Pourquoi consommer? Partie 2 : conséquences sanitaires / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » pjick » 

Pourquoi consommer? Partie 2 : conséquences sanitaires 



Ceci est la suite du billet précédent.

Etant loin d'être pas un spécialiste de la question sanitaire, il est possible que je fasse des erreurs, n'hésitez pas à  me corriger!


Dans ce billet, je vais évoquer les conséquences sanitaire de l'usage de drogues. Evidemment les aspects sociaux et sanitaire sont très liés.
->Par ex. trouver un taf sous-payé à  cause de la conso permettra moins d'accès aux soins,
->ou encore "avouer" sa conso à  son médecin peut être dur et retarder les soins




Comme précisé au début du post, j'ai peu de connaissances en médecine, même si j'en ai en psychiatrie. Je vais donc donner quelques données brutes issues du de l'OFDT qui semble sérieux sur le plan scientique

Le graphique suivant uniquement l'évolution des décès par opiacés Ces chiffres ne donnent aucune indication sur les maladies liées aux mode de conso (ex. HIV) ou sur les autres pathologies liées à  la conso.

/forum/uploads/images/1455/1455638550.gif



D'autres données plus complètes tirées du CéPiDC :
/forum/uploads/images/1455/1455640525.png


Notons que ces décès sont très peu nombreux, si on compare avec d'autres sources de mortalités (ex. décès par accidents domestiques en France), les chiffres des mortd liés à  la drogue sont vraiment faibles. Bien sur comparer proprement les décès dus à  la drogue aux décès dus aux accidents domestique nécessite de normaliser les populations. Toutefois considérons avec le tableau suivant :

/forum/uploads/images/1455/1455643992.jpg


On constate clairement une mortalité, infantile qui plus est, directement lié aux accidents domestiques. Cependant, (et heureusement) personne ne viendra blamer les parents dont les enfant ont eu ce type d'accident.

Les problèmes sanitaires de la vie de tout les jours sont pris en charge par la société, les problèmes sanitaires issus de la consommation de drogue sont considérés comme "une punition", en tout cas dans l'opinion générale.

Ceci à  pour conséquence immédiate pour les consommateurs de ne pas chercher ou de ne pas penser à  faire des bilans de santé. Ce qui va bien évidemment empirer la situation des consommateurs.

Sur le plan psychiatrique, de nombreux papiers montrent un lien positif entre la consommation et des troubles mentaux, paranoïa, manie
, dépressionle plus souvent. Il n'est cependant pas clair si ces problèmes sont issus de là  consommation ou si la conso va déclencher des crises.

Cette question psychiatrique est très liés aux problèmes sanitaires. Être consommateur en dépressions peux mener très vite à  la clochardisation, J emploi ce terme sans connotation insultante.

Enfin la drogue peux, sans nous tuer ni nous rendre fous, nous marquer à  vie. HIV, hépatite, cancer des poumons...

Nous sommes des individus raisonné. Si ce que j'ai décrit plus tôt est vrai les avantages de consommer doivent surpasser ces inconvénients. Ou alors j'ai exagéré certains aspects. Nous verrons cela dans le dernier post de cette série.




Références
“Research suggests that when they do seek care, substance users often experience
discrimination in the health care setting and receive lesser quality care… Thus as a
barrier to care, stigma and discrimination may adversely affect both mental health
and physical health by impeding entry into the health care system, reducing accurate
reporting of health issues, and lowering the quality of care received.”

From "Ahern, J., Stuber, J., Galea, S., 2007, Stigma, discrimination and the health of illicit drug users.Drug and Alcohol. Dependence 88: 188-196"

Sources
Mortalité liée aux drogues illicites - Étude d'une cohorte rétrospective de personnes interpellées pour usage de stupéfiants  (OFDT 2004))

Les surdoses mortelles par usage de substances psychoactives en France (OFDT 2010))

Catégorie : L'enfer c'est les autres - 29 février 2016 à  09:11



Remonter

Pied de page des forums