Perte de contrôle et conduite à risques après rupture amoureuse / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Anodynie » 
 

Perte de contrôle et conduite à risques après rupture amoureuse 



Bonjour, j'ai 31 ans, ma copine est partie après 11 ans de vie commune suite à une énième rechute dans l'héro...
Mon rapport à la drogue est devenu tout ce que je redoutais, incontrôlable, et je me surprend à faire des choses qui me font honte et que je n'ai jamais fait en plus de 15 ans de consommation de drogues.
Plus aucuns amis, uniquement ma mère en soutien (ce qui est déjà beaucoup, et une grande chance) même si je peut pas tout dire à ma mère, vous comprenez bien pourquoi, la pauvre est totalement naïve au monde de la drogue à part quelques joints fumés au lycée.
Ce soir j'ai encore fumé 0.5g de coke(freebase), sniffé 1g d'héro et avalé 50mg de skénan, et quelques pétards.
Je ne sais pas ce que je vais faire demain et cela m'angoisse déjà.
Je me sens terriblement seule... edit Modération

Si ça dit à quelqu'un répondez ici .

A bientôt peut-être...

Catégorie : Tranche de vie - 20 septembre 2022 à  03:09



Commentaires
#1 Posté par : Riversofia008 20 septembre 2022 à  08:21
Salut Anodynie,

Je sais pas encore écrire de message privés.
Je suis passée comme toi par une période dans ma vie, ou décrocher d'une drogue dure a été difficile. C'était le Speed. Pour réussir, j'ai du ressortir les forces nécessaires pour oublier la culpabilité, la honte. Car on n'est pas des criminelles. On n'a aucunement avoir honte. Aimer la drogue, c'est pas un choix. C'est une maladie. Donc, personne n'a a a voir honte ou culpabiliser de ca.
J'ai réussi à me sortir du Speed. Ici , j'arrive à me sortir du cannabis. Même si j'en rêve la nuit, le matin quand je n'ai pas fume la veille, je suis heureuse de commencer une nouvelle journée, Libre. Car non, dans les amis qui consomment de la drogue autour de moi, je ne vois personne qui gère sa conso, je ne vois personne d'epanoui. La drogue ça se gère pas, en tout cas moi j'ai jamais vu quelqu'un qui arrive a en prendre un peu de temps en temps. Quand on a un pax, il tient pas longtemps. Le mieux c'est de pas en avoir. C'est de changer la direction de notre amour pour la drogue vers soi.
Un jour, la pill d'extasy que j'ai avalée seule chez moi,était tellement 'bonne', j'ai ressenti tellement d'amour pour moi et pour la vie, tout ça en sentant un endormissement irresistible mélange. A fait que j'ai cru que ma dernière heure était arrivée, tellement c'était beau. En en reparlerant , j'ai tjs un flashback a chaque fois , même juste en y repensant. Même juste en tirant une taf sur un joint, j'ai ce flash qui revient. Cette fois , où j'ai écris une lettre d'Adieu tellement je me sentais partir, dans l'amour de moi, l'amour de la vie. Depuis, je n'en ai jamais reprit, j'ai eu trop peur. J'ai décidé de garder cette amour que j'ai ressenti pour moi et d oublier les extas. Quelques mois après, j'ai pris du Speed , et j'ai à nouveau eu cette sensation mais la, j'ai été malade. Donc frôle l'overdose ou eu une overdose bien gérée. De justesse. Je devais me concentre sur la bruit des voitures, pour ne pas m'endormir pour toujours.
Depuis, je prends soin de moi, de réaliser mon rêve de musique. Je m'entraine a la batterie, le chant , la guitare avec Machine Gun Kelly, Nirvana , red hot Chili Peppers.
Je suis sure que tu vas très vite t'en sortir , tu vas assurer.
Pour commencer , je pense que c'est le sourire qui doit être rappelé , car le sourire fait du bien à tout le corps entier , c'est prouvé , ensuite déplace l'amour pour l extase vers toi. Un immense amour pour toi .
On est là , on lâche pas ta main.ok ?
Je trouve que ce qu'on ressent avec les drugs, au final , ça ressemble aux sensations de panique, d'angoisse. La tête qui part vers le ciel au final. Ça n'apporte rien de plus que de l'angoisse.
N'hésite pas à tout sortir , je viendrai toujours te répondre.
Bises

 
#2 Posté par : Anodynie 21 septembre 2022 à  00:19
Salut et merci, ça fait du bien de lire ça smile
Et merci aussi à "Soso01" qui m'a envoyé auquel je ne peux malheureusement pas encore répondre, tout comme toi.
J'pense que t'as bien résumé, l'estime de soi à retrouver c'est le plus important pour l'instant...
Et j'suis aussi d'accord avec le fait que la drogue ça se gère pas, que c'est elle qui te gère, mais je disais plus ça dans le sens ou j'avais mis certaines limite à ma conso, qui avaient plus ou moins tenues jusqu’à maintenant, par exemple je me suis jamais mis dans une réelle merde financièrement pour la drogue, j'ai jamais fait de choses illégales ou quoi que ce soit pour m'en procurer, c'est ce genre de barrières dont je parlais...
Et la j'ai des conduites à risques que je n'avais jamais eu.
C'est dans ce sens la que je que disais que c'était plutôt "contrôlé" même si oui ça reste toujours l'addiction qui te contrôle réellement...

 
#3 Posté par : Zembrocal 21 septembre 2022 à  04:04
Bonsoir Anodynie,

Ton blog m'a juste éclaté en pleine figure car je suis quasiment dans la même situation que toi... 

Je suis poly-consommateur depuis 6 ans, avec une longue et belle période d'abstinence de 4 ans. J'ai rechuté, bien bien bien comme il faut.... Cela fait 6 mois que je consomme quotidiennement de l’héro, ces derniers temps à plus d'1gr/jour sur mon ami l'aluminium... Jamais d'injection, je ne supporte pas les piqures/aiguilles (Heureusement ?... ) quasiment toujours associée à un stimulant : cocaïne, crack, ou speed la plupart de temps (question de budget)... Je taffe en cuisine, il faut tenir le rythme.. Arrivé au fond du trou, trou qui pour moi signifie : puiser sévèrement dans mes réserves financières, ne pas pouvoir sortir du lit sans avoir fumé et avoir ma feuille d'alu sur sa table de chevet, et surtout pour te rejoindre m'être fait plaquer par ma conjointe et foutre en l'air 7 années de vie commune à cause de cette rechute...

Comme toi, j'ai le soutien de ma mère qui est au courant d'une bonne partie de mes consommations mais pas de tout non plus, et également le soutien d'une de mes sœurs.... Mais encore une fois pour te rejoindre, je me sens profondément seul désormais... La rupture ne passe pas, je n'arrive pas à l'accepter encore moins le fait de me retrouver seul au quotidien .... Je pense vivre une bonne dépression, je n'ai plus goût à rien, je suis bloqué dans le passé, le temps où j'étais avec elle, et je n'envisage aucun futur, je suis dans le noir le plus complet... Je viens de commencer une substitution à la méthadone, depuis deux semaines, j’essaye de m'accrocher mais mon envie de came est plus forte...

Je ne peux pas non plus envoyer de MP pour l'instant, mais à l'avenir j'espère qu'on pourra discuter un peu ensemble....Alors pour le coup c'est une oreille masculine mais on mène le même combat, on aura de quoi échanger et se soutenir mutuellement...

 
#4 Posté par : Anodynie 21 septembre 2022 à  17:52
Salut.
Pas de soucis Zembrocal ça me dit bien.
Mon problème aussi c'est que j'ai même arrêté de travailler. Ça aide pas niveau vie sociale.
En effet les parcours semblent assez similaire à vue de nez, hâte de pouvoir échanger avec toi.
Je vais poster quelques messages ce soir histoire de débloquer tout ça...

A bientôt

 
#5 Posté par : meumeuh 21 septembre 2022 à  20:55

Anodynie a écrit

hâte de pouvoir échanger avec toi.

Vous pouvais echanger ici, jai modifier ton texte, car demande de discuter en pv ou sur des messageries ext. c'est pas permis sur PA.

puis il y a deja des groupes sur les RS ou tu as SoS amitié  etc...

amicalement


Remonter

Pied de page des forums