilde a écrit

Mercii Hilde.0 de prendre du tps à lire mes trucs expérimentaux (tiens d'ailleurs ce terme proposé "expérimental" de catégorie des billets est plutôt bien vu/ avisé)

ça me booste à poursuivre...
Perso le seul billet que j'aime vraiment ds mon blog, celui que je garderais tjrs, est Au Rayon 2 (écrit très vite un matin sur un coup de tête) ... c'est le plus spontané de tous, et en contrepartie je trouve que c'est le plus "deep" (ou imagé... ou fort)
wesh je stoppe mon auto-promotion c'est naze...
haha
à bientôt et au plaisir de partager tes expériences aussi...


Posté par : Nils1984 | 12 mars 2019 à  19:14

 
#11 Posté par : Hilde 12 mars 2019 à  21:50

a écrit

Mercii Hilde.0 de prendre du tps à lire mes trucs expérimentaux (tiens d'ailleurs ce terme proposé "expérimental" de catégorie des billets est plutôt bien vu/ avisé)

ça me booste à poursuivre...
Perso le seul billet que j'aime vraiment ds mon blog, celui que je garderais tjrs, est Au Rayon 2 (écrit très vite un matin sur un coup de tête) ... c'est le plus spontané de tous, et en contrepartie je trouve que c'est le plus "deep" (ou imagé... ou fort)
wesh je stoppe mon auto-promotion c'est naze...
haha
à bientôt et au plaisir de partager tes expériences aussi...

J'ai découvert entre temps ton dernier billet... Je relirai Au Rayon 2 pour essayer de mieux te comprendre.

MétaPhrèn... un truc de ouf... Évidemment on ne comprend pas grand chose à cette plongée dans ton monde... une tonne de petits indices qui permettent d'esquisser des formes encore floues vues par ce petit bout de la lorgnette. C'est un bon aperçu, équilibré. Plutôt, c'est un excellent teaser. big_smile

Je ne vais pas préciser la promesse (de roman) que j'y ai lu, ça te mettrait la pression. wink

A bientôt


Posté par : Hilde | 12 mars 2019 à  21:50

 
#12 Posté par : azmah 13 mars 2019 à  06:30
coucou, je viens de lire ton écrit apres une sale nuit blanche et je dois dire que c’est assez deep comme texte.

ta façon d’ecrire est très profonde avec un brin d’humour dedans, certes nous n’avons pas les memes accoutumances mais nous avons tous deux une accoutumance a un produit, et cela m’aide de savoir que je ne suis pas seule en fin de compte et qu’il y a toujours moyen de se sortir même des pires drogues.

sur ce je tiens a te remercier pour ce magnifique texte que j’ai pris un grand plaisir a lire et je te souhaite beaucoup de courage pour la suite tu es un warrior et tu inspire pas mal de lecteurs a mon avis.

good luck pour la suite.
superbravotrompette

Posté par : azmah | 13 mars 2019 à  06:30

 
#13 Posté par : SPUD 13 mars 2019 à  19:31
Nous sommes le rêve du dragon , rien n'est vrai , cap sur l'infini ... et " vogue la galette ..."
Au plaisir de te lire ...

Amicalement

Spud

Posté par : SPUD | 13 mars 2019 à  19:31

 
#14 Posté par : Nils1984 17 mars 2019 à  00:41

azmah a écrit

coucou

Bonsoir azmah, merci pr ce bel encouragement
En attente de lire un truc à toi...

J'ai vu ke tu viens d'accoster sur les rives de ce site blindé de couleurs, de personnages exaltant, où l'expérimentation est assez unique en son genre
So... bienvenue à toi
& merci encore

à bientôt


Posté par : Nils1984 | 17 mars 2019 à  00:41

 
#15 Posté par : Nils1984 17 mars 2019 à  00:45

SPUD a écrit

Nous sommes le rêve du dragon , rien n'est vrai , cap sur l'infini ... et " vogue la galette ..."
Au plaisir de te lire ...

Amicalement

Spud

Oui SPUD... très content de savoir que tu as pris un tps pr me lire à nouveau
je te dis comme à notre camarade du haut... en attente de te lire aussi, un billet cool qui ne pourra que resserrer les liens de nos expériences diverses et nos vécus...

bise la famille

[[A]]


Posté par : Nils1984 | 17 mars 2019 à  00:45

Remonter

Pied de page des forums