Un capitaine. / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » CrappyJunky » 

Un capitaine. 



La musique qu'ecoute john durant son trajet est toujours la même
L'attente qu'eprouve john pendant ses voyages est toujours pareille
Cette lente et symphonique traversée des marées
Celle la même qui decimait nos ancetres
Frele coquille remplie de vie dont la navigation sans failles mene a bien tout ses  passagers a la mort
Camarade isaac sera content

CraJun'

Catégorie : Poèmes - 29 août 2018 à  00:24



Commentaires
#1 Posté par : Nils1984 29 août 2018 à  12:09

CrappyJunky a écrit

La musique qu'ecoute john durant son trajet est toujours la même
L'attente qu'eprouve john pendant ses voyages est toujours pareille
Cette lente et symphonique traversée des marées
Celle la même qui decimait nos ancetres
Frele coquille remplie de vie dont la navigation sans failles mene a bien tout ses  passagers a la mort
Camarade isaac sera content

CraJun'

ô Morts appareillons on sature depuis trO00Op longtemps ^^
j'ai rêvé cette nuit d'un mal du pays/déracinement, même déchirement
Camarade charles également

je vous offre des fleurs et pas des racines

plus rien de trofouillé ni de sérieux dans mes mots depuis un foutu bout de temps
la liberté est addict à nos sens

Merci CraJun' pr ce partage


Posté par : Nils1984 | 29 août 2018 à  12:09

 
#2 Posté par : Bootspoppers 29 août 2018 à  13:04
Camarade Isaac? Charles?
Pourquoi eux?
@crappy @ Gahyb1984 :
Le rythme obsédant de vos phrases ondule et me perce la mémoire comme la falaise se laisse tomber dans ses flots qui l'attirent

Posté par : Bootspoppers | 29 août 2018 à  13:04

 
#3 Posté par : Nils1984 29 août 2018 à  14:56

Bootspoppers a écrit

Camarade Isaac? Charles?
Pourquoi eux?
@crappy @ Gahyb1984 :
Le rythme obsédant de vos phrases ondule et me perce la mémoire comme la falaise se laisse tomber dans ses flots qui l'attirent

bonjour Boots

J'ai fait un rêve terrifiant avant de lire ce qu'avait écrit Crappy
Une sensation me tordait les tripes exactement comme un adieu final à ces personnes qu'on ne revoit plus jamais, ça sentait le quai et l'amertume
en tout cas c'était un départ vers quelque part et ça chamboulait la tête
j'ai appris à discerner les symboliques dans mes rêves, en fait j eles découpe en 4 parties : y'a les cauchemars, les mauvais-rêves, les rêves et les grands rêves.
Ça va crescendo cherche pas c'est du Mozart mur
Il m'arrive de retenir telle ou telle phrase à mon réveil, et généralement c'est une phrase que je prononce clairement 3 secondes avant d'ouvrir les yeux, je prends conscience de cette phrase 3 secondes après.
C'est pas arriver depuis un bye mais en lisant le texte de Crappy j'ai repensé à l'une d'entre elles qui m'avait marqué y a longtemps: "de cette dimension, on a fait le tour"
Parole d'honneur que c'est vrai et ça n'a rien d'extraordinaire mais ça me parle

Isaac je sais pas j'ai mon idée perso mais secrète

Pour l'autre prénom
Unune activiste une veille de Nuit Debout (en 2016) a écrit sur une façade de mon immeuble dans un quartier aux murs trop blancs et proprets ceci:

/forum/uploads/images/1535/x-12.jpg


Un certain Charles B. est l'auteur de ce modeste et dérisoire chef-d’œuvre
Ses fleurs aussi...
j'ai dis qu'il sera content alors qu'en fait il se poilerait bien
Et c'est tant mieux bravo

CiaO0 0O?

Posté par : Nils1984 | 29 août 2018 à  14:56

 
#4 Posté par : Bootspoppers 29 août 2018 à  14:59
Ouaouh
Sur sa tombe à Montparnasse avec le beau père haï, on trouve tickets de métro et billets de poésie délavée par la pluie.

Posté par : Bootspoppers | 29 août 2018 à  14:59

 
#5 Posté par : Nils1984 29 août 2018 à  23:10

Bootspoppers a écrit

Ouaouh
Sur sa tombe à Montparnasse avec le beau père haï, on trouve tickets de métro et billets de poésie délavée par la pluie.

Aahh ? Il n'a pas connu son père ?

sur ça tombe j'imagine qu'ça fait contraste big_smile pas vraiment ton sur ton surpris
ça donnerait quelques idées à Warhole, il t'en ferait de l'artdéco
Ooohh Boots j'ai rererevu le film Basquiat d'ailleurs alors avant d'aller me rouler en boule sur mon matelas pleins de trous de boulettes je lance à mon âme ce cri bien lucide qui j'espère me fera taire et trouver le sommeil et à toi et à crappy itoo ^^ :

/forum/uploads/images/1535/a-419.jpg


bye PsychoPote ;-) bye Crappy ^^

Posté par : Nils1984 | 29 août 2018 à  23:10

 
#6 Posté par : Marla Singer 29 août 2018 à  23:32
SAMO = same old shit....

J'adore aussi basquiat, tjrs pas vu le film, c'est quoi la ref?

(Wharhol sans E  wink )

Posté par : Marla Singer | 29 août 2018 à  23:32

 
#7 Posté par : Bootspoppers 29 août 2018 à  23:44
/forum/uploads/images/1535/img_20180827_175537.jpg

Mon bateau spécial décoré par Basquiat ou presque. J'erre à travers la ville dans mon musée tangant de la belle aube au joyeux soir...
Défoncé à ta musique.
Défoncé à toi l'Autre.

Posté par : Bootspoppers | 29 août 2018 à  23:44

 
#8 Posté par : Nils1984 29 août 2018 à  23:48

Marla Singer a écrit

SAMO = same old shit....

J'adore aussi basquiat, tjrs pas vu le film, c'est quoi la ref?

(Wharhol sans E  wink )

corde-pour-se-pendre je pourrais dire que c'était voulu mais ça serait mentir
pourtant mon aurttaugraf est parfaite je n'ai jamais besoin du correcteur big_smile
(ô l'ironie parfois chez moi c'est limite limite ah ah ah ah)


bon ça bug il est visible sur youtube Basquiat film 1996 de Julian Schnabel avec que du beau people de Bowie dans le rôle de warhol(e) (YES !! Je savais que j'men sortirais par une pirouette ^^) Gary Oldman, Benicio del toro... wow

Mais c'est en anglais
heureusement que je l'ai sur mon disque dur (genre... ^^)

bisoo la famille
bisoo à toi Marla


Posté par : Nils1984 | 29 août 2018 à  23:48

 
#9 Posté par : Nils1984 30 août 2018 à  00:02

Bootspoppers a écrit

/forum/uploads/images/1535/img_20180827_175537.jpg

Mon bateau spécial décoré par Basquiat ou presque. J'erre à travers la ville dans mon musée tangant de la belle aube au joyeux soir...
Défoncé à ta musique.
Défoncé à toi l'Autre.


Posté par : Nils1984 | 30 août 2018 à  00:02

 
#10 Posté par : Drim 30 août 2018 à  10:46
Les hivers s'enchaînes et chaque printemps est plus beau.
Paix aux plus beaux des matins, les nuits desquel on se reveil et qui nous protegent.
L'âme indivisible. Belle et puissante. Souffle sur moi les squellettes ardents des espoirs humains.
Quand elle viens hanter mes nuits, ce sont les cadavres des poètes millénaires qui viennent me border. Ils m'empêchent tendrement de me foutre en l'air. Je n'ai pas a chercher qui je suis. Juste être, l'enfance c'est mon paradis, le passage a la réalité a été glauque, froid, sanglant j'ai vu le monde tel qu'il vit en nous depuis l'aube des matins. Chauque fois que mon âme quitte mon corps, il la cherche frénétiquement, comme un cadavre sans tête. Je suis là ce matin, pour me donner la force d'avancer. Et j'espère.

Posté par : Drim | 30 août 2018 à  10:46

 
#11 Posté par : Drim 30 août 2018 à  11:01
Le poid des siècles et la conscience du monde m'accablent a chaque tressaillement de mon cadavre.

Dit autrement ma bipolarité me croque le cerveau. Elle est le bug dans ma machine,  et rien que ça merite que je l'affronte. Car la folie de l'esprit humain est bien belle a qui sais l'explorer. Alors rien que le verbe peut aider a comprendre sa folie. Je l'ecris mais ne sais toujours pas comment vivre.

Quand on le comprend on sait que le savoir est une arme. Et c'est cette arme qui nous detruit et nous protège a la fois.

Haha, Lol serieux c'est badant et a la fois appaisant. Le muret de la vie j'en ai chuté des deux côtés plusieurs fois. J'aimerais voir le monde que les siècles nous ont légués sans que sa vision ne me fasse chutter. Face a l'immensité du néant et les souffles glaciaux des infinies espoirs humains disséminés en son seins, ce sont eux qui transmettent l'espoir et pas la paille. Tout le monde a le droit au bonheur. Vivre ensemble ou mourir seul tel est ma devise.

Posté par : Drim | 30 août 2018 à  11:01

 
#12 Posté par : propargande 30 août 2018 à  11:26

Drim a écrit

Les hivers s'enchaînes et chaque printemps est plus beau.

L'hiver et l'été s'endurcissent et se rejoignent. Le printemps et l'automne se font ronger leurs transitions. Les fleurs se précipitent désormais, et le froid abrège déjà le repos des arbres. Le sol creuse et l'eau glisse. Les saisons et l'heure se transforment. Nous ne sommes pas des architectes ratés, des saboteurs grandioses, nous ne sommes pas une nouveauté. Le monde qui nous entoure n'est ni trop capricieux ni trop judicieux, et cependant il communique, agit et réagit, peut-être prisonnier lui-même non des changements qu'on lui impose mais des seuls moyens dont il dispose pour conserver son équilibre, sa vie. En espérant que les climats seront toujours cléments, à leur manière, de refuser la vie comme "ni vue ni connue", mais de la bercer de "continue", son chuchotement discret lui répétant perpétuellement "évolue".


Posté par : propargande | 30 août 2018 à  11:26

 
#13 Posté par : propargande 30 août 2018 à  11:39

Drim a écrit

Vivre ensemble ou mourir seul tel est ma devise.

Et vivre ensemble et mourir seul est le seul crédo.

T'as une belle plume smile


Posté par : propargande | 30 août 2018 à  11:39

 
#14 Posté par : Drim 30 août 2018 à  12:19
Merci pomminic et propagande :-)
Le temps des poètes s'en touche a sa fin et la transition est rude. Le monde a peur de lui même.
Il ne veux pas mourrir et cette peur inconsciente le mène et l'entraine dans ses psychoses. Ce sont elles qui detruisent l'humanité.
Les copies souffrent et les plumes deviennent noirs, chaque saisons et chaque regard nous rappellent la dangeureuse beauté du monde dans lequel nous vivons, celui des idées qui naissent, se decouvrent a elle même et s'explorent à l'infinie.
Ni a t il que les neuroleptiques et la drogue pour stopper cet incesant fracas des idées qui s'échouent en nous par delà l'ocean du néant qui connectent nos âmes? Le sourd tumulte qui règne au quotidien se transforme en infernal tempête quand les idées fonctionnent ensemblent. 
Alors vite je regagne la terre ferme. N'y a-t-il pas de destins ou nous qui puissions pouvoir naviguer librement tous ensemble. Où la fausse et écrasante puissance des uns n'accable pas toutes les refuges de l'ocean ?

Posté par : Drim | 30 août 2018 à  12:19

 
#15 Posté par : Bootspoppers 30 août 2018 à  13:10
@drim
@porpagande

Vivre seul et mourrir ensemble peut être aussi comme un but?

@drim
Les cadavres des poète
s millénaires viennent nous border

La preuve qu'ils sont vivants. On vit encore après c'est bizarre ....


Posté par : Bootspoppers | 30 août 2018 à  13:10

 
#16 Posté par : propargande 30 août 2018 à  13:57

Drim a écrit

N'y a-t-il pas de destins ou nous qui puissions pouvoir naviguer librement tous ensemble. Où la fausse et écrasante puissance des uns n'accable pas toutes les refuges de l'ocean ?

Le destin c'est le contraire de la liberté.

Le destin comme contrôle, ou plutôt comme contrôle subit, comme absence de choix, d'actes, d'idées, d'identité. Le destin c'est l'outil de contrôle implacable de la vie utilisée non pas comme une essence, une énergie, un potentiel, mais comme un outil à l'usage incertain, inconnu. Le destin exclu la morale individuelle, peut-être au profit d'une morale à l'utilité plus vaste. C'est le déni de l'individualité, l'instrumentalisation de la vie malgré elle. Le destin est peut-être une liberté, prise pour nous la dissimuler. Pas de destin.

La liberté comme chaos, comme chaos généré, comme le reflet mimé du contrôle imposé, les limites du possible exposées pour masquer le potentiel libéré, les choses suivent le même cours mais elles le font d'elles-mêmes, guidées ou aveuglée par les aléas aléatoires de leurs sens, de leurs sensations, qui les connectent et les déconnectent du monde et d'elles-même, mais qui les rattachent aussi au contrôle que la vie se doit d'exercer sur elle-même et sur le monde pour ne pas disparaître, la survie peut-être comme seul destin. Pas de liberté.

Mais bon, absolutisme dans un sens comme dans l'autre, juste-milieu, principes en alternances ou pas, la vie a toujours été partagée dans ce qu'elle fait par les limites et les potentiels de sa portée. On est là parce que nos premiers ancêtres ont déserté l'eau pesante pour se rapprocher du feu solaire, et voilà comment on se retrouve piégé au milieu, dans le tout autre mindfucking-shifting dilemme existentiel que les premiers organismes subissaient déjà peut-être : je monte ou je descend ?

Les océans ne cherchent pas de refuge, ils vont les conquérir, par les côtes, par les fleuves, par les pluies, par les glaces. Leurs deux stocks de provisions glaciales sont en train de fondre et de se répandre à vitesse grand V, ça va faire bizarre... Je pense que la question des refuges se posent surtout aux être vivants qui vont avoir du mal à s'acclimater.

Bootspoppers a écrit

@drim
@porpagande

Vivre seul et mourrir ensemble peut être aussi comme un but?

Ouais mais alors dans ce cas si la mort serait peut-être grandiose, la vie serait sûrement de la merde.

1-0 ? wink


Posté par : propargande | 30 août 2018 à  13:57

 
#17 Posté par : Drim 30 août 2018 à  15:05
Merci crajun d'avoir su dérider nos plumes. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Le paradis nous obsède.

Posté par : Drim | 30 août 2018 à  15:05

 
#18 Posté par : CrappyJunky 30 août 2018 à  15:19
woaw tant d'ecrits grandioses pour un si court poème, merci a vous d'avoir su régaler mes mirettes a chacuns de vos paragraphes.

la suite est arrivée wink

a tres vite pour de nouvelles aventures

Posté par : CrappyJunky | 30 août 2018 à  15:19

 
#19 Posté par : propargande 30 août 2018 à  17:00
@Drim : j'avais plutôt l'impression de faire des ricochés dans le purgatoire, si j'avais su ce que j'érigeais sous la surface… Tu caressais les plumes du paradis toi ? Plouf aussi… hmm

Posté par : propargande | 30 août 2018 à  17:00

 
#20 Posté par : propargande 30 août 2018 à  21:16
Arf j'espérais que les miens étaient de l'acide...roll

Posté par : propargande | 30 août 2018 à  21:16

 
#21 Posté par : Nils1984 30 août 2018 à  22:18

propargande a écrit

Arf j'espérais que les miens étaient de l'acide...roll

Le cap reste le même, sourire d'ange dans toutes les zones
Malgré la Loi de l'Emmerdement Maximum, qui frappe souvent en plein vol

bye bonne nuit à demain big_smile


Posté par : Nils1984 | 30 août 2018 à  22:18

 
#22 Posté par : propargande 30 août 2018 à  22:54
Mais c'est pas cliché ? Il suffit d'un instant pour que le cap change, alors promettre les mêmes lendemains... Bonne nuit hmm

Posté par : propargande | 30 août 2018 à  22:54

 
#23 Posté par : Nils1984 30 août 2018 à  23:09

propargande a écrit

Mais c'est pas cliché ? Il suffit d'un instant pour que le cap change, alors promettre les mêmes lendemains... Bonne nuit hmm

ouai ouai si tu le dis

si tu veux tacler alors continu te prive pas
de l'acide tu dis ? Moi j’appellerais ça autrement


je suis pas en compétition et ne promets jamais rien

t'es qui toi ??


Posté par : Nils1984 | 30 août 2018 à  23:09

 
#24 Posté par : propargande 31 août 2018 à  00:23
Quelqu'un qui garde son calme et son sourire d'ange même en Zone de Psycho Venimeux, et qui vient pas faire dans l'agressivité en sortant la carte de la susceptibilité alors que son égo n'a même pas été visé, contrairement à ce que sa psyché lui fait manifestement croire.

Tu devrais te calmer et pas le prendre comme ça, je tacle personne aussi dur que ça puisse être de le croire. Et sans vouloir non plus faire de la compétition, si tu réagit comme ça pour rien j'ai du mal à te visualiser sourire en Danger Zone malgré le cap annoncé.

Et puis tu sais probablement déjà qui je suis... Enfin au "mieux" t'y crois. Sinon ça a pas d'importance.

Posté par : propargande | 31 août 2018 à  00:23

 
#25 Posté par : Marla Singer 31 août 2018 à  00:45

Nils1984 a écrit

Bootspoppers a écrit

/forum/uploads/images/1535/img_20180827_175537.jpg

Mon bateau spécial décoré par Basquiat ou presque. J'erre à travers la ville dans mon musée tangant de la belle aube au joyeux soir...
Défoncé à ta musique.
Défoncé à toi l'Autre.

Nils1984 a écrit

Marla Singer a écrit

SAMO = same old shit....

J'adore aussi basquiat, tjrs pas vu le film, c'est quoi la ref?

(Wharhol sans E  wink )

corde-pour-se-pendre je pourrais dire que c'était voulu mais ça serait mentir
pourtant mon aurttaugraf est parfaite je n'ai jamais besoin du correcteur big_smile
(ô l'ironie parfois chez moi c'est limite limite ah ah ah ah)


bon ça bug il est visible sur youtube Basquiat film 1996 de Julian Schnabel avec que du beau people de Bowie dans le rôle de warhol(e) (YES !! Je savais que j'men sortirais par une pirouette ^^) Gary Oldman, Benicio del toro... wow

Mais c'est en anglais
heureusement que je l'ai sur mon disque dur (genre... ^^)

bisoo la famille
bisoo à toi Marla

Merci loulou!


Posté par : Marla Singer | 31 août 2018 à  00:45

 
#26 Posté par : Nils1984 31 août 2018 à  01:21

propargande a écrit

Quelqu'un qui garde son calme et son sourire d'ange même en Zone de Psycho Venimeux, et qui vient pas faire dans l'agressivité en sortant la carte de la susceptibilité alors que son égo n'a même pas été visé, contrairement à ce que sa psyché lui fait manifestement croire.

Tu devrais te calmer et pas le prendre comme ça, je tacle personne aussi dur que ça puisse être de le croire. Et sans vouloir non plus faire de la compétition, si tu réagit comme ça pour rien j'ai du mal à te visualiser sourire en Danger Zone malgré le cap annoncé.

Et puis tu sais probablement déjà qui je suis... Enfin au "mieux" t'y crois. Sinon ça a pas d'importance.

le sourire d'ange est une blessure. A part ça ton auto-satisfaction fait choux blanc.
Mon cap est le mien, mon abstinence à la C. 
bonne nuit caïd

non j'ignore totale qui tu es et je m'en tape mais toi visiblement vu ta perspicacité tu crois m'avoir bien cerné. Tu le crois simplement.


Posté par : Nils1984 | 31 août 2018 à  01:21

 
#27 Posté par : propargande 31 août 2018 à  03:23

Nils1984 a écrit

le sourire d'ange est une blessure. A part ça ton auto-satisfaction fait choux blanc.
Mon cap est le mien, mon abstinence à la C. 
bonne nuit caïd

non j'ignore totale qui tu es et je m'en tape mais toi visiblement vu ta perspicacité tu crois m'avoir bien cerné. Tu le crois simplement.

Je voyais ce sourire angélique comme porteur d'émerveillement naïf, les anges devraient pas avoir de raison de souffrir, et toi non plus, c'est dégueulasse que ça se passe comme ça.

Mais bref, tacle, cerne mon auto-satisfaction, mes insultes flagrantes, ma perspicacité et je ne sait quelles caractéristiques de ma personnalité que j'ai laissé avec mon propre deuil anticipé, j'en ai plus rien à foutre que personne me capte.

Tu fait bien de pas savoir qui je suis, t'as le mérite de pas être un stalker, ce qui n'est pas le cas de tout le monde ici.

Et nan je t'ai pas cerné je sais juste qu'en chaque chose réside un paradoxe, une contradiction, beaucoup ont du mal à y faire face, et je ne fait pas exprès de l'exposer ça doit être dans ma nature j'y peux rien désolé.

Allez bonne nuit mon ange de l'uppercut.


Posté par : propargande | 31 août 2018 à  03:23

 
#28 Posté par : Nils1984 31 août 2018 à  03:56

propargande a écrit

Nils1984 a écrit

le sourire d'ange est une blessure. A part ça ton auto-satisfaction fait choux blanc.
Mon cap est le mien, mon abstinence à la C. 
bonne nuit caïd

non j'ignore totale qui tu es et je m'en tape mais toi visiblement vu ta perspicacité tu crois m'avoir bien cerné. Tu le crois simplement.

Je voyais ce sourire angélique comme porteur d'émerveillement naïf, les anges devraient pas avoir de raison de souffrir, et toi non plus, c'est dégueulasse que ça se passe comme ça.

Mais bref, tacle, cerne mon auto-satisfaction, mes insultes flagrantes, ma perspicacité et je ne sait quelles caractéristiques de ma personnalité que j'ai laissé avec mon propre deuil anticipé, j'en ai plus rien à foutre que personne me capte.

Tu fait bien de pas savoir qui je suis, t'as le mérite de pas être un stalker, ce qui n'est pas le cas de tout le monde ici.

Et nan je t'ai pas cerné je sais juste qu'en chaque chose réside un paradoxe, une contradiction, beaucoup ont du mal à y faire face, et je ne fait pas exprès de l'exposer ça doit être dans ma nature j'y peux rien désolé.

Allez bonne nuit mon ange de l'uppercut.

bref...
Ma "naïveté" semble t'avoir frappé mais pas mon sens du paradoxe ?
Ouai... pr moi y'a plus rien à dire ça me fatigue. big_smile

ah ah allééé sans rancune aucune
salut


Posté par : Nils1984 | 31 août 2018 à  03:56

 
#29 Posté par : Bootspoppers 31 août 2018 à  08:27
@Propargande et Ghayb
Mes amis c'est le blog de Crappy Junky, votre échange est beau mais dur, et je m'interroge sur les derniers échanges . Ne nous éloignent ils pas un peu du nav
poétique qui nous a réuni ici ?

Votre style et sa violence élégante ....

drogue-peace

Posté par : Bootspoppers | 31 août 2018 à  08:27

 
#30 Posté par : CrappyJunky 31 août 2018 à  10:03
je tiens a preciser que ce soit sur mon blog ou simplement en ma présence ON EST GENTIL ICI, j'ai pas eu le temps de l'ecrire hier/cette nuit mais la violence est proscrite de mes environnement qu'ils soient virtuels ou réels.

je ne vous en veux absolument pas je vous demande juste d'etre gentils/non-violents entre vous et de pas vous offusquer pour X raisons (ou de vous expliquer en gentlemen pacifistes ou foutez vous sur la gueule mais en MP ou genre en moldavie ou au lichtenstein)

merci

Posté par : CrappyJunky | 31 août 2018 à  10:03

 
#31 Posté par : propargande 31 août 2018 à  10:40

Nils1984 a écrit

bref...
Ma "naïveté" semble t'avoir frappé mais pas mon sens du paradoxe ?
Ouai... pr moi y'a plus rien à dire ça me fatigue.

ah ah allééé sans rancune aucune

Ni l'un ni l'autre, même la violence de ta réaction et le repentir de ta conso m'ont pas frappé, soyons pas trop sentimentaux hein après on a plus l'air glacials. Je t'ai dit je cherche pas à t'étudier ou à te cerner, c'était déjà exclu avant que je t'adresse la parole, après je peux pas m'en empêcher et tu continue juste à te préciser… "y'a plus rien à dire", "sans rancune", en parlant de clichés... roll

Pardon de continuer à gaver ton blog avec ça CrappyJunky, ma prose était pas finie et ce mic drop était tellement pourri qu'il fallait un larsen.

Je suis gentil à partir de maintenant, promis smile Genre je l'était pas déjà… drogue-peace


Posté par : propargande | 31 août 2018 à  10:40

 
#32 Posté par : Drim 31 août 2018 à  16:07
Le monde des idées est bien trop froid pour l'ego, c'est toute ma peine. Enlever son ego et embrasser sa merde pour tout voir sans juger.
Que reste-t-il ensuite? Une fois que la purge est faite? Maman dis moi que faire de mes 10 doigts. On refait une copie. On remet ses chaussures et on retourne jouer avec les egos. Qui nous font plus pleurer que rire. On essaye de les dénouer on en prend plein la gueule on devisse.

C'est quoi un ego? C'est un noeud d'idée qui se fait utiliser par un noeud d'idée. Le monde est égoïste. Les idées sont des ego.

C'est a vous de voir comment vous gerez vos idées.

Posté par : Drim | 31 août 2018 à  16:07

Remonter

Pied de page des forums