Pensées nocturnes 1 - Pathos / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » technogonzo » 

Pensées nocturnes 1 - Pathos 



Nocturne car les idées viennent plus vite la nuit tombée, l’esprit altéré.
Première histoire fictive avec instants autobiographiques, poétiques et idéologiques.

————————————————————————————————————————————————————————




Seul, emphatique, érudit, menteur, passionné, rêveur, anticonformiste mais surtout poly-dépendant et sans limites.

Perché dans un sobre kimono, dans un sombre hangar, l’hyper-émotif ère frénétiquement à l’idée de se procurer une défonce quelconque parmi la foule de palmipèdes ahuris.  Tous enragés par la mélodie de la 303. 

Rechercher quelqu’un, pas trop dépersonnalisé.  Mais un peu quand même, qu’il soit disposé à dépanner un dérangé.
L’arabesque macabre qui se proposera à lui servira entre autres de catalyseur social, et suffira à combler momentanément un besoin immédiat. 

Une solution nocturne à des problèmes diurnes.  Une solution temporaire à un problème permanent.  Une maigre victoire au cours d’une guerre ingagnable.

Faire des amis, juste pour la nuit.  Amnésie des grands soucis.
Boom Boom qui l’assouplit. En soum-soum il s’évanouit.

Il s’était fixé l’étrange objectif d’abréger son existence, tel était l’esprit cathartique de sa démarche.
Plonger vers l’inconnu, au risque d’être reconnu, par une entité méconnue.
Quand l’ambulance arrive, il git inconscient parmi les fluides nocturnes.

...

Une vie strictement intense!
Un condensé d’expérimentations sociales et politiques.  Une collection sensorielle et mémorielle étendue le poussant à se croire au dessus; des autres, des lois, des ennuis. 
Des rencontres riches en valeurs avec les divers milieux pullulant les sous-terrains et s’opposant comme lui à la culture populaire dont le but unique était, selon ses dires, de conformer la masse au déséquilibre actuel de la répartition du pouvoir et des ressources.

La distance polie qu’il établissait avec ses interlocuteurs résultait d’une méfiance innée: il était persuadé que la plupart des « autres » ne voyaient pas sa réalité.
Il se préférait perdu que restreint par les règles et les "autres".
Son identité était fragmentée du fait de la dispersion spatiale qu’il avait eu la chance de subir au cours de sa jeunesse.  Son trouble découlait de la conso, sa parano aussi.  Même si elle n’est parano que dans la bouche des autres, et réalité dans la sienne.

Il prenait un plaisir mesquin à s'imaginer, réincarné, en méduse, ou en oiseau.

Je le chercherai désormais activement sous ses formes de réincarnation privilégiées, car le deuil ne peut s'achever qu'au terme d'un monologue dialectique infini, que je compte bien mener à bout avec lui.

Catégorie : No comment - 23 janvier 2018 à  01:45

Reputation de ce commentaire
 
A lire ! J'ai bien aimé C17



Commentaires
#1 Posté par : Eau delà 23 janvier 2018 à  21:42
Magique coeur

Posté par : Eau delà | 23 janvier 2018 à  21:42

 
#2 Posté par : technogonzo 24 janvier 2018 à  00:20

Eau delà a écrit

Magique coeur

Merci!smile


Posté par : technogonzo | 24 janvier 2018 à  00:20

 
#3 Posté par : Cusco 24 janvier 2018 à  01:43
J'ai beaucoup aimé ta façon d'd'écrire tes points de vues sur la différence d'une personne du jour à la nuit. super
Il y a aussi des solutions diurnes aux pensées nocturnes wink
Mais je me retrouve bien dans le changement nocturne. La langue se délie, les pensées aussi.
Avec ou sans produits
Je suis aussi un oiseau de nuit qui survole la vie et les autres angles de la vie.
Continue...

Posté par : Cusco | 24 janvier 2018 à  01:43

 
#4 Posté par : technogonzo 24 janvier 2018 à  01:50

Cusco a écrit

J'ai beaucoup aimé ta façon d'd'écrire tes points de vues sur la différence d'une personne du jour à la nuit. super
Il y a aussi des solutions diurnes aux pensées nocturnes wink
Mais je me retrouve bien dans le changement nocturne. La langue se délie, les pensées aussi.
Avec ou sans produits
Je suis aussi un oiseau de nuit qui survole la vie et les autres angles de la vie.
Continue...

merci!smile


Posté par : technogonzo | 24 janvier 2018 à  01:50

 
#5 Posté par : Scrabble 24 janvier 2018 à  22:21
J'aime beaucoup ton texte. Après j'ai un peu de mal "l'autobio-fictive". Ok c'est original de mélanger deux genres qui sont opposés l'un à l'autre. Mais après on ne sait pas sur quel pied danser, on ne sait pas ce qui est vrai ou pas.
Sinon bravo c'est très bien écrit!

Posté par : Scrabble | 24 janvier 2018 à  22:21

 
#6 Posté par : technogonzo 25 janvier 2018 à  01:13

Scrabble a écrit

J'aime beaucoup ton texte. Après j'ai un peu de mal "l'autobio-fictive". Ok c'est original de mélanger deux genres qui sont opposés l'un à l'autre. Mais après on ne sait pas sur quel pied danser, on ne sait pas ce qui est vrai ou pas.
Sinon bravo c'est très bien écrit!

Merci!J'aurai peut être du mettre "fictif avec descriptions quasi-autobio", je ne pense pas que ca soit nécessairement mauvais que les lecteurs ne puissent savoir ce qui s'est réellement passé, ca laisse de la place à l'imaginaire.
A titre informatif certaines phrases peuvent me correspondre mais l'histoire dans sa structure est fictive.


Posté par : technogonzo | 25 janvier 2018 à  01:13

 
#7 Posté par : Bootspoppers 23 novembre 2018 à  22:05

Eau delà a écrit

Magique coeur

Je suis plus lent que ce M. Eau-delà et je te découvre tardivement.
La video tu peux la remettre stp?
Merci


Posté par : Bootspoppers | 23 novembre 2018 à  22:05

 
#8 Posté par : technogonzo 22 février 2019 à  15:49

Bootspoppers a écrit

Eau delà a écrit

Magique coeur

Je suis plus lent que ce M. Eau-delà et je te découvre tardivement.
La video tu peux la remettre stp?
Merci

Salut je suis un peu en retard haha, je ne peux plus modifier le post car il est trop ancien.
Ca te plait donc? si oui n'hésite pas à lire mes autres histoires et à critiquer, ce me permettra d'améliorer mon écriture!
Voici la musique en question.


Posté par : technogonzo | 22 février 2019 à  15:49

Remonter

Pied de page des forums