Zomorph, est ce que je fais ca mal ? / Les Blogs de PsychoACTIF

Zomorph, est ce que je fais ca mal ? 



Bonjour,

je viens de m'inscrire aujourd'hui mais j'ai beaucoup arpenté ce site lors de mes premières expériences drogues, je voulais voir l'avis d'uatre consommateur pour me faire une idée.

je remercie psychoactif et ses utilisateurs qui m'ont permis de bien m'informer.

Cela fait environ 5 ans que je connais ce forum et c'est aujourd'hui que je me lance a créer un compte car j'aurais une ou plusieurs question

Il se trouve que je suis en possession de Zomorph 10mg morphine de sulfate et mon petit problème c'est que j'ai l'impression que cela ne fonctionne pas. Je m'explique, je suis assez grand et j'ai du mal a me tenir droit et a boire beaucoup d'eau dans la journée, il m'arrive parfois d'avoir mal au dos a la fin de la journée. J'ai voulu prendre quelques cachets de morphine quand j'avais mal et aussi pour être un peu defoncé ( une pierre deux coup, je ne voulais pas d'oxy) aux opiacés car j'aime cela. La premiere fois j'ai pris une capsule avec de l'alcool je ne ressentais rien j'ai en donc pris une autre puis sniffer une autre puis toujours rien je me sentais plus engourdi par l'alcool que par le zomorph. Par peur de mauvaise réaction j'ai arreté, puis il y a quelque jours j'ai voulu re essayer et j'ai pris 40mg d'un coup et je ne me sentais pas mieux. j'ai abandonné
Puis la semaine dernière j'ai pris 100mg avec de l'alcool ce qui ma un peu endormi et surtout rendu la tete lourde pour le travail le lendemain.
Il m'en reste environ 30 capsules de 10mg, j'aurais aimé avoir votre avis sur la consommation de ce sulfate de morphine, si je le prend bien, si je devrais le travailler je suis un peu perdu vis a vis a de ça, je ne sais pas réellement comment faire fonctionner ce produit

Bisous

Catégorie : Expérimental - 14 novembre 2019 à  19:32



Commentaires
#1 Posté par : joel92 15 novembre 2019 à  00:50
Oh là.. Oui mélange opis + alcool c'est pas une bonne idée. Risque de dépression respiratoire (pouvant entraîner la mort, rien que ça) et d'effets peu agréables..

Je pense qu'il vaut mieux que tu attendes un peu pour faire baisser la tolérance et que tu essaies prendre une dose équivalente à 1mg/kg max, avec de l'eau. Après je ne suis pas consommateur de morphine donc je laisse les autres t'éclairer mieux que moi.

Mais clairement 100mg + alcool = pas une bonne idée du tout.

Sinon pour le mal de dos il vaut mieux faire un peu de sport, gainage, tractions, pompes, abdos, (surtout gainage et tractions en fait, le gainage renforce la ceinture abdominale et les tractions le haut du dos-mais pas que-).

Perso j'étais pas du tout sport, et l'an dernier je me suis mis un bon coup de pied au cul à base de 3 sessions par semaine, en mode 20 ou 30 tractions, des pompes, des abdos, en veux tu en voila. Des squats, des dips, ... Et depuis, de temps en temps quand j'ai la foi je vais faire quelques tractions. Mais en vrai je me suis renforcé à fond et je me tiens mieux et j'ai presque plus mal au dos.

Je pense me remettre à faire un peu de gainage pour me muscler la ceinture abdominale bien comme il faut, c'est ce qui me semble le plus important maintenant. Ca aide à se tenir bien droit.

Si jamais tu veux t'y mettre pense à bien t'échauffer et bien t'étirer -conseil RDR-.

Bonne continuation

Posté par : joel92 | 15 novembre 2019 à  00:50

 
#2 Posté par : ismael77 15 novembre 2019 à  09:29
ah mon humble expérience, la morphine ne procure pas de plaisir en tout cas pas sur moi. Elle te met dans le gaz, l'héroïne te fait l'amour avant de dormir la morphine te met un coup de pine et dodo. C'est vulgaire ça. Désolé. Mai tu vois ce que je veux dire. Spoiler Ou c'est moi le seul?

de toute façon je veux pas faire le vieux con mais laisse béton, courre les filles ou les gars, plutôt, les jeunes accros font des vieux en solo.
Tu as la chance de pouvoir savoir, nous (ou plutôt les grands frères, à cinq ans près) on y était confronté, sans même savoir ce que c'était, on était accro et pas de TSO...Paris était jonché de milliers de boites de néo-codion, c'était ça la substitution à bas seuil, sinon le tem gesic, ils ont pas eu l'idée de la morphine, valait mieux dire "j'ai mal au dos" que "je suis toxico, je te braque tes ordos".

Nous vivons une époque formidable! Mon pote peut dire à ses parents et sa fille qu'il prend du skenan (en IV tous les jours), et que c'est thérapeutique, sauf l'IV (on fait semblant de ne pas savoir) (une infirmière lui amène). Inimaginable à mon époque de jeune, on était censé "refuser la morphine" aux docteurs "pour vivre une douleur salvatrice, oui comme le christ". J'exagère mais c'est dans notre inconscient douleur égale jésus, morphine égale sorcière ou pire, le diable.
Pourtant on sait depuis 1880 que la morphine en bon usage ne provoque d'addiction que pour le pourcentage prédisposé, qui de toute façon n'a pas le choix. Ou alors on l'ampute à sec...La maladie du soldat ne touchait que très peu de monde mais il y avait beaucoup de soldats, plusieurs millions en France en 1914! Tout était légal. Pas plus de tox..Moins! si on considère que beaucoup ont été traités pour blessures et qu'on prescrivait (ou même pas, vente libre par correspondance ou pharmacie) pour tout, des opiacés, qui c'est vrai soignent beaucoup de symptômes, mais ne guérissent rien. Tu prendras un substitut de substitut après? (je plaisante)

Pendant ce temps là on donnait du dinnintel, du ... et des trucs qui sont interdits aujourd'hui dont je ne vais pas dire les noms au cas où. Je veux pas être à l'initiative d'achats dans les pays où ils sont toujours vendus par la poste.. Dans ta cuisine tu as plus fort que la morphine mais en vain, le trop n'est jamais assez, et sinon, c'est fini.

Posté par : ismael77 | 15 novembre 2019 à  09:29

 
#3 Posté par : REVE INTERMEDIAIRE 17 novembre 2019 à  18:43
Merci de ta réponse joel92

Je me suis renseigné sur les risques respiratoire de l'alcool et des opiacés c'est pour ca que je ne n'ai pas tenté le diable mal-grès ce que j'en dit mais je me renseigne tout le temps avant mais des fois j'ai des exces de folie comme ca peut nous arriver

" Je pense qu'il vaut mieux que tu attendes un peu pour faire baisser la tolérance et que tu essaies prendre une dose équivalente à 1mg/kg max, avec de l'eau. Après je ne suis pas consommateur de morphine donc je laisse les autres t'éclairer mieux que moi. "

Je pense aussi qu'il faudrait que ma tolérance descende pour que je puisse ressentir quelque chose tu as raison mais pour l'instant dans ma vie ce n'est pas possible

Les 100mg + l'acool ne me rien fait sentir de dangereux ou de plaisant mais je ne veux pas pousser le vis plus loin par peur des réactions qui peuvent s'en découler

Je me suis déjà mis au sport pendant quelque semaines ce qui ne me pas réussi j'ai bien aimé la sensation mais n'ai pas eu la motivation pour continuer des sessions sérieuse sur le long terme

Je te souhaite de continuer ton sport afin que tu te sente mieux et que ca te serve dans ta vie

merci encore de ta reponse

Posté par : REVE INTERMEDIAIRE | 17 novembre 2019 à  18:43

 
#4 Posté par : REVE INTERMEDIAIRE 17 novembre 2019 à  18:59
ah mon humble expérience, la morphine ne procure pas de plaisir en tout cas pas sur moi. Elle te met dans le gaz, l'héroïne te fait l'amour avant de dormir la morphine te met un coup de pine et dodo. C'est vulgaire ça.

Je pensais qu'elle procurer un peu de plaisirs en plus de faire delirer
et effectivement l'heroine ma fait l'amour avant de me faire piquer du nez et dormir quelques temps apres

J'ai toujours été un un solo ( un jeune solo ) qui arrive a se faire des filles qui en plus ne sont pas dans le meme délire que moi niveau drogues

Effectivment nous ne vivons pas a la meme epoque ca ne se passe plus comme ca maintenant par chez moi

Maintenant dans mon époque c'est plutot le contraire on ferait tout pour que le docteur nous en mette dans les veines ou en prescrption

Désolé je n'ai pas la culture religieuse je ne peux pas comprendre, je suis athé je n'ai aucune connaissance sur ca

J'ai été naif quand j'ai achete le Zomorph car je pensais que c'etait de la morphine " pur "
je pensais que cet opiacé faisait déliré et se sentir bien et apaisé les douleurs
Toute les drogues on étés legales jusqu'a qu'une guerre se finisse ou qu'il y est une trop grosse fabrication illégale dans la rue, l'heroine a été vendu en vente libre dans les pharmacie par exemple
mais maintenant la societe a change et surtout vu les loi francaise qui serre la vis a tout les niveau, plus c'est interdit plus les francais on envie de consommer.
Suffit de voir les loi au niveau du cannabis en terme de restriction et de punition au niveau européen, et bien on est les plus gros consommateurs

Je sais bien que dans ma cuisine et mon garage j'ai des truc qui ressemble a ca voir meme qui sont plus fort mais j'ai pas envie de me ruiner encore plus le corps qu'il n'est déjà mais merci de ta réponse j'ai bien aimé te lire

bisous

Posté par : REVE INTERMEDIAIRE | 17 novembre 2019 à  18:59

Remonter

Pied de page des forums