Pensées bloquées (DMT) / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bon Vivant » 

Pensées bloquées (DMT) 



03 Juin 2021

Après avoir passé 3 mois à la campagne avec AAA, on a dû rentrer chacun de notre côté, à la maison. Je suis alors rentré chez mes parents il y a deux semaines et demie. Depuis que je suis rentré, je n’ai rien consommé à part du CBD de temps en temps, en général après manger le midi et le soir. Et ça faisait maintenant deux mois et demie que je n’avais pas eu la chance de reprendre de la DMT. Chez AAA, on trippait toutes les semaines sous LSD et j’aimais bien prendre du recul à chaque fois, et depuis que je suis rentré, je ne pouvais pas le faire, puisque mes parents étaient toujours à la maison. Enfin, je me retrouve seul et je le savais la veille, donc je savais que j’allais reprendre de la DMT aujourd’hui. J’étais tout excité à l’idée d’en reprendre. Il est environ 15h passée. Je prépare la pipe et je mets 45mg dedans. Je m’installe sur mon lit et je sens mon cœur battre assez vite. Je suis un peu stressé mais excité à la fois. Je me détends un peu, en soufflant et en ne pensant à rien. Et puis d’un coup, je me lance.

Je prends la première taffe. Je me souviens de suite qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Je la garde le plus longtemps possible. Dès que j’expire, j’ai l’impression de retirer un poids énorme de mon cœur. Je me lance pour la seconde taffe. Je sens mon corps vibrer. Les couleurs s’intensifient. Je la garde en moi. Pendant ce temps-là, je ferme les yeux. Je commence à voir des formes géométriques danser. J’ouvre les yeux et j’expire. J’entends l’acouphène apparaitre. L’environnement divague un peu. Je sens que la DMT me brule un peu la lèvre mais je n’y tiens pas compte. Je prends ma troisième taffe. Je fais de mon mieux même si cela est très compliqué. Et là, je m’allonge complètement, tout en fermant les yeux et en gardant la fumée en moi. Tout se déroule très vite. J’expire la fumée après l’avoir gardée le plus longtemps possible, même si j’ai l’impression que ce n’était pas pour très longtemps. D’un coup, je rentre dans ce nouveau monde. Tout est très coloré, il y a un fond bleu, et une forme principale, comme une boule marronne et jaune. Elle devient un énorme grillage qui se forme, qui devient alors ce voile géométrique. Il me fonce dessus et m’emporte dans son élan. J’ai l’impression d’aller à 1000km/h et en même temps d’être figé sur place. Je sens mon matelas et mon corps comme si c’était une brique. Alors qu’en même temps, ce voile m’absorbe et je peux me voir, me faire jeter au loin et avaler par une partie du voile. Je redescends, et d’un coup je sens enfin cette sensation de flotter. Je sens ma nuque se détendre d’un coup, j’ai l’impression de m’enfoncer encore plus dans l’oreiller et je perds contact avec le monde physique. J’ai cette sensation que mes jambes quittent mon corps également et que je m’étire, intérieurement. Je continue de flotter et de divaguer dans ce monde, et on me repose tout doucement dans une sorte de bac à jouet. Je fais partie de ces jouets. Ensuite, les visuels deviennent très abstraits, et je commence petit à petit à revenir à moi. J’ouvre les yeux et décide de prendre une quatrième taffe. Celle-ci était très légère et les visuels restaient très discret, mais je continuais à sentir cette boule de chaleur dans le cœur. Je m’étire sur mon lit, tout en faisant des rotations des articulations, ce qui fait un bien fou. J’ouvre les yeux à nouveau et je vois que mes murs blancs reflètent beaucoup de bleu. Et je me mets à fixer mon abat-jour, au-dessus de mon lit, et celui-ci se met à danser légèrement. Il se referme et s’ouvre. Et au coin de l’œil, la partie gauche de ma chambre commence à s’enfoncer puis à revenir à sa place. Après tout ça, je décide de méditer et de me reposer un peu.

Pendant le moment où j’entrais dans ce nouveau monde, c’était très étrange. C’est comme s’il n’y a plus jamais eu d’avant, et qu’il n’y avait pas d’après. D’un coup, mes pensées étaient bloquées. Je savais que je pensais à quelque chose juste avant, et que je cherchais cette pensée, et pourtant elle n’existait pas. Il n’y avait plus de moi. Le moi que je connaissais n’existait plus. J’ai complètement disparu pour pouvoir découvrir ce monde et continuer à avancer. J’étais purement spectateur de ce qu’il se passait sans pouvoir mettre de mots sur quoi que ce soit. J’ai vraiment été pris par surprise, tout s’est déroulée si vite que j’ai déjà oublié une grande partie de qui s’est passé. J'ai même pas eu la chance de vraiment bien observer mon environnement. J’ai juste su que j’étais au bon endroit, au bon moment. C’était une sensation très bizarre mais qui ne m’a pas forcément dérangée. Le fait de me voir se faire jeter était comme un reboot en quelque sorte, comme si ce voile avait jeté un ancien moi, pour me permettre de revenir avec une sensation de renouvellement, de fraicheur. Il y avait vraiment cette sensation de flotter (qu’est venu après ce moment de tension) mélangé avec celle de tomber. Je me souviens que vers la fin du trip visuel, mes paupières voulaient s’ouvrir, en étant persuadé qu’il faisait beau dehors, alors que pas du tout. J’ai appris que je dois ralentir aussi. Que je me précipite trop sur la prochaine chose à venir, que je ne prends pas assez mon temps. C’était une expérience très brève et particulièrement intense. J’ai l’impression d’avoir eu un avant-goût de ce qu’il m’attend dans le prochain trip. Lorsque je médité, j’ai ressenti une faim assez particulière aussi, alors que je venais de manger il y a un peu plus d’une heure. J’écris ce TR seulement 3 heures après le trip, et j’ai vraiment l’impression d’être en meilleure forme, je ne sais pas pourquoi ni comment, alors que le trip était assez bref. Je sens que je peux « conquérir » le monde. Je me sens plus ouvert, plus reconnaissant à nouveau, que je peux repartir de plus belle.


Catégorie : Trip Report - 05 juin 2021 à  19:32

#DMT #pensée #Psychédélique #solo



Remonter

Pied de page des forums