Mon analyse des addictions / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » en devenir » 
 

Mon analyse des addictions 



Yo guys, c’est l’anonyme de la crypto avec un autre compte (j’ai perdu l’accès au premier).

Je vais expliquer un peu mon histoire avec les addictions, je vous invite à lire uniquement si vous êtes tranquille et avez du temps de lecture, ça risque d’être long.

Good, on commence …

Je vais citer plusieurs phases d’addictions :

Phase 1 : entre 4 et et 8 ans
—> addictions aux jouets et dessins animés de super-héros, quand je dis addictions c’est que j’avais une armée de jouets que je manageais, c’était obsessionnel.

Phase 2 : entre 8 et 13 ans
—> je découvre le foot, je ramasse tout mes jouets et je les jette, depuis ce jour là j’ai plus regardé 1 seul dessin animé, mais du coup l’addiction aux jeux de super-héros s’est transformé en addiction au foot.

C’était autant obsessionnel, j’achetais tout les maillots de joueurs auxquels j’étais fan, puis je passais heures entières sur FootBall Manager (PlayStation).

J’étais obsédé par ça jusqu’à devenir le meilleur joueur de ma ville.

Phase 3 : 13 - 17 ans
Je découvre la théologie, j’ai lu tout les livres possibles sur les 3 religions monothéistes jusqu’à aller faire des débats avec des hommes religieux, c’était obsessionnel(vous l’aurez compris j’ai foutu tout ce qui était relié au foot dans la poubelle).

Donc pour le moment je passe d’une addiction aux super-héros (ce qui était logique vu que j’étais enfant) a une addiction au foot (mon cerveau a compris que les super-héros ça n’existe pas) jusqu’à l’addiction théologique (j’étais ado et je me posais les questions existentielles).

Au-delà de la théologie, j’avais bouffais tout les livres de science, biologie, physique quantique, neuropsychologie ect (je tournais à 3-4 livres par semaine)
En France on lit 20 livre par an pour les grands lecteurs, moi je lisais ça en une semaine et sur des sujets variés.

Phase 4 : 17 ans - 22 ans
Je réalise que la religion n’a rien de rationnel, je rentre dans une petite dépression vu que mon fondement de la réalité s’est avéré être faux, puis toute l’énergie consacrée à ça est évacuée dans les drogues et le sexe, oui beaucoup de gens à mon âge faisaient ça mais moi quand je vous dis ça devient obsessionnel et bien c’est obsessionnel, je fais 100x plus que la normale, ça a commençait avec le sexe, sans arrêt (je dis pas que c’était mauvais) puis avec la cigarette (pendant 5 ans, 2 paquets par jour) ensuite la weed et le hashish sur une base régulière (pendant 3 ans) puis l’alcool puis tout les bordels de GHB et compagnie jusqu’à la Coke, et si vous avez lu mes précédents posts et bien je tournais a 3g de c mini par jour ça allait jusqu’à 6G (pendant 7 mois, une moyenne de 3g de c par jour).

Ce que j’ai compris ?

J’ai une personnalité hautement addictive, quand je me lance dans quelque chose je suis a 1000%, il y’a cette énergie en moi qui veut être constamment évacué dans quelque chose, c’est soit noir soit blanc, je n’ai pas de juste milieu, je comprends pas le truc de « arrêt progressif » c’est soit je suis à fond soit j’arrête brutalement.

Maintenant, je suis en période de libération de la dernière phase de dépendance .
J’ai arrêté le hashish et la weed, la Coke, l’alcool, et la j’arrête la cigarette, j’ai foutu toute addiction dans la poubelle.

Je vais voir maintenant dans quel domaine je vais m’y mettre à 100% mais je vais prendre le temps de bien le choisir, d’évaluer le retour sur investissement sur une échelle à court, moyen et long terme.

on est le 1 er août, et je toucherai plus à aucune drogue, alcool, cigarette, tout produit qui me rend dépendant et qui a un retour négatif sur ma santé.

C’est ma propre analyse, qu’on est t’il de la vôtre ? Vous en pensez quoi ?

Catégorie : Tranche de vie - 31 juillet 2022 à  23:42



Commentaires
#1 Posté par : Marco 68 01 août 2022 à  02:12
Intéressant, moi aussi j'étais à fond, à 1000 ou rien. Après avec l'âge j'ai un peu amorti cette énergie. Pour essayer de m'en sortir de ma dépendance la plongée en bouteilles m'a bcp aidé un moment. Me fatigue écrire en français jvais dormir

 
#2 Posté par : prescripteur 01 août 2022 à  07:39

C’est ma propre analyse, qu’on est t’il de la vôtre ? Vous en pensez quoi ?

Bonjour, chacun a son propre vécu de l'addiction et le tien n'est peut être pas le plus courant. Mais témoignage intéressant ! Amicalement


 
#3 Posté par : g-rusalem 01 août 2022 à  09:29

Je ne sais pas si ça a quelque chose à voir avec l'addiction, mais effectivement, je me reconnais un peu dans ton fonctionnement. Avoir un topic de prédilection et consommer une énorme quantité d'information dessus jusqu'à épuiser le domaine. J'étais fan des dinosaures petit. Puis des insectes. Puis de la lecture de bouquins de fantasy. Puis de la course à pied à 14 ans (6x par semaine). Puis de la musculation. J'ai réussi à changer totalement mon corps à 16 ans. Puis de la boxe. Puis ... de l'étude de la conscience vers 17 ans, en me disant que j'allais avoir du mal à en faire le tour (principalement psychoactifs et méditation). Et effectivement c'était avisé, je n'en ai pas fait le tour haha. Et j'en ai fait mon métier. Pas sur la drogue bien-sûr, mais sur la découverte de nouveaux médicaments pour améliorer la santé humaine, avec un cursus de biochimie qui s'est naturellement orienté vers l'utilisation de l'outil informatique pour aider et orienter la recherche pharmaceutique.



Intéressant, moi aussi j'étais à fond, à 1000 ou rien. Après avec l'âge j'ai un peu amorti cette énergie. Pour essayer de m'en sortir de ma dépendance la plongée en bouteilles m'a bcp aidé un moment. Me fatigue écrire en français jvais dormir

J'ai offert une initiation à la plongée récemment à ma copine. C'était une belle expérience, mais ma copine a un peu galéré et était stressée. Le prof a reconnu et est restée avec elle, tandis que j'étais séparé avec un autre prof et les 3 autres élèves, donc je n'étais pas très détendu ni dans le moment non plus. Je pense retenter tout seul, surtout que je vais à Tahiti dans quelques mois. J'espère que je serai plus libre d'apprécier.

Je suis flippé quand même et je n'imagine pas plonger à -50m, mais c'est vraiment intéressant les gazs qu'ils utilisent en grande profondeur et l'effets qu'ils ont lorsqu'on augmente la pression. L'azote qui fait un effet GABA-like, et l'hélium (si je ne me trompe pas mais je crois que c'est ça) qu'ils utilisent pour aller plus profond, qui peut avoir un effet plus psychédélique-like. La pression provoque des tremblements passé une certaine profondeur, et ils se sont rendu compte que c'était mieux de toujours garder un peu d'azote dans le mélange, car l'effet GABA-like réduit les tremblements. Y'a toute une pharmacologie de la plongée en fait, très passionnant big_smile

Je m'éloigne du sujet. Mais je pense que cette soif de connaissances ça a pas forcément à voir avec la dope ! Il faut que tu choisisses la façon de la canalyser, même si c'est sûr que par leur fonctionnement même, les drogues créent toujours une sensation de "nouveauté". C'est un peu la facilité. smile


Remonter

Pied de page des forums