codéine, je t'aime / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » guérir » 

codéine, je t'aime 



J'ai l'impression que la codéine a changé positivement ma vie depuis 1 an et demi que j'en consomme

Je n'avais jamais ressenti cet etat de bien etre avant...meme l'orgasme est moins agréable je trouve...l'orgasme c'est de la jouissance tres forte mais qui dure 5 secondes alors qu'un trip de codeine, c'est un voyage vers la plénitude qui dure presque 24 h.

pendant presque un jour, je me sens comme dans un rêve éveillé...tout me semble facile, je ne marche plus, je flotte..je paresse dans mon lit et je me sens heureux sans raison, les problèmes glissent,je suis en mode automatique sans cognitions....une sensation de confort m'envahit comme si j'avais 3 mois et que j'étais bercé dans un landau. big smile sans raison.
je vois la vie autrement avec un max de recul comme si j'étais spectateur et non acteur.

je suis suicidaire et la codéine est un anti suicide dans le sens où je me dis que même si tout va mal il y aura tjrs ce délice là...et je ne peux pas y renoncer...donc je continue à vivre

oui j'ai surement signé pour 10,20 ans,perpetuité avec les opiacés?? et alors?est ce vraiment plus nocif que d'autres produits catalogués plus légaux? j'effrite peut etre mon espérance de vie de quelques années(et encore cela rest eà prouver !) mais je préfere la qualité à la quantité.

en 1 an ma consommation n'a pas augmenté...d'ailleurs je me suis rendu compte que prendre une forte dose n'améliorait pas la sensation de bien etre mais accentuait les effets secondaires.
avec la codéine en plus, on ne sait jamais trop à quoi s'attendre...c'est jamais vraiment pareil d'une fois à l'autre (niveau rush,plateau,intensité,effets secondaires)...

je sais très bien que je joue avec le feu en sympathisant avec les opioides, mais je me suis fixé des limites à ne jamais dépasser...14 jours minimum entre 2 prises et ne surtout pas augmenter les doses tant que cela fonctionne.je m'y suis toujours tenu.

le retour à la réalité le jour d'après est certes un peu decevant après avoir vécu avec ce filtre cotonneux pendant un jour mais je sais que je retrouverai cette sensation dans  2 semaines...

Et surtout très important, j'apprécie la vie sans codéine et je trouve des sources de plaisirs ailleurs,sans le produit !
Le shoot à la codéine ne doit pas être une fin en soi mais une source de plaisir comme un autre.

je suis une psychothérapie à coté avec prise de medicaments pour me soigner(anxiété généralisée,anxiete sociale)...et la codeine agit comme une récompense que je m'autorise de temps en temps...mais elle ne remplacera jamais le médicament et le travail de fond !

Certains soirs, jai des petites envies de consommation mais j'arrive bien à tenir et en déviant mon attention sur autre chose cela passe assez vite. Il est important de me prouver que je peux résister au craving...j'ai mémorisé que mon corps et mon esprit sont plus forts que les envies...

Je tiens à remercier tous les membres du forum qui m'aident et prennent le temps de me lire ou de me répondre depuis octobre 2016.

Prenez soin de vous

smile

Catégorie : En passant - 25 avril 2018 à  20:07



Commentaires
#1 Posté par : Zazou2A 25 avril 2018 à  21:46
Yo Guérir smile

Ah, bien pour ce genre de texte ici tu es parfaitement au bon endroit smile

Et ça m’étonnerais que tout le monde s’en foute! C est sympa aussi les blogs smile

Après le forum est vraiment destiné aux questions/réponses; infos sur les prods, la rdr et puis tout ce qui est expérience !

Mais si tu veux faire un article sur la préparation de ton « plug project » la je pense que ce sera parfait ! Et ça en intéressera plus d’un !

En tout cas j’ai bien aimer lire ton texte, j trouve que t’ecris Plutôt bien

J’espère que tu continueras comme ça, à gérer tes conso, parce que crois moi quand tu es dedans et que ce n’est plus les cravings, mais le manque Que tu dois gérer, le corps n’est pas plus fort que l’envie, et il te le fait bien savoir ^^

drogue-peace

Zaz

Posté par : Zazou2A | 25 avril 2018 à  21:46

 
#2 Posté par : LinKodé 25 avril 2018 à  22:44
Ce message fais grandement plaisir car je consomme moi aussi les opiacé et surtout de la codeine, je dirai bien une connerie sur ca mais pour les gens qui stagne leurs dose et gere sa correctemment, la codéine est aussi dangereuse que le tabac ce qui est en soit une bonne nouvelle, tu arrive a gere ta consommation, BRAVO!!!!!! Soit fiere de toi moi meme je n'y arrive que peu et durement meme si la je mis met sérieusement. Byeee

Posté par : LinKodé | 25 avril 2018 à  22:44

 
#3 Posté par : Miss_C 26 avril 2018 à  15:19
Salut Guérir,

Super texte smile ! Je te dit bravo pour une telle gérance au niveau de tes prises espacer et tout sa, car moi-même je suis sous codéine depuis maintenant 5 ans et je doit avouer que je ne gère pas toujours mes prises aussi bien que toi ..

Par contre pour ma part je ne prend pas vraiment la codéine en "mode" récréatif mais plutôt pour son effet antalgique en faite .. J'ai un syndrome qui me donne des douleurs diffuse dans le corps et qui rendent mon quotidien difficile ...

Mais fût un temps (Pendant une période d'environ 9 mois, une période ou je n'était pas vraiment au top de ma forme ont va dire ..) ou il met arrivée de "dériver" la codéine dans un but assez commun au tiens ^^ Pour son côté bien-être qu'il procure, cette effet ou l'on s'évade de ses problèmes un moment ou ont ce sent bien tout simplement ..
Puis un jour j'ai décider d'arrêter totalement de prendre les comprimés a cette effet et j'ai repris une consommation uniquement dans le but de soulager mes douleurs ... !

Enfin bref, continue de résister pendant ta période des 14 jours smile Encore bravo de géré aussi bien ta conso, tu peux être fier pour sa je pense ..

Bonne journée a toi, et au plaisir de t'avoir lu

Posté par : Miss_C | 26 avril 2018 à  15:19

 
#4 Posté par : Toubib 27 avril 2018 à  08:07

guérir a écrit

J'ai l'impression que la codéine a changé positivement ma vie depuis 1 an et demi que j'en consomme

Je n'avais jamais ressenti cet etat de bien etre avant...meme l'orgasme est moins agréable je trouve...l'orgasme c'est de la jouissance tres forte mais qui dure 5 secondes alors qu'un trip de codeine, c'est un voyage vers la plénitude qui dure presque 24 h.

pendant presque un jour, je me sens comme dans un rêve éveillé...tout me semble facile, je ne marche plus, je flotte..je paresse dans mon lit et je me sens heureux sans raison, les problèmes glissent,je suis en mode automatique sans cognitions....une sensation de confort m'envahit comme si j'avais 3 mois et que j'étais bercé dans un landau. big smile sans raison.
je vois la vie autrement avec un max de recul comme si j'étais spectateur et non acteur.

je suis suicidaire et la codéine est un anti suicide dans le sens où je me dis que même si tout va mal il y aura tjrs ce délice là...et je ne peux pas y renoncer...donc je continue à vivre

oui j'ai surement signé pour 10,20 ans,perpetuité avec les opiacés?? et alors?est ce vraiment plus nocif que d'autres produits catalogués plus légaux? j'effrite peut etre mon espérance de vie de quelques années(et encore cela rest eà prouver !) mais je préfere la qualité à la quantité.

en 1 an ma consommation n'a pas augmenté...d'ailleurs je me suis rendu compte que prendre une forte dose n'améliorait pas la sensation de bien etre mais accentuait les effets secondaires.
avec la codéine en plus, on ne sait jamais trop à quoi s'attendre...c'est jamais vraiment pareil d'une fois à l'autre (niveau rush,plateau,intensité,effets secondaires)...

je sais très bien que je joue avec le feu en sympathisant avec les opioides, mais je me suis fixé des limites à ne jamais dépasser...14 jours minimum entre 2 prises et ne surtout pas augmenter les doses tant que cela fonctionne.je m'y suis toujours tenu.

le retour à la réalité le jour d'après est certes un peu decevant après avoir vécu avec ce filtre cotonneux pendant un jour mais je sais que je retrouverai cette sensation dans  2 semaines...

Et surtout très important, j'apprécie la vie sans codéine et je trouve des sources de plaisirs ailleurs,sans le produit !
Le shoot à la codéine ne doit pas être une fin en soi mais une source de plaisir comme un autre.

je suis une psychothérapie à coté avec prise de medicaments pour me soigner(anxiété généralisée,anxiete sociale)...et la codeine agit comme une récompense que je m'autorise de temps en temps...mais elle ne remplacera jamais le médicament et le travail de fond !

Certains soirs, jai des petites envies de consommation mais j'arrive bien à tenir et en déviant mon attention sur autre chose cela passe assez vite. Il est important de me prouver que je peux résister au craving...j'ai mémorisé que mon corps et mon esprit sont plus forts que les envies...

Je tiens à remercier tous les membres du forum qui m'aident et prennent le temps de me lire ou de me répondre depuis octobre 2016.

Prenez soin de vous

smile

bonjour
je connais fort bien ce sentiment d'apaisement des opiacés sur ma depression et mes angoisses...cela est vrai quils sont tres puissants contre les angoisses et les envies de suicide cest vrai...mais saches que cela ne durera qu'un temps meme si tu arrives judicieusement à espacer tes doses...l'accoutumance arrivera inévitablement...cest ca le dramatique de ces molécules!!
après si tu arrives à ne pas prendre plus d'une fois par semaine cest heureusement pour toi que ta depression n'est que tres peu présente...mais les opiacés sont les drogues les plus vivieuses qui existent ...prudence!!


Posté par : Toubib | 27 avril 2018 à  08:07

 
#5 Posté par : Zeph 29 avril 2018 à  23:18
Salut Guérir,

Moi aussi je trouve ça formidable que tu puisse gérer et espacer ta consommation de codéine comme tu le fais! 

Je connais aussi cette sensation de plénitude incroyable que procure cet opiacé... 

Par contre, je gérais difficilement la fréquence des prises.  Sachant qu'il fallait attendre au moins une semaine, ou une semaine et demi avant que ma tolérance au produit soit redevenue "normale". 

Donc dans mon cas, mes prises s’espaçaient entre une et très rarement deux semaines avec des efforts herculéens...

Il a fallut que j'arrête définitivement.  J'en avais assez : les pharmaciens finissaient toujours par s'apercevoir que j'abusais de ce produit.  Certains me jugèrent sévèrement.  Toutes les pharmacies de mon quartier étaient au courant:  impossible maintenant de m'en procurer.

Maintenant, je n'en prends plus car c'est devenu trop compliqué.  J'avais fait le deuil de la codéine à partir de ce moment.

Bravo encore pour ton courage.  Mais fais attention, j'avais déjà commencé à espacer mes prises facilement au début, mais assez difficilement vers la fin de ma consommation.  Et je crains un peu comme toubib que ton accoutumance ne sois pas toujours "contrôlée" aussi facilement qu'avant.

Quand-même, 1 fois aux 14 jours c'est vraiment... épique!

Posté par : Zeph | 29 avril 2018 à  23:18

 
#6 Posté par : cependant 03 mai 2018 à  13:25
Ouh comment je comprends...chaque fois que je vois les lumières vertes d'une croix de pharmacie mon cœur bat de désespoir maintenant ! le doux souvenir me hante : il y a quelques mois encore, suffisait de franchir la porte pour en sortir avec des petites sucreries toutes rouge pétant (ou vertes pâles, à défaut). Bouée de sauvetage à attraper occasionnellement, mais si rassurante. Maintenant je me sens comme un gros Titanic qui fait face aux vagues sans canots de sauvetage. Moi je n'avais pas de calendrier fixé (en me connaissant, je n'aurait pas arrêté d'y penser avec des échéances rythmées !), mais je trouvais des bonnes occasions de temps en temps. J'étais juste tellement rassurée de son existence que des fois je n'avais même pas besoin d'en prendre, tranquillisée à la pensée que ça grouille dans chaque pharmacie. Aujourd'hui je gratte comme je peux pour en avoir quelques mg par ci et par là, déjà la démarche est bien moins douce et réconfortante, la pensée de ne pas pouvoir en avoir devient un marteau de Damoclès. Sincèrement depuis que ça a disparu des comptoirs, j'y pense presque plus instamment. J'en prend moins, remplacée encore plus occasionnellement par le brut végétal d'une boulette ou la chimique incertaine d'un rail marronâtre, mais ce n'est pas la même. Même les breuvages de kratom ne remplacent la douceur simple d'une caresse codeinée.
Bonne continuation à toi qui semble encore trouver le moyen d'en avoir. Je te souhaite de pouvoir continuer à en profiter, sans que ça devienne une chaîne.

Posté par : cependant | 03 mai 2018 à  13:25

 
#7 Posté par : Dreamyn 03 mai 2018 à  16:29
Salut Guérir salut

Moi aussi la codéine a positivement changé ma vie smile

Pendant 8 ans, j'en ai pris tous les jours: le matin, l'après midi et le soir. 23 Codoliprane par CWE, pas plus. Les croix vertes qui fleurissaient à chaque coins de rue me rassuraient et leurs clignotements me susurraient "codéine, codéine".

Plus de plans foireux, d'arnaques en tout genre, de problèmes avec les flics... Avec la codéine, j'avais accès à un produit de qualité pharmaceutique, sans peur de manquer, sans être dans l'illégalité et sans dépenser plus que ce que je claque au quotidien pour mes clopes.

J'ai rencontré la codéine, lorsque j'ai décidé de changer de vie et elle m'a bien aidée. Grâce à elle, j'ai trouvé le courage d'arrêter de dealer (pour ne plus avoir constamment de la came sous le nez), la motivation de me remettre aux études (car la came n'occupait plus mes journées), et l'envie de faire du sport (car j'avais enfin réussi à assumer mon corps couvert de vielles cicatrices, mais plus de marques fraiches).

Pour moi, la codéine est l'un des opiacé que je gère le mieux. Je n'augmente pas mes doses sans arrêt (comme toi, je trouve que ça majore surtout les effets secondaires), je ne rapproche pas les prises (si mes prises ne sont pas espacées de plus de 6 heures, je ne les sens pas) et la codéine ne se shoot pas. Un opiacé de rêve...

Mais le rêve à tourné au cauchemars lorsque la codéine sans ordonnance a été interdite. Pendant longtemps, j'ai lutté, j'ai enchainé des dizaines et des dizaines de consultations médicales. Puis, j'ai abandonné, ma consommation est trop importante... Me fournir en codéine me prends maintenant plus de temps que de me fournir en came sad

Enfin, bon, la fin de la codéine en vente libre m'a poussé à prendre contact avec un CSAPA et à m'inscrire sur Psychoactif. Désormais, on me délivre du Dicodin gratuitement (mon TSO) et j'écris une ode à la codéine sous ton texte admirable. Les temps changent, mais mon amour pour les opiacés reste demon1

Dreamyn

Posté par : Dreamyn | 03 mai 2018 à  16:29

 
#8 Posté par : radiomir 08 mai 2018 à  21:41

Zazou2A a écrit

Yo Guérir smile

Ah, bien pour ce genre de texte ici tu es parfaitement au bon endroit smile

Et ça m’étonnerais que tout le monde s’en foute! C est sympa aussi les blogs smile

Après le forum est vraiment destiné aux questions/réponses; infos sur les prods, la rdr et puis tout ce qui est expérience !

Mais si tu veux faire un article sur la préparation de ton « plug project » la je pense que ce sera parfait ! Et ça en intéressera plus d’un !

En tout cas j’ai bien aimer lire ton texte, j trouve que t’ecris Plutôt bien

J’espère que tu continueras comme ça, à gérer tes conso, parce que crois moi quand tu es dedans et que ce n’est plus les cravings, mais le manque Que tu dois gérer, le corps n’est pas plus fort que l’envie, et il te le fait bien savoir ^^

drogue-peace

Zaz

Hey fratu, c'est littherapeute. J'ai paumé le mdp, la flemme de chercher...
Moi j'ai envie de dire comme chez nous : chi chroja.
Tu sais cette croix qui surplombe les montagnes et qui gache tout, la vue la vie et qui est insupportable car on est obligé de la tema même si on veut pas et elle gagne la baston de regard.

Maintenant, les opis, c'est ça, mais si on fait la gueule à ces bestioles, elles nous font pas la moue en déclarant : "Malendrin ! Demain matin à l'aube et je vous vilipenderai, gna!", tout ça est poussiéreux et je regarde en direction de Barry Lyndon se faisant une place sous la lampe avocat verte et laiton parmi une cohue erratique de DiVX dont aucun n'a été approuvé par Brigitte Lahaie j'le jure.

Non.
Les opis ont le flair de Guy George, la roublardise de Ted Bundy, la malice de Chirac sautant un portillon et sont sponsorisés par Opinel et Monsanto tout à la fois.

Mais j'ai oublié de dire que tout ça, ça fait parti du couple. Un couple ordinaire, formé d'un humain avec un opioide et somme toute heureux, comme vous le savez, où y a parfois un mot plus haut que l'autre aussi (souvent, pour les victimes du néo-libéralisme qui se cachent pour mourir mais sont moins populaires que la saga éponyme, d'ailleurs, les vieux d'entre-eux, faudrait les euthanasier selon Jacques Attali qui va très exactement me plagier ici-même et vous tous (copier-coller) parce que le plagiat, ça remballe la drogue et d'ailleurs, faut pas vivre à crédit, enfin pas complètement : Jacques, penses-tu que les drogués sont des cons finis de pas succomber à la planche à billets mais version drogue ? Pour de la poudre illimitée ?!
Hein ? Avec des imprimantes 3d et quelques assistants dociles, tu dis ?
On va tous y penser rassure-toi ! Surtout mon pote Zazou qui est partit imprimer des Paoli anticipant la future indépendance de la Corse : vilain !


Non, sérieusement.
Je me suis engueulé avec ma moitié parce que y a pu de Topalgic et qu'elle a mal aux dents.
Je la crois.
Y a de quoi fouetter un chat quand on sait que ses dents vont mieux.
Et son moral aussi, sauf là, quand y a pu "a-pu" comme disent les kids...
Maintenant, elle est accroc, et sa Codéine qui trainait dans le placard et s'accumulait, permettant de saisir le contraste entre la nécessité thérapeutique se constituant d'un comprimé par trimestre et la quantité de boite se cassant la gueule à chaque fois qu'on ouvrait le placard tiens justement, tout ça, c'est déjà plus ancien que le plus ancien sac à aspirateur qu'on a jeté parce que justement, maintenant y a le sans fil.

Fallait vraiment être euphorique ce jour-là sous Topalgic pour avoir envie d'aspirer même le grenier.
J'attends la suite des inconvéniants pour aspirer à mon tour la vaisselle, quand dans quelques temps, les dents ne seront plus un prétexte suffisant ni pour nous ni pour la petite souris, qui aura décidemment bien du mal à cohabiter avec cet antipathique, étonnant singe sur le dos...


Posté par : radiomir | 08 mai 2018 à  21:41

 
#9 Posté par : lxsdv 09 mai 2018 à  23:47
Le lean me manque

Posté par : lxsdv | 09 mai 2018 à  23:47

Remonter

Pied de page des forums