Police ... / Les Blogs de PsychoACTIF

Police ... 



J'ai toujours voulu écrire là dessus ...

On me et m'a toujours reproché tu critiques trop la police, tu généralise, y'en a des bons, ils suivent les ordres etc ...

Mais bon le fait est que j'ai connu une autre police et pourtant pas moins "compétente" juste plus humaine/proche du peuple selon moi !!

Dans les années 99/2000 j'ai obtenu mon premier boulot en Intérim à l'usine 21h - 5h pas loin d'une brigade de la BRI les gars venaient avec nous à la pause aux alentours des 2h30 où les bouteilles s’enchainaient, je me souviens d'un soir où à 2 on prenaient les motards de chaque coté par épaule pour les poser sur leurs motos qu'ils rejoignent la brigade ... !

Même sans bloquer sur cette "anecdote" , les contrôles n'avaient clairement rien à voir ! effectuer, mais sans cet "air supérieur" de tout les jeunes tr*u de c*l actuels !!

ah quelle époque , ... j'ai pourtant pas encore 40 ans .... mais une partie de moi est "content" d'avoir vécu ces moments et l'autre triste de me dire j'aurais mieux fais de ne pas les vivre quand je vois l'état actuel des forces de "police" où l'humanisme ne fait clairement pas partie de leur cerveau ...

drogue-peace

Catégorie : Tranche de vie - 22 avril 2020 à  12:43

#police



Commentaires
#1 Posté par : cependant 22 avril 2020 à  13:19
Salut,

je suis sûre, qu'en cherchant bien, tu pourras trouver des mecs sympas, même aujourd'hui.

Sauf que, même s'il y a des "mecs sympas", à mon avis, ça reste un travail exécrable.
Finalement, il s'agit de personnes, comme partout il y a des gens biens et des gens moins bien. Sauf que c'est des personnes qui ont sciemment décidé d'exercer le monopole de la violence, qui répresentent l'État dans toutes ses contraddictions.

C'est un travail où on décide de répondre aux ordres sans régarder ceux qu'on a en face (enfin des fois il vaut mieux parce que des controles au faciés j'en ai bien trop vus), selons des lois que moi je considère injustes. Comme la loi répressive envers les UD, qui n'est qu'une que cette police est amenée à faire respecter, comme toutes ces lois répressives qui ne finissent que par mantenir dans la galère les galèriens.

Parce que, quand il s'agit de possession de stup ou vol à l'étalage, on a bien droit à un pair de ménottes bien serrées à arracher les poignets, une bonne nuit sur une banquette en ciment dans une céllule qui pue la pisse, avec des petits gateaux secs qui sentent le ranci comme seul répas. Le réport de la consultation médicale alors qu'ils voient bien qu'on est en manque. Des phrases haineuses pendant les auditions, sinon racistes ou machistes (selon). Et si on a pas de chance, même quelques baffes, sûrement quelques busculades et être poussé vers là où on doit aller. Notre vie intime mis à nu, avec l'exploitation des smartphones et des ordis...plus les petites blagues salaces sur ce qu'on a découvert (avec aucun lien avec l'enquête).

Quand on traine dans les mauvais quartiers, quand on est pas assez bien habillés, quand on sent l'alcool, quand on trouve un bout de carton arraché d'un paquet de feuilles,  quand on a un vehicule pourri qui malgré tout est même en regle, c'est juste un contrôle d'identité, une fouille corporelle, des mains grosses et grasses qui insistent à la recherche de je ne sais pas quoi, sur des parties intimes. Une fouille de nos affaires, sortir les mains des poches et vider le contenu, une fouille des vehicules entre le dégout pour un endroit qu'ils voient bien que ça sert de lieu de vie, et la hâte de trouver un démi gramme pour nous inculper et nous embarquer...

Quand, au contraire, il s'agit de vol de million et milliards, d'usines qui polluent et tuent des milliers des gens, bah la bac ne sort pas sont gyrophare et ne joue pas au cowboy avec les patrons...

Bref, désolée, je suis un peu remontée. Ce que je raconte ce n'est pas des cas généraux, c'est juste ce que j'ai vécu et vu (je suis désolée si je n'arrive pas à présenter les choses de façon plus personnelles mais d'une part je souhaite garder mon anonymat et surtout  parler de trucs traumatiques en JE ce n'est vraiment pas facile).

Bref, pour moi, tous les chats sont beaux en anglais censored

Cependant, j'ai bien vu, sur ce forum même, des exceptions comme PCP, dont les positions sont au contraire très louables...mais malheureusement je trouve que ça ne change pas grand choses à une situation générale sad

Desolée, je m'en vais chercher des occupations moins illégales drugs
Reputation de ce commentaire
 
Entièrement d’accord

Posté par : cependant | 22 avril 2020 à  13:19

 
#2 Posté par : Vapoteuse87 22 avril 2020 à  14:35
Des gens qui crachent sur les UD et sur les pauvres, et tous les habitants de cités...
Pour avoir vécu une période difficile où j'étais régulièrement frappée, j'ai souvenir de les entendre sonner à l'interphone apres appel de mes voisins et mon agresseur leur répondre que c'était bon, il m'avait calmée, et ces génies ont fait demi tour sans même s'assurer de l'état dans lequel je me trouvais...
Une autre fois des années plus tard, un mec ivre mort se trimbale à moitié à poil en se touchant la bite aux milieux de gamins, la police après l'appel a mis plus de deux heures à arriver, mais c'est pas grave, c'était dans une zup...
Non je n'aime pas la police, vous l'aurez compris...

Posté par : Vapoteuse87 | 22 avril 2020 à  14:35

 
#3 Posté par : Psilosophia 22 avril 2020 à  15:01
Attention aux simplifications du style "la police était mieux avant", ou encore "les policiers aujourd'hui ne font pas preuve d'humanité" etc etc... L'individu est toujours le produit d'une société et d'un contexte précis, quel qu'il soit; cela veut donc dire qu'il existe des "faits sociaux" (« La sociologie et son domaine scientifique. » de Durkheim pour ceux qui connaissent) qui existent et s'expriment au sein des sociétés civilisés en dehors de toute volonté individuelle.

Pour faire écho à cela, il est intéressant de souligner l'augmentation considérable de violences policières (indice à relativiser cependant, car il n'est pas nécessairement représentatif dans ces thématiques) sur notre territoire; la crise des GJ et sa gestion ont offusqué une bonne partie de l'opinion publique et ont attiré à la France les foudres de grandes instances internationales. Si un policier/CRS/tout type d'agent représentant du pouvoir peut faire preuve d'une violence démesurée dans l'exercice de sa fonction, ce n'est jamais entièrement par volonté individuelle ou par libre-arbitre (qui pour moi n'existe pas, mais c'est un autre sujet) ou encore par l'unique soumission à l'autorité. C'est un phénomène mettant en relation des éléments sociétaux complexes et des traits de la psychologie humaine, qui prend racine au sein d'un carcan précis.

J'ai eu de nombreuse discussions avec des manifestants à ce propos lors des manifestations de GJ, et je retrouvais dans de nombreux cas ce discours basiquement binaire: "A bas l'état, la police et les fachos", qui, dans le meilleur des cas rend toute conversation avec ce type d'individus complètement inutile et dans le pire, empêche une bonne partie des personnes croyant lutter contre "la police qui tue" de mener une réflexion intelligente à ce sujet.

Bref, je me suis égaré; rien contre l'auteur du blog, mais j'ai retrouvé dans votre conversation un arrière-goût des ces échanges passées. La police, que les individus composant la société l'aiment ou pas (et à la rigueur ça ne change rien), existe pour longtemps et demeure un élément sine qua non de la stabilité des sociétés évoluées.

Posté par : Psilosophia | 22 avril 2020 à  15:01

 
#4 Posté par : Zénon 22 avril 2020 à  19:12
Hormis pour sa conclusion, je plussoie totalement l’analyse de Psilosophia.

Si le libre arbitre n’existe pas, ce que je crois, on ne peut accuser qui que ce soit de quoi que ce soit, tout est affaire de déterminisme.

Je vous épargne les détails, Dieu sait que les flics m’on fait chier dans ma vie. Mais quand je vois les tags « ACAB » fleurir dans nos prairies, je me pose de sérieuses questions quant à la réflexion de nos chers compatriotes.

Et puis, allez faire un tour à l’étranger et comparez un peu nos forces de l’ordre à celles d’autres pays. L’Inde, le Liban, même les États-Unis, par exemple. Sans parler des Philippines en ce moment, où la lutte contre les consommateurs de drogues est tout à fait audacieuse et novatrice — la consigne est simple : « Tuez-les tous. »

Ou plus proche de chez nous, l’Andalousie et le sud de la Grèce, où là, l’État de droit est plus que flexible ; c’est corruption, bakchich et compagnie. Remarque, si t’as les moyens de raquer, c’est parfois plus pratique. 

Je sais, l’argument est un peu en carton, beaucoup de boulot reste à faire, mais en comparaison d’autres nations, nous sommes vernis.

Posté par : Zénon | 22 avril 2020 à  19:12

 
#5 Posté par : Psilosophia 22 avril 2020 à  19:46

a écrit

Je vous épargne les détails, Dieu sait que les flics m’on fait chier dans ma vie. Mais quand je vois les tags « ACAB » fleurir dans nos prairies, je me pose de sérieuses questions quant à la réflexion de nos chers compatriotes.

Ah oui ce fameux ACAB que beaucoup de courants de "contestation" (mouvements féministes/antiracistes/anticapitalistes) semblent affectionner sans pour autant en connaître l'origine précise. 

Si ça en intéresse certains, je vous conseille le film de Ken Loach "Which side are you on" qui retrace la lutte des mineurs anglais en 1984; période pendant laquelle le ACAB fut imaginé. On est trèèèès loin des fils de bourgeois "antifa" qui hurlent ça en manif de nos jours.


Posté par : Psilosophia | 22 avril 2020 à  19:46

 
#6 Posté par : marvin rouge 22 avril 2020 à  19:46
G un policier près de cz moi qui m'a sauvé la mise.. Et plus d'une fois
Par contre son collègue est un connard fini

La diversité..

Bon l'état les a bien encourage a devenir intolérant,s, lavage de cerveau power, kan tu vis en caserne..

Ça reste des humains à la base
Ya des cons et des très sympa

J'en connais un à qui je dépanne des cartons, comme quoi..
Bon ça m'a pas empecher des gav avc des (gros) cons kan g merde.!
Reputation de ce commentaire
 
+1 Randall

Posté par : marvin rouge | 22 avril 2020 à  19:46

 
#7 Posté par : prescripteur 25 avril 2020 à  16:46
Bonjour, je pense que vous oubliez le rôle de l'encadrement. La politique du resultat lancé par N. S.  (Non ce n'est pas "notre seigneur"), les instructions de "fermeté" données par Mr Castaner, avec ça et là des histoires abracadabrantes, comme la mère qu'on a "invité" à attacher son enfant à la porte d'un supermarché avec les chiens,
https://www.estrepublicain.fr/edition-b … es-courses (nb= heureusement le Prefet a corrigé le tir)
tout ceci donne des résultats prévisibles (ou pas) mais généralement pas tellement positifs. ça doit etre difficile d'etre policier ou gendarme par les temps qui courent.
Amicalement

Posté par : prescripteur | 25 avril 2020 à  16:46

 
#8 Posté par : RandallFlag 25 avril 2020 à  19:46
Alors soyons d'accord, keuf c'est pas un métier facile.
Et il en faut, on est bien content de les trouver quand mémé s'est faite agresser dans la rue ou quand on a été cambriolé. (juste pour exemple)

Bon bien sur vu qu'on est opposé à eux vu qu'on consomme des stups on est pas vraiment dans le même camp.

Ceci dit franchement je trouve qu'il y a la même proportion de connards chez les bleus que dans le reste de la population. (ud compris).
Les blasés ça compte pas, a te faire cracher a la gueule h24 ça peut transformer le meilleur des mecs en connard.

Perso, de mon experience de vie, je trouve pas que la profession soit honteuse.
Et pourtant je suis né et j'ai vécu à Meaux, quartier beauval jusqu'à mes 25ans.

Des cowboys y'en à, des purs connards aussi.
Mais ça represente qu'un quart de l'effectif.

Amha.
Et y'a vraiment eu plein de fois où malgré mes conneries de jeunesse j'ai juste pris une réprimande verbale et un "casse toi", alors que de nos jours je serais en taule.

Comme dis prescripteur, vu le/les gouvernement(s) des dernières années, ça doit pas être une sinécure d'être flic ou gendarme.

Posté par : RandallFlag | 25 avril 2020 à  19:46

 
#9 Posté par : bloodistory 25 avril 2020 à  20:45

Posté par : bloodistory | 25 avril 2020 à  20:45

 
#10 Posté par : Dégun 26 avril 2020 à  22:43
"Difficile d etre flic en ce moment"? C est une blague?

A quel moment c est difficile? Non mais franchement!

Ils sont en roue libre surtout en ce moment! On va pleurer pour nos oppresseurs?

Vivez dans la peau de leur cible de prédilection et on en reparlera....

censored

Posté par : Dégun | 26 avril 2020 à  22:43

 
#11 Posté par : Psilosophia 27 avril 2020 à  02:22
À toujours se poser en "oppressés", on oublie le fond du débat en simplifiant la réalité. Je vois la dedans qu'un processus de victimisation. Savoir prendre le recul sur un fait pour le situer dans un contexte a plusieurs échelles c'est primordial lorsqu'on discute de phénomènes sociaux. Resservir a chaque coup la mauvaise soupe au goût "victime de l'oppression" a tout bout de champ, c'est lourd et ça fait pas du tout avancer la compréhension de ces phénomènes, bien au contraire.

Bref un peu tard pour débattre, plus tard peut être.

Bonne nuit!

Posté par : Psilosophia | 27 avril 2020 à  02:22

Remonter

Pied de page des forums