Un petit bout de vie / Les Blogs de PsychoACTIF

Un petit bout de vie 



Aujourd'hui, je vais revenir sur une période de ma vie particulière, une période dont je ne peux pas parler à tout le monde. Si je viens en parler ici, c'est parce que vous, UDs, pouvez comprendre le rôle que la drogue a joué dans ma relation avec mon ami Joe, que je ne peux hélas plus voir aujourd'hui.



En janvier 2017, j'ai arrêté mes études depuis 6 mois, je n'ai plus de contact avec ma famille et n'ai pas de logement fixe depuis 4 mois... et je prends de l'héroïne depuis 3 mois. Et bien que j'ai un appartement pour 1 semaine à moi tout seul, et un travail de livreur à vélo, je suis au fond du trou.

Le hasard veut que je connaisse Joe depuis quelques mois. On avait passé une nuit ensemble à faire du vélo à travers Toulouse, lui sous héro, moi à balle de speed. Mais ça c'était avant. Désormais moi aussi j'ai adopté l'héroïne comme meilleure amie. Quand je devrai quitter cet appart je sais que je pourrai passer chez Joe, et que même si je suis en galère, il me laissera tirer quelques lattes sur son alu...

Il est sympa Joe, toujours accueillant. Bien que sa piaule ne soit pas plus grande qu'une cellule, il réserve toujours une place confortable à son hôte. Si j'ai pas bouffer depuis longtemps, il a toujours quelque chose de bon à cuisiner. Et c'est pour ça que je le dépanne avec plaisir en retour, quand c'est lui qui galère. Souvent je fais ses courses, et oui je suis livreur!
Les soirées ensemble, on se fait découvrir des musiques (années 70/80 , ou chill), on regarde des films cultes, on parle de la merde dans laquelle va ce monde. Et les jours où je suis en chien, au moment où je m'y attends le moins, il sort de son placard l'aluminium.

Je fais semblant de ne pas remarquer, parce Joe, il préfère qu'on fasse comme si de rien n'était. Il est très pudique, d'ailleurs je n'ai jamais vu son visage en entier : sa longue barbe ne me laisse voir que son regard et son front. On chasse donc le dragon l'un après l'autre. La seule chose qui laisse paraître notre excitation de fumer, c'est ce petit jeu qui consiste à ce qu'il garde la fumée longtemps pendant que j'attends impatiemment qu'il me la souffle en mode "soufflette". Et voir ma tête de tox impatient le fait marrer jusqu'à ce qu'il explose parfois de rire, dispersant la précieuse fumée.



Alors oui, pendant cet hiver, Joe fut un peu la seule joie de vivre qui me restait. Toujours sur mon vélo à travers Toulouse, allant de restaurants en clients (Deliveroo), de cages d'escaliers à l'aéroport (pour dormir), heureusement qu'il y avait de temps en temps la case "chez Joe" pour reprendre espoir. Loin de me tirer vers le bas ou l'addiction, Joe, par ses longs discours et sa lucidité, me rappelait que si je ne changeais rien je finirai "comme lui" dix ans plus tard. Car Joe il y a 10 ans, il avait mon âge, et il était dans la même situation que moi.

Les soirs où je n'avais pas d'autre choix que de dormir dans la cage d'escalier d'un immeuble, je ne me sentais pas complètement seul dans ma mésaventure. Certes l'héroïne était là pour me rendre cette vie plus acceptable, pour me faire oublier le froid, la dureté du sol sur lequel je dormais, et le regard des gens.. Certes je vivais dans un scaphandre.
Mais à ce moment je dois l'avouer, heureusement que tu étais là, Joe.


Catégorie : Témoignages - 12 juillet 2018 à  12:21

#héroïne

Reputation de ce commentaire
 
merci pour ce blog * groovie
 
simple beau et exemplaire (boots)



Commentaires
#1 Posté par : janis 12 juillet 2018 à  12:25

Joli récit dextro, très touchant.

Je n ose pas demander ce que Joe est devenu, de crainte de la réponse.

Janis


Posté par : janis | 12 juillet 2018 à  12:25

 
#2 Posté par : Dextro 12 juillet 2018 à  12:34

Pas de souci Janis! C'est vrai que la tournure de ma phrase est maladroite, on pourrait croire qu'il n'est plus de ce monde. Joe est bien vivant, mais j'ai quitté Toulouse, voilà tout.
Seulement même quand je l'ai au téléphone je me sens très éloigné de lui du fait que je suis sorti de cette vie de galère et de défonce.
J'espère qu'il trouvera la force d'envisager un autre avenir.


Posté par : Dextro | 12 juillet 2018 à  12:34

 
#3 Posté par : Ratounette 13 juillet 2018 à  10:26

Voilà, si toutes les enflures qui pensent que c'est facile d'avoir une vie comme tout le monde te lisaient !

J'essaie d'expliquer.

Une époque, j'avais un endroit chauffé où dormir mais le mec dedans, parfois j'en avais peur.

Alors, j'allais dans les bars, et pis, je trouvais des trous de souris pour dormir un peu.

le regard des gens.

Je suis dans le désordre encore ce  matin, mais bon. J'essaie d'expliquer.

Le regard de ton ami, ton regard à toi, celui de Janis, de Luciole et j'en passe.

J'imagine tous vos regards A VOUS pour les substituer à ceux des gens du Dehors, ceux qui disent que yaka-faut que.


MERCI Dextro

Merci pour cet endroit

(j'ai encore été dans la vraie vie du dehors hier, je sis fatiguée), pardon)


Posté par : Ratounette | 13 juillet 2018 à  10:26

 
#4 Posté par : janis 13 juillet 2018 à  11:26

@dextro, la vie est étrange, cet ami qui te prévenait, qu attention tu allais finir comme lui, est resté dans son mode de vie, tandis que toi non....

Lui savait déjà sûrement qu il n en changerai plus.

@ratounette, oui le regard des autres est lourd, et souvent dans l incompréhension... malheureusement on nous a appris à ne considérer que les gens qui correspondent à une norme, ça s apprend des l école.

Bisous
Janis


Posté par : janis | 13 juillet 2018 à  11:26

 
#5 Posté par : Dextro 13 juillet 2018 à  18:03

@Ratounette, que nos regards t'accompagnent où que tu ailles big_smile

@Janis : oui c'est ça qui est étrange. Et il n'est pas le seul à être dans une sale situation et à m'avoir fait me rendre compte de ce que je faisais de ma vie. Le premier qui m'a éclairé était.. mon dealer de speed!
Faut croire que j'ai eu de la chance dans mes fréquentations, j'ai globalement rencontré des gens qui m'ont poussé à me bouger même dans la galère.


Posté par : Dextro | 13 juillet 2018 à  18:03

 
#6 Posté par : Bootspoppers 13 juillet 2018 à  19:38

magnifique, j'en ai les larmes aux yeux, un champi vert allez
et puis la musique est merveilleuse
ah si on était nous aussi des amis comme ça ...


Posté par : Bootspoppers | 13 juillet 2018 à  19:38

 
#7 Posté par : Ratounette 13 juillet 2018 à  20:27

Bootspoppers a écrit

magnifique, j'en ai les larmes aux yeux, un champi vert allez
et puis la musique est merveilleuse
ah si on était nous aussi des amis comme ça ...

ben, on peut considérer que la sincérité des échanges, la compréhension les un-es des autres et le fait de nous soutenir mutuellement ne font pas de nous des "sortes d' ami-es", c'est quoi les ami-es ???

et c'est vrai que la musique est superbe, quoique je ne puisse écouter que par tous petits bouts ( ma tête me fait mal tout le temps)


Posté par : Ratounette | 13 juillet 2018 à  20:27

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0