Saïef-el-Allah de Sarcelles / Les Blogs de PsychoACTIF

Saïef-el-Allah de Sarcelles 



La lance de l'Islam me tomba dessus en remontant une avenue autour de la place de la République. Dégoulinante de sueur et de crasse,je devais être à  mon plus grand avantage!
« Vous êtes charmante mademoiselle! » déclare un grand black athlétique au large sourire contrastant avec des yeux presque éteints et sombres comme le fond d'un puits. Mydriase sévère. Bienvenue au club. Une musculature ciselée se  dessine à  travers son monolook Nike Air des chaussettes à  la casquette. Plus la sacoche Vuitton. Enfin, si Vuitton laissait des fils dépasser de sa maroquinerie… ce ne serait plus Vuitton.
Il m'emboÎte le pas et s'attend vraisemblablement à  ce que nous taillions le bout de gras.
Je me retourne pour lui répondre, je suis assez chargée pour ne pas me traÎner un boulet supplémentaire. Il m'a regardée en plus? J'ai sûrement 10 ans de plus que lui.
« T'es sérieux là ?? »
« Ouais, on peut s'arrêter prendre un café pour discuter. »
Il n'a vraisemblablement même pas essayé d'interpréter l'évidence.

Je traÎne une valise à  roulettes en tissu bleu gris, et dans la main gauche je porte mon chat, dans sa boÎte de transport, héritée du chat décédé de ma mère. En plastique gris et aubergine, c'est la plus belle boÎte à  chat que je connaisse. Je n'ai pas pu résister à  m'en emparer vu que ma mère s'occupe maintenant d'un chien qui réclame une attention exclusive. Elle ne reprendra pas de chat de si tôt.

Je n'ai pas dormi plus de deux heures d'affilée dans un lit depuis 3 jours, je n'ai pas du prendre de douche depuis aussi longtemps. Nous sommes en mars 2011 et la saison est froide. Cette journée, le soleil me crève pourtant les yeux. Je me raccroche à  des raccords maquillages effectués dans le métro , quand j'ai enfin les bras libérés de mon chat, ma valise et ma cafetière, lorsque la rame s'immobilise, pour conserver une apparence humaine. L'habit fait trop souvent le moÎne, c'est une info intégrée depuis longtemps. Education oblige, tradition de famille du côté du père. Un déo Ushuaïa à  la vanille, et mon parfum Idylle de Guerlain, en 100ml, heureusement, merci le Duty Free.
Ca doit fonctionner un minimum puisqu'en ma qualité de jeune fille en totale détresse, c'est le troisième chevalier qui fait semblant de vouloir me secourir en lorgnant mes seins ou mon postérieur. Mon manteau militaire est long et cintré, couler noir puce,deux boutons ont sauté, je suis couverte de poils de chat et tâches de sang, mes baskets Buffalo compensées sont dégueulasses et je suis officiellement SDF. Je comprends franchement pas ce qu'on me veut. Je suis en mode pauvre meuf sacrément dans la mouise. Tu parles qu'ils veulent m'aider, me sauter et … voilà  plutôt. C'est le deuxième squat que je quitte pour cause d'attouchements nocturnes en deux nuits. D'abod des types de Stains qui ont essayé de comprendre pourquoi je détruisais un scout sur un parking, ça a fini au whisky calva au bar du coin, une proposition de colocation, y avait déjà  deux nanas dans leur appart, ça m'avait rassurée. Sur place, evidemment pas d'autre place que dans le lit d'un des « sauveurs ».. Et moi qui finit par me barrer en courant à  l'aube quand il a révélé ses intentions. Puis le grateux chintok, fils du traiteur de ma mère dans le sud, Qui me demandait 450 pr partager son appart, La nuit idem, il rentre de soirée et croit ses désirs réciproques sans même avoir demandé. Pour la énième fois j'ai empaqueté mon chat ma cafetière et mes médocs. Là  je vois que mes boÎtes de méthadone étaient visibles, je sais les avoir cachées.. Il a du fouiller et conclure qu'une toxico doit avoir renoncé à  son libre arbitre.
J'ai franchement d'autres chats à  battre qu'envisager de faire grimper le premier mâle venu aux rideaux. Je me suis juré que plus un autre mec ne me toucherait, mon nouveau statut de célibataire n'y change pas grand chose. Reste les meufs. Si encore j'en avais envie.

« Mec, ouvre les yeux, je sais même pas où je dors ce soir. Et j'ai pas dormi depuis depuis des lustres. »
« Ca craint. T'es à  la rue depuis longtemps? Tu viens d'arriver à  Paris? »
« Mais non, j'ai une maison, enfin, j'avais, on m'a foutue dehors. »
« Le seum »
« Ouais mec, donc te vexe pas mais j'ai le temps pour rien. »
« T'as besoin de rien sinon? »

Et un éclair de joie parcourt enfin mes yeux dont on ne décele souvent la teinte verte qu'au soleil, comme maintenant, même s'il ne reste qu'une mince couronne autour de mes 45tours mdma-cocaïno-amphéteux. Mes yeux ne sont pas marron ou noisette, ils sont kakis avec une couronne jaune au milieu de l'iris. Combien de fois je me suis éblouie sous la lumière d'une lampe, la tête contorsionnée sous un abat-jour, pour clore le débat. J'ai les yeux de mon père, trois tons plus foncés. Mais ils restent verts. Je n'ai pas eu de bol à  la loterie génétique, ma mère à  les yeux bleu acier et mon père vert clair, j'ai forcément un allèle bleu dans mes gènes, mais il est récessif. Je suis née avec des yeux vert émeraude, les poings grands ouverts, et j'étais rouquine jusqu'à  mes 10ans. J'avais retrouvé une amie de youpala que je n'avais pas revu en 15ans, lors d'un vernissage à  mon retour au bled, et qui était devenue la fiancée de mon cousin Sofiane (on est très originaux dans la famille).

« Sofia, c'est bien toi? Tu étais rousse aux yeux verts? »
« Oui, je suis bien ta voisine aux Barbies de la rue Kennedy, j'ai grandi. »

« Si j'ai besoin de quelque chose? Je crois que ce ne serait pas du luxe. T'as quoi? »
« Ce que tu veux.. »
« Sur toi? »
« Non, mais c'est pas loin, 20 minutes. »
« 20 minutes t'es sûr »
« Si je te le dis. Qu'est ce que tu veux?»
« Déjà  j'ai plus de teush, et je sais plus me poser ou dormir sans. Là  c'est la panique absolue, je rêve d'un bédo. Un douze c'est bon? »
« Ouais je t'ai dit, je te trouve ce que tu veux »
« Combien? »
« Pour toi 50 dols »
« Je te suis alors? »
« C'est parti. Tu veux que je prenne la valise? »
«  Le chat ça m'arrangerait mieux, elle a tellement grossi que je sens plus mes bras depuis 3jours que je la traÎne partout ».
« Tu pouvais pas le laisser quelquepart? »
« La. C'est une fille? Ca  se voit non? Elle a un collier rose en plus. C'est Babylone ».

Mon nouveau compagnon de déroute s'abaisse au niveau du chat que j'ai posé au sol dès le plan suggéré. Il essaye d'introduire deux doigts à  travers les barreaux de sa grille parme, elle recule, ses grand yeux jaunes tout effarés, et finit par lui présenter sa queue en allant se blottir au fond de sa cage, contre sa petite peluche-pingouin et le sweat shirt imprégné de mon odeur avec lequel j'ai rembourré sa cage.

Pauvre bête, j'aurais du la laisser, au moins tant que j'avais pas de plan sûr. Mais là  j'y croyais, je devais pouvoir rester un mois.. Fait chier, fait chier, fait chier. Je vais aller où maintenant? Je suis sortie de l'appart, je risque pas de pouvoir y rerentrer. Pour avoir droit à  un foyer à  ce que j'en ai compris, n'ayant pas d'enfant, il me reste l'option de porter plainte pour coups et blessures contre mon mec/ex. C'est la drogue qui l'a parfois rendu violent, et mes provocations, je ne lui en veux pas spécialement pour ça. Aucune envie de vengeance déloyale non pus. J'ai toujours ma clé mais aussi un peu d'amour-propre résiduel. Je suis en état de choc en fait. Je n'ose toujours pas croire que tout cela est vrai. Je n'ai même plus de maison… Et nulle part où me réfugier. Et je voudrais au moins qu'il m'explique avant que je ne parte. Parce que c'est décidé, c'est fini. Je ne me prostituerais plus. Je tiendrais cette promesse que j'ai faite, à  lui et à  moi même. Je ne cèderai pas à  la relative facilité de m'enfermer dans une chambre d'hôtel, aussi confortable soit elle, et d'enchaÎner les clients pour payer mon loyer et ma coke, et finir par une OD d solitude. il m'a convaincue qu'il serait là , qu'on s'avait nous et que c'était déjà  énorme, qu'on arrêterait la came et qu'on boufferait des pâtes, il vient de me quitter,  Et si j'ai une chance de le récupérer, je dois tenir ma promesse.

Je suis passée à  deux doigts d'une mort par étranglement au Luxembourg durant mon dernier « booking ». Connard blindé qui croit disposer des gens parce que son argent lui a déjà  tout permis. Pourquoi ne pas pousser, toujours plus loin. Je me suis déjà  vu mourir en des circonstances délicates deux fois, mais là  j'ai eu la peur de ma vie. Plus jamais, mon cerveau l'avait intégré, on devait se démerder avec sa paye le temps que je me reconstruise une vie. Comment il a pu me désaimer, du jour au lendemain?
J'ai un étranger indolent en face de moi quand il prend quelques minutes pour accepter de me croiser, et c'est rare. Je ne connais pas ce type, je ne connais pas ce regard vide quand il lève les yeux sur moi. Et lui ne me reconnaÎt plus. C'est moi, c'est toujours moi. Qu'est ce qui a changé bordel? Je n'ai rien vu venir. Rien.  Je nous croyais encore en osmose une semaine avant le drame, j'ai toujours su dans ses bras, dans son regard, que ce serait lui et moi, pour le temps qu'il me restera, je ne veux rien d'autre que lui. Ou je vais mettre des années à  m'en remettre, des années que je voudrais passer en avance rapide dès cette seconde. RenaÎtre avec le coeur recousu. Je suis dans le vide, je suis le néant, j'ai atteint le degré zéro de la projection dans le futur. Un peu de calme dans mon crâne. Pécho.

« Je te jure elle est adorable, elle n'a jamais mordu personne. C'est un nounous, je n'ai jamais connu personne d'aussi affectueux que ma Boubou ».
« Elle n'a pas l'air de m'aimer »
« Mais, non. Mon père l'a traumatisée en la jetant d'un canapé à  un autre. Il appelait ça « chat vole », depuis elle a peur des hommes. Mais ça va s'arranger. Quand elle verra que tu lui veux pas de mal. »
« On y va »
« Ouais, je suis quand même emmerdée de laisser ma télé à  ce pervers. J'ai pas confiance, il a un regard trop sournois. »
« Ta télé »
« Ouais une Samsung LCD high ché pas quoi de 57 pouces. C'est mon père qui me l'avait expédiée. »
« Elle est où ta télé? »
« Chez le type qui a essayé de me sauter dessus cette nuit. Un noiche. Non, Laos. »
« Vas, y ja te la récupère ta télé moi ».
« Le chat, la télé, la cafetière, ça fait un peu beaucoup à  traÎner »
« Cafetière? »
« Oui ma Nespresso, elle est dans ma valise. Mon père les importe aussi ».
« Qu'est ce que tu fous avec tout ce bordel? »
« Mon mec m'a foutue dehors, c'est ma télé, mon chat, ma cafetière. Et tous les meubles sont à  moi, mais le bail est à  son nom. Je vais devoir les lui laisser. Mais je voulais lui pourrir la vie un minimum. Il veut même pas me voir ou m'expliquer, ou me répondre au téléphone. Ca faisait plus de six ans.
Alors ma chatte ( et puis les deux tant qu'à  faire), la cafetière et la TV, il en profitera plus. Je lui ai aussi jeté son scout par terre, ce que j'ai évoqué précédemment,  j'ai donné sa parka préférée au clodo d'en bas. Je crois qu'y avait son permis dedans. C'est pas mon problème. »
« Ah ouais t'es violente comme meuf toi »
« tu m'as regardée. Une saucisse cocktail sur deux allumettes. Je vais perdre un os si c'est pas déjà  le cas. «
« Non, vas y t'assure le steack. »
« Il est con ton mec, moi je prends sa place tout de suite si tu veux »
« T as un appart »
« Je suis encore chez mes parents avec mes frères et ma soeur. C'est la galère pour tout le monde en ce moment ».
« Comme tu dis »..
Il ouvre son blouson pour sortir de la poche intérieure de son haut à  zip une flasque de vodka. Il boit une gorgée, suivie d'une grimace, puis m'en propose.
« Je bois pas. »
« T'es muslim? J'aurais pas dit, elle t'acceptera tout de suite ma mifa. Pour le mariage et tout, elle kifferait trop ma reum. Mon frère il vient de se marier avec une juive. Atteinte à  sa pudeur . ».
« Non, mais si à  moitié, tunisienne. Mais non, je crois juste en Dieu, je suis pratiquante de rien du tout. J'ai juste le foie foutu. Drogue ou alcool fallait faire un choix »
« Je vois. Tas raison »
« Sinon je t'explique, y a No Way avec moi. Je suis en dépression parce que j'aime mon mec comme une dingue. J'arrive toujours pas à  dire mon ex. Argghh. »
« T'inquiète je suis pas mort de faim, je comprends, non, c'est cool ».
« Au moins je suis cash, je te suis mais n'attends rien de moi. J'ai plus rien à  donner de toutes façons ». Je ne sais toujours pas si c'est dû au soleil ou à  l'évocation de mon état émotif, mes  yeux s'humidifient et une larme reste coincée entre mes paupières. Je cligne des yeux pour désembrouiller ma vue, et les essuie délicatement de la tranche de ma main pour éponger le noir de mascara avant qu'il ne teinte mes cernes encore plus.

« T'es beau gosse en plus, ça doit aller de ce côté là . »
« Ouais, je t'ai dit, je te respecte sister. Je vais pas te laisser dans la merde. »
« Sans, arrière pensée, t'es sûr? »
« Mais ouais, tu peux pas avoir confiance deux seconde »
«  J'ai du mal en ce moment. Je veux bien te croire. Tu t'appelles comment au fait? «
Je resterais quand même sur mes gardes ce coup-ci, et je me tiendrais toujours à  un mètre de lui minimum. Mais mon nouveau pote se comportera en gentleman des temps modernes, ou presque.
« Saïef-al-Islam, et toi? »
« Le bras droit de mon père s'appelle Saïef-al-Allah. »
« Tu sais ce que ça veut dire alors? »
« L'épée de Dieu pour al-Allah, Et l'épée ou mieux, la Lance de l'Islam pour toi. »
« Dans le mille. Y'a pas grand monde qui sait. Et toi?"
« Sofia en France, et Sihème au bled. T'in Charfou »
« Quoi? »
« Enchantée en arabe »
« Je maÎtrise pas, désolé »
« Je suis née au bled moi, mais j'y suis pas allée pendant 15ans, je suis partie à  9ans, je parle plus du tout couramment. Par contre j'ai gardé l'accent de mon quartier. Les gens captent pas que justement je comprends pas tout. Puisque j'ai une tête de locale et que je parle sans accent, ils pensent que je parle comme eux, mais je comprends pas tout et j'ai souvent l'air d'une bêcheuse, soit parce qu'au bout d un moment je n arrive plus à  répondre ou que je parle en français, ça fait snob au supermarché ou à  la cageote à  fruits secs, ou a primeurs, comme la charrette du gosse qui s'est immolé dans un bled de Tunisie et qui a schématiquement déclenché la Revolution de Jasmin par exemple ».
« Moi je capte pas, l'arbia, on y va? » me demande-t'il, une moue s'étant dessinée sur ses lèvre à  l'évocation de ses lacunes en capacité avouée d'impossibilité de comprendre le coran dans le texte. C'est ce que j'en déduis.
«Nem Chi'ou. C'est sûr ton plan? On va pas galérer pour rien? »
« Non, je t'assure. Faut juste que je passe un coup de fil. »
« Ca marche. »
« Et pour ta télé? Ca assure quand même 57pouces. »
« Justement, elle est énorme, j'ai déjà  fait galérer le chinois à  la balader dans le métro jusque chez lui sur un diable ikéa qui a lâché au milieu du trajet. »
« Ouais, galère »
« Par contre si tu peux dire deux mots au gars pour lui foutre un peu les jetons et qu'il n'envisage pas de la garder, je suis pas trop dissuasive moi, pas face à  un mec. »
« Il est costaud le gars? Ca me fait pas peur, je suis un fighter moi. »
« Mais non, c'est une crevette et il flippe de tout le gars. Genre geek scotché à  son ordi, qui appêlle maman deux fois par jour je le sais parce que c'est le fils d'une amie de ma mère), fume pas, ni clopes ni teush, des lunettes en cul de bouteille. Ca lui fait des yeux de grenouille avec les verres qui grossissent ses yeux. »
« S'il te la met à  l'envers je viendrais te la chercher moira tv quand tu voudras la récupérer. »
« C'est cool Saïef, t'es vraiment cool. »
« C'est loin »
« Non, la rue à  l'angle après l'hôtel, au bout par contre ».
Saïef soulève le chat. Je reprends la poignée de la valise. Apeine cinq mètre parcourus Saïef stoppe et me dis,
« Vas y. C'est la honte pour moi, passe la valise, elle est pas lourde ta … chatte ».
Il a compris, Boubou est une petite fille. Ma petite compagnonne depuis ses deux semaines où ma petite soeur l'a rescapée dans une benne à  ordures avant de me demander
« Toi qui aime les chats ça t'intéresse ».
Elle me tendait la petite chose qui chouignais en se débattant des 4membres.
« Donne »

Je l'ai calée dans mon cou, et elle s'est calmée au bout d'un court moment, la tête blottie dans ma masse de cheveux. C'est resté son endroit préféré, même si elle a grandi elle vient finir toute ses nuits la tête blottie dans mon cou. Elle a survécu malgré le pronostic du vétérinaire, au vu de son trop jeune âge. Elle tenait debout, entière dans ma main. On aurait du mal à  distinguer s'il s'agit d'un bébé chat, rat, chien, raton laveur ou panda. Elle était en piteux état, pleine de puces et champignons, toute maigre, pelée et déplumée. Elle est devenue un chat magnifique (c'est objectif.. ma fille est le plus beau chat du monde).
Elle me suit partout depuis 7ans.

En bas de chez Charles le Laotien, je compose le code que j'avais enregistré dans mon téléphone.

« S'il te plait vas y tout seul. Je veux vraiment pas le revoir ce type. »
« Qu'est ce qu'il t'a fait? »
" Je t'expliquerai. Il me fait pas peur, je ne veux juste plus revoir sa tronche. »
« Ca marche mais je lui dis quoi? »
« Que tu es un pote de Sofia, et que quand je voudrais reprendre ma télé il a intérêt à  répondre au téléphone, et me la rendre sans histoires et dans son état d'origine. Je suis partie le plus vite possible. J'ai même oublié deux trois trucs. Plus si on compte ce que j'ai laissé dans le frigo, mais ça n'aurait pas tenu ».
« C'est à  quel étage? »
« Au quatrième. La porte avec une étiquette de station de métro noire. Vas-y je monte mais je reste derrière. Je te dirais si tu te plantes. »

Saïef cherche à  croiser mon regard. Puis il le soutient d'un air fort peu convaincu.

"Vas-y, c'est une crevette. Mieux, une chevrette comme on appelle en Tunisie les mini crevettes. Il va se faire dessus. T'auras pas d'emmerdes il ne sait pas qui tu es et on n'y va pas pour le toucher.» »Vas-y pour qui tu me prends j'ai pas peur. Même si c'est un molosse. Je me fais respecter, moi. »
« Te vexe pas »

Saïef monte les marches et je lui emboÎte le pas. Je reste en retrait, de manière à  ne pas être vue, quelques marches au-dessous de son palier.

La mission achevée, nous sous dirigeons vers le métro.
« On va où, cousin? »
«  Gare du Nord »
« C'est à  côté de chez moi. Sauf sue je n'ai plus de chez moi. »
« Il t'a jetée comme ça ton homme. Il t'a jetée à  la rue du jour au lendemain? C'est raide quand même »
« Ouais, j'ai rien vu venir. Je n'arrive toujours pas à  y croire. Ca fait pourtant deux mois qu'il m'a dit qu'il voulait faire un « break » et qu'il est parti. Je devais me trouver un autre endroit pour vivre mais je suis comme en état de choc. Au final je ne me suis occupée de rien. J'ai pas de caution, pas de CDI. Qui va me louer un appart de toutes façons.Je croyais avoir trouvé une solution pour un mois au moins. Et je retrouvais un minimum de dignité de pouvoir dire à  mon mec qu'y avait des gens prêts à  m'aider. Finalement c‘était la catastrophe et là  je me retrouve dehors avec mon mec qui est retourné dans son appart avec son meilleur pote, ou c'est juste le pote qui est dedans. Lui il a son appart, plus celui qu'il partage avec sa meuf. Mon mec il a de la famille à  Paris. Moi j'ai juste ma mère dans le sud. Je suis à  Paris surtout pour lui. Squatter chez les amis ça passe un temps, mais j'ai trop honte d'avouer à  quel point ma merde est internationale à  des potes avec qui je n'ai pas eu de contacts suivis depuis des années. Et les meufs, une fois qu'elles sont maquées, c'est plus pareil. A croire qu'elles ont toutes peur que je saute sur leur gars, alors que j'ai jamais touché au mec d'une copine, ce que j'appelais les « mecs à  étiquette ». "
« Ouais, c'est chaud, quand même. »
« C'est pour ça que je peux pas traÎner des heures, faut que je me trouve un hôtel pas cher, là  j'allais dans un cyber pour me renseigner.Et franchement, quitte à  payer une nuit, où on me foutra la paix, j'aimerais bien me poser le pus vite possible ».
« T'inquiète, mon pote me retrouve à  gare du nord. »
« Je croyais que t'avais une planque ou quelqu'un chez qui pécho à  Gare du Nord.Jure moi que c'est pas un plan galère ton affaire? ».
« Vas-y tu me prends pour un Bouffon? Je suis pas comme ça moi, je suis un bonhomme. J'ai une parole. »
« Ok, ok. Ne te vexe pas. «

Nous descendons à  Gare du Nord. Saïef n'a pas de crédit et il utilise mon téléphone, au forfait illimité et dont la sonnerie retentit plus souvent que ne le voudrais. J'ai pourtant désactivé mon site. J'ai tué Sofia Black, définitivement. Enfin.

« Avec tous les appels que tu reçois, t'as pas un pote chez qui squatter? »
« C'est compliqué ».

Si je lui dis que je suis/etais escorte, il se fera sûrement des idées. La call-girl est un fantasme plus répandu que je ne l'aurais cru, avant. J'ai fait ça pour l'argent, pour ne rien avoir à  demander à  personne, et parce que je n'avais plus rien à  perdre. Je n'avais encore nulle part où aller, la dernière fois où j'ai repris, il y a des années maintenant. Je n'ai pas été une escorte assidue. J'ai fait beaucoup de pauses de plusieurs mois, espèrant l'aboutissement d'un projet pour enfin me créer une vie avouable.. Mais il est difficile de tourner le dos à  l'argent facile, surtout même si c'est souvent pas si facile que ça, pour moi du moins, j'ai toujours eu la trouille au ventre avant, la nausée et l'impression de vivre un viol consenti pendant, le dégoût et la honte après. Mais je suis accro à  la coke… et la cocaïne coûte cher. Elle est aux commandes de ma vie depuis 7 années.

En raccrochant mon téléphone, après avoir esquissé une grimace, Saëf me déclare qu'il faut qu'on bouge
« Mais tu peux m'attendre ici si tu veux. »
«  Vas y ça devait être tranquille. »
« Trois stations, 20 minutes. Dans une heure je suis là  ».
« Une heure. T'es sûr? »
« Ouais, je suis sûr. Tu peux venir avec moi si tu préfères. »
« Je préfère plutôt. »

On s'engage dans le métro, maintenant c'est Saïef qui est chargé comme une mule. Ca a du bon d'être une nana desfois. Pas si souvent que ça non plus. On passe à  deux avec ma carte, 2zones seulement, on sautera à  la sortie. Quelle destination, je n'en sais encore rien.

Je reprends mes esprits, sur mon enème trajet d'approvisionnement, enfin un sentiment de sécurité, une vieille habitude qui rassure, un périple effectué mille fois et qui dans le fond est à  chaque fois le même. Et, non, je n'en ai pas marre.

« La C y a moyen aussi? »
« Tu me prends vraiment pour un boloss toi ».

« Le tout c'est que ça prenne pas trois jours, j'ai un toÎt à  chercher ».

On s'arrête à  St Denis. Je commence à  avoir légèrement l'impression de me faire balader quand après avoir passé et reçu X coups de fils sur mon telephone, il s'approche, et m'annonce ue moue aux lèvres qu'il faut faire deux stations de plus.
J'hésite entre la crise de nerfs, le demi tour, ou…

Nous voilà  de retour dans le RER D. On s'arrête franchement à  Sarcelles. Je suis muette et exaspérée. Relativement désagréable. Nous arrivons au pied des hauts bâtiments délabrés qui composent cette co-propropriété de banlieue.

« Attends mais y a une pharmacie dans ta cambrousse? »
« Ouais à  l'autre bout de la cité, là  bas, juste gauche. »
« Une seule? »
« Bah une pharmacie c'est une pharmacie »
« Tu sais à  quelle heure elle ferme? »
« Sûrement 19h, y a le temps il est 16h »
« C'est vite dit, ça devrait être emballé pesé depuis deux heures. »
« C'est bon, calme toi, on y est. »

Babylone, et moi sommes entraÎnéespar un Saïef tout revigoré qui volerait presque jusqu'au dernier étage du building.
Les consignes :
« Tu restes là , tu peux fumer si tu veux, mais tu bouges pas j'arrive »
« Grouille toi il va péter un plomb ce pauvre chat »
Je suis entourée de mégots épars, traces d'urine, et bouteilles vides. Mes mégots ne changeront pas grand chose à  cette cage d'escaliers.

« J'arrive »

Une demie heure plus tard Saïef est de retour. Clairement « énervé ». Crack ou cocaïne c'est ma seule interrogation.

« C'est bon lui », je lui demande?
« Eurggh MMrhgh »
« Ohnon tu fais chier sérieux. Tu peux même pas faire tourner une trace en plus alors que je te suis depuis Répu. »
« T'hallucines, j'ai rien pris.
T'as le blé pour le teush? Et je le ramène ».
« Bien servi t es sûr »
« Mais ouais il croit que c'est pour moi je gars, c est pour ça bouge pas, qu'il te voit pas »
Je pencherais plutôt pour un code de discrétion vis à  vis de son innocente copine.
Je lui tends 100euros au final, plus si facile que ça de se founir, je chopais avec un ami de mon ex et ce dernier lui impose des restrictions quand à  la défonce que j'ai le droit déacu-heter ( ie consommer). 2g par semaine. Il me largue et en plus ilveut contrôler l'étendue de mes dommages cérébraux??
Ou bien parce que j'ai tendance à  m'exciter au niveau sms, coke aidant.. Avoir la paix, c'est son aspiration première.

« Je te ramène un 25 »
« Et le reste? »
"Je reviens »
« Vas y je m'emmerde dans ce trou noir moi et le chat miaule à  la mort, ramène une trace au moins ».

Je n'avais pas de montre mais je suis longtemps restée coincée dans ce cagibi. Il faisait noir à  la sortie, Il n' m'a jamais ramené de trace et a fini bien foncédé.

Au dernier acte il m'a présenté un blondinet de 16ans. J'ai exigé de tester le matos avant de hurler.
« Ca cocaïne???? »

J'ai évidemment refusé d'acheter cette merde surcoupée. Blondinet en veste de survet blanche, la jambe du jogging relevée à  gauche, redescend avec Saïef qui remonte avec le paquet.

« T'as réagi comme je l'espérais, tu crois que j allais te faire dépendre un centime avec ce guignol? »
Franchement, oui..
« Je lui ai gratté gratis comme ça ».

La pharma est fermée, mes espoirs de steris neufs s'est évanoui.
« T'es relou t'as vu il fait nuit et faut encore que je me trouve un hôtel. Ca abuse, sérieux. »
« Je reviens »
« T'en vas pas »
Trop tard.

20 minutes plus tard Saïef revient me chercher.
« Je suis désolé, je peux pas te ramener chez moi, mes carrons c'est pas possible.
Par contre y a un formule 1 à  20minutes et mon frère qui nous dépose en caisse. »

Je descends enfin de ma tour d'ivoire, après une courte attente une BM série 3 aux vitres fumées conduite par un molosse black à  l'apparence élégante et soignée.

"Ca va le frangin. Il fait quoi dans la vie? »
« Business de coke »

Après m'avoir présentée à  son frère et à  son acolyte, Saïef m'invite à  m'assoir sur la banquette arrière en cuir noir.
J'y trouve une écharpe noire 100% cachemire sous mes fesses.

Saïef est tout fier de me l'offrir.

..

Catégorie : Témoignages - 29 avril 2016 à  20:57



Commentaires
#1 Posté par : bighorsse 29 avril 2016 à  21:41
ça m'a rappeler un bien sale souvenir..les mecs sont parfois absolument dégueulasses...
c'est prenant comme recit; super bien ecrit

Posté par : bighorsse | 29 avril 2016 à  21:41

 
#2 Posté par : Tetris68 29 avril 2016 à  21:42
Finalement tu t'es retrouvé sans teush ni coke?

Sacrée aventure, ça me rappel certains plans galère a chercher de la C en faisant tout le carnet d'adresse pour finir avec une bouteille de wisky et beaucoup de frustration!

En tout cas j'étais a fond dans ton histoire.
J'espère qu'il ne t a pas fait de crasse par la suite.
Amicalement.

Posté par : Tetris68 | 29 avril 2016 à  21:42

 
#3 Posté par : wastedreamor2 29 avril 2016 à  22:03
@ Bighorsse : on avait déjà  un souvenir pas sympa en commun. .. Ca fait deux! Merci d'avoir lu
@Tetris : Merci de ton intérêts, Non, je me suis retrouvée avec un bout de teush énorme dans la voiture de son frère qui dealait de la coke en gros. Ca c'est bien fini, mais c'était un mollasson de première, tjs en retard etc, je lui gueulais dessus autant que sa mère sûrement à  la fin. J'essayerais de raconter la suite.

Lui n'a jamais été relou. Il m a jamais touchée non plus. Et shame on me je lui ai fait son premier shoot de coke, mais j'ai tout fait pour qu'il trouve ça inutile, sanguinolent, douloureux.. Je pense pas qu'il ait eu envie de recommencer.

Par contre j'ai eu une fraude à  la carte bleue à  une époque où je le revoyais. 350 balles de perdu et je pense que c'est lui. Je pense avec des indices assez conséquents quand même.

Posté par : wastedreamor2 | 29 avril 2016 à  22:03

 
#4 Posté par : Tetris68 29 avril 2016 à  22:09
Ah ok merci du complément d'information car j'étais a fond dans l'histoire et je voulais savoir comment ca s'est terminé big_smile
Oui si jamais t'as envi d'écrire la suite je ne manquerai pas de la lire, ton style se lit super bien.

Finalement c'était pas le mauvais gars d'après ce que tu décris, tant mieux, y a tellement de connard qui veulent profiter de la détresse des autres.

Merci d'avoir répondu en tout cas.

Amicalement,Tetris.

Posté par : Tetris68 | 29 avril 2016 à  22:09

 
#5 Posté par : Porygon 30 avril 2016 à  00:54
Superbe !!
J'adore lire ton blog !!

Vivement la suite de l'aiguille planté dans le bras !!

Posté par : Porygon | 30 avril 2016 à  00:54

 
#6 Posté par : babaji 30 avril 2016 à  10:21
Toujours aussi bien écrit et prenant .
Heureux pour toi que ça se soit bien terminer a part pour ta cb.

Posté par : babaji | 30 avril 2016 à  10:21

 
#7 Posté par : wastedreamor2 30 avril 2016 à  10:22
Elle y est toujours..
J'ai parlé de "Saïef" parce que je l'ai revu pendant l'épisode aiguille.

La suite quand on m'aura charcutée. Franchement j'avais trop honte de l'état de mes bras. Puis j'ai perdu ma couverture sociale sans y faire gaffe. J'ai bien un oncle chirurgien, mais je me vois mal lui expliquer ce que fout ce morceau d'insuline dans mon bras, c'est mon pere qui est diabétique, pas moi...

Posté par : wastedreamor2 | 30 avril 2016 à  10:22

 
#8 Posté par : babaji 30 avril 2016 à  10:30
T as encore cette aiguille de le bras non😞
Tu sais ici en France, tu peux accéder à  des soins et ils te font les papiers en même temps je sais je suis passe par la.
Amicalement

Posté par : babaji | 30 avril 2016 à  10:30

 
#9 Posté par : wastedreamor2 30 avril 2016 à  11:38
J'ai la double nationalité, ma carte vitale et bientôt mon ID.

Mais à  deux moments où je n'avais pas de mutuelle (mais enregistrée à  la sécu quand même),
j'ai été hospitalisée, en urgences pr ts une fois, où j ai refusé l internement, ça m'a couté 500Euros. C'est après cette histoire où j ai fini par avaler la boîte à  pharmacie, ça m'arrangeait ps du tout de payer ça.

Et quand je me suis retrouvée HDT en HP, Trois semaines ont coûté 1700 euros. Les autres étaient surtout à  la CMU, plus défavorisés et étaient heureux d être là , nourris, hébergés et au chaud pour l'hiver. Pour le prix des vacances auraient été plus salutaires.

Merci de vous inquiéter.

Posté par : wastedreamor2 | 30 avril 2016 à  11:38

 
#10 Posté par : akck 30 avril 2016 à  11:50
Sacrés péripéties, c'est un plaisir à  lire bon courage à  toi et merci du partage !

Posté par : akck | 30 avril 2016 à  11:50

 
#11 Posté par : Porygon 30 avril 2016 à  11:50
Mais du coup tu la toujours l'aiguille dans le bras ?? yikes

Posté par : Porygon | 30 avril 2016 à  11:50

 
#12 Posté par : Georgette 30 avril 2016 à  12:03
Magnifique écriture W2 ! Merci

Posté par : Georgette | 30 avril 2016 à  12:03

 
#13 Posté par : sud 2 france 30 avril 2016 à  14:14
T'écris trop bien, tu devrais VRAIMENT te lancer....car quand je vois de pauvres connasses qui arrivent à  se faire EDITER alors qu'elles écrivent mal (et qu'elles ont un logiciel pour l'orthographe) sur leur vie de "droguée" (alors que ça se limitait à  5 gr sniffés par semaine, dans les "pires" semaines, je me dis que tu  as + que ta chance

Posté par : sud 2 france | 30 avril 2016 à  14:14

 
#14 Posté par : sud 2 france 02 mai 2016 à  13:51
enfin pour ma part, je n'attends PLUS..."ouais faut attendre gnagnagna" "fuckyou g ma métha jsuis pas malade je rentre chez oim"..et la cc c'était pour le kiff, j'étais pas accro, donc "faut attendre??? eh ben tcho"... Et croyez moi ou pas j'étais le + respecté des clients, "elle est pas terrible mais ya que ça??? et  ben gardes ta dope"....Croyez moi ça les fait réfléchir; car ils sont TROP habitués se faire supplier....

Posté par : sud 2 france | 02 mai 2016 à  13:51

 
#15 Posté par : wastedreamor2 02 mai 2016 à  16:35
Je sais pas trop d'où tu es dans le sud..

Moi j'étais à  la frontière espagnole, pour la c y avait quand même des trucs pas mal...
Après dans les petits bleds en altitude (Pyrénées, autour de font Romeu), je sais qu'y a eu une explosion de conso de came ces dernières années, bah ils se font bien iech là  bas hors saison, la qualité j'en sais rien.

Sinon je suis passée au skenan (ayant niqué ma metha). Par facilité, mais bonjour l'explosion de la tolérance.

Posté par : wastedreamor2 | 02 mai 2016 à  16:35

 
#16 Posté par : Tetris68 02 mai 2016 à  20:07
Le skenan ça vaut quoi par rapport a une came moyenne?
J'hésite entre les deux pour me faire un extra alors je profite du petit HS pour poser ma question.
Amicalement.

Posté par : Tetris68 | 02 mai 2016 à  20:07

 
#17 Posté par : wastedreamor2 05 mai 2016 à  14:07
Tu peux t'amuser à  faire un calcul d'équivalences,  (et il y aurait un calcul supplémentaire de tolérance croisée)
après les effets sont différents, j'avais lu (ou corrigez moi)
100mg morhpine (=sken) : 30 mg de metha ou d hero
30mg de metha : 30 mg d hero (en mm roa)

Si tu testes ta came et arrive à  faire la comparaison...

Si tu aimes la gratouille, alors je te conseille vivement le skenan. Surtout en IV, je me tape des montées de démangeaisons mémorables. La tolérance s'installe vite. Dur de ne pas augmenter les doses facilement. Certains ont tendance à  faire des cauchemars sous sken réalistes alors qu ls ne rêvent jamais. J'ai vécu des trucs vraiment sympa au sken, genre marcher sur un nuage, piquer du zen, dormir, avoir une vision en relief (si ça a un sens). Mais là  si je voulais sentir quelque chose il faudrait que je m en mette 4 dans la cup

Moi ça me rend le smille au réveil, me donne envie de me faire une clope et un café et niveau anxiété y a pas photo avec la metha.

Je préfère de mille fois le sken à  la metha,

mais je préfère de mllle fois la came au sken. Je connais des gens qui me demandent pourquoi je cherche de la dope si j'ai du sken, surtout dans la rue, certains vendent leurs skens pour s acheter de la dope aussi, dans MES connaissances, c'est souvent le désespoir quand on n a pas de plan dope et qu on se réfugie dans le sulfate de morphine. Doit y avoir plusieurs écoles... Les goûts et les couleurs..

Bah c'est pas pareil, pas l'espoir d'un flash (espoir) et mon grand amour c'est quand même l'hero dans tout ça.Je me suis pas dt "Oh merde je suis en train de tomber amoureuse" au premier shoot - de sken-, bien que j'ai shooté du sken avant la dope.

Et j'ai vraiment du mal à  mettre des mots sur l'effet d'un opiacé par rapport à  un autre. Je peux facilement traiter la metha de tous les noms, j'insulterais jamais la morph.

Je suis sous sken(de rue) j ai essayé de pecho de l hero hier, avec succès, mais les mrs en bleus étaient au mm endroit au mm moment, et et je recommence aujourd'hui. Si ça te donne une idée..

Ce serait moi je mettrais la dose d une came moyenne avec un bon filtre.. Si tu as le choix.

Maintenant ça veut dire quoi moyenne?

Il y a vraiment des cames vraiment sous dosées (1 à  4% et s acharner à  s'envoyer du café au lait c'est pas très satisfaisant quand tu as une tolérance) et surtout la norme s'est effondrée avec des décennies.

J'ai une dépendance aux opiacés mais mes connaissances sont loin d'être encyclopédiques.
C'est empirique comme réponse..

Posté par : wastedreamor2 | 05 mai 2016 à  14:07

 
#18 Posté par : sud 2 france 05 mai 2016 à  15:17
j'ai lu ici qu'un gramme de came "moyenne" contanait l'équivalent de....une gélule de 100mg de skénan....
@WasteDreamer: mais tu arrives à  trouver de la came digne de ce nom???
moi aussi je préfère de loin le skénan à  la métha; vu les € que j'y balance il faut que je me trouve un docteur compréhensif...et même si je le paye de ma poche le tarif sécu est toujours + avantageux que le tarif marché noir...
Moi la dernière came digne de ce nom que j'ai touché ben c'était...en hollande, en 2004...

Posté par : sud 2 france | 05 mai 2016 à  15:17

 
#19 Posté par : Tetris68 05 mai 2016 à  21:12
Merci pour vos reponses.
Pour ma tolérance je suis descendue a 8mg de sub par jour et j'ai pas consommé de came depuis 6ans.
J'ai pour la première fois depuis 6ans envi d'un extra mais j'entend partout que la came est mauvaise donc je pensais me rabattre sur la morphine ou l'oxy mais je connais pas trop.
J'ai du sniffer une fois du sken qu'on m'a dépanné au boulot y a une dizaine d'année donc en gros j'y connais rien.
J'ai tourné uniquement a la dope et sub en 11ans a part une ou deux exceptions y a longtemps.
Mais bon pour trouver de la morphine je sens que ça va être plus compliqué que trouver de l héro donc mon coeur balance.
Le plus simple serait de rien prendre mais le singe crie famine.

Posté par : Tetris68 | 05 mai 2016 à  21:12

 
#20 Posté par : bighorsse 08 mai 2016 à  03:09
le choix cornélien : hero/skenan/oxy ? l empereur , le fou du roi; le roi...
le skenan c plus comme la morphine; tout le monde n aime pas
l hero le summum si c pas archi coupé
l oxy : un bon imitateur de l hero ..pas etonnant que tant de gens y soient accro aux usa canada ...ici c est pas encore la folie car il n est pas facilement delivré , ni vendu dans la rue

Posté par : bighorsse | 08 mai 2016 à  03:09

 
#21 Posté par : wastedreamor2 09 mai 2016 à  08:59

sud 2 france a écrit

j'ai lu ici qu'un gramme de came "moyenne" contanait l'équivalent de....une gélule de 100mg de skénan....
@WasteDreamer: mais tu arrives à  trouver de la came digne de ce nom???

Ca doit etre ça. Sans sources à  citer, de mémoire,
l'hero analysée dans les vieilles pompes en France contient souvent entre 1 & 5% d hero, et je n ai pas oublié de zéro...

1g=1000mg / 5%*1000mg = 50 mg

et 100mg de skenan equivalent à  30 mg d'hero (pas en termes d effets, c'est déjà  débattu).

Loin d'être satisfaisant...

En faisant un braquage avant la commande y a des blanches vraiment pas mal sur le deep web, tests à  l'appui.Je refuse de dépenser autant, me connaissant ça deviendrait vite un gouffre financier, tout ça pour augmenter ma tolérance etc.

Récemment j ai du tourner deux semaines au skenan exclusivement en iv.
Je suis tombée sur un nouveau plan, après maints déboires. Je l'ai finie hier à  8 h du mat, plus mes cotons en fin de matinée. J'ai pu dormir sans rien prendre (opiacé j'entends) avant ce matin, à  ma grande surprise. Pas de flashs transcendant non plus, mais c'était bien de la came à  peu près digne de ce nom.


Posté par : wastedreamor2 | 09 mai 2016 à  08:59

 
#22 Posté par : Shaolin 09 mai 2016 à  11:20
Toujours aussi prenant et bien écrit!
Bravo et merci merci-1

Posté par : Shaolin | 09 mai 2016 à  11:20

 
#23 Posté par : wastedreamor2 11 mai 2016 à  01:57

Shaolin a écrit

Toujours aussi prenant et bien écrit!
Bravo et merci merci-1

Venant de toi, le compliment me va droit au coeur.
Merci ...


Posté par : wastedreamor2 | 11 mai 2016 à  01:57

Remonter

Pied de page des forums