Revue de presse Cannabis thérapeutique du 11 février 2018 / Les Blogs de PsychoACTIF

Revue de presse Cannabis thérapeutique du 11 février 2018 



IACM-Bulletin du 11 Février 2018



Science/Homme: La consommation de cannabis n’est pas associée à des effets négatifs sur la respiration
La consommation de cannabis n’est pas associée à des risques accrus de maladies respiratoires. C’est la conclusion d’une analyse sur 2 304 participants, dont 49% qui n’ont jamais consommé de cannabis, 43% d’anciens utilisateurs et 8% de consommateurs de cannabis. Ce sont les résultats des chercheurs de l’École de Santé publique du Colorado, aux États-Unis, qui ont été publiés dans la revue Chronic Obstructive Pulmonary Diseases.

L’enquête a révélé que l’usage actuel ou antérieur du cannabis n’était pas associé à une augmentation des risques de respiration sifflante, de toux ou de bronchite chronique par rapport aux non-usagers. Les utilisateurs de cannabis actuels et anciens avaient moins d’emphysèmes et un meilleur volume expiratoire maximal en une seconde (VEMS1%). Cependant, l’usage intensif de cannabis a été associé à d’autres symptômes de la bronchite chronique.

Morris MA, Jacobson SR, Kinney GL, et al. Marijuana use associations with pulmonary symptoms and function in tobacco smokers enrolled in the Subpopulations and Intermediate Outcome Measures in COPD Study (SPIROMICS). Chronic Obstr Pulm Dis. 2018;5(1):46-56.



Science/Homme: L’exercice augmente les niveaux d’endocannabinoïdes dans le sang
L’exercice aérobique (courir sur un tapis roulant par exemple dans ce cas) augmente l’humeur et les niveaux sanguins des endocannabinoïdes. Ceci est le résultat d’une étude menée par des chercheurs de l’Université du Wisconsin à Madison et de l’École de Médecine du Wisconsin à Milwaukee, États-Unis, auprès de 12 adultes diagnostiqués de trouble de stress post-traumatique (TSPT) et auprès de 12 autres personnes considérées en bonne santé. Les participants ont couru sur un tapis roulant pendant 30 minutes à intensité modérée.

Les concentrations circulantes des endocannabinoïdes anandamide (AEA, arachidonoylethanolamide) et 2-AG (2-arachidonoylglycérol) ont augmenté de façon significative. Cet effet était plus fort chez les adultes en bonne santé que chez les patients atteints de TSPT. Les auteurs ont conclu que «le système endocannabinoïde était activé chez les adultes avec et sans TSPT, bien que l’envergure de l’effet suggère que les adultes atteints de TSPT peuvent avoir une réponse d’endocannabinoïdes moindre à l’exercice».

Crombie KM, Brellenthin AG, Hillard CJ, Koltyn KF. Psychobiological Responses to Aerobic Exercise in Individuals With Posttraumatic Stress Disorder. J Trauma Stress. 1 Fév 2018. [in press]



En bref


Etats-Unis: Le Vermont légalise le cannabis à des fins récréatives

Le Vermont est officiellement le neuvième État des États-Unis à légaliser le cannabis et le premier à mettre fin à la prohibition du cannabis par le biais d’un acte législatif. Les changements législatifs précédents, qui ont mis fin à l’interdiction du cannabis dans huit États, étaient basés sur des initiatives de vote. En vertu de la nouvelle loi, les personnes âgées de plus de 21 ans seront autorisées à détenir légalement jusqu’à une once (environ 28 g) de cannabis et à cultiver jusqu’à deux plants de cannabis matures et quatre en croissance. s
Forbes du 22 Janvier 2018

France: Un rapport demandé par le gouvernement suggère la décriminalisation de toutes les drogues
Deux membres de l’Assemblée ont été chargés par le gouvernement, par l’intermédiaire de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale, d’étudier les politiques de la France en matière de drogues et de recommander des changements susceptibles d’alléger le système de justice pénale du pays. Fait inhabituel, malgré la rédaction du rapport, les deux parlementaires ont divergé sur leurs recommandations de réforme législative; ils ont donc décidé de laisser le gouvernement choisir entre deux options pour répondre aux problèmes de possession personnelle de drogues.
Talking Drugs du 22 Janvier 2018

Science/Homme: Il n’y a pas suffisamment de preuves des effets de l’usage du cannabis sur le risque d’AVC ni sur celui de crise cardiaque
Les auteurs d’une revue des études examinant les effets de l’usage du cannabis sur le cœur et la circulation ont conclu que «les preuves examinant l’effet de la marijuana sur les facteurs de risque cardiovasculaire et les résultats y compris l’accident vasculaire cérébral et l’infarctus du myocarde sont insuffisantes».
Le Centre d’Études médicales supérieures de Wright, Scranton, États-Unis.
Ravi D, et al. Ann Intern Med. 23 Jan 2018. [in press]

Science/Homme: L’utilisation de cannabis n’a aucun effet significatif sur la fertilité
Dans une étude sur 4 194 femmes (1 125 en couples), le cannabis utilisé par les hommes et par les femmes n’a pas eu d’effet significatif sur la fertilité.
École de Santé publique de l’Université de Boston, États-Unis.
Wise LA, et al. J Epidemiol Community Health. 2 Déc 2017. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis réduit la consommation de cannabis
L’administration d’un l’extrait de cannabis Sativex et la thérapie comportementale ont réduit la consommation de cannabis chez 40 personnes dépendantes au cannabis. Les participants ont reçu jusqu’à environ 110 mg de THC dans l’extrait ou un placebo pendant 12 semaines.
Centre de Toxicomanie et de Santé mentale, Toronto, Canada.
Trigo JM, et al. PLoS One. 2018;13(1):e0190768.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 a augmenté les effets antidépresseurs du magnésium et du zinc
Lors d’une étude sur des souris, de faibles doses d’oléamide ont augmenté les effets antidépresseurs du magnésium et du zinc. Les auteurs ont écrit qu’elles produisaient des effets «au moins additifs».
Université médicale de Lublin, Pologne.
Wośko S, et al. J Pharm Pharmacol. 30 Jan 2018. [in press]

Science/Animal: La dilatation des vaisseaux sanguins induite par les cannabinoïdes ne dépend pas seulement de l’activation des récepteurs au cannabis
La recherche révèle que la dilatation des vaisseaux sanguins par les cannabinoïdes ne dépend pas seulement de l’activation des récepteurs CB1 et CB2 sur l’endothélium ou sur la paroi interne des vaisseaux sanguins, mais qu’elle implique également d’autres mécanismes.
Institut de Physiologie de Bogomoletz NAS d’Ukraine, Kiev, Ukraine.
Bondarenko AI, et al. Vascul Pharmacol. 17 Jan 2018. [in press]

Science/Homme: La restriction calorique, chez les patients atteints de diabète de type 2, réduit les taux d’endocannabinoïdes
Lors d’une étude sur 27 patients souffrant d’obésité et atteints à la fois de diabète de type 2 et de maladies coronariennes, les chercheurs ont découvert qu’après une restriction calorique à 1000 kcal par jour pendant 16 semaines les taux sanguins d’endocannabinoïdes y compris celui de l’anandamide, mais pas du 2-AG, avaient diminué.
Centre Médical Universitaire de Leiden, Pays-Bas.
van Eyk HJ, et al. Nutr Diabetes. 2018;8(1):6.



Un coup d’œil sur le passé


Il y a un an

Israël:
Le gouvernement veut décriminaliser la petite consommation récréative de cannabis

Il y a deux ans

Science/Homme:
Une étude rétrospective indique que le cannabis riche en CBD est bénéfique aux enfants présentant une épilepsie
Science/Homme: Dans une étude contrôlée, le THC a réduit l’intensité de la douleur de poitrine non causée par une maladie cardiaque


Catégorie : Actualités - 11 février 2018 à  21:01



Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0