Salut à  tous-aide pour le manque / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Abrak » 
 

Salut à  tous-aide pour le manque 



Salut à  tous,

Je veux créer mon blog pour s'entraider lors des manques et exprimer notre ressentit.

Ma vision du manque c'est que ce n'est pas insurmontable (ce qui viens par la suite l'est bien plus, je ne l'ai moi même jamais surmonté), je suis pas un exemple mais des crises de manque menée à  bout, j'en ai vécu pas mal (plus d'une 20 aine en 2 ans) , pour moi la crise vécu jusqu'au bout c'est au moins 4 jours sans AUCUN produit ( pas de substitu, pas de drogues).
Après divers crises dans plusieurs pays (je voyages beaucoup raison de mes nombreux sevrages... Et rechutes) Je pense q'il y a quelques préparations à  faire niveau sevrage.

Pour info, je me trompe peut-être mais c'est mon ressentit.

1ere étape:
Bien sur, il faut être isolé de tout produit pour espérer tenir. Préparer une descente en étape et important une OCCUPATION. Pour ma part c'est le boulot, l'avantage c'est que je peux travailler jour et nuit, si ce n'est pas le cas, vos passion mais quelque chose qui vos occupe au moins mentalement et si possible physiquement.
Les journées, ça ira, le pire à  mon avis c'est la nuit sans dormir qui rend juste diiiingue!

2nd étape:
Quel produit pour une descente en étape, bah on est en France, donc je conseille la codéine, ma vision est que la codéine est moins addictive que l'héro ou subu ou morphine ou...
Tout le reste médocs compris
En générale pour une addiction longue à  un traitement, je conseillerais un mois de codéine mini en réduisant si juste héro, les manques violent n'exéde pas 5 jr (large, easy).
Donc prévoir en conséquence environ 150 mg de codéine/jour voir moins. c'est juste pour 24 h mais faisable,  Car l'effet est court.

3eme étape:
Ensuite après l'étape 2 cad la diminution progressive et remplacement de votre drogue usuelle par la codéine (plus le dosage est bas à  la fin mieux c'est) il va falloir attaquer le dur,
Là  important, il faut du Lopéramide) c'est un opiacés sans effet sur le cerveau (n'essayer pas un haut dosage, inutile et sans effet, croyez moi) pour la diahrée.
Et surtout je ne sais toujours pas si c'est vrai mais ça joue sur le unrestlegs (les jambes qui gigotte dans tous les sens la nuit)
Somnifère? why not, permet de gagner un peu de temps


4eme étape:
c'est partit, 1ere nuit une bonne cuite fera l'affaire voir pour 2 nuits, voir 3,12,365...Attention de ne pas remplacer, comme souvent mais ça aide les premiéres nuits.
Une nuit sera affreuse vraiment ensuite après avoir fighter toute une nuit, on se réveille comme neuf, avec un changement physique incroyable.
D'ailleurs je conseille de se concentrer sur les bon côté du manque:
Un cerveau en éveil, un physique intenable (c'est quoi le mal?), une hyper receptibilité à  la musique, bourrin pour ma part. J'ai aussi des envie sexuelle qui soulage bien, donc en couple tant mieux mais la longévité c'est pas ça (ça reviens très vite pas d'inquiétude), sinon bah branlette... Désolé pas mieux, perso je peux me (oh et merde je garde ça pour moi).
J'oubliais pour soulager la douche chaude, très très bon (surtout après...)

Bon je raconte tout ça en "cure" en ce moment en Corée du Sud, ici vraiment rien pour compenser sauf tout ce que je vous cite, pas la codeine, faut faire des provisions avant (pour conseils sur voyage avec drogue tout est possible surtout depuis le terrorisme mais j'en parlerai bientôt).

5eme étape:
La vie après... Bah moi j'ai jamais dépassé 2 mois (vraiment un record) donc je n'ai pas la solution sauf faire quelques chose qu'on aime, l'amour... Je sais pas mais si vous avez des idée concrétes je suis toute ouie.

Pour info j'ai essayé le Kratum TRES TRES utile dans la phase 4 mais inutile dans la 5. Perso je n'ai eu aucun manque ni aucune redescente après 1 semaine sous Kratum puis un 2 semaines sans rien. Cependant inutile en 5 car ne provoque aucun effet, mais annule le manque (pour des drogués comme nous).

Allez, j'espère des avis, réactions, ou autre. *j'écris ça d'un jet en manque pour m'occuper, donc si le texte est pas terrible, je le corrigerais une autre fois.

Tchao les copains

Catégorie : No comment - 28 avril 2016 à  19:49



Commentaires
#1 Posté par : akck 28 avril 2016 à  21:53
Salut Abrak

Tu parle de manque de quoi ? Coke, hero, crack, cannabis, autres ?
Tu cherche comment réussir à  passer un manque sans trop d'effets secondaire ou tu veux te sevrer totalement ?

Posté par : akck | 28 avril 2016 à  21:53

 
#2 Posté par : Mazette 28 avril 2016 à  23:30
Sans trop prendre de risque, Abrak parle du manque d'opiacés.

Sinon Abrak, je trouve ta méthode assez judicieuse. Cependant, pour moi tout contact physique est inenvisageable, tout au moins les quatre cinq premiers jours.

TAkE care

Posté par : Mazette | 28 avril 2016 à  23:30

 
#3 Posté par : bighorsse 29 avril 2016 à  01:37
l'apologie du sevrage à  la dure n est pas ma tasse de thé, même si tu l'attenues avec de la code..et de lalcool
remarques on ne sait pas de quel dosage tu pars , accro à  combien quoi et à  quoi?

Posté par : bighorsse | 29 avril 2016 à  01:37

 
#4 Posté par : pleasurepulse 29 avril 2016 à  09:04
Si il parle de codeine , je doute qu'il parle de haut disage de came et peut etre pas de shoot non plus !
Quand onen est à  un demi g de dope pure ( ou équivalent ) ,  à  1gramme de morphine par jour ou à  500 mg d'oxy , ou meme lus haut encore , je doute que le manque s'atténue en 5 jours !
Mais par contre , quand on ne tape pas énormément et pas depuis 10 ou 20 ans mais seulement depuis quelques mois ( ou que l'on a fair des sevrages entre temps ) , en effet, une petite rechute peut se gérer en 5 jours !
Je prend un exemple que j'ai vécu .
J'avais arreté la metha apres 8 années ( départ 120 , puis pasage à  80 et 60 au bout d'un certain temps , resté plusieurs années à  ce stade puis descente à  0 en 3 ou 4 ans , avec une rechute ) et je suis retombé dans la dope .
La dépendance reviens très vite lorsqu'on a été accro longtemps et que l'on a passé 20 ans dans les opiacés , par contre la tolerance redescend .
J'ai commencé à  en reprendre à  cause d'une depression, et je me souviens que quand je suis retombé, j'avais tapé quelques jours et j'ai pu arreter en 5 jours .
Comme par miracle au bout de 5 jours ça allait bien ( mais les 4-5 premiers jours , durs !) .
Par contre , lorsque l'on a passé des années à  des hauts dosages , je doute franchement que ce soit si facile et ça met plus longtemps !
Mon  médecin ( qui a une grande experience , parmi les instigateurs de la RDR et qui a experimenté sur lui meme en plus ) me parlait de 8 à  15 jours aveç la morphine  , meme si je suppose que le gros du manque doit etre sur les 8 ou 10 premiers jours !
Je ne suis pas sur qu'à  de tres hauts dosages pris pendant 10 ou 20 ans, on puisse gérer ça en 5 jours , j'en doute vraiment !
Tout dépend du dosage et du temps que l'on a passé à  en prendre à  mn avis !
Je ne pense pas que ce soit uniquement l'intensité du manque qui varie en fonction de ça et que le temps pendant lequel dure le manque se limite vraiment à  5 jours quel que soit le dosage d'origine et le temps que l'n y a passé mais j'avoue que je n'ai pasde certitude , si ce n'est que quand on arrete lametha, c'est clair que le manque dure plus longtemps que 5 jours; c'est plutot deux à  trois semaines !!
Par contre il est vrai qu'avec la came ( et je suppose la morphine et peut etre l'oxy aussi ) , l'avantage est que le manque dure beaucoup moins longtemps qu'avec la metha !

Posté par : pleasurepulse | 29 avril 2016 à  09:04

 
#5 Posté par : wastedreamor2 30 avril 2016 à  10:56
@ Pleasure, à  propos de metha.. La nana après 78j de sevrage (passer de 6mg de metha a zéro) elle dort toujours pas et a encore des douleurs physiques, sans parler de l'état psy



Flippant.

Moi aussi je cherche désespérément un moyen d'arrêter la métha. Je pensais repasser au sken ou à  la dope le temps que la detox metha se fasse, et qu'il me reste plus qu'à  vivre la detox hero ou morph, qui est déjà  moins longue. Ca a du sens?

En plus de mon tso je déconn(ais) pas mal avec les shoots de coke, j'ai arrêté depuis un mois et demie, avec un écart au bout de 2semaines, et mm sans symptômes "physiques". On a passé notre temps à  dormir. Et on a récupéré une vie sexuelle à  peu près normale. Dans le fond je préfère avoir récupéré ma relation "de couple" que se défoncer chacun dans une pièce. Lui a passé 20 ans sous hero et tout ce qu'il pouvait s'injecter, et est sous tso depuis 12ans. Bah bonjour les dégâts à  l'horizontale. J'associais ça à  un désintêret de mon mec pour ma personne, et ai souvent vu ça comme le signe de la fin.

Honnêtement je n'y croyais que ça redeviendrait "comme avant", ou que la longévité revienne au rdv, la libido avec.

On se sent pas encore d'aller courir, mais on cherche à  compenser en produisant de la dopamine comme on peut . Progressivement on se récupère, ce à  quoi je ne croyais plus. Pour ceux qui ont la chance d'avoir une moitié, ça peut vraiment motiver à  mon sens. Je préfère finir ma vie avec un amour réciproque q'une montagne de poudre.

Je compare la detox opi avec la c, c'est juste le parallèle avec le besoin de produire des plaisirs naturels pour ne pas retomber dans les artificiels.

Posté par : wastedreamor2 | 30 avril 2016 à  10:56

Remonter

Pied de page des forums