Schizoforest Love Suite - une excursion transdimensionnelle / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Assoactis » 

Schizoforest Love Suite - une excursion transdimensionnelle 



Shizoforest love suite



Haaaaa, ça fait quelques semaines que ce petit buvard, testé au réactif Erhlich comme il se doit, me fait de l'oeil dans son emballage hermétique au frigo...Et tiens, c'est le 31, bientôt minuit, pourquoi ne pas me microdoser un petit coin de buvard histoire d'ambiancer la nuit...mmmm...une petite heure plus tard je sens l'effet mais très léger alors...remettons donc un petit coin de carton, ça fait pas bézef en tout, ça peut pas faire de mal...

Curieux cette sensation de fatigue, je me sens over, over relax...par contre du coup je ressens douloureusement toutes les tensions dans mon dos, pétard je pensais pas être aussi tendu...1h30, c'est un peu tôt mais j'ai envie de m'allonger.
Mettre du jazz cool en fond sonore. ça fait comme des vagues des vagues des vagues....dans chaque vague je fonds...et je réapparaîs...C'est déroutant. Je n'ai pas d'hallucination mais petit à petit c'est comme si un monde apparaissait derrière la signification habituelle des mots, des concepts. De petites synchronicités rigolotes aussi, je découvre sur mes toilettes des traces de peintures lavande, que je n'avais jamais remarquées...Elles sont parfaitement assorties à la couleur du PQ acheté la veille...dans la rue une sirène de police...parfaitement synchrone avec le rythme de la musique qui tourne...je sens que je m'enfonce plus profond dans le voyage...Je mets un disque de musique chamanique, de sons tournés vers la Pachamama...

Mon mec est allongé à côté de moi mais il n'a rien pris et je sens nettement la bulle qui nous sépare : je n'évolue momentanément plus dans le même monde que lui. La logique de l'univers qui s'ouvre doucement à moi est ondulatoire, multiple, en transmutation constante. Les yeux ouverts, les yeux fermés...toujours pas d'hallus au sens strict mais je continue d'explorer cet espèce d'univers que je ne connaissais pas et qui se trouve...Comment l'expliquer ? caché par les mots, caché par la logique rationnelle. Je me promène, yeux ouverts ou yeux fermés, dans des paysages mentaux pulsés et insufflés par la musique, il y a des personnages, des paysages, des dieux...Je suis moi-même un, non, plusieurs personnages, mon schéma corporel évolue, tout est en mutation, tout est fluide, tout se répond. Un monde d'écho, un monde de couleurs, de sensations aquatiques, féminines, douces, mystérieuses, exaltantes, un peu effrayantes parfois. En cours de route j'ai pris un temesta pour ne pas laisser champ libre à mes tendances anxieuses, du coup le voyage se fait sans angoisse, la benzo ne tue pas le trip mais je me sens plus calme, comme spectateur d'une espèce de vie, de drame comico-cosmique qui se déroule en permanence sous nos yeux, entre nos concepts, sans que nous n'en soupçonnions rien.

Je traverse un espace appelé "la forêt des significations". Je tape sur mon clavier à ce moment, pour tenter d'expliquer à un ami ce que je vis. Mes doigts sont des samouraïs, sur l'écran de l'ordinateur se téléscopent plusieurs espaces, plusieurs dimensions, voilà c'est ça : de manière très calme, posée et presque lucide je suis en train de vivre une petite excursion dans une autre dimension de l'être. C'est étonnant, c'est drôle, c'est vif, c'est prenant. Si quelqu'un me parlait je serais probablement tout à fait capable de tenir une conversation "normale", mais dans le même temps je suis tout à fait submergé par ce qui se passe. lucide et pas lucide, un oeil chez moi et un oeil dans le pays des hypothèses qui dansent. Comparativement à d'autres trips, plus forts, que j'ai pu expérimenter : je me dis que cette fois, au lieu de me catapulter sans préavis en fusion au coeur de la fractale-réalité, l'acide prend son temps et s'amuse gentiment avec moi, il me fait voir les détails, les créatures, les petits ruisseaux du devenir, les façons dont je peux me transformer, être moi aussi multiple....ça dure des heures qui me semblent des minutes qui abolissent un peu le temps ou du moins le détendent, l'assouplissent, le rendent insignifiant...

Le disque de musique chamanique continue de me raconter son histoire de dieux et déesses, d'eau et de fôrets, de sentiers cachés mystérieux et tendres...Quelques petites hallucinations se manifestent dans le monde extérieur, un bonnet qui tente en vibrant et en agitant les pattes de se changer en bestiole, des rideaux qui se prennent pour des éléphants...Bon voilà qu'il est 6h du matin et je fatigue, va pour un autre témesta, celui-ci me couche, je me réveille à 15h, encore fatigué, un peu secoué par ce rêve éveillé dans le monde au delà des mots, mais lucide et calme...Le temps de manger l'excellent filet de poulet au maroille préparé par mon homme et je suis ici à taper mon rapport...

Il y a des mondes entres les mots, les pensées et les concepts. De vrais mondes, avec des paysages et des habitants. Nous sommes pour partie citoyens de ces mondes mais nous ne savons plus les voir. Ces mondes sont à la source du jeu, le rire y est chez lui....L'innocence aussi...Quelque chose qui appartient à l'enfance réside dans ces mondes et il faudrait pouvoir en trouver la clé.

C'est ce que je nous souhaite de mieux pour cette année wink

Peace.

Catégorie : Trip Report - 01 janvier 2019 à  17:21

#dimensions #LSD #voyage

Reputation de ce commentaire
 
Juste magnifique



Commentaires
#1 Posté par : janis 02 janvier 2019 à  00:07
Merci pour ce très joli partage assoactis. Tu me donnerais presque envie de consommer autrement qu'en augmentant les doses de psyché. Très très intéressant ton voyage et cette idée de superposition d univers dans lesquels tu étais en même temps.

Everett sors de de trip^^.

Excellente année à toi.

Janis

Posté par : janis | 02 janvier 2019 à  00:07

 
#2 Posté par : Assoactis 02 janvier 2019 à  09:43
Ce qui m'a surpris c'est que la dose semblait vraiment minime...Donc soit je suis de plus en plus réceptif, soit le carton (acheté au marché noir donc difficile de connaître la dose, on m'a dit 180µg mais c'est sujet à caution) est vraiment très chargé. Du coup je ne sais même pas si j'ose en prendre un quart wink

Meilleurs voeux pour cette année !

Posté par : Assoactis | 02 janvier 2019 à  09:43

 
#3 Posté par : Morning Glory 02 janvier 2019 à  11:29
C'est bien écrit, et j'adore l'image^^
C'est vrai que ça fait quand même bien peu comme dose, surtout avec un benzo, c'est impressionnant.
J'ai beaucoup aimé te lire!

Posté par : Morning Glory | 02 janvier 2019 à  11:29

 
#4 Posté par : Assoactis 02 janvier 2019 à  12:02
Je crois que depuis ma période "3 trips par semaine" dans les 90's, mon cerveau n'a plus besoin de grand chose pour retrouver le chemin du pays du Lapin Blanc wink

Posté par : Assoactis | 02 janvier 2019 à  12:02

Remonter

Pied de page des forums