Revue de presse Cannabis thérapeutique du 22 avril 2018 / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » filousky » 

Revue de presse Cannabis thérapeutique du 22 avril 2018 



IACM-Bulletin du 22 Avril 2018




Science/Homme: Selon deux études la légalisation du cannabis à usage médical est associée à une réduction des prescriptions d'opioïdes

La mise en œuvre des lois sur le cannabis médical aux États-Unis est associée à la réduction des prescriptions d'opioïdes selon deux études publiées dans la revue JAMA Internal Medicine. Dans la première étude, des chercheurs de l'Université du Kentucky à Lexington et de l’Université d’Emory ont étudié la relation entre les lois sur le cannabis et les prescriptions d'opiacés chez les patients inscrits au programme Medicaid, un programme fédéral et étatique qui aide les patients avec de faibles ressources et revenus. Les auteurs ont constaté que «la mise en œuvre par l'État des lois sur la marijuana médicale était associée à un taux de prescription d'opioïdes inférieur de 5,88%. De plus, la mise en œuvre des lois sur l’usage de la marijuana chez les adultes, qui ont toutes été adoptées dans des États où les lois sur la marijuana médicale sont en vigueur, était associée à un taux de prescription d'opioïdes inférieur de 6,38%.

Dans la deuxième étude, des chercheurs de l'Université de Géorgie à Athènes ont étudié l'association entre les lois nationales sur le cannabis médical et les prescriptions d'opiacés chez certains patients du programme Medicare, un programme national d'assurance sociale administré par le gouvernement fédéral. Ils ont écrit: «Cette analyse longitudinale de la Partie D de Medicare a révélé que les prescriptions remplies pour tous les opioïdes diminuaient de 2,11 millions de doses quotidiennes par an, contre une moyenne de 23,08 millions de doses quotidiennes par an lorsqu'un État adoptait une loi sur le cannabis médical. Ils ont conclu que «combinés avec des études publiées antérieurement suggérant que les lois sur le cannabis sont associées à une baisse de la mortalité liée aux opioïdes, ces résultats renforcent les arguments en faveur de considérer les applications médicales du cannabis comme un outil parmi d'autres dans la politique d’arsenal qui peut être utilisé pour diminuer le préjudice des opioïdes sur ordonnance. "

Wen H, Hockenberry JM. Association of Medical and Adult-Use Marijuana Laws With Opioid Prescribing for Medicaid Enrollees. JAMA Intern Med. 2 Avr 2018. [in press]

Bradford AC, Bradford WD, Abraham A, Bagwell Adams G. Association Between US State Medical Cannabis Laws and Opioid Prescribing in the Medicare Part D Population. JAMA Intern Med. 2 Avr 2018. [in press]

Science/Homme: Dans une étude clinique contrôlée un extrait de cannabis riche en CBD a amélioré les symptômes de la colite ulcéreuse

Un extrait de cannabis riche en CBD peut être bénéfique pour le traitement symptomatique de la colite ulcéreuse. Ceci est le résultat d'une étude contrôlée par placebo menée par des scientifiques du NHS Foundation Trust de Guy et St Thomas à Londres, Royaume-Uni. Sur 60 patients, 29 ont reçu un extrait de cannabis capsulé et 31 ont reçu un placebo pendant 10 semaines. Les auteurs ont noté que l'extrait contenait également un certain nombre d'autres composés, y compris jusqu'à 4,7% de THC. Les doses quotidiennes moyennes de CBD étaient d'environ 300 mg, prises en deux doses de 150 mg le matin et le soir, ce qui correspond à une dose supplémentaire d'environ 14 mg de THC.

Il n'y avait pas de différence entre le groupe cannabis et le groupe placebo dans le pourcentage de patients en rémission après traitement. Cependant, la qualité de vie et l'évaluation globale de la gravité de la maladie étaient meilleures dans le groupe cannabis que dans le groupe placebo. Il y avait un certain nombre d'effets indésirables, qui selon les auteurs peuvent être attribués au THC dans l'extrait. Cependant, des améliorations peuvent aussi avoir été causées par le THC.

Irving PM, Iqbal T, Nwokolo C, Subramanian S, Bloom S, Prasad N, Hart A, Murray C, Lindsay JO, Taylor A), Barron R), Wright S). A Randomized, Double-blind, Placebo-controlled, Parallel-group, Pilot Study of Cannabidiol-rich Botanical Extract in the Symptomatic Treatment of Ulcerative Colitis. Inflamm Bowel Dis. 2018;24(4):714-724.

En bref

IACM: Nouvelles publications dans Cannabis and Cannabinoid Research

De nouveaux articles ont été publiés dans le CCR, la revue partenaire de l'IACM:
“ Hallucinations à la suite d'un dosage aigu de cannabis: rapport de cas et comparaison avec d'autres drogues hallucinogènes par Frederick S. Barrett, Nicolas J. Schlienz, Natalie Lembeck, Muhammad Waqas, Ryan Vandrey.
Perspectives des médecins de New York et connaissance de l’état du programme de Marijuana Médicale par Alexandra Sideris, Fahad Khan, Alina Boltunova, Germaine Cuff, Christopher Gharibo, Lisa V. Doan.
Évaluation nationale des besoins des infirmières et infirmiers praticiens du Canada concernant le cannabis à des fins thérapeutiques par Lynda G. Balneaves, Abeer Alraja, Daniel Ziemianski, Fairleth McCuaig, Mark Ware.
Performances de la mémoire verbale et réduction de l'épaisseur corticale des régions cérébrales le long des faisceaux unciné chez les jeunes adultes utilisateurs de cannabis par Nina Levar, Alan N. Francis, Matthew J. Smith, Wilson C. Ho, Jodi M. Gilman.

Monde/Etats-Unis: Commentaires sur l'utilité médicale du cannabis
La Food and Drug Administration (FDA) demande aux personnes intéressées de soumettre des commentaires concernant le potentiel d'abus, l'abus réel, l'utilité médicale, le trafic, et l'impact de changements de plan sur la disponibilité pour l'usage médical de cinq substances médicamenteuses. Ces commentaires seront pris en compte lors de la préparation d'une réponse des États-Unis à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant la responsabilité en matière d'abus et le détournement de ces médicaments. Les commentaires doivent être soumis au plus tard le 23 Avril 2018.
Request of comments on abuse potential and medial usefulness of cannabis by the FDA

Science/Homme: La légalisation du cannabis réduit la criminalité
Selon une analyse des données sur la criminalité et d'autres problèmes dans les États de Washington et de l'Oregon, la légalisation du cannabis à usage récréatif était associée à une réduction significative des viols et des crimes contre les biens, ainsi qu'à l'usage d'autres drogues. Quatre mécanismes possibles ont été discutés par les auteurs: "les effets psychotropes directs du cannabis; la substitution aux substances induisant la violence; réaffectation de l'effort de police; le rôle réduit des criminels dans le commerce de la marijuana. "
Université de Bologne, Département d'Économie, Italie.
Dragone D, et al. JEBO 2018, 20 Fév. [in press]

Science/Homme: Le THC est trouvé dans le lait maternel des mères usagères de cannabis
Selon une étude qui a examiné le transfert de THC dans le lait maternel des mères utilisant du cannabis, 2,5 pourcent de la dose maternelle est transférée dans le lait maternel. La dose journalière estimée pour le nourrisson était de 8 microgrammes par kilogramme, ce qui serait de 0,04 milligramme pour un enfant de 5 kg, si la mère inhalait du cannabis contenant 23 mg de THC tel qu'utilisé dans l'étude.
Centre des Sciences de la Santé de l'Université Texas Tech, Amarillo, États-Unis.
Baker T, et al. Obstet Gynecol. 6 Avr 2018. [in press]

Science/Homme: Le bisphénol A peut inhiber la dégradation des endocannabinoïdes

Le bisphénol A, qui est un produit chimique largement utilisé dans l'industrie, peut inhiber la FAAH (fatty acid amide hydrolase), ce qui peut provoquer une augmentation des concentrations plasmatiques d'endocannabinoïdes.
Université Médicale de Bialystok, Pologne.
Zbucka-Kretowska M et al. Chemosphere. 2018;203:387-392.

Science/Animal: Le CBD réduit les symptômes de sevrage
Dans une étude, des souris ont reçu un cannabinoïde synthétique (CP-55,940), qui agit comme le THC sur le récepteur CB1, pendant plusieurs jours. Le CBD a réduit leurs symptômes de sevrage après l'arrêt et les changements provoqués par l'administration de CP-55,940.
Institut des Neurosciences, Université Miguel Hernández-CSIC, Alicante, Espagne.
Navarrete F, et al. Br J Pharmacol. 6 Avr 2018. [in press]

Science/Homme: Le CBD n'a pas amélioré la cognition chez les patients atteints de schizophrénie
Dans une étude contrôlée par placebo portant sur 36 patients atteints de schizophrénie, et ayant reçu des antipsychotiques stables, le CBD n'a eu aucun effet sur les déficits cognitifs. Les participants ont reçu 600 mg de CBD par voie orale pendant 6 semaines ou un placebo. Il n'y avait aucune différence dans les effets secondaires entre le placebo et le CBD à l'exception de la sédation, qui a été trouvé plus souvent dans le groupe CBD.
Groupe de Recherche sur la Schizophrénie et la Neuropharmacologie à Yale, Système de Soin et de Santé du Connecticut VA, West Haven, États-Unis.
Boggs DL, et al. Psychopharmacology (Berl). 5 Avr 2018. [in press]

Science/Homme: Augmentation des visites liées au cannabis, par des adolescents, aux départements d'urgences du Colorado

Une enquête sur les visites aux urgences au Colorado de 2005 à 2015 a révélé 4202 visites liées au cannabis et une augmentation des visites liées au cannabis, par des adolescents, entre 2009 (avant la légalisation du cannabis) et 2015 (après la légalisation du cannabis).
Campus Médical Anschutz de l'Université du Colorado, Aurora, États-Unis.
Wang GS, et al. J Adolesc Health. 30 Mar 2018. [in press]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme:
Les patients qui utilisent du cannabis réduisent leur utilisation de médicaments contre la douleur, l'anxiété, la migraine et les troubles du sommeil
Uruguay: Les pharmacies pourront commencer à vendre du cannabis en Juillet

Il y a deux ans

Financement Participatif pour le cannabis médical:
L'organisme de bienfaisance “Déclaration Cannabis Médical” (MCD) lance un financement participatif pour une campagne d'information mondiale.

Catégorie : Actualités - 23 avril 2018 à  08:33



Remonter

Pied de page des forums