Suis dans la boue personne peut m'y enlever / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Thelma » 

Suis dans la boue personne peut m'y enlever 



Comme dans ses rêves où on essaie d'avancer .. courir, fuir mais on peut pas avancer

Comme comme dans un rêve tout devient irréel l'espace le temps tout se mélange, mes actes eux-mêmes sont un non sens.

À rechercher le bonheur d'un bien d'être par des chemins que je sais embourbés, je finis inexorablement coincé dans le marécage de ma destinée

Aujourd'hui encore j'ai pris ce même chemin, et alors que j'aurais pu faire demi-tour j'ai plongé tête baissée sur la trace de ses pas qui ne font que reculer

Je lâche prise et me laisse couler. Je n'arrive même plus à faire le choix une autre route. J'abandonne mon boulot et la société pour n'être que l'ombre de moi même
Mon cœur tendu me fait souffrir, ma tête trop lourde ne sais plus rêver. La coke a pris mon reste de liberté

Catégorie : No comment - 01 octobre 2020 à  17:49

Reputation de ce commentaire
 
C'est fort triste et douloureux mais tes mots sont beaux ! Cependant
 
La coke bouffe le cerveau comme rien d'autre ne peut le faire !



Commentaires
#1 Posté par : cependant 01 octobre 2020 à  19:05
Salut,

tes mots me font echos, peut-être parce qu'on partage certains maux...

Je ne peux que te souhaiter le courage que je voudrais aussi trouver, ça prend du temps et ce n'est pas facile, mais on peut tracer notre route autrement que vers les abysses. Je n'y crois pas tout le temps, mais parfois j'entrevois de la lumière.

Un pas après l'autre, ça arrive de reculer pour mieux avancer...

Et l'écriture est là, c'est déjà ça

Posté par : cependant | 01 octobre 2020 à  19:05

 
#2 Posté par : LaPotion 01 octobre 2020 à  21:27
Salut,

Je connais bien ces rêves ou on est freiné par des chaines invisibles.
Et je connais également ce sentiment de non sens lorsque la cocaine nous tient.

Je peux simplement te dire qu' aujourd'hui je ne fais plus ces rêves et que j'ai laissé cet enfer loin derrière .
Il n est pas prés de me rattraper, on ne cours plus sur la même route de toute façons .

Retrouve toi, tu es tellement plus que ça.

Posté par : LaPotion | 01 octobre 2020 à  21:27

 
#3 Posté par : Thelma 09 octobre 2020 à  16:16

a écrit

Je peux simplement te dire qu' aujourd'hui je ne fais plus ces rêves et que j'ai laissé cet enfer loin derrière .
Il n est pas prés de me rattraper, on ne cours plus sur la même route de toute façons .

Retrouve toi,

Comment as tu fais? Moi je n'y arrive plus.
Dans une autre vie, je gerrai tout ce tralala qu'on est bien obligé de suivre, le travail, la famille, l'administratif..
Aujourd'hui je contrôle plus. On était deux a se battre, aujourd'hui je suis seule et plus de but , de sens à l'instant et a l'avenir, comme bloquée dans le passé..

a écrit

mais on peut tracer notre route autrement que vers les abysses. Je n'y crois pas tout le temps, mais parfois j'entrevois de la lumière.

Un pas après l'autre, ça arrive de reculer pour mieux avancer...

Et l'écriture est là, c'est déjà ça

Merci pour ton partage. Oui parfois j'entrevois une fenêtre ouverte, j'y vois un avenir différent où je serai autre, où je serai moi.
Mais c'est juste un brin d'air, car les fenêtres se referment a chaque fois et sur un monde de plus en plus sombre. Je me vois doucement sombrer vers quelques chose dont il sera compliqué de revenir..
Dès que je repars en session coke/héro , je reviens dégoûtée et amère sur cet état de non contrôle., Tous sans dessus dessous, c'est dur de s'en remettre a chaque fois.
Aujourd'hui je tombe et parfois très bas. Alors j'essaie de me reprendre et je m'abstiens quelques temps. Et a chaque fois que je rechute dans ce même état, je tombe de plus en plus bas. Le retour a la réalité est de plus en plus compliqué.
Je suis aujourd'hui incapable de travailler. Après chaque session plus le courage ou plutôt la force d'y aller.
Pas de taf, pas de tunes, les papiers et les dettes qui s'accumulent, je regarde écoeurée ce monde, cette façon de vivre, cette vie dans laquel cette société nous force a consommer.

Je regarde à la fenêtre. L'horizon est caché par le vis a vis des immeubles voisins. Que faire, où aller ne sont plus les questions. Comment, comment faire ?
Comment faire pour ouvrir cette fenêtre et m'envoler..

a écrit

mais on peut tracer notre route
autrement que vers les abysses. Je n'y crois pas tout le temps, mais parfois j'entrevois de la lumière.

Un pas après l'autre, ça arrive de reculer pour mieux avancer...

Et l'écriture est là, c'est déjà ça

Merci pour ton partage. Oui parfois j'entrevois une fenêtre ouverte, j'y vois un avenir différent où je serai autre, où je serai moi.
Mais c'est juste un brin d'air, car les fenêtres se referment a chaque fois et sur un monde de plus en plus sombre. Je me vois doucement sombrer vers quelques chose dont il sera compliqué de revenir..
Dès que je repars en session coke/héro , je reviens dégoûtée et amère sur cet état de non contrôle., Tous sans dessus dessous, c'est dur de s'en remettre a chaque fois.
Aujourd'hui je tombe et parfois très bas. Alors j'essaie de me reprendre et je m'abstiens quelques temps. Et a chaque fois que je rechute dans ce même état, je tombe de plus en plus bas. Le retour a la réalité est de plus en plus compliqué.
Je suis aujourd'hui incapable de travailler. Après chaque session plus le courage ou plutôt la force d'y aller.
Pas de taf, pas de tunes, les papiers et les dettes qui s'accumulent, je regarde écoeurée ce monde, cette façon de vivre, cette vie dans laquel cette société nous force a consommer.

Je regarde à la fenêtre. L'horizon est caché par le vis a vis des immeubles voisins. Que faire, où aller ne sont plus les questions. Comment, comment faire ?
Comment faire pour ouvrir cette fenêtre et m'envoler...


Posté par : Thelma | 09 octobre 2020 à  16:16

 
#4 Posté par : Le Poisson 11 octobre 2020 à  08:53
un soir,  cerné de mes angoises , je lu ce poème :
Dans les jardins de nos instincts
Allons cueillir de quoi guérir.

si simple,  a prendre au propre ou au figuré juste quelques semaines plus tard la chance d'avoir un jardin soulever une pierre et voir les insectes s'en aller un rouge-gorge le matin le ver de terre au bec entendre le bruit de l'eau qui ruisselle prendre le temps prendre le temps prendre le temps courage à toi

Posté par : Le Poisson | 11 octobre 2020 à  08:53

 
#5 Posté par : Thelma 13 octobre 2020 à  00:21

Le Poisson a écrit

un soir,  cerné de mes angoises , je lu ce poème :
Dans les jardins de nos instincts
Allons cueillir de quoi guérir.

si simple,  a prendre au propre ou au figuré juste quelques semaines plus tard la chance d'avoir un jardin soulever une pierre et voir les insectes s'en aller un rouge-gorge le matin le ver de terre au bec entendre le bruit de l'eau qui ruisselle prendre le temps prendre le temps prendre le temps courage à toi

Merci.


Posté par : Thelma | 13 octobre 2020 à  00:21

 
#6 Posté par : kris68 14 octobre 2020 à  20:44
oh combien je te comprends.
Quand je consomme la vie était rose tout allait bien ou pas je savais que j'étais dans la merde que je m'y mettais moi-même...

alors on arrête pendant deux trois jours.
Voir plus puis on retrouve la forme, et là j'ai retourne je recommence.
Je ne sais pas comment briser ce cercle aujourd'hui ça va mieux mais faut le dire vite.
car depuis le décès de ma compagne la vie n'a plus le même goût.
Et refaire ma vie dans ma situation je ne vois vraiment pas...
Qui pourra comprendre ce que nous avons vécu à part des gens comme nous.
Avec qui pourrais-je maintenant de nouveau partager ma vie à part quelqu'un qui connaît aussi toute cette galère que nous avons vécu,  et que nous continuons à vivre.
Souvent on me disait de toxico ensemble ça marche pas...
et bien non je ne suis pas d'accord...
Bref bon courage à toi et si tu veux parler avec moi je suis disponible.
Moi aussi j'aurais besoin qu'on me remonte le moral un peu.

Peut-être suis-je hors sujet ce n'est pas grave je voulais juste parler un peu.
À bientôt.
Bonne nuit

Posté par : kris68 | 14 octobre 2020 à  20:44

 
#7 Posté par : LaPotion 19 octobre 2020 à  00:33

Thelma a écrit

Comment as tu fais? Moi je n'y arrive plus.
Dans une autre vie, je gerrai tout ce tralala qu'on est bien obligé de suivre, le travail, la famille, l'administratif..
Aujourd'hui je contrôle plus. On était deux a se battre,

Je pense pas avoir de recette miracle et ce fut un long processus parsemé d' échecs, mais a chaque nouvelle tentative je savais que j' allais dans le bon sens.
En fait c 'est ça, j me suis donner une direction, j me suis souvenu du petit garçon que j' étais et demandé comment je voulais vieillir .
En découle une succession de choix que la vie te propose tout les jours, et même si j étais loin du sans faute une dynamique positive s'est mise en place.
Je te souhaite de tout coeur de sortir de cette sale période , perso je suis heureux d' en être passer par là , ma vie a gagnée en saveur et en joie.


Posté par : LaPotion | 19 octobre 2020 à  00:33

Remonter

Pied de page des forums