Trip Report de lundi dernier : Space milk. / Les Blogs de PsychoACTIF

Trip Report de lundi dernier : Space milk. 



Lundi soir je me suis trouvé désœuvré, mon compagnon étant malade. Pour m'occuper, et me consoler de son absence, j'ai décidé de faire un peu de cuisine. J'ai grindé puis  passé au moulin à  poivre 600 mg (0,6 g) d'herbe. Je l'ai directement mise dans de la crème fluide à  30 % de matière grasse auquel j'ai ajouté un peu de vanille et de cannelle également passées au moulin à  poivre.
Je fais bouillir la crème (40 cl) en y ajoutant un verre d'eau et en remuant sans arrêt pour éviter que ça ne déborde. Au bout d'un quart d'heure, j'ai retiré et j'ai consommé.
Il était 23h30. J'ai commencé à  m'occuper alors en regardant des vidéos érotiques. À 0h45 je me suis retrouvé un peu assommé. En revanche je me suis retrouvé carrément défoncé à  1h26. Je titubais en particulier. Je me suis alors couché. J'ai continué à  être défoncé jusque vers quatre heures du matin. J'ai dormi et écouté de la musique en dormant.
Comme d'habitude pour moi, la descente a été très longue. J'ai noté qu'à  10 heures du matin j'étais encore en descente. J'y étais encore en début d'après-midi. Soit 14 heures après la consommation. J'ai surtout eu très soif et besoin de boire énormément d'eau.
Quels ont été les effets de cette défonce ?
•    Tout d'abord, comme toujours pour moi sous herbe, les sons sont différents. J'entends des détails ignorés jusqu'alors.
•    Et je revis des sensations des moments du passé, ceux de l'époque où j'avais entre 15 et 20 ans. Toute la journée du lendemain, pendant la descente, j'ai eu des sensations de cette même époque, assez bizarrement d'ailleurs alors que nous étions en février, je me voyais au mois d'août des années 1980 et même 1970 avant la rentrée des classes. Et les participants à  la conférence où  j'étais mardi matin étaient pour moi des professeurs qui accueillaient les élèves à  la rentrée…
•    J'ai eu droit aussi à  quelques hallucinations, pas longues, car il faut bien se concentrer pour cela et probablement n'être pas trop fatigué ce qui n'était pas le cas. C'était bien entendu les yeux fermés. J'ai vu des images de bandes dessinées, avec deux couleurs très vives : je pense en particulier à  une sorte de « vert Armée » qui était la couleur d'un dragon, par ailleurs d'apparence inoffensive.
•    Enfin, du point de vue érotique, je confirme que le cannabis allonge considérablement les sensations. Tout d'abord, lors de la montée, j'ai pratiqué des massages de prostate avec des jouets adaptés. Une inhalation très légère de poppers  (ouverture d'un bocal de verre dans lequel les flacons ont pu fuir) ont suffi à  me donner des orgasmes de plusieurs minutes. Ensuite j'ai été amené à  me caresser, comme un homme, deux fois. Là  encore, la montée de l'é**** et l'é**** ont duré plus longtemps que à  jeun… du genre 4 ou 5 secondes, là  où d'ordinaire ça ne dure qu'une seconde ou deux chez moi.
•    À signaler une constipation qui a duré environ 48 heures ensuite.
Voilà  pour les effets. Je ne suis pas un fan du cannabis en solo. Cette expérience me l'a confirmée. Néanmoins, je pense que l'effet de l'ingestion est beaucoup plus puissant que la fumée. Une dose de 0,6 g en fumée est en effet réputée assez faible.

Catégorie : Trip Report - 06 mars 2017 à  01:12

#cannabis



Remonter

Pied de page des forums