Mélanger l'alcool et les neuroleptiques / antipsychotiques ? / Les Blogs de PsychoACTIF

Mélanger l'alcool et les neuroleptiques / antipsychotiques ? 



Salut, c'est Mixtures, le site d'information collaborative et sourcée à propos des drogues. On s’est penchés sur les neuroleptiques, ou anti-psychotiques, des médicaments prescrits pour une grande variété de troubles mentaux. Mais il peut être difficile de renoncer à l'alcool quand on est sous traitement : alors, que se passe-t-il lorsqu'on mélange alcool et neuroleptiques ?

La plupart du temps, les effets sédatifs des deux produits s’additionnent, ce qui augmente la sensation d’ivresse. C’est particulièrement le cas avec les produits réputés les plus sédatifs, comme l’aripiprazole. Mais il peut aussi y avoir des réactions paradoxale de réduction de l’ivresse, ou pas d’interaction du tout.

Cette augmentation de la sédation amène bien sûr des risques contextuels, par exemple de blessure à cause d’une chute de tension ou d’un accident. Il arrive aussi que des gens vomissent ou fassent un black-out.

Chaque neuroleptique agit différemment. Pour en savoir plus, vérifier les sources et découvrir les mécanismes de ces interactions, rendez-vous sur le site lui-même ! https://mixtures.info/fr/combo/alcohol+neuroleptics/

Catégorie : En passant - 02 décembre 2022 à  01:40



Commentaires
#1 Posté par : Ajamanice 03 décembre 2022 à  03:51
Salut ! Super sympa de nous faire part des résultats de l’étude !
Personnellement j’ai eu à 15 ans l’honneur de rencontrer les neuro !
Donc : Xeroquel 300 Lp + Tercian 25 mg et un autre tercian en si besoin. (Aucune descente de coke pendant toute la période de ce traitement)

Concernant l’alcool, j’ai pas de souvenir d’une quelconque interaction avec le xeroquel et ni la fumette d’ailleurs.

Par contre le tercian lui… l’alcool devenait un sacré combat lorsque le tercian commençait à agir.

Je dirai que tout les neuroleptiques (ancien ou nouvelle génération) ont un effet assez différent sans aucune association. Même si la finalité est souvent la même..

Mais finalement le xeroquel lui ne m’a jamais posé problème !

Haldol, Loxapac et tercian que j’ai toujours eu au coucher n’étaient en aucun cas des molécules que je prenais avant d’être au lit. Sans quoi la punition fut assez sévère ahah.

Maintenant je n’ai jamais eu l’un des trois en journée contrairement à des connaissances qui déjà n’était pas très en forme sans aucune interactions.

Donc oui je dirait vraiment, (avec mon expérience) que la fonction associé a la dites molécule dans notre routine va réellement avoir un impact sur les associations.

Est ce que cette hypothèse semble plausible à d’autres personnes ?

Merci pour ton partage,

Bonne journée

AJAMAN

Remonter

Pied de page des forums