Petit trip tout chill (DMT) / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bon Vivant » 

Petit trip tout chill (DMT) 



01 Décembre 2021

J’avais pas vraiment l’intention de prendre de la DMT aujourd’hui. J’étais pas sûr si j’allais pouvoir ou non. En fin de compte, je me retrouve seul, à la maison et je me dis pourquoi pas en profiter. Pour faire court, j’ai deux types différents de DMT par le même vendeur, un qui est sensé être 99% pur, et l’autre moins. Je décide d’aller avec le moins pur des deux. Je mets 65mg dans la pipe, sans trop le vouloir. Après tout, pourquoi pas. Je vais voir à quel point je vais partir avec une dose comme ça, et avec cette DMT. Il est 14 heures et je m’allonge sur mon lit. Le soleil décide enfin de se pointer.

Je suis allongé et j’attends pas longtemps avant de me lancer. Je prends ma première taffe comme un chef. Je sens un peu de poudre sur mes lèvres, ça me le fait de temps en temps, mais je ne m’en préoccupe pas. Je garde la fumée bien longtemps dans les poumons pour finalement tout relâcher. Je sais déjà que le trip est lancé. Je repars de suite pour la deuxième, et idem, tout se passe parfaitement bien. Je garde la fumée, et j’entends l’acouphène arriver au loin. Les effets montent. Je ferme les yeux et je commence à tomber à travers le lit. Je me ressaisis et je repars pour la troisième taffe. Et là, j’ai l’impression d’avoir complètement oublié comment respirer. Je fais de mon mieux pour tirer sur la pipe mais c’est un calvaire. Je tente tant bien que mal mais après quelques secondes, je lâche l’affaire, je pose la pipe et je m’effondre tout en recrachant la fumée.
Je ferme les yeux et j’ai l’impression d’être dans l’espace en quelque sorte. Il y a pas mal de chose qui se déroulent mais je n’arrive pas à différencier chaque chose clairement. Je sais qu’une entité énorme est sur ma droite, en train de me regarder, pendant que sur la gauche, il y a comme une sorte de fusée qui part au loin, laissant derrière elle un arc en ciel. J’ai travaillé toute la matinée sur du montage, où je monte une vidéo sur la DMT d’ailleurs. Et du coup j’ai regardé pas mal de visuel et de simulation de trip, et je pense que ça a pas mal joué sur ce que je voyais sur le moment. Bref, tout n’était pas vraiment clair. Ce qui me permet alors de vraiment ressentir les effets de la DMT.
Je sens l’énergie de la DMT partir de mes orteils pour remonter jusqu’au cou. Je sens mon cou tendu et je relâche toute la tension dedans. Je fonds encore plus. Je sais que je me répète et que c’était pareil pour le dernier trip. Peut-être même tous mes derniers trips. Mais tout ce que je pouvais vraiment apprécier était cette pulsation énergétique transcender tout mon corps. J’étais rempli d’amour d’un coup. Je sens l’énergie de l’univers me parcourir, comme si j’étais sur son passage et que j’ai ouvert les barrières grandes ouvertes pour qu’elle me traverse. Et là, j’entends le téléphone fixe sonner. Ca me coupe dans le trip de suite. Ensuite, je me rends compte du bruit du ventilo de mon ordinateur. L’acouphène commence à repartir. Les pulsations s’affaiblissent. Les effets s’estompent. Je me sens comme un corps laissé sur la rive, que la mer a déposé là.

Je sais que sur le coup, au début, j’étais déjà trop conscient que je ne voyais pas assez de visuel. Que j’étais peut-être pas vraiment dans le trip, en mode est-ce que j’ai bien pris la troisième taffe. J’ai vite fait appris qu’il fallait apprécier ce qu’on a devant nous, et c’est comme ça que j’ai vraiment pu apprécier les effets traverser mon corps. Mais c’est vraiment que dès les différents sons sont entrés en jeu, ça m’a clairement freiné. Je suis donc reparti pour une quatrième taffe, histoire de voir où ça mènerait, vu que j’étais encore presque dans le pique. Mais comme d’habitude, ça n’a servit à rien.
Je profite alors du reste du trip. Je rouvre les yeux, je contemple les arbres et les nuages à travers la fenêtre. Je referme les yeux et médite un peu. Je chill comme ça pendant 10 minutes et ça fait du bien. Le fait de bouger le corps aussi fait un bien fou. Dès le premier mouvement, surtout des jambes, ça se fait ressentir de suite. J’ai l’impression de lever ma cuisse pour la première fois depuis des décennies.

C’était un petit trip en fin de compte assez chill. Pas trop intense et un peu déçu, vu la dose de cheval que j’ai mis au début dans la pipe. Mais je pense que c’est peut-être dû aussi au fait que le pad métallique bloque pas assez bien la poudre. La prochaine fois, je retesterai avec un pad plus épais, afin de voir si c’est le pad le souci ou ce type de DMT. En tout cas, c’était quand même très sympa et je suis content de l’avoir fait. Je me suis vraiment bien senti pendant et après. Je sais que je pars pour le week-end pour quelques jours, et je savais que je voulais le faire avant. Je trouve que ça m’aide d’une certaine manière avant ce genre de périple et je ne sais pas pourquoi. Donc voilà, rien de mémorable mais bon trip dans l’ensemble. C’était un trip plus chill que le précédent avec une dose plus forte, tout simplement.


Catégorie : Trip Report - 11 janvier 2022 à  23:21

#bat glass #DMT #entité #espace #Psychédélique #seul


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/psychoacv/www/forum/blog_inc_n2.php on line 1912



Remonter

Pied de page des forums