Première expérience sous MDMA / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Plaisir » 
 

Première expérience sous MDMA 



http://th03.deviantart.net/fs71/PRE/i/2013/214/f/3/waiting_bliss__2013_by_parablev-d6gdh5z.jpg[sup]Source : Parablev Deviant Art - Waiting Bliss 2014[/sup]

Bonjour à  toute la communauté !



Avant toute chose,  comme je suis nouveau, je me permets de mettre le lien de ma présentation pour les plus curieux : Présentation de Plaisir

J'ai testé la MDMA au tout début du mois de décembre dernier mais j'en avais déjà  beaucoup entendu parlé avant par mes réseaux d'amis. C'est d'ailleurs "de leur faute" si j'ai franchi le pas. Ils ont débuté leurs prises dès la fin du mois septembre. Passée les premières semaines, ils consommaient tous les week end PARA-TAZ-SPEED-ALCOOL-FUMETTE. Alors évidemment, je me suis aperçu qu'ils passaient des soirées absolument géniales. Toutefois, j'étais encore assez fermé à  l'idée de prendre de la drogue dure. Il faut croire que la prévention anti-drogue quand j'étais tout petit avait été plutôt efficace. big_smile

Seulement voilà , mes amis me connaissent comme-ci je sortais de leur intérieur. Ils me savent curieux, ouvert d'esprit et surtout, surtout, surtout en pleine reconstruction sentimentale. Je venais enfin de me remettre avec une fille et tout semblait aller pour le mieux. Ma copine ne consommait pas, mais elle n'était pas désintéressée par l'idée d'essayer...

Je vous le donne en dix, je vous le donne en cent, je vous le donne en mille : un soir nous sommes conviés chez un de mes meilleurs amis et j'ai eu ma première perche.

La soirée reste classique. Quelques joints tournent, on partage quelques verres en agrémentant tous ça pas de petits jeux. Seulement, plus le temps passe et plus ma copine et moi commençons à  être très intéressé par une petite partie de jambe en l'air. Alors, on commence à  se taquiner et pendant un instant je me plonge de son regard et je vois que ses pupilles sont carrément dilatées. Je comprends très vite qu'on a été drogué par mes potes et sur le moment je me souviens avoir dis dans ma tête "Ah, ils ont géré. Ils m'ont eu comme un débutant, les chacals." big_smile

Du coup je me lève, et je commence à  explosé de rire en allant prendre à  tour de rôle mes deux meilleurs potes dans mes bras en leur disant à  quel point je tenais à  eux mais qu'il fallait à  tout prix que je réserve les toilettes pour une petites quinzaines de minutes... avec ma copine. big_smile

Je note qu'à  ce moment mon sens du touché est très sensible. Je retourne voir ma copine dans le canapé et je lui propose d'aller discrètement dans les toilettes pour que je la rejoigne quelques minutes après pour notre affaire. Je pensais être ultra-discret, mais j'ai été rodé par tout le monde... J'arrive dans les toilettes et là ... Je suis excité comme un roumain au salon de la caravane, mais IM-PO-SSIBLE de monter le chapiteau... Je vous jure, c'était horrible ! Du coup, on laisse tomber notre petit projet et je retourne dans le salon. Tout le monde se retourne vers moi et se met à  rire. J'étais tellement gêné que je me suis moi aussi mis à  rire et là  un de mes potes me dit : " T'en fais pas, c'est super chaud sous D."

À ce moment de la soirée, je suis euphorique j'ai un sens du touché qui m'impressionne (lorsque je touche la peau de quelqu'un j'ai l'impression de ne faire qu'un. Très difficile à  décrire, en fait). La musique passe merveilleusement bien... Je ne peux pas m'empêcher de bouger mes particules de gras, c'est vraiment trop bon. Ma mâchoire claque un tout petit peu, mais un de mes potes m'a filé un petit tube de sucette pour mâchouiller. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. En plus, ça tombe bien,  c'est l'heure d'aller à  la soirée !

Sur le trajet, je perd un peu d'entrain. Mes potes me proposent de remettre le "facteur sur le vélo" et de prendre cette fois-ci un para. Je le prends sans trop y penser. Une grosse trentaine de minutes s'écoulent, le para fait effet et nous venons d'arriver au spot. Une énorme vague de chaleur m'enivre. J'ai l'impression que mes chevilles sont posées sur mes épaules (en gros si je pose le pied gauche au sol, j'ai mon épaule gauche qui tombe de quelques centimètres, et ça, sans que je puisse m'y opposer !). Mes deux bras se laissent bercés par le son comme deux petites tiges de fenouil soumissent à  un vent fort et c'est vraiment génial.

À ce moment de la soirée, selon mes potes, je ressemble à  un danseur étoile auquel on aurait ôté toute grâce et volupté. Les vidéos le lendemain me le confirmeront... J'étais absolument ridicule, et je prenais énormément de place. big_smile

Quelques temps après (désolé, impossible d'être plus précis), je me mets en quête de retrouver ma copine. Je quitte le mur de son et je commence la recherche. Je pense faire à  peu près 50 pas, quand soudain j'entends un son de psytrance. Ça me bouleverse, j'oublie ma copine et je me précipite vers le son, à  mon ancienne place. (La terre était agréable pour taper du pied, je pense.)

La soirée se déroule, je passe la majorité du temps à  trancer devant le mur de son. Je ne suis pas fatigué et... Je n'ai rien bu ni mangé de la soirée ! Il doit être 5h00, j'ai bu mon dernier verre aux alentours de 23h00, j'ai dansé toute la nuit et je n'ai pas soif. Je trouve ça vraiment bizarre, du coup je me force à  boire une grosse quantité d'eau. Je pensais que ça allait me faire du bien, mais en fait non. J'ai remis de l'essence dans la machine, mais rien de transcendantal ahah.

Entre 5h00 et 7h00, je parlais avec deux personnes qui étaient sous LSD. L'ambiance était propice à  l'échange. Un peu reculé du son, dans un petit camion aménagé (avec pleins de flacons partout yikes) Et c'était franchement formidable. J'étais très ouvert au dialogue et il faut l'avouer, ils me le rendaient bien. C'est d'ailleurs avec l'un d'eux que je me suis ouvert à  une idée qui à  bouleversé ma vie. Le gars était bien perché, il changeait tout le temps la musique sur son ordinateur parce qu'il arrivait pas à  en supporter une plus de 20 secondes ! Soudain, il ferme brusquement son pc. Et tout en gardant sa main sur l'écran qu'il venait de fermé, il me regarde droit dans les yeux en me disant : "La vie c'est un truc court et intense ! Pourquoi la vie devrait être forcément longue et prudente ?" Et puis il a ré-ouvert son ordi en continuant de changer ses musiques (il mettait par moment des musiques classiques, c'était épique !) Il a balancé cette phrase et ne s'en souviendrais peut-être même plus après son trip, mais je sais pas, ça m'a scotché et je me suis dis : "Putain, mais c'est pas idiot!".

On retourne chez mon pote avec ma copine vers 8h00. Autant vous dire que je sens que je ne suis plus perché. On a toujours du bon son qui tape (il est bien équipé) mais je sais pas, je suis conscient que mon état prend fin, du coup je suis moins heureux. J'ai presque envie de reprendre un para... Alors que la soirée est "terminée". Au final, nous ne reprendrons pas de MD mais on fumera comme des pompiers jusqu'à  12H00.

Je n'ai pas beaucoup aimé l'after dans la mesure où chaque idée qui me traversait l'esprit ne me rendait pas heureux. Tout me semblait terne et sans saveur. Sur le moment, je pensais vraiment que le seul moyen de redonner de la couleur dans ma vie, c'était de reprendre. C'est con, mais c'était vraiment comme ça que je l'ai vécu ! Heureusement qu'on avait à  fumer ! big_smile



http://fc01.deviantart.net/fs71/i/2010/303/4/7/methylenedioxymethamphetamine__by_purpletoad-d31sypp.png[sup]Source : Purpletoad Deviant Art - Mole[/sup]

Bilan



J'ai adoré ma soirée. J'ai appris par la suite que ma copine était au courant de l'affaire et que j'ai été le seul à  avoir été drogué à  mon insu. Avec le recul, mes amis me connaissent bien. J'aurais difficilement tenté la MD sans cette petite manigance. Et ils l'ont fait sérieusement avec de petites doses et surtout avec des personnes qui pouvaient me gérées en cas de problèmes.

La sensation sous MD est savoureuse. "On n'est qu'Amour" pour reprendre les dire d'un célèbre scribe égyptien. L'ambiance est indissociable de la prise je pense. J'ai bien aimé la montée chez mon pote mais ça n'a rien de comparable avec l'avalanche d'ondes sonores de la teuf. La MD résonne puissance dix mille dans chaque cellule de notre corps.

Je pense qu'il faut être vigilant sur l'eau et la nourriture. J'ai vraiment jamais été à  l'écoute de mon corps et j'ai eu du mal pour trouver de l'eau...

La descente est pas très très sympa. C'est clair. Mais au regard de la soirée que j'ai passé c'est un très juste retour de bâton. C'est un peu la petit claque derrière la tête pour te dire :



"Hey, c'était cool, mais redescend, ta vie t'attends."



Effets ressentis/observables :
- Pupilles dilatées
- Mâchoire qui "claquotte"
- Forte sociabilité/ ouverture aux autres (franchement, c'est dingue, j'aimais tout le monde...)
- Très impatient
- Je ne pouvais pas faire pipi alors que j'en mourrais d'envie...
- Très dynamique et "habité" par la musique
- Les effets s'estompent assez rapidement je trouve (si on ne prend qu'un para de 0,1, on ne tient pas la soirée je pense)
- Micro-depression au moment de la descente (ma vie est nulle blablabla)
- Pas d'effet visuel



C'est ainsi que s'achève mon TR ! J'espère qu'il vous a plu !



Plaisir.

Catégorie : Trip Report - 22 avril 2015 à  11:20



Remonter

Pied de page des forums