Repost sur méthadone sirop & gélules / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Cris » 

Repost sur méthadone sirop & gélules 



Salut
Je repose d'ici une réponse que j'ai balancé suite à la question préférez-vous méthadone sirop ou gélules.

Comme ma réponse fait 10 km de long j'ai décidé de faire un copier-coller afin d'alimenter mon blog encore un peu plus de conneries.

D'ailleurs franchement je me demande à quoi ça sert.
Est-ce que c'est utile au moins quelqu'un a quelque chose, je crois pas...
Sinon il y a longtemps que nous aurions le choix entre Subutex méthadone moscontin héroïne exetera.

enfin voilà je vais de nouveau pas me lancer dans une discussion sans fin voici ce que j'ai posté comme réponse:
Salut
Désolé tout ça c'est des conneries...  ça me fait bien rire.
primo j'ai attendu la méthadone pendant 10 ans pour me sortir de la came.
Secundo j'ai été hyper déçue car j'ai fait l'expérience de la méthadone Suisse qui n'a rien à voir avec la merde qu'on nous sert ici.
Perso j'en démords pas, l'état a juste acheter la paix sociale et basta nous il en a rien à foutre.
Comme dit si vous ça vous aide, tant mieux, et revenez dans 25 ans et on en reparle...

J'essaie de diminuer cette merde depuis des années et je stagne a 30 mg depuis des années !
Et ce sans faire de conneries, pas le moindre écart pendant des jours et des semaines voir des mois.
et encore si je fais un écart c'est une fois dans l'année il a aussi les écarts n'ont rien à voir avec les opiacés.
Depuis 2 ans je ne fréquente plus les salles de shoot Suisse étant frontalier.
Et puis d'ailleurs depuis 10 ans auparavant ces 2 ans, j'ai jamais acheté de cam en France tellement elle est merdique.
là-bas aussi c'est pas le Pérou, ben non c'est la Suisse.
j'entrai dans les salles de shoot les doigts dans le nez on me prenait même pour un Suisse romand presque pour un des leurs.
J'ai fini par connaître toute les équipes des 3 salles de la ville frontalière.
ici en France je connais quelqu'un de très proche qui depuis un an est tombé dans la cam de la vraie merde en plus et encore c'est peu dire.
il était au centre une semaine et on l'a lâché dans la nature avec ses gélules.
Quant à moi je suis réveillé depuis 6h du matin car je commençais à Twister comme tous les matins car je suis stable et apparemment sous dosé, où je  métabolisme trop vite.
Je fais quoi je remonte donc je ne débarrasserait jamais de cette merde ?
j'étais aux gélules, mais suite au décès de ma compagne, je devrais dire à l'assassinat sur ordonnance mais passons,  sinon je vais y passer la journée,  bref je suis repassé au sirop après presque plusieurs années à la gélule que j'ai reçu quasiment des sa sortie.
Pour moi il n'y a aucun suivi rien, vous à Paris vous avez peut-être tout sous la main mais ici en province on peut crever...
Je regrette juste de ne pas être de nationalité suisse pour bénéficier de l'aide qu'il vous apporte là-bas.
de toute façon pour ce que ça change.
Enfin voilà c'est moi qui ai demandé à revenir au sirop.
c'est débile non, vous trouvez pas ?
Mais pour en revenir suite au décès de ma compagne, j'étais tellement déprimé,  nous avions commencé en même temps il y a 25 ans, et comme un con j'ai trouvé comment m'injecter cette merde.
Avec les années j'avais mis de côté plus de 3 mois de réserve d'environ 60 mg par jour pendant ces 3 mois sans voir de docteur.
Qui d'ailleurs ne c'est même pas posé la question de comment j'avais fait.
Franchement qu'est-ce qu'ils en ont à foutre ils ont leur famille ils ont d'autres choses à faire que de s'occuper de Toxs qui ont foutu leur vie en l'air.
De leur plein gré, soit dit en passant c'est pas tout à fait juste.
pour moi il s'agit de représailles d'une guerre souterraine chimique.
Il suffit de se demander à qui profite le crime.
Une jeunesse qui s'autodétruit c'est un pays qui s'écroule.
On sait jamais avec ce système de merde tout peut s'écrouler du jour au lendemain il vaut mieux pas se  retrouver en manque.
Comme j'atribu son décès aux médecins,  qui ont rien fait bien au contraire, croyez-moi que je n'avais pas envie de le revoir, le mien ou un autre peu importe.
Pour moi ce médecin qui a prescrit du concerta à ma copine devrait se retrouver devant un tribunal.
elle car c'est une docteur a assassiné mon amie, et par la même occasion a détruit ma vie.
Comme dit Fernandel dans la fille du puisatier, revue récemment, le médecin vous dis de gentil mensonge, genre quand le vieux est en train de crever qu'il a déjà les mouches autour de l' œil il lui dit: vous nous enterrez tous, un truc dans le genre,  d'ailleurs j'ai pété de rire.
Enfin voilà toute ma réserve y est passée pendant ces 3 mois en injectant cette merde et autant vous dire que ça passe pas terrible dans l'organisme.
l'effet est assez bref et je shootais deux trois fois par jour.
En fait je pense que je devais avoir plus que 60 mg de côté par jour presque 100.
Me demandez pas la recette je vous la donnerai pas.
Comme je n'ai jamais inciter personne à consommer.

Du coup c'est moi qui ai demandé de revenir à la meta liquide.
Depuis 1 ans je suis revenu à ma vitesse de croisière de 30 mg par jour officieusement.
Si mon médecin lis ça,il est pas con il sera que c'est moi et voilà c'est lui qui m'a augmenter car je déprimais grave  après son décès.
C'est seulement 3 mois après son décès que tout m'est revenue à la gueule comme un boomerang.
Pourtant je l'ai vu quasiment partir sous mes yeux refusant toute aide médicale.
Et c'est en essayant d'arrêter cette merde de concerta que ça lui a provoqué une crise d'épilepsie fatale au moment où je l'ai laissé quelques minutes sans surveillance.
Nous avions décidé, d'un commun accord, d'appeler une ambulance au petit matin.
Dans un sens je la comprends elle a fait tellement de séjour à l'hôpital qu'elle en avait ras-le-bol.
Mais que ce toubib est plus lui prescrire cette merde je ne comprends vraiment pas.
le business avant toi aujourd'hui et notre vie passe ensuite.
Et il en va de même pour la méthadone qu'est-ce que vous croyez.
Les labos les chimistes accuse les médecins les médecins accuse les chimistes et les labos, chacun se renvoie la balle.
Et nous nous sommes au milieu à servir de cobaye et enrichir les lobby pharmaceutique beaucoup plus puissant à l'heure actuelle que les pétroliers.

Bref, je pense que pendant ces 3 mois le temps de tout régler déménagement paperasse exetera j'ai pas eu le temps de réaliser.
aujourd'hui ça fait un an et demi et croyez-moi le soir c'est dur.
Et pas que le soir, chaque minute chaque seconde, mais surtout le soir quand son odeur, sa chaleur, qu'elle n'est plus là à côté de moi.
Nous aurions dû mourir ensemble tous les deux d'une bonne overdose.
Vu qu'apparemment la méthadone ne lui a pas suffi contrairement à moi et encore nous compenssions avec des Speedball de Suisse.
quasiment tous les deux trois jours puis j'ai espacé les prises, jusqu'à un arrêt total mais ça m'a pris 10 ans.

Quand vous n'avez plus qu'une personne dans votre vie, car c'était ma seule amie,  ma complice, ma gonzesse, ma femme, peut-être plus en très bonne santé, mais quand même ils l'ont laissé crever.
Un jour notre médecin m'a dit: " je ne sais plus quoi faire pour elle" ,  ne savais plus comment l'aider.
Et mon toubib le seul remède à la déprime fût de m'augmenter.
Ah oui j'ai oublié, quelques mois auparavant je venais de perdre ma mère.
Perdre les deux êtres les plus cher que vous avez au monde en si peu de temps ne peut que vous faire mal.

Bref en gros je dispose de 100 mg par jour alors que j'étais qu'à 70.
Et depuis des années je ne prends que 30 mg.
Je pense que je metabolise trop vite.
alors quoi ?... faut augmenter la dose !!! Et jamais voir le bout du tunnel...
Avant que le gouvernement ne décide que tous les toxicomanes aient plus droit aux opiacés, j'étais sous moscontin.
Génial parfait j'allais m'en sortir.
j'avais commencé avec un médecin compréhensif, une heure de route pour aller le voir, d'ailleurs tous les gens de ma région y allait, il y avait jusqu'à 60 personnes dans la salle d'attente d'un petit village, les toxs venus de toute la région.
à ce salaud en a bien profité.
Il est bien gentil il nous a aidé mais il a bien profité des nanas qui faisait le tapin.
je le sais de trois d'entre elles.
Des choses que je ne peux même pas dire ici.
Puis il fut à l'origine du premier centre méthadone de ma région où ma nana et moi furent parmi les premiers cobayes.
aujourd'hui je n'en démord pas vous penserez ce que vous voudrez mais le fait d'avoir donné de la méthadone et juste une histoire de paix sociale.
Fini le junky qui braque la petite vieille,  au fond des ruelles sombres le soir, et des cadavres à ramasser par overdose qui salissent nos  journaux de nos belles villes touristiques.
De fait c'est toute une génération qui a été sacrifié.
Je sais que ce que je dis ne plaît pas à certains, alors, aller vous faire foutre.
et vous reverrez votre copie dans 20 ans ou 30 ans.
Moi aussi, j'y j'ai cru au départ il y a plus de 25 ans.
Bien sûr le toubib nous avait prévenu que certains d'entre nous en prendrai à vie.
Seulement voilà j'en ai marre de pas pouvoir m'en débarrasser.
Je peux me stabiliser sans problème rester en vitesse de croisière à 30 mg mais hélas je passe des nuits de merde je suis obligé de me lever à 5h 6h du matin pour sauter sur ma dose qui tiendra de nouveau jusqu'à la même heure le lendemain.
ma compagne elle finalement je lui disais d'arrêter d'en prendre comme des Tic Tac,  toutes les trois 4h car sous concerta elle n'était plus la même.
Ça pouvait aller jusqu'à 400 mg par jour.
Évidemment je pourrais aussi augmenter la dose être dans ce qu'on appelle la dose de confort.
Tous ces termes à la con me font gentiment rigoler.
Moi tout ce que je constate c'est que je suis en manque et que j'en chie pour diminuer cette merde.
Que les centres de cure n'existe plus car coûte une fortune à l'état pour une réussite quasiment inexistante.
Mais voilà moi aujourd'hui motivé n'ayant plus rien à perdre vu que je suis seul je suis prêt maintenant à partir en centre de cure hélas ça n'existe plus ça ne se fait plus voilà la réponse de mon médecin.
Oh j'ai changé de médecin une fois.
il m'a bien fait rire celui-là aussi.
Son cabinet est équipé de ce qu'ils appellent une microstructure car j'habite un petit bled paumé maintenant où ma vie est beaucoup plus tranquille.
mais j'ai quand même mis plusieurs années avant d'arrêter de fréquenter les salles de shoot en Suisse.
depuis 2 ans je ne mets plus les pieds.
Finalement ce qui me manque le plus là-dedans c'est la convivialité que je trouvais là-bas.
Donc le dernier médecin que j'ai rencontrer, et spécialisé dans notre problème, me sors une connerie du genre quand je lui demande d'arrêter:
- " ah mais il faut surtout pas arrêter car tu es malade et quelle est ta maladie..."?....
Il reste assis comme un rond de flan me regarde et attend la réponse.
Bien sûr je la connais c'est sa réponse alors je lui ai dit ce qu'il voulait entendre:
"  la toxicomanie " ( dommage qu'il n'y avait rien à gagner)
Bref bingo le type m'a dit voilà faut pas arrêter continue, et de toute façon il prenait sa retraite.
Ensuite dans la pièce d'à côté se trouvait l'équipe ( équipe faut le dire vite) de cette microstructure présent dans les petites villes pour aider les toxico.
la psychologue s'endormait pendant qu'elle écoutait mon histoire de vie.
Le travailleur social à qui j'avais demandé un peu d'aide pour remplir un dossier m'a dit qu'on ferait ça une autre fois car il prenait ses vacances.
Donc après avoir entendu autant d'inepties je n'ai plus remis les pieds là-bas et je continue à voir mon toubib habituel.
Mais qu'est-ce que vous croyez les médecins ils sont comme vous qui travaillez !
À quelques très rares exceptions et ils ne vont pas vous le dire, il arrive à leurs boulot, ils vont prescrire votre dose et c'est tout.
enfin pour moi c'est ça et c'était comme ça aussi au centre.
Mais chaque fois je m'égare ce que je voulais dire c'est que le moscotin me réussissait très bien.
De 80 milligrammes je suis allé à 20 mg donc sur la bonne route quand le gouvernement a décidé que nous n'avions plus droit à ces opiacés.
Ceci quand le Subutex est sortie et la catastrophe.
Le docteur qui me prescrivait mon moscontin m'a dit qu'il n'avait plus le droit et m'a prescrit plus de 3 fois ,8 mg par jour.
Au début je l'ai pris normalement et ni une ni deux en intraveineuse.
puis la méthadone est arrivé.
J'ai sauté dessus pour arrêter de shooter cette merde.
puis la gélule a fait sa sortie.
Mais comme j'avais trouvé du taf en Suisse j'ai commencé à fréquenter les salles de shoot et après le boulot de 6 mois j'ai continué à fréquenter pendant presque 10 ans.
j'ai toujours été honnête avec mon médecin rien à cacher.
je voulais les gélules mais comme toutes mes analyses d'urine était toujours positive ça m'a pris 1 ans avant d'y avoir droit.
et comme je le disais plus haut un de mes proches qui est tombé dans la cam récemment il y a 1 ans et passer aussi à la méthadone en une semaine au centre il est ressorti avec sa dose.
Évidemment sachant qu'il faut 2 mois pour avoir un rendez-vous ils n'ont plus le temps de s'occuper des cas, comment dire ça poliment, disons des cas qui ne leur sens pas trop grave.
pourtant il est schizophréniques et vu la merde qu'il consomme,  il aurait mieux fait d'arrêter à la dure.
Tout le monde me dit la dope est super bonne,  mais putin réveillez-vous.
La vraie cam je l'ai connue, juste avant qu'elle ne disparaisse, je peux vous dire qu'elle n'existe quasiment plus.
D'ailleurs il y a eu un reportage récemment qui parlait de cette période des années 90 qui englobe les années 80 aussi.
Rien que de vous en parler j'ai l'odeur qui me chatouille. de ce bon opium qui brûle au fond de la cuillère.
Vous avez même pas le temps de vous injecter la moitié de la dose que vous êtes déjà en train de gerber vos boyaux.
Bon je vais arrêter là j'utilise mon smartphone donc le texte doit être complètement incompréhensible.
surtout que de passer du coq à l'âne c'est ma spécialité.
Désolé j'ai pas fait beaucoup d'études je n'ai pas fait philo.
Contrairement à certains ici qui ont une élocution digne des grands écrivains.
donc résumé de toute façon méthadone en flacon c'est encombrant mais ça a aussi ses avantages bien sûr la gélule c'est plus facile à transporter.
Ce qui me fait chier dans le sirop c'est que je dois courir tous les 15 jours à la pharmacie alors qu'avec les comprimés ou les gélules si vous préférez c'était qu'une fois par mois.
D'ailleurs je ne comprends pas ceci aussi pourquoi courir chez le médecin tous les mois s'il n'y a aucun changement.
Qu'il me fasse une ordonnance renouvelable à vie, et tant qu'il n'y a pas de changement je continue à aller à la pharmacie une fois par mois.
Car le voir ne change strictement rien il n'a pas le temps de nous recevoir comme je le disais plus haut ils font leur boulot., point barre !
Souvent quand j'arrive chez lui la salle d'attente est pleine à craquer.
Bon je sais que je suis un peu de mauvaise foi car je bouge pas trop mon cul mais tout ça excusez-moi mais je le mets sur le dos de cette merde qu'est la méthadone.
Ça suffit juste pour me lobotomiser le cerveau et me rendre à amorphe toute la journée.
évidemment si j'augmente la dose je bougerai mon cul dans tous les sens.
Mais alors le bout du tunnel n'existe pas on nous mène en bateau depuis le début juste pour qu'on se tienne à carreau.
Fini le trafic fini les magouilles fini d'empoisonner les autres car en fait je crois que c'est pas à nous qu'ils ont pensé en sortant cette merde... mais aux autres pour que nous fassions le moins de dégâts possibles si nous restions dans la cam.
Donc au final il s'agit bien d'un sacrifice de nos personnes.
enfin voilà je vous livre ça brut de décoffrage écris à l'aide de la reconnaissance vocale avec quelques corrections par moment.
pourtant maintenant ce que je demande c'est pas grand-chose juste une petite cure de sevrage et c'est tout.
Mais je pense que après un quart de siècle à la méthadone ça risque d'être compliqué.
Je pense même peut-être me tourner vers une autre solution et vers un autre pays pour m'en sortir.
En France ils ont rien compris je suis désolé.
c'est quand même étrange on donne deux opiacé de comme la méthadone il refuse de donner le cannabis thérapeutique c'est quoi ce délire de merde.
Car avec du cannabis nous pourrions aussi nous en sortir un petit peu plus facilement.
surtout pour des loque humaine comme moi qui n'avons plus de travail et qui tournes en rond dans nos appartements du matin au soir.
Bon voilà vous vouliez un avis vous avez le mien.
Bien sûr il est mal formulé comme toujours ne prenez pas tout trop au pied de la lettre car comme dit je vous balance ça un peu à la va-vite.
et moi et la lecture ça fait deux.
  pourtant je m'applique.
À très bientôt les amis et bon courage à tous.

PS: si certains de mes propos peuvent choquer désolé comme ont me l'a déjà dit je crache dans la soupe !
Mais que voulez-vous la soupe est mauvaise il faudrait en changer.
Bon j'ai essayé de corriger mais au final je suis en train de me dire mais qu'est-ce que je me fais chier.
Qui va lire cette merde et qu'est-ce que ça va changer.
c'est une révolution de fond qu'il faudrait.
Rien ne remplacera jamais l'héroïne.
Héroïne d'ailleurs qui a été fabriqué pour aider les opiomanes.
Et aujourd'hui on nous sert de la méthadone pour aider les heroinomanes.
Et comme je l'ai dit nous aider, mdr, nous ?.. mais pour rêver depuis quand on nous aide ? Où vous vous avez vu ça ?
La seule aide logique, pour moi serait de nous laisser nous défoncer comme on l'entend.
D'ailleurs si je voulais mourir ce serait pas d'une balle dans la tête mais d'une bonne dose de vrai came dans les veines !
qu'est-ce que ça peut vous foutre car du moment que tu as goûté à l'opium ton corps ne sera plus jamais le même.
Pour moi 25 ans de méthadone ça suffit j'en ai plein le cul je n'en n'ai que les inconvénients.
Punaise j'essaie de rester poli correct compréhensible par tout le monde mais maintenant que j'ai perdu la seule personne pour laquelle je vivais même si des fois les amis me font croire que ça ira mieux je sais très bien que c'est faux. (Oslo 31 août)
Allez trouver le courage de tout recommencer surtout quand vous avez un certaine âge.
j'en ai vraiment ras-le-bol de me traîner ce boulet de méthadone qui m'empêche de vivre.
Et que vous faut-il encore comme preuve cette merde m'enlever la seule personne qui comptait pour moi sur terre.
Après avoir dépassé la cinquantaine vous croyez quoi que je vais refaire ma vie avec qui....
j'y crois plus.
Tout ce que je peux faire c'est vous mettre en garde et vous libérer de cette merde le plus vite possible.
avant qu'elle ne vous bouffe aussi.
c'est pour cela que je milite pour de l'héroïne mais pas de l'héroïne de laboratoire de la vraie fait avec du pavot pas celle qui Servent en Suisse dont j'ai entendu parler et qui ne plaît pas tellement au tox. Car synthétique.
Enfin voilà j'ai juste l'impression d'avoir été sacrifié moi et plein d'autres.
Le nombre d'amis qui ont déjà quitté ce monde avant d'avoir pu vivre libre sans chaîne.
Du coup ça me rend malade tout ces centre de merde qui ne servent à rien.
Savoir que des potes prenne de la méthadone alors qu'ils n'ont jamais pris une miette d'héroïne de leur vie juste car ils ont pris du Subutex 2 rue.
En résumé je crois que l'industrie a remplacé les dealers.
Pourquoi fabriquer des produits de merde vous si ça vous convient tant mieux et que vous arrivez à vous en sortir tant mieux.
Et pour certaines personnes malades par exemple, ou comme moi qui ne vois pas le bout du tunnel après un quart de siècle de traitement il serait temps que nous file de l'héroïne une bonne fois pour toute.
Où est le problème si je fais ça chez moi et que j'empoisonne personne, au contraire on devrait nous donner une médaille.
Tout ces centre géré par des médecins des psychologues qui n'ont jamais touché un pet de cam et qui viennent vous dire comment vivre, mais où on va ?
Celui qui n'a jamais touché ne comprendra jamais la douleur que ça peut être.
Bien sûr je préférerais retrouver une vie normale.
mais qu'est-ce qui est "normal"...
Je sais plus comment on dit mais je crois grosso modo :
quand le vin est tiré il faut le boire jusqu'à la lié.
Nous ne sommes juste que des pantins bon à faire vivre des lobby pharmaceutique et une flopée de psychiatre psychologue qui vivent de notre malheur.
Est-ce qu'un seul d'entre eux est venu chez vous ?
passer une seule journée pour voir comment ça se passe ?
comment vous vivez comment vous en chier, pour survivre des fois sans travail avec uniquement un RSA qui vous permet à peine de bouffer.
j'arrête là car je vais finir par dire des conneries,  quoi qu'à mon avis c'est déjà fait.
et finalement moi qui voulais faire une petite réponse courte je suis de nouveau parti dans un délire des explications sans fin.
de toute façon tout ça ne s'explique pas.
ça se vit !
et pour raconter tout ça j'aurais besoin de milliers de milliers de pages.
Quand je pense qu'en Inde, existe une tribu qui carbure à l'opium.
Une bande de petits vieux qui dit lui chaque matin, dillue une boulette d'opium et le boivent pour aller travailler, un peu comme le font les bolivien avec la coca.
finalement tout ces produit non rien à foutre ici.
il ne pousse pas ici donc la place n'est pas là.
Bref on est dans une belle merde.
sur ce j'ai dit que j'arrêtais, j'arrête.
Bon courage à tous et bonne chance si toutefois la chance a à voir là-dedans je crois que c'est plutôt une histoire de fric comme toujours.

  The end.

Désolée pour les fautes, la tournure exetera une fois de plus je précise que je ne suis pas philosophe que je n'ai pas fait tellement d'études donc s'il vous plaît ne me tenez pas trop rigueur pour les tournures de mes textes.
souvent un peu confus je l'admets.

Catégorie : Tranche de vie - 24 janvier 2020 à  09:40

#avenir #cocaïne #méthadone #monscotin #mort #buprénorphine #vie



Remonter

Pied de page des forums