Sniff métha gélule, beurk / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Cris » 

Sniff métha gélule, beurk 



Voici un commentaire (copier collé) que j'ai posté au sujet du sniff de gélule de métha

vous comprenez pas que l'on à tous envie de se défoncer!
A vous lire, détourner tous ces produits de merde, on se détruit plus que si on tapait de la dope!

et qui s'en fout plein les poches; les lobbys pharmaceutique!

Il faut tout simplement revenir à l'héro, mais de la bonne!
Mais comme ca n'existe plus, voilà le résultat!
Détournement de produit qui vous massacre les veines ou le nez!

Si je suis passé à la métha , c'est que je me shootais 3 X 8 mg/jr !
Résultat; 1 an de cette merde m'à niqué les veines, pire qu'en 10 ans de came!
J'ai la haine, car on c'est fait entubé profond, que se soit métha ou sub!

Le gouvernement à juste ACHETE LA PAIX SOCIALE !

Le reste il en à rien à foutre, et on peut tous crever!
Depuis quand vous avez vu que l'on veut nous aider? et mon cul c'est du poulet?

Je ne voit qu'une bande de gros naïfs, et croyez moi, je pleure depuis plus de 20 ans d'avoir choisi cette voie sans issue
Chaque matin quand je me lève je crois que je suis entrain de crever!
Il me faut 1H pour démarrer!
Et je suis stable, ne déconne plus, mais rien n'y fait!
C'est pas avec un RSA (car bosser comme ca, impossible! de la dope; oui! ) que vous pouvez avoir une vie saine avec vos 5 fruits et légumes par jour!
Et les resto du cœur, tu bouffe pas avec 3 boites de conserve infecte!

Perso; il y à 20 ans j'étais au MONSCOTIN, de 100mg je suis très vite arrivé à 20 mg !
Mais notre gouvernement à obligé les toxicos à ne plus prendre ces médocs destiné aux cancéreux et compagnie ( il y à eu des exception, ceux qui on fait une petite gâterie à leur toubib! )
Résultat; je suis revenu à la case départ! Sub, 1 an; métha 20 ans, ET J'EN VEUX PLUS!
Aucun intérêt, si encore je me dopais!

Je ne ferais pas ici la longue listes des symptômes horrible qui me gâche la vie!
Mais mon gentil doc, me dit que c'est normal, et bla bla bla, et merde!!!

Bref, chaque fois que je viens sur le site, je péte un plomb!
Car le problème n'est pas celui au quel vous pensez!
Tout ca est politique!
Soit on arrête la came en allant dans une cure, une vraie, 1 à 2 ans (€€€€) ou autant continuer avec de la vraie dope!
Mais comme ca n'existe plus, n'y cure ni dope, il ne nous reste que ces putain de médocs!
Je vois que des OD avec les médocs, fini les OD avec de la came! cherchez l'erreur!

Sinon les gélules se sniff ! Mais mollo ! ca crame le nez !
Il faut  taper sur un 40mg, et juste un peu, le quart de 40, soit 10mg!
Et n'enfoncez pas la paille à fond.
En biais au bas du nez, et ne pas respirer comme un malade! Juste respirer normalement.
La poudre est si fine quelle ira la ou il faut.
Mais j'évite, car je tiens encore à ce qu'il me reste de nez!
Juste en cas de coup de mou!

Bref, l'héroïne à été crée pour arrêter l'opium et la métha pour arrêter l'héro!
Bravo, et vive la France! Même pas foutue de légaliser l'herbe!
Mais bizarrement, il nous substitue à la dope! PAIX SOCIAL !

CONTINUONS A NOUS ENVOYER DE LA " MERDE " tant que les vrai et originaux produits ne serons pas disponible!

Catégorie : Témoignages - 26 janvier 2018 à  15:44



Commentaires
#1 Posté par : pierre 26 janvier 2018 à  15:57
Ca fait bientot 20 ans que je me shoot du subutex à 20mg par jour, et j'ai toujours les memes belles veines. Seulement j'ai filtré le subutex avec le sterifil puis le filtre toupie ! J'ai pris soin de mes veines et je me suis renseigné.

Il faut pas accuser l'Etat alors que tu es en partie responsable de l'etat de tes veines. Je trouve cela un peu facile.

Pierre

Posté par : pierre | 26 janvier 2018 à  15:57

 
#2 Posté par : BoilingBlood 26 janvier 2018 à  18:41
Je pense quand même que tout le monde n'a pas le même capital veineux, pas le même genre de veines. Certains ont des veines faciles, et plus résistantes aussi, ça n'est pas qu'une question de filtrage ou même de technique quelconque.
Et il y a aussi la fréquence des shoots qui joue aussi à mon avis. Forcément que quelqu'un qui se fait 2 shoots par jour pendant 10 ans a plus de chances de mieux préserver son capital veineux, comparé à quelqu'un qui shoot 15 fois par jour et pour qui la rotation des points d'injection n'est même plus suffisante.
Et j'imagine que les substances injectées peuvent aussi peser dans la balance.

Posté par : BoilingBlood | 26 janvier 2018 à  18:41

 
#3 Posté par : Mascarpone 28 janvier 2018 à  18:17
Salut,

Il y a du vrai dans ce que tu dis cris, mais et c'est un gros MAIS, pour avoir connu les temps où la vraie bonne came existait encore sans trop avoir à galérer pour la trouver, je peux te dire aussi, que ces temps étaient les mêmes où les TSO n'existaient pas en France et où, même les shooteuses étaient plus difficiles à se procurer que la came elle même parfois..

Dans les années 70/80, une avalanche d'héroine a inondé l'Europe et, à l'époque, crois moi, on crevait aussi trés facilement (99% de mes potes et connaissances y sont passés et pour l'écrasante majorité, c'est même pas une OD qui les a tués mais les maladies dues au manque d'hygiène des injections,, les accidents pendant qu'ils faisaient les cons pour se procurer des thunes ou même  les 2 parce que certains se sont plongés dans l'alcool quand ils ont tenté de stopper la came...)

Alors, dire que les TSO sont de la merde, je ne suis pas d'accord du tout...Après, c'est à chacun de savoir ce qu'il veut exactement au final (personne n'est obligé de s'y résoudre et personne n'est obligé d'y rester toute sa vie) Pour ceux qui n'en veulent pas, il restera toujours la méthode dite "à l'ancienne" trainspoting manière wink, pour les autres, c'est quand même une sacrée béquille en plus pour se calmer sur ses consos  ou rentrer dans les clous (voire, les 2).

Maintenant, là où je te suis dans ta colère, c'est que personne dans les hautes sphères n'a pensé aux injecteurs, fumeurs ou même sniffeurs invétérés et à l'addiction que peut générer un mode de conso en plus du produit lui même (enfin, tout le monde s'en bat les couilles plutôt...)
Et aussi, pour ma part, j'ai toujours trouvé profondément tordu et hypocrite, le fait qu'il ne soit pratiquement nulle part et surtout pas en France, question d'héroine ou de morphine en tant que TSO reconnu au même titre que la méta ou la bupré (bah! Pensez vous ma brave dame! Donner légalement un produit étiqueté "drogue" et qui donnerait du plaisir, et puis quoi encore! big_smile )

Par contre, l'état n'est pas non plus responsable à 100% de la galère dans laquelle on se met nous même comme des grands la plupart du temps...Faut aussi savoir assumer ses erreurs, ses conneries et ses délires wink
Reputation de ce commentaire
 
super commentaire, merci! Mais la mission premiére de la police,est de protéger!

Posté par : Mascarpone | 28 janvier 2018 à  18:17

 
#4 Posté par : sud 2 france 29 janvier 2018 à  14:06
Snif gélule = berk et......Aïe !! ça pique encore pire que du speed, et bonjour (ou plutôt au revoir...) muqueuses nasales...
Reputation de ce commentaire
 
je confirme!

Posté par : sud 2 france | 29 janvier 2018 à  14:06

 
#5 Posté par : Angy67 29 janvier 2018 à  20:58
J'ai essayé une fois en sniff et plus jamais. ..J'ai eu bien trop mal, et aucun effets...Avec les gélules il faut être très régulier car effectivement si on se fait un écart ou si on oublie de la prendre,bin elle mettra plus longtemps que le sirop à agir...Mais je déconseille la méta en sniff

Posté par : Angy67 | 29 janvier 2018 à  20:58

 
#6 Posté par : Anonyme9404 25 mars 2018 à  13:56
C'est vrai que sur certains points l'état ne fait pas grand chose...

Mais quand même, en France on a la chance d'avoir de la méthadone, et du subutex, ce qui n'est pas le cas, partout.

J'ai vraiment, mais vraiment pas envie de me plaindre sur ce point là.

Et nous avons aussi en France quelques associations qui distribuent gratuitement à ceux qui le demandent un matériel propre afin de justement pouvoir davantage prendre soin de son corps physique.

Certes, maintenant on aimerait bien passer à la vitesse supérieure, en essayant d'obtenir un peu plus d'attention, en ce qui concerne le mode d’administration.

Afin de pouvoir bénéficier de TSO IV et plus... 

Dans tous les cas cris, ce n'est pas avec des discours comme le tiens que les choses vont changer, même si j'entends bien ta colère....

Posté par : Anonyme9404 | 25 mars 2018 à  13:56

 
#7 Posté par : Sufenta 25 mars 2018 à  14:15
Salut

Tu l’as filtré comment le sub ? Au filtre de clope ?

Et je suis un substituté à la morphine depuis presque 10 ans, je n’ai jamais fait de gaterie à mon doc et je t’assure que plusieurs fois le médecin conseil a essayé de me le sucrer..

Sauf que j’ai porté mes couilles, je me suis battu et j’ai composé pour continuer d’en bénéficier..

Alors certe lorsqu’on ne peut pas payer son ttt c’est effectivement une impasse si la sécu bloque les remboursements mais pour avoir ce type de ttt il faut se battre, argumenter et je l’avoue avoir parfois un peu de chance en connaissant les bonnes personnes (medecin) et un peu de thune.

Mais j’ai envie de te dire c’est comme pour les anciens ds les années 70/80 qui n’avaient rien, pas de sub, pas de metha c’etait demerde toi avec de la codéine et si tu connaissais le bon toubib tu pouvais avoir du Palfium, du Temgesic ou du Moscontin ..

Et à cette période t’avais intérêt à te remuer si tu voulais quelque chose en substitution et grâce à ces personnes la metha et le sub ont été commercialisés.

Maintenant c’est à nous de ne pas lâcher et continuer de faire avancer la substitution vers ce qui se fait en Suisse ou aux Pays-Bas (diacétylmorphine, Morphine, galénique inj) ..

Amicalement

Posté par : Sufenta | 25 mars 2018 à  14:15

 
#8 Posté par : Nils1984 26 octobre 2018 à  00:56
Salut

Je sniffe des gélules metha aussi depuis deux trois mois
40 mg comme tu dis, la moitié y passe l'autre est gobé

ça accroche hélas vite ce mode de conso, a tel point que j'y reviens trop et bouffe mes doses jusqu'au moment X ou je vais être marron ^^

Mais je ne partage pas ta vision concernant l'arnaque qu'est ce substitut
Peut-être est-ce mon rapport direct aux liens forts qui généralement se nouent vite avec les équipes soignantes

Pour être franc mon accrochage a la metha est tel que je ne peux actuellement m'empêcher d'anticiper mentalement le crash qui arriverait si la délivrance de ces substituts pour x ou x raisons ne pouvaient plus être assurées ( encore une extrapolation des théories de collapsologie, quoi... big_smilewink)
Et la vérité est claire: j'en baverais. Mais reste que... je me battrais. Parce que... pas le choix: ma condition m'a certes mené sur des routes sinueuses, mes gènes portent en eux peut-être un gout plus appuyé que d'autres pr l'autodestruction, mais j'ai choisi seul et uniquement seul de suivre ce protocole, il y avait d'autres alternatives, et je connaissais les risques.

J'ai choisi. ^^ Je payerais peut-être la note finale dans les années qui viennent...
En attendant le constat est là: les différentes "sessions" de manque survenues depuis 2007 m'ont appris au moins une chose : à comprendre les mécanismes de la douleur et à apprendre à la gérer. Je n'ai jusqu'ici rien connu de pire que le manque à la metha. Quelque part, et je témoigne pr moi uniquement, cette satanée douleur du manque m'a apprit après ses passages chaotiques à supporter beaucoup d'autres douleurs juste "dérisoires" pr moi...

Un mal pr un bien... ou l'inverse... ou non... si si. Heu...
Ouai enfin voilà.

Je viens à l'instant de lire ton nouveau billet.
Je suis désolé de la perte de ton amie.

Sincère respect à toi et merci de ton témoignage.

[[A]]
Reputation de ce commentaire
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Posté par : Nils1984 | 26 octobre 2018 à  00:56

 
#9 Posté par : dias 26 octobre 2018 à  16:46
Salut a tous , je sniff moi aussi la metha , j ai pris cette habitude des que j arrive a lafin de macession came ... et ensuite j ai finit par apprecier mais putint sa bouche le tarrain et faut le dire desfois ces pas agreable  ^^

Posté par : dias | 26 octobre 2018 à  16:46

 
#10 Posté par : Cris 28 octobre 2018 à  10:46
Pierre je comprends pas trop le truc cité.
J'accuse l'État car à sa sortie les filtres toupie ça n'existait pas d'ailleurs je me sers plus de ces trucs moi je tenais la seringue en l'air pour que la merde reste en bas et j'évitais de me l'envoyer nous n'avions rien d'autre.
Et j'accuse l'État de ne pas m'avoir laissé avec le traitement qui me convenait à l'époque c'est-à-dire le moscontin.
De 120 mg je suis passé à 20 mg et ensuite A 3 X 8 mg de Subutex par jour je sais pas ce qu'il faut mais c'est vraiment injuste on est traité comme de la merde et me dit pas l'inverse.

Posté par : Cris | 28 octobre 2018 à  10:46

 
#11 Posté par : Cusco 29 octobre 2018 à  06:51
Salut,
J apporte ma petite participation au blog.
Moi j'ai eu la chance d'avoir commencé à me fixer au moment où les seringues étaient en vente libre. Au bon soin du pharmacien qui faisait son prix lui même, allant de 1 franc (0,15€) jusqu'à une fois la grande pharmacie boulevard Magenta à Paris me faire payer une pompe 10 francs (1,50€) et il m'en fallait 2, pas assez du coup 1 seringue pour 2... No comment.
Les steriboxs sont arrivés en pharmacie des années après.
Pas de substitution donc en cas de galère je me suis vu faire 2x30kms (j habitais en banlieue, les pharmacies de garde ne servaient pas les toxs après la grille tirée vers 21h) juste pour acheter une boîte de néo codion.
Ensuite je suis parti en province et par mon médecin traitant il m'a envoyé vers un de chez confrère à 2x80kms de chez moi toutes les 3 semaines (et non 28 jours jamais compris pourquoi) pour avoir du temgesic à 2 ou 3/jours je ne me souviens plus exactement. Autant dire que ça durait plutôt 3 jours que 3 semaines. Tout ça en IV.
Puis est venu le subutex jamais dépassé 6mg/jour c était peu, je compensais avec des néo et alcool cannabis. Pas de came dans ma ville à l époque.
Mon toubib était au courant que j injectais systématiquement.
Mes veines ont fondues comme neige au soleil.
Du coup mon toubib à fait des pieds et des mains pour que je puisse suivre un programme de méthadone. A 2x40kms de chez moi. Je devais être au centre à l ouverture à 8h du mat'. Pas facile quand on n'est pas véhiculé. Le médecin du centre avait pris en compte ce problème de transport du coup j'ai pu avoir ma methadone dans une pharmacie chez moi dans ma ville mais je devais y aller tous les matins avaler la fiole devant le pharmacien. La 1ere fois où j'y suis allé, le comble du vice du pharmacien : au dessus du petit lavabo il avait laissé une boîte d ampoule injectable de morphine. Je n'ai jamais su si elle était vide ou pleine c était à coup sûr une arnaque du pharmacien pour me lourder au moindre dérapage mais je n'ai pas fait le con.
Quelques semaines après je me fais embaucher en CDI à la Poste et là je commençais à 06h30 donc impossible de me rendre à la pharmacie à 09h. J explique mon cas, rien à faire le pharmacien ne veut rien savoir. Je n'allais pas perdre mon boulot pour ce connard, j'ai donc été dans une autre pharmacie et là je pouvais avoir pour une semaine au début chez-moi. Ensuite tous les 28 jours.
Depuis je suis toujours sous metha depuis environ 20 ans avec une trêve d un an où j avais réussi à décrocher et faire un grand plongeon dans l alcool.
Résultat : re méthadone et accroc au whisky... Le piège qui n'arrive pas qu'aux autres !
Mon système veineux était à peine revenu alors que je n'ai rien shooté en 10 ans. Puis la came arriva en masse par des marins qui partait de Rotterdam pour 45jours de mer.
Pour finir même avec les sterifilts puis les toupies que je commandais chez SAFE mes veines sont restées bien abîmées. Je dois préciser que j avais de l oxycontin 80mg pour de réelles douleurs que j injectais seulement avec le sterifilt ou juste un coton. Il m'a fallu beaucoup de temps à m'y faire aux toupies jusqu'au jour, ici même, on m explique d envoyer 0,3ml de ppi dans la membrane.
Maintenant je ne shoote quasiment plus mais si ça m'arrive soit je chope ma veine du premier coup soit je peux passer 2h voir plus à me charcuter dans ma salle de bain.
Fini les jolies veines quand j avais 18/19 ans.
Donc Cris je comprends ta révolte mais avec un bémol.
Il est certain qu en France on a beaucoup de retard par rapport à d'autres pays mais avoue quand-même qu'on est quand-même bien "loti", non ?
Cannabis toujours pas dépénalisé et encore moins légalisé (sauf pour les souffrants de sclérose en plaques avec le Sativex) alors, malheureusement, nous sommes bien loin d une héroïne injectable même supervisée dans les SCMR (salle de shoot)
Voilà pour mon petit billet matinal.
Bonne journée à tous salut

Posté par : Cusco | 29 octobre 2018 à  06:51

Remonter

Pied de page des forums