Surdose inconnue 3MMC/3-meo-pcp/3hopcp / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » guygeorges » 

Surdose inconnue 3MMC/3-meo-pcp/3hopcp 



Je viens vider mon sac, tenter d'extérioriser ma situation ici comme je suis habitué de cette plateforme d'échange entre usagers. Je vais surement supprimer le post après coup, c'est juste pour extérioriser sur cette plateforme que j'aime beaucoup, parce que j'en ai besoin.

Suite a des problèmes au travail, mon directeur s'est fait virer de ses fonctions après une année d'attente de jugement ou j'avais l'interdiction de le contacter. J'ai fortement besoin de mon boss pour mener à bien mon travail, je suis en dernière année de thèse. J'ai appris cette nouvelle il y a 3 semaines, que mon patron ne reviendrait pas. Lorsque je l'ai appris, j'ai eu une forte envie de consommer. Je me suis alcoolisé pendant 3 jours et à ce moment, j’ai commandé 250 mg de 3hopcp, 1g de 3MMC, 250 mg de 3-meo-pcp.

Les commandes ne sont pas arrivées a temps, je me suis repris et allé me reposer 3 semaines chez mes parents. À mon retour, tous les produits étaient arrivés. C'était mercredi que je suis revenu. J'ai voulu consommer ma drogue de choix, le 3-meo-pcp. J'ai pris des doses raisonnables, toutes mesurées avec précisions. J'ai commencé le jeudi soir (une 30 aines de mg prise espacées en 3 fois et un valium 5 mg pour stopper), avec pour objectif d'arrêter le vendredi et me laisser 48h pour récupérer pour le travail au lundi.

Le vendredi soir après plusieurs doses de 5-10 mg environ dans la journée, j'ai décidé d'arrêter et d'aller me coucher. Je me sentais bien. J'ai pris une dose d'1g de champignon, car lors de mes trips précédents ça m'a aidé à toucher terre et à dormir. Comme je me sentais bien et sous contrôle, je n'ai pas pris les 5 ou 10 mg de valium que je prends habituellement dans ces cas-là pour dormir (dans un soucis de prendre le moins possible). J'ai jeté dans ma poubelle tous les restes de 3-meo-pcp, et mes sachets non touchés de 3MMC et de 3-ho-pcp.

Le dimanche matin vers 5h, je me suis réveillé complètement désinhibé et j'ai envoyé un mail (très cohérent, et sans agressivité) au doyen de ma fac, expliquant la vérité, vidant mon sac, ma situation de victime collatérale, ma détresse de ne pas avoir été écouté. J'étais dans un état que je croyais assez clair, mais a ce moment-là je me rappelle avoir eu envie de redoser coute que coute. Je suis allé dans ma poubelle. Il y avait du papier alu sur lequel il restait l'équivalent de 2 traces d'environ 30 mg chacune je dirais (je n'ai pas pesé), d'un mélange qui pourrait être du 3meo, du 3ho, et du 3mmc. J'ai sniffé les traces. Après cela, j'ai eu un trou noir.

Je me suis réveillé à l'hopital avec une sonde, en slip et sans aucunes affaires. Dans un état très calme, avec toutes mes capacités cérébrales, mais aucune mémoire immédiate pendant plusieurs heures. J'ai attendu quelque temps aux urgences sur mon lit. Au bout d'un moment, une amie est venue me chercher et me ramener chez moi. Je n'ai aucune séquelle. J'ai juste pété ma télé, ravagé un peu tout chez moi. Ma copine s'était réveillé a 6h du mat m'entendant chercher dans la poubelle, mais je lui avais dit de se recoucher ce qu'elle à fait. Vers 8h j'étais incohérent et agité, c'est là qu'elle a appelé les pompiers qui m'ont amené aux urgences.

J'ai toujours réussi à avoir une utilisation raisonnée d'une drogue comme le 3-meo-pcp, j'ai bien soigné les dosages, mais je n'ai pas soigné le set, c’est-à-dire mon état mental instable lors de la prise. Ça n'as pas pardonné, il a suffi d'un instant. Ne consommez pas si vous êtes dans un état de détresse, je suis pourtant extrêmement prévenu des risques, mais l'habitude m'as fait négliger les règles de bases et ça n'as pas loupé, j'ai fait n'importe quoi.

Ma copine a été terrifiée de mon état même si elle a réagi parfaitement. Je ne sais pas si elle va vouloir continuer avec ce qu'il s'est passé.

Faites vraiment attention, se sentir très rigoureux et expérimenté n'évite pas les risques avec des produits aussi puissants et difficiles à manier. Je m'en sors chanceux, avec aucune séquelle si ce n'est les problèmes relationnels (j'ai fait peur à ma mère, à mon père, a un ami avec qui j'étais en contact pendant la prise), plusieurs hématomes sur le corps, mal au cou. Je pense que j'ai eu dans ma crise de folie beaucoup de chance.

Catégorie : Tranche de vie - 23 août 2021 à  14:55

#3 MeO PCP #Hôpital #surdose



Commentaires
#1 Posté par : fafefifofu 23 août 2021 à  18:34
Salut,
Pas cool ce qui t'arrive pour ton taff, et pour l'hopital, mais le principal c'est que tu n'en garde aucune sequelle (même si psychologiquement ça doit faire quelque chose de se retrouvé à l'hosto sans aucun souvenir à cause de nos consos, et aussi par rapport à ta copine).

Je pense que en dehors de ton état mental qui à du jouer bien sur, c'est plutot une surdose involontaire que tu as fais, en plus de l'enchainement de susbtances différentes que tu as fais.

Parce que ce que tu me racontes me fais beaucoup pensé à une surdose de 3-ho-pce (en sniff car en oral il n'y a pas ce cotés "PCP" "maniac" ou beaucoup moins).
Je faisais que redosé car je ne me rendais plus compte de ma défonce et j'oubliais que je faisais que redosé, du coups ?
Gros troue noir de 4h, comportement violent (je précise que je ne suis vraiment pas quelu'un de violent, même alcoolisé ou quoi), propos incohérents, hurlement, apparemment j'avais l'air de voir des trucs qui n'existais pas et d'en avoir peur, avoir du mal à réspiré.
Tout ça c'est ce que ma raconté mon ex, moi j'en ai pratiquement aucuns souvenir.
Elle à grave flippé, elle à hésité plusieurs fois à appelé les pompiers (au final je suis content que elle ne l'ai pas fait mais je peux dire ça que avec du recul) elle à caché les couteau tellement je lui faisait peur.
Et pareil je me suis "reveillé" extremement calme 4h plus tard, comme si de rien n'étais, j'ai commencé à discuté avec elle comme si de rien n'étais puis j'ai vu que elle été pas bien du tout, du coups elle m'a tout expliqué et j'ai mieux compris pourquoi elle été dans cette état ...
Je me suis tapé un after effect de l'espace bien 48h après la prise.
C'était la premiere et dernier fois que quelque chose comme ça m'est arrivé
J'ai déjà eu des comportement maniac ou quoi ou des trips de l'espace ou je comprends plus grand chose mais jamais j'ai perdu le controle comme ça et de cette manière.

Bref tout ça pour dire, que il y avait surement des 2 dissociatifs dans tes traces (les disso entre eux je trouve se potentialise beaucoups) ou alors que tu as vraiment mal jugé la quantitée.
Ou bien sais tu si tu as retrouvé le reste de tes prods dans la poubelle?
Car il se peut que tu ai oublié que tu en a trouvé plus et que tu l'ai pris.
Car ce que tu me racontes est plus liée à la dose que à ton état mental je pense, après peut être que tu n'aurais pas agis de la sorte en allant chercher les prods à la poubelle si ça allais mieux ... (perso ça m'est arrivé plusieurs fois d'aller chercher les prods dans la poubelle ...).

En tout cas je te souhaite bon courage et prends soin de toi !

Edit :
Pour ce qui est d'avoir ravagé ta tv et d'autres trucs, il est arrivé exactement la même chose à un pote.
Je lui avais ramené de l'O-pce (c'était au tout début il été en crystal j'en ai jamais eu du aussi fort depuis) je le previens bien comme il faut et lui montre combien il faut que il en prenne et surtout pas plus.
Il faut savoir que c'est un injecteur en plus, donc ce que je lui montre est ridicule surtout que c'est un mec qui a une tolérance de cheval pour tout produit.
Il me dit "ouais ouais" puis le lendemain je le vois il boite, il a l'air encore un peu dans le gaz et pas bien.
Il me dit que il m'a pas écouté, il a envoyé la moitié de ce que je lui avait filé (et heureusement) (ça fais trop longtemps je serai pas dire la quantitée) il a commencé à déliré sur les infos à la TV puis gros blackout, il a fracassé son appart sa TV (gros ecran plat) et il s'est entaillé le pieds méchamment surement en donnant un coup dans quelque chose.
Donc ca à l'air d'être quelque chose de "récurrent" cette état de déconexion complète avec la realité sauf que avec les pcp pce on est quand même à même de bouger (pas comme en k-hole) et le fais de déliré et de se battre ou de vouloir fuir quelque chose d'invisible.

Posté par : fafefifofu | 23 août 2021 à  18:34

 
#2 Posté par : plotchiplocth 23 août 2021 à  18:57
Hé ben.... Bon rétablissement à toi, surtout au niveau relationnel avec tes proches

Posté par : plotchiplocth | 23 août 2021 à  18:57

 
#3 Posté par : guygeorges 23 août 2021 à  21:06
Oui je crois que tu es très juste dans ton analyse.

Le 3-meo-pcp et le 3-ho-pcp étaient en poudre fine, alors que le 3-MMC était en cristaux légers. Il n'y avait que de la poudre fine, je crois. Pour les 2x30 mg impossible à dire, mais oui surement un mélange des 2 et une dose bien trop forte sans être dangereuse physiquement.

Ma copine m'as dit que j'essayais de me lever à répétition, mais j'étais dans l'incapacité de le faire. C'est surement comme ça que j'ai du casser des trucs. Je voulais aussi me jeter par la fenêtre, elle a donc tout fermé et m'as mis dans une pièce.

Elle a contacté un de mes amis, et il m'as dit que s'il avait été présent il m'aurai sitté et n'aurai pas forcément appelé les pompiers. Sur le rapport médical, à 10h20 je suppose comme il est noté (je pense 4 heures après la surdose) j'avais 186/99 de tensions, une très légère hyperthermie de 38,1°C et un rythme cardiaque totalement normal, juste 69 BMP donc vraiment rien de ouf.

Enfin, c’est pas trop important. J'ai pas mal pioncé depuis ça va vachement mieux. Encore des effets résiduels, tout me paraît neuf. J'chui encore véner contre ma fac mais ça c'est normal c'est que des FDP.

Merci beaucoup pour vos messages. Plus de peur que de mal.

Posté par : guygeorges | 23 août 2021 à  21:06

 
#4 Posté par : Morning Glory 24 août 2021 à  18:55
Contente que ça aie pas été pire... Et désolée pour le reste sad Ça craint...
J'espère que ça s'arrangera <3

Posté par : Morning Glory | 24 août 2021 à  18:55

Remonter

Pied de page des forums