PolyToxic-Diaries:D.666 - ???D. Sevrage XanaX Brutal ! arrêt 3-MMC... / Les Blogs de PsychoACTIF

PolyToxic-Diaries:D.666 - ???D. Sevrage XanaX Brutal ! arrêt 3-MMC... 



/forum/uploads/images/1539/img_2483-1.jpg

Bonjour a tous j'ai eu pas mal de mal à ecrire ces derniers temps en raison d'une impossibilité mentale a écrire la présente ainsi qu'une indisponiblité physique pour avoir accès a internet... suite à un sevrage imposé : ne voulant pas entrer dans le details des circonstance merci de ne pas me poser de question du pourquoi du comment concernant ce sevrage HardCore : je n'ai plus eu le choix

Voila un peu un bilan de mes conso. passée et aujourd'hui :
PASSE / JOUR
-Subutex 4mg / jour (sublinguale)
-3-MMC environ 1G / jour
-Xanax jusqu'à 7 mg / jour (6MG en moyenne) (soit plus de 28 cachet de 0,25mg ou plutot 14 cachets max de 0,5mg de xanax (per os.)
-AD mirtazapine 60MG à 120 MG max (6 cachet de 15MG le soir au couché) (per os.)
-Occasionnellement de l'alcool (pas plus de 2-4 unité)
-Cannabinoid 5F-ADB (Premier test environ 60MG dans 10CL de vapotte, puis test de 5 MG (par fiole de propylène glycol) 10MG puis 15MG (vapotte)
Le premier test au dosage inconnu m'a fait très peur : une vape et je pouvais plus me redressé grosse hallucinations impossible de me redresser : Les objets conversait avec moi, hallucination extrême...


DURANT 5 JOURS
-Xanax délivré au compte goute 1MG au total ! (per os.)
-Valium 10 (1 cachet) (per os.)
-Subutex 4mg / jours (sublinguale)
Tous le reste : ZERO

DEPUIS 3J
-Xanax : 2MG / jour (per os.)
-Mirtazapine : 30MG / jour (sublinguale)
-Subutex 4mg / jour

//////////////////////////////////////////////////////////HELL ON EARTH
En gros j'ai souffert du manque de xanax et aujourd'hui je ressent le manque de cathinone...

J'ai cru péter un cable quand le sevrage hard a commencé : pleurs, rage, hallucinations (motif d'objet en fractale... l'enfer !!!

Puis rentré chez moi au bout de 48H
-Première nuit : Xanax : ZERO !
rêve eveillé ou je refléchissait a 200 à l'heure en mal, DEPERSONNALISATION :
je voyais plusieurs personnage représentant les diverse facettes de ma personne : Le joker, Eminem, moi même dans un chapeau prennant l'eau de la seine au fur et a mesure que le joker m'attaquait les phrase caché dans la chanson de sniper gravé dans la roche fure l'impide a ce moment, je voyait le diable et la mort et les vinyl tournait a 200 les paroles aussi sans les écoutait je traduisait eminem par coeur mon cerveau reprennant ses fonctions un peu trop vite.

-Deuxieme nuit : Xanax : ZERO !
Cauchemard de la pire espèce des chose sexuelle les bas fond de ma personne, de mon malêtre (dans un contexte de vaisseau spatiaux )retranscrit dans le reve c'est vague et je prefere garder pour moi cette horrible cauchemard ou le pire de l'epèce humaine était la loi en vigueur

-3 eme jour visite d'un doc puis reprise du xanax a hauteur de 2MG par jour : je pouvais enfin redormir


Je prend les complément alimentaire 100mg de 5-HTC(griffonia) pour remonter ma sérotonine

Aujourd'hui j'aurai voulu vos lumière sur cette arret brutal notamment le xanax car j'ai vu qu'on pouvait en mourir si on l'arreter comme on me l'a imposé. J'ai probablement laissé derrière moi quelques neuronnes vu les bulles d'air ressenti dans mon cerveau, qu'en pensez vous?

Aujourd'hui (en liste d'attente) je dois aller en cure puis post cure (je remplis la lettre de motivation ce soir)
Désireux de me soigner j'aurai voulu passer a la méthadone qui n'a rien a voir avec le subutex qui lui est un inhibiteur d'opiacé a contrario de la méthadone qui elle est une vrai came pure.
Les avis sont tranché mais je pense que c'est la seul solution pour retirer tout craving et reprendre une vie "normal" j'ai déja faite 4 cures(polytoxicomanie mais surtout l'alcool à l'epoque ainsi que la codéïne cette 5eme cure est pour moi la solution pour repartir sur de bonne base
mais j'ai peur qu'il me gave de valium, tercian etc.
J'aimerai avoir de la méthadone, qu'en pensé vous (jamais pris d'heroine)

Ma situation est mal comprise par : ma compagne, ma famille et le corp médiacal entre AUTreS...
Je vis sous la menace de ma compagne et l'incompréhension totale (menace de valider mon surcis, cloitrement a la maison)
Aujourd'hui elle a menacer d'appeler 2 fois la police ce qui m'a mis hors de moi j'ai imploré sa pitié en pleurant et priant comme une merde... J'ai brisé de la vaisselle contre la porte d'entrée par rage et peur de ses menaces qui m'ont apporté déja bcp d'emmerde (injonction, spip, prison si je tiens pas mes engagement...)

Un tel degout de tout mes proches  me concidérant comme un drogué et donc pas de pitié pour ces être à négliger (les drogué) je me tourne vers des  gens qui peuvent comprendre un peu mieux a savoir la communauté psychoactive.

J'enchaine après sur le choix d'une post cure 4 au choix
j'attends vos réactions pour savoir les 3 choses suivantes :

peut on mourir du manque de xanax et aurais je des dégat neuronos ou autre suite a ce sevrage HARDCORE 4 jours avec 1MG en tout ? dont 2 sans rien du tout (l'horreur)

La méthadone pour moi c'est le Joker (pas le meme que dans mon reve de dépersonnalisation)
pensez vous que cela m'aidera ou ajoutera une équation supplémentaire au problème ?

Une 5eme cure va elle pas simplement se transformer en une cure de plus pour rechuter plus tard ?
Je sais que cela depend de moi surtout et oui j'aimerai arreter tout cela mais trouver un substitut

Merci la vie est belle mais pas en ce moment pour moi
Je risque de me séparer d'elle de perdre mon bien immo, et mon taff auquel j'ai plus envi d'aller, je ne dis pas que c'est de leur faute mais j'ai perdu 200€ de prime parce que je n'etait pas assez social, c'est a partir de la que j'ai commencé mes recherche de stimulant désinhibant...
Une collègue m'a fait perdre cette prime en n'ayant pas de vrai argument mais la sentence fut tout de meme appliqué (alors qu'elle n'etait pas justifié une simple erreures de communication et une mauvaise très mauvaise foix de sa part) Je ne retournerai jamais par principe dans cette société
C'est ce systeme pyramidale qui m'a degouté du travail et au niveau couple ma compagne croit bien faire et me menacant mais ne fait qu'inspiré en moi une profonde haine accouplé au dégout d'elle et de ses méthodes de chantage : " tu fais pas ca j'appele le 17" et ca dure depuis toujours
Mes parent me juge et en rajoute comme si j'avais pas assez souffert
Traumatisé alors que j'avais entrepris plusieurs démarche de sevrage, cela ne s'est pas passé proprement...

Je suis malade c'est simplement ça ! Je l'ai choisis mais le vivre c'est inconcevable


Catégorie : Sevrage - 14 octobre 2018 à  21:15

Reputation de ce commentaire
 
Tu est un génie
 
Merci de ton témoignage / ILE



Commentaires
#1 Posté par : Persévère 15 octobre 2018 à  06:27

Wouaou hey bey...

Sacré situation en effet. Je me reconnais un peu dans toi, surtout dans tes excès de produit.
J'ai une haute tolérance aussi, pas cool.

Pour les réponses que je vais t'apporter c'est mon avis perso je ne suis pas expert juste un usager qui s'y connais bien sur les substances que je prends. Les médoc j'en connaît un rayon. Large le rayon d'ailleurs.

Et non je ne pense pas que l'on peut mourir de manque de Xanax.
Pour les dégâts neuroleptique je ne peux pas te dire. Je pense que comme toutes drogue, le fait de consommer des stups ne doit pas aider à garder tes neurones op.
Ne plus consommer ne te fera que aller mieux.
Même si le sevrage est dur, crois en toi et en tes proches qui te soutienne.
Ta femme n'a pas envie de te perdre non plus  mais elle n'arrive plus a supporter cette situation. Elle te soutient encore malgré les menaces sinon elle serais déjà partie.
Alors si vraiment tu veux changer deja c'est 50% de réalisé sur ton sevrage. Car ça sera toi qui le veut. (Et tout les usagers le savent mais nous, toxicomane quand on veut quelque chose, on l'obtient souvent.. j'ai pas raison ? wink )
D'ailleurs parlons en du sevrage :

Dans un sevrage (encore une fois avec mon avis) c'est 80% Psychique et 15% Physique (je pense a la redescente d'hero surtout) et les 5 derniers bah c'est les mots clefs qui stimule ton cerveau meme inconsciemment ent.

Je vais bientôt poster un long post pour expliquer mon chemin entre le moment ou jai failli tout perdre et mes premières semaines de sevrage.
Justement ca répondra a une autre question : les cures et post cure..
De mon côté jai pu éviter la cure et pouvoir arrêter la dope avant. Avancer tranquillement dans mes repères et chez moi surtout car je ne me voyais pas loin d'eux (femme, famille et amis et mes chats) éloigné des derniers être cher a mes yeux. A choisir entre la came et ma vie je prend ma vie. Je me suis résolu a la drogue car je n'avais plus le choix. Mais, il faut dire que je le souhaitais surtout avant de partir en cure. Je me voyais pas partir et commencer mon sevrage dans les condition d'un HP.  Et hop ma première semaine était déjà faite.  La suite dans mon blog,  la je vais allez pioncer en espérant pouvoir dormir.

Il est passé ou mon dernier zopiclone ? Je l'aurais pas laissé la ? Ah non ? dommage...


@+ et courage pour la suite SafeManTrip tiens nous informés wink on est tous dans le même combat, arrêtons de nous juger les uns et les autres et commençons a s'entraider.

Persévère

/forum/uploads/images/1539/and-though-we-fade-away-cameron-gray.jpg

Reputation de ce commentaire
 
Hate de lire cela je suis en plein dedans ou presque... merci SafeManTrip

Posté par : Persévère | 15 octobre 2018 à  06:27

 
#2 Posté par : Anonyme6408 15 octobre 2018 à  09:28

Euuuh, si, on peut crever à cause d'un arrêt brutal de benzos à haute dose... Tu n'auras pas de dégâts neurologiques suite à ce bref manque.

Concernant la métha, comme je l'ai dit dans un précédent commentaire, ça peut t'aider à te stabiliser, comme tu peux faire de la merde avec parce que t'es quand même un peu coutumier des dosages à la con... J'en sais rien, la réponse c'est toi qui l'as.

Pour la cure pareil, c'est toi et toi seul qui verras ce que tu en fais.


Posté par : Anonyme6408 | 15 octobre 2018 à  09:28

 
#3 Posté par : SafeManTrip 15 octobre 2018 à  20:42

Persévère
Le problème est la le soutien des proches je le ressens pas ou plutot le vis comme une trahison (ayant commencé en amont mes demande de cure), n'ayant plus le choix que de ne pas consommer je n'obtiens pas (plus) ce que je veux mais c'est pas le but je voulais apprendre a consommer occasionnellement meme si c'est souvent dans mon cas : compliqué...

au moins j'aurai passer le plus dur je pense : un sevrage de plusieurs jours sans amphétamines c'est bien parti mais le craving sera toujours là car j'avais trouvé en ce produit (3-MMC surtout) un exhausteur d'humeur X100 un smile omniprésent et une motivation a faire les chose plus aisément, une totale désinhibition (trop parfois) et je le considérait comme mon AD principal avec des descentes des perte de neurones et tout le caca qui va avec.

Mes proches en l'occurence ma cop. c'est devenu tendu et sa menace est maintenant mise a execution, je ne peut pas cautionner cela (meme si je peu comprendre son geste sur le moment) surtout quand derrière elle en rejoue pas plus tard qu'hier pour qu'il puisse m'arriver PIRE...
bref je ne serais jamais compris par mes proches soit trop peu informé soit voulant bien faire ou me faire mal parfois comme hier
petage de plombs sous menace, jugement primaire de mes parent aucune aide n'est bonne a retenir d'eux j'ai dailleurs preferé couper tout liens !

j'en attend beaucoup du corps médical et je vois mon avenir pro et amoureux sous un mauvais angle pour l'instant. on vera ça après cure et post cure mais aujourd'hui c'est le néant total ! Ou alors des idées un peu naive qui me plairait mais concretement ne sont pas viable tout de suite, il faudra du temps.

Noyer
Oui la métha je pense pas pouvoir déconné vu le suivi et le controle extremement rigoureux (ampoule) en centre . Deja je suis pas sur qu'il accepte de m'en délivrer mais j'aimerai bien car au moins j'aurai une solide béquille pour pas redéconner vers d'autre choses comme l'alcool par exemple (légal)

aujourd'hui je ressent le manque non pas du xanax car j'ai pu etre stabilisé a 2MG / Jour mais surement celui du speed (3-MMC And Co.)

Perte de motivation, replis sur soit, gemissement de chevre... :S bref j'attends la cure avec impatience redoutant un traitement antalgique et camisole chimique (neuroleptique etc. )

J'ai du ménage a faire dans cette boite ou les réservoir son sur le mode reserve (quoique la serotonine va remonter j'espère grace au sport futur en post cure et la griffonia)

J'ai plus le choix comme je vous disait
et ça c'est bien mais , c'est pas un papier qui va me changer tant qu'on m'obligera je n'arriverai à rien et c'est justement pourquoi j'ai été viré de ma dernière cure il y a 4 ans, je n'etait pas convaincu de vouloir arreter, ce qui est plus le cas aujourd'hui mais j'aurai voulu que les choses se fasse différement et de mon plein grès uniquement !
Hate de lire ton retour sur tes expériences de cure post cure persévère !
Courage oui ! Mais aussi motivation pas beaucoup pour l'instant !


Posté par : SafeManTrip | 15 octobre 2018 à  20:42

 
#4 Posté par : SafeManTrip 17 octobre 2018 à  13:16

"C'est pas secret Story (anonyme)"

Je fait un T.R. de mon manque face au ma polytoxicomanie je pense que c'est plus pertinant que ton jugement sans recul.

Dailleurs pour compléter mon T.R. je voulait insister sur le fait que j'ai eu d'énorme hallucination quand je fut couper des stup et des médicaments
(AD,Xanax) les même en pire que celle que je faisait le soir sous Mirtazapine

aujourd'hui je reprend 30MG de Mirtazapine et je n'arrive plus a retrouver ces hallucination à la place je m'endors... tant mieux en fait

Comment décrire les hallucinations :
Déjà en manque elle viennent plus fortement mais moins facilement(il vous en coute une torture mentale) vous sentez les bulles d'air dans votre cerveau.
donc c'est souvent plusieurs motifs collé les un au autres avec pour centre d'autre objet personnage, ou motifs qu'on retrouvera dans leur attachements ou pas... Cela fait beaucoup penser au fractales c'est dailleurs des fractales. L'exercice mentale en manque est extremement douloureux quand au bout de 2 jours vous commencer a vraiment manquer c'est plus des hallucinations mais des musique ou texte qui se repete par coeur et tous en meme temps ou presque à 100 tour minutes

je me repète peut etre mais c'est vraiment hallucinant ce que le cerveau peu accomplir ou pas en une fraction de seconde, et quand vous réaliser que la 3-mmC et/ou autre peuvent vous ralentir c'est déjà pas mal car au final le speed c'est plutot du slow niveau QI...

Si tu vois mes post comme secret story arrête secret story car ça devient malsain là...

Take Care Everyones

Et merci anonyme pour le bolet orangé ! dommage que ça ne soit pas commestible wink


Posté par : SafeManTrip | 17 octobre 2018 à  13:16

 
#5 Posté par : altways 21 octobre 2018 à  12:20

http://regenere.org/videos/troubles-psy … enfer.html

Bon je te laisse ce lien qui pourrait t'aider à comprendre pourquoi le sevrage des benzos est si dur. Désolé de pas prendre beaucoup de temps en écrivant peu mais je tenais à partager cela avec toi. Bon courage -après faut savoir que le gars de la vidéo est un extrémiste- , et pour la métha essaie vraiment de passer outre les opiacés, mais ce n'est pas possible pour tout le monde et c'est banal comme réponse. RE Bon courage avec amoour

Reputation de ce commentaire
 
Merci je vais regarder cela avec interet - SafeManTrip

Posté par : altways | 21 octobre 2018 à  12:20

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0