insomniaque et seul pour affronter mon sevrage Seul seul !!!!!!! / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » dark8 » 
 

insomniaque et seul pour affronter mon sevrage Seul seul !!!!!!! 



j ai arrêter a la dure un vrai cauchemar éveillé j ai pas dormi 7 jour le plus dure c est le non confort cet adire ne pas trouver la bonne position même assis a regarder un film c est impossible de pas bouger ,toute les 5 seconde contraction musculaire e malaise mon corps était électrique   ;;;voila 42 jour et une grande envie de me defoncer mais je tien

undefined

Catégorie : Témoignages - 05 mars 2014 à  21:31



Commentaires
#1 Posté par : DeadCanDance 06 mars 2014 à  11:26
Salut a toi!!

Felicitation que tu es pu arreter a la dure! j'espere pour toi que tu rechuteras pas! je pense que tres peu de sevrage a la dure fonctionne!! Mais en tout cas je t le souhaite de tout coeur!!!
Courage!

DCD

Posté par : DeadCanDance | 06 mars 2014 à  11:26

 
#2 Posté par : durban_poison 06 mars 2014 à  13:22
lache rien frere! et n'ésite pas à  chercher de l'aide si il le faut,

Posté par : durban_poison | 06 mars 2014 à  13:22

 
#3 Posté par : Amarnath 07 mars 2014 à  10:02
Bonjour,

Révérence.

Franchement bravo pour la force mentale.

Par contre je ne dis pas bravo pour le respect de soi.

La souffrance inconsciente ou consciente, est souvent dans le fond, celle qui nous emmène vers la consommation de produits divers. Inclus l'excès de nourriture ou de sexe....

Quelqu'un qui vie avec une bonne chimie naturelle et ne s'en prend pas plein la gueule toute à  longueur de journée, a moins de chance de devenir addict.

J'ai le sentiment que d'arrêter à  la dure pousse à  reprendre à  un moment ou un autre puisque cela crée un niveau de souffrance élevée, duquel nous cherchions à  nous extirper, et la drogue fut un moyen.
Cela ressemble à  un cercle vicieux.

Je pense que la façon la plus stable, avec le moins de risque possible de rechute, est la méthode douce et respectueuse de soi.

Evidement ce message s'adresse à  ceux et celles qui seraient tenté de faire comme toi, mais absolument pas pour te faire changer dans ta noble démarche, bien au contraire. Loin de moi cette stupide idée, sachant tout le chemin que tu as fais.
Je suis vraiment en respect total devant ton courage. Vraiment vraiment !

Maintenant, ne pourrais-tu pas trouver un produit léger comme l'herbe pour atténuer les tensions extrêmes. Tu le fais déjà , peut être.

Je suis sensible à  ta situation et je te répète mon respect.

Courage pour la suite, tu es plus proche de la réussite que du reste.

Bien à  toi.
Amarnath

Posté par : Amarnath | 07 mars 2014 à  10:02

 
#4 Posté par : Bicicle 07 mars 2014 à  22:23
C'est vachement bien mais un conseil ne compte pas les jours, c'est le truc le plus badant qui existe de compter les jours, moi ça me donne envie d'en reprendre direct tellement ça va lentement lol.

Non sérieux, je suis pas forcément pour le fait de se faire du mal comme ça, mais chez certaines personnes ça peut marcher. Simplement, une fois passé le manque physique, reste le manque psychologique à  "vaincre" et c'est une sacrée plaie.

En tout cas, comme le risque de rechute reste très fort, je ne peux que te recommander, si jamais tu en reprends, de faire extrêmement attention aux dosages : car ta tolérance a complètement baissé, elle est même redevenue quasi minime, donc il faut doser ton produit comme si tu en prenait pour la 1ère fois... Surtout pas comme avant...

La plupart des overdoses surviennent quand on reprend du produit après un sevrage, donc fais vraiment gaffe si jamais tu en reprenais un jour !

Posté par : Bicicle | 07 mars 2014 à  22:23

 
#5 Posté par : La lie 08 mars 2014 à  03:39
Salut dark8 !

Bordel , j’espère vraiment que tout ce que tu t'es infligé te sera bénéfique , et que tu ne "replongera " pas directe ;
S'il te plait , fais vaciller nos certitudes  , à   nous qui sommes un brin septique sur l'utilité/efficacité d'un sevrage à  la dure ! wink


allez , accroche toi , courage (ouais , ouais , facile à  dire roll ...) , tiens nous au courant que ça marche ou pas , et n'hésites pas à  nous faire part de la suite de tes "galères" !

J'me permets un bisou virtuel 
a+

Posté par : La lie | 08 mars 2014 à  03:39

 
#6 Posté par : lilaclumen07 03 avril 2014 à  06:45
My  god, tu te fais souffrir à  mon sens inutilement de ne pas te faire aider ds ce processur non seulement de sevrage mais de deuil. Comme disent les autres internautes, reviens nous jaser de comment tu vas.  J'aurais envie que tu te demandes à  toi même, pourquoi tu éprouves le besoin de te faire autant violence??   P-être pas à  nous quil faut répondre mais à  toi-même.P-être caches tu une faible estime de toi, que tu veux te faire ''payer'' pour quelque chose ou inconsciemment tu te punis de quelque chose..Souvent, c'est inconscient. Demeure que de rester seul pour traverser des épreuves ds la vie , cela nous fragilise au fait de retomber. Alors, au moins, n'Hésite pas à  nous écrire su rcomment tu vas.

lilas lumen.

Posté par : lilaclumen07 | 03 avril 2014 à  06:45

 
#7 Posté par : noibé 03 avril 2014 à  12:06
Salut
Je te tire mon chapeau parce que arrêter a la dure comme tu fais il arrive souvent qu'il y ai rechute un mois ou dix ans après ,et malgré les coups durs que la vie nous apporte ,malgré tout il faut être assez fort pour ,même au plus creux d'une vague,savoir ne pas remettre le nez ds la poudre
En tous cas cool et tiens le coup
Noibé

Posté par : noibé | 03 avril 2014 à  12:06

 
#8 Posté par : pitipouèt 03 avril 2014 à  18:50
Salut mec!
Alors comme tous les autres je t'adresse déjà  un grand bravo pour ton sevrage ki jspr aura tenu la route..
je suppoz ke tu trouve ça long et c normal mais voit surtout les améliorations et pas la fin ki n'arrive pas..ton corps doit se rééquilibrer, réapprendre à  fonctionner seul et ça met du temps..mais comme dis la chanson " avec le temps , va, tout s'en va"

par contre je suis pas d'accord avec les gens ki te diz ke tu t'inflige une souffrance inutile.. je viens de finir mon sevrage et pour moi la douleur (même si j'en ai surement moin chié ke toi) et une sorte de rite de passage.
Symbolikement pour moi la douleur n'est pas synonyme de mort au contraire!
La naissance (accouchement dans la douleur), la résurrection(jésus et sa croix) sont autant d'exemples,onirik ou non, ki montrent k'avancer ça se mérite, c cette douleur ki fait ke l'expérience reste gravé en nous.
Un sevrage foiré est un sevrage ki n'est pas voulu pour de bonnes raison(et donc mal préparé, et jparle pas de médocs!), la douleur kon veut s'infliger ne regarde ke nous car elle n'est ke le miroir des fautes ke l'ont veut expier..
Réussir un sevrage c retrouver le goût de la vie mais d fois on trouve kon ne le mérite pas, et c la douleur ki nous donne le sentiment d'avoir fait notre part du contrat et d'avoir notre place dans le bien-être..
Reputation de ce commentaire
 
bien dit mec je tiendrait le cou j esper

Posté par : pitipouèt | 03 avril 2014 à  18:50

 
#9 Posté par : dark8 08 mai 2014 à  13:38
slt tout le monde me revoila  clean  toujours 4 mois maintenant est pas envie d en reprendre , je bois qulque biere par jour et puis le soir dodo normalment , le weekeend vodka punk1 en tout cas merci a tous pour vos commentaire e vos encouragement je suis super content de ma reussite espere que plein de de gars et de fille qui m ont lu  s en sorte aussi encore merci ,maintenant que tout est derrier moi je sait que sait possible  d arreter sans traitement faut juste s accrocher est prendre le mal en patiente  c est un combat de box au 12 round tres epuisant mais si tu tien ta la cinture, pour moi ma cinture c etait la vie en couleur ,la famille les vacance 
les amis les vrais et la sante ha j oublie et plus d argent en poche voila merci a tous ciao a bientot  ciaooo
Reputation de ce commentaire
 
content pour toi,et chapeau!!

Posté par : dark8 | 08 mai 2014 à  13:38

 
#10 Posté par : AliceAddict 09 mai 2014 à  05:09
bonjour. Alors un grand bravo !!!

Je ne suis pas encore passé par la 'case' présentation. je suis alcoolo-dependent sous bacloféne.

J'ai fait six, sept ou huit cures sèches. J'ai bien connu les douleurs, crampes et sensations psychologiques violentes. Mais à  chaque rechute les sevrages sont plus violents. J'ai souffert physiquement et psychologiquement à  en hurler dans mon lit, mon appartement.

Donc un grand respect pour ta force psychologique. Je sais (hélas) de quoi tu parles.

Je me permets une mise en garde importante. le sevrage alcoolique peut être mortel. tu as dit toi même: mon corps était comme électrique. C'est le cas.

Le risque est la crise d'épilepsie. j'en ai fait une devant un membre de ma famille. Je faisais des bonds de 10 à  20 centimètres sur le canapé.

Il est donc préférable, pour ne pas dire nécessaire, de passer par un sevrage au valium (diazepam).

C'est d'ailleurs ça principale indication dans le vidal: "sevrage alcoolique".

Et lors de mes deux derniers sevrages sous valium, les 5 premiers jours reste douloureux et violents psychologiquement.

encore bravo pour cette force de caractère. bon courage pour la suite, bonne chance.

Alice.

Posté par : AliceAddict | 09 mai 2014 à  05:09

 
#11 Posté par : filousky 09 mai 2014 à  10:30
Juste pour donner un peu plus de sens à  ton blog : de quoi t'es -tu sevré ?

Parce que tout le monde excepté AliceAddict te répond comme si il était évident que c'était de l'héroïne. Or, il existe de nombreuses dépendances différentes les unes des autres.

Merci de préciser.

Amicalement

Fil

Posté par : filousky | 09 mai 2014 à  10:30

 
#12 Posté par : dark8 09 mai 2014 à  14:08
j etait un grand defonce pendad 5 ans coke somifaire et surtout heroinoman plus de 2g par jour d hero sans compter le reste aujordhui suis content d en etre dehors ; je cache pas que j ai des jours de deprime mais merci les moine qui ont invente la biere lol voila filousky

Posté par : dark8 | 09 mai 2014 à  14:08

 
#13 Posté par : jindian 04 juin 2014 à  13:34
slt !je suis en sevrage a la dure aussi,mon dernier rail de blanche(hero) date du 18 mai dernier,je ne suis pas remis,toujours pas d'ambitions ni de forces,c'est tres long,,,

apres combien de temps a tu repris "gout a la vie???"

Posté par : jindian | 04 juin 2014 à  13:34

 
#14 Posté par : dark8 04 juin 2014 à  14:41
slt jindian sache que cette merde te fait croire que tout le reste n a pas de sence......... c est un putain de combat .reste avec les jent qui t aime bouge occupe ton esprit je sait que c est pas facile ; bois des biere le combat psycologique est un peut long( 4 semaine environt) tien le coup..... fait tout sauf  remettre ton nez la de dans. je t avoue que apres 5 mois suis parfois tantee par le dragon . mais apres ce que j ai passer franchment je serait un sadomachiste   lollol

Posté par : dark8 | 04 juin 2014 à  14:41

 
#15 Posté par : filousky 04 juin 2014 à  18:42

dark8 a écrit

bois des biere le combat psycologique est un peut long( 4 semaine environt) tien le coup.....

Pas terrible ton conseil ni ta pratique. La bière, c'est de l'alcool, drogue classée aussi dure que l'héroïne ou la cocaïne par le rapport Roques et par moi.

Sevrage à  la dure avec compensation par l'alcool, exactement ce que j'ai vécu il y a plus de 20 ans et je ne suis pas le seul, crois -moi.J'en ai plus pris dan sla tronche avec ma dépendance à  l'alcool qu'avec celle à  l'héroïne. La seule différence était dans le regard moins jugeant des gens. 

Bien sur la bière, c'est anxiolytique, ennivrant, euphorisant, mais surtout neurotoxique et entraînant une dépendance bien hard.

Je n'ai même pas l'impression de faire de la RDR en écrivant cela, juste un rappel au bon sens.

L'héroïne, c'est moins physiquement toxique que l'alcool, crois-moi. Pas bon pour le porte monnaie et l'image.
Pour moi, un sevrage à  la dure à  une époque à  laquelle le système de soins peut permettre le même en douceur n'a pas de sens réellement défendable autrement que pour des raisons de croyances morales.

Amicalement

Fil

Reputation de ce commentaire
 
On ne peu plus vrai ! Pierre

Posté par : filousky | 04 juin 2014 à  18:42

 
#16 Posté par : mariemeuh 04 juin 2014 à  19:43
Je ne connais pas le rapport Roques (que je vais consulter dès que j'aurai le temps) mais pour avoir eu des problèmes vis à  vis de l'alcool (le bon vieux pinard) et pour connaître pas mal de gens dans mon entourage buvant, je peux te certifier que l'alcool est loin d'être une boisson sans danger d'addiction. Quand tu bois en public, que tu es plutôt drôle on va te qualifier d'alcoolique mondain mais la réalité est tout autre quand tu es dépendant de la dive bouteille![u]

Certes tu trouves de la piquette à  bas prix, cela est une économie dans ton "budget" mais au final quel est le prix réellement payé? La vie familiale, professionnelle en pâtit......

Bien sûr certains ne tomberont jamais dans le "piège" de l'alcool, mais [u]MOI
quand une bouteille était débouchée je devais la boire jusqu'à  la dernière goutte..... jusqu'au dégoût de moi même!!!!
Reputation de ce commentaire
 
très juste ! Et combien sont comme toi !

Posté par : mariemeuh | 04 juin 2014 à  19:43

 
#17 Posté par : Ricoson 04 juin 2014 à  21:13
Je n'ai pas la même approche diabolique sur l'alcool dans mon esprit.
Toujours pareil, c'est une question de quantité et de contrôle.

En revanche, ce que j'ai pu constater sur MOI même et sur beaucoup d'autres, c'est que l'alcool en compensation d'un sevrage d'opiacés, c'est tomber de "Caribes et Scylla" et j'en ai connu autour de moi qui héroïnomane on finit en alcoolique, sans plus jamais ne reprendre d'opiacés, mais de l’éthanol par tonne, jusqu’à  en mourir.

Et la, je suis bien d'accord, entre alcoolique et héroïnomane, je préfère le second.

Rico

Posté par : Ricoson | 04 juin 2014 à  21:13

Remonter

Pied de page des forums